Sauvetage de BKV : les bons comptes font les bons amis

Comme prévu, le gouvernement hongrois a décidé, mercredi, d'assurer à la compagnie de transports publics de Budapest (BKV) une garantie de l'Etat pour supporter ses 63,1 milliards de forints de prêts cumulés (215 millions d'euros) qui arrivent à échéance les uns après les autres cette année. Une condition à ce soutien : que Budapest assume une responsabilité conjointe et solidaire de la dette avec l'Etat. Nul doute que l'Etat aura désormais un regard beaucoup plus précis sur les comptes. La décision prévoit également un financement approprié des frais de fonctionnement immédiats de la compagnie . . .