Le 23 octobre tourne au duel entre Orbán et Bajnai

Des dizaines de milliers de personnes ont assisté aux « festivités », officiellement pour commémorer le soulèvement hongrois contre le joug de l’URSS en 1956. De la marche de la paix « Békemenet » de soutien à Viktor Orbán au rassemblement MILLA avec en guest star l’ancien Premier ministre-technocrate Gordon Bajnai en passant par l’extrême-droite Jobbik, voici un petit compte-rendu NON EXHAUSTIF de ce qui s’est passé en cette fête nationale du 23 octobre 2012.

Démonstration de force des pro-Orbán

C’est une véritable marée humaine qui a déferlé depuis Moszkva tér (ou plutôt Széll Kalman tér) jusqu’au parlement en cette magnifique journée, avec pour mot d’ordre « Nous ne serons pas des esclaves du FMI et de l’UE« , alors que le pays est en âpres négociations pour l’obtention d’un prêt auprès de ces institutions. 400.000 personnes selon l’agence de presse nationale (MTI) ! Un chiffre tout à fait « sur-vitaminé », mais qui témoigne tout de même de la force de frappe de la Fidesz dès lors qu’il s’agit de mobiliser ses fidèles supporters dans tout le pays… et même au-delà : des milliers Hongrois de Roumanie et de Slovaquie ont fait le déplacement, organisé en autocars. Obtention facilitée de la citoyenneté hongroise, droit de vote, soutien financier pour leurs institutions culturelles, ils ne sont pas prêts d’oublier les largesses du gouvernement Orbán à leur égard.

A chaque génération hongroise son combat : en 1956, les tanks, en 2012, les banques… et leurs sbires : l’Union européenne et le FMI. « La guerre va recommencer. Ce qu’ils ont commencé contre le pays il y a un an, ils vont le répéter. De façon encore plus cruelle et plus raffinée, si c’est possible« , affirmait le journaliste et organisateur de la Békemenet, Zsolt Bayer, faisant référence à la précédente marche de la paix au mois de janvier qui, selon la nouvelle théorie de la droite, avait permis de sauver Viktor Orbán d’un complot international dirigé contre lui.

La Hongrie rejette le deux poids deux mesures et aucune institution de l’Union européenne ne peut « traiter les Hongrois sans respect« , a martelé le Premier ministre devant le parlement. « Nous allons respecter les engagements de la Hongrie, mais nous ne pouvons pas accepter que Bruxelles continue de punir le pays pour des erreurs commises par les précédents gouvernements socialistes« , a-t-il ajouté.

Milla : une rampe de lancement de luxe pour Gordon Bajnai

Le groupe Facebook « Un Million pour la liberté de la presse » (Milla) a encore fait un tabac en réunissant plusieurs dizaines de milliers de personnes au pied du pont Erzsébet. Selon les chiffres ingrats du Ministère de l’Intérieur, relayés par MTI, seulement 20.000 personnes. Selon une dépêche de l’AFP très généreuse au contraire avec les manifestants anti-Orbán : « Les manifestants étaient entre 50.000 et 100.000, selon des comptages de l’AFP et de plusieurs médias, comme le portail en ligne Index ou la radio d’opposition Klubradio ».

L’ancien Premier ministre intérimaire Gordon Bajnai – à la tête d’un gouvernement soutenu par le parti socialiste d’avril 2009 à mai 2010 – a annoncé une alliance entre Milla, le Mouvement Szolidaritas et le think-tank dont il est le directeur « Patrie et Progrès » baptisée : « Együtt 2014 » (Ensemble pour 2014). Son objectif principal : le retour de la constitutionnalité.

Avec deux victoires consécutives du parti socialiste contre la Fidesz à des (modestes) élections locales intérimaires et un sondage Ipsos indiquant un écart de popularité qui se resserre (20% pour la Fidesz, contre 16% pour le MSZP), la gauche se prend à rêver d’une victoire en 2014 contre Orbán « l’autocrate ».

Un invité surprise chez Jobbik…

L’extrême-droite ne fait plus recette dans la rue comme avant. Quelques petits milliers de personnes seulement ont assisté au rassemblement de Jobbik, sur Déak tér. Les poils des touristes français présents à Budapest ont dû se dresser en entendant la voix du Front National claquer contre les murs de la capitale. Car outre les habituels Gabor Vona (président du Jobbik) et Krisztina Morvai (eurodéputée Jobbik), Bruno Gollnisch, grande figure du Front National et eurodéputé, a été invité à prendre la parole.

Présent à Budapest pour le congrès de l’AEMN (Alliance européenne des mouvements nationaux), M. Gollnisch a fait une entrée fracassante en lançant à la foule le traditionnel « Adjon az Isten…!« , avec un accent presque parfait. « La nation hongroise qui a donné au monde tant de héros, de Saints, de martyrs de la liberté, n’a pas d’ordres à recevoir de Bruxelles. […] Vous avez le droit d’affirmer votre héritage spirituel chrétien dans le préambule de votre Constitution. […] Si l’injuste et affreux traité de Trianon a dépecé la Hongrie, il n’a pas tué le courage des Hongrois« , a-t-il cajolé une assistance peu habituée à tant de sollicitude de la part d’étrangers, Français de surcroît.

Crédit photo : Barikad.hu

Crédits photo : HU-lala.org

177 Commentaire

  1. Pierre Waline a dit :

    Merci pour cet article, fort bien équilibré.
    A propos, « Nous n »avons aucune lecon a recevoir de Bruxelles ».
    Certes, mais … de l’argent, oui. Car la Hongrie recoit 7 fois plus qu’elle ne donne et, sans ces gros sousous du méchant et vilain Monsieur (ou Madame?) UE, les infrastructures seraient dans un état encore bien plus catastrophique, ce qui n’est pas peu dire.
    Mais bon, c’est du mauvais esprit que de le faire savoir, n’est-ce pas?

  2. Mademoiselle C a dit :

    Merci pour les infos :-)

  3. « Les poils des touristes français présents à Budapest ont dû se dresser en entendant la voix du Front National claquer contre les murs de la capitale »

    Ah ces journalistes qui croient savoir ce que pense le peuple… J’ai eu l’honneur de rencontrer il y a quelques années Mr Gollnisch. C’est un homme charmant, très cultivé, incroyablement généreux, et parfaitement trilingue. Marié à une femme d’origine japonaise, il démontre une grande ouverture sur l’extérieur.

    Je ne vois pas pourquoi les touristes devraient avoir « les poils qui se dressent ». Complètement déplacé de la part du journaliste.

  4. Marié à une Japonaise ???
    Mais alors … mais alors … Le Front National ne serait donc pas composé exclusivement de nazis racialistes fantasmant sur la race supérieur blonde aux yeux bleus des Nordiques Aryens , il y a donc des gens au FN qui se mélangent avec d’autres peuples, ils ne sont pas tous racialistes et consanguins comme on nous l’a expliqué dans les reportages d’ « Envoyé Spécial » ????

    Mon univers bascule :)

  5. « La Hongrie recoit 7 fois plus qu’elle ne donne… » Je ne sais pas et je ne crois pas non plus aux journalistes de hulala. Mais, savez-vous combien de fois plus récoltent cora, auchan, bricostore, colas, psa banque, cofidis…. en Hongrie par rapport á la France? Savez-vous combien de fois moins donnent-ils de salaires aux Hongrois par rapport aux Francais? Savez-vous combien les produits distribués par les chaines de grande surface francaise en Hongrie sont plus chers et souvant de qualité dégoútante? cora, auchan, bricostore n’ont rien á voir avec ce qu’ils proposent en France. Pourquoi?

  6. @Karcsi: et j’ai le plaisir de vous annoncer que ce mariage a donné naissance a une jeune fille ultra b… :)))))

  7. @François :

    Je vous crois sur parole ! Les Eurasiennes sont en général au top !

  8. [email protected] et [email protected]: vous allez beaucoup moins rigoler quand Gollnisch et ses copains seront au pouvoir en France. Je ne suis pas convaincu que la proposition électorale du FN de donner du travail en priorité au Français de souche est à votre avantage.Vous aurez bcp moins l’occasion de comparer le rapport qualité/prix de Cora, Auchan, Bricostore etc. Bien sûr, à moins que malgré vos alias vous n’ayiez pas plus de sang hongrois dans vos veines (et par sur le pare-choc) que moi du sang japonais. Je ne serais pas étonné que ces braves gens d’esprits si ouverts ne soient les premiers à suspendre les libertés du travail au sein de l’UE et à reconstruire le rideau de fer de l’emploi malgré leur anti-communisme virulent. D’après ce que j’ai lu, les sympathisants de Jobbik sont très enclins à aller ou vouloir aller s’expatrier dans l’UE (ils sont nationalistes, mais c’est assez théorique, de là à faire des efforts pour construire leur pays, faut pas pousser, ils sont peut-être en fait surtout mécontents). Peut-être que ces personnes regretteront un jour d’avoir applaudi monsieur Gollnisch quand elles ou leurs enfants se feront jeter de France ou d’ailleurs. En fait le seul dénominateur commun de l’extrême-droite européenne, c’est l’antisémitisme. Sur tous les autres dossiers le nationalisme des uns fait le malheur des autres. Autre point: Cora, Auchan etc. sont des multinationales régies par des off-shores, qui ont leur siège social en France. Ce n’est pas elles qui ont reconstruit le pont Margit ou bien d’autres infrastructures mais tous ces travaux ont été financés par les impôts, les droits de douane et TVA communautaires,soit ont été payés par les contribuables et les PME européenes. Donc veuillez ne pas cracher sur la soupe.

  9. Génial, donc d’après kodati, de un, Bruno Gollnisch milite pour que sa « même pas de souche » de fille ne trouve jamais de travail, en deuxième volet, le rêve américain de tous les militants présents sur la place Deák est de venir travailler en France ? Bravo.
    Et puis c’est la meilleure, on nous a reproché de nombreuses fois sur ce site, de manquer d’humour, et pour une fois que nous voilà guillerets, c’est les autres qui râlent !

  10. kodati vous écrivez: « D’aprés ce que j’ai lu… » dans hulala? Merci de trouver des sources authentiques avant de juger tels ou tels partis. Moi, personnellement, je vis en Hongrie, j’ai des amis sympatisants de Jobbik et je sais (de sources authentiques ) que vous étes trés – trés mal infromé sur les aspirations de Jobbik.
    Sur l’autre point: vous donnez l’impression que la politique européenne est séparée des multinationales. Pourquoi alors Sarkozy a-t-il intervenu á l’époque auprés d’Orbán quand il a arrété le pillage de sodexho, chéque déjeuner… en Hongrie et les a mis enfin dehors?

  11. Oui bien sur, Gollnisch ainsi que tous les gens du FN sont pour le retablissement du port de l’etoile jaune. Et puis tout le monde sait que le gros probleme en France actuellement c’est l’immigration d’europe centrale, et surtout de Hongrie, bien sur. Un seul passage a la Gare du Nord a Paris vous en convaincra.

    « Sur tous les autres dossiers le nationalisme des uns fait le malheur des autres » Oui et l’internationalisme et l’ouverture des frontieres sauce UE, c’est formidable hein ? Une monnaie qui detruit des millions d’emplois, des trilliards d’impots jetes dans la nature pour sauver des banquiers amis du pouvoir, une banque centrale qui a une politique monétaire digne du Zimbabwe, une économie en crise ultra aigue depuis 2007. Non vraiment de quoi se plaint le peuple ? Salauds de pauvres !

  12. Pierre Waline a dit :

    Gollnisch, apparemment le modele de Messieurs Attila, Francois et autres Karcsi, a été condamné en France pour avoir nié l’holocauste. Bref, une référence, effectivement!!
    Le fait que ces gens la (vous, Messieurs Attilaék és társai) le souteniez en meme temps que vous semblez défendre Orbán, montre bien a quel point Orbán est un type dangereux.

    Quant a Cora et autres gros vilains méchants loups, je vous répete que mon amie travaille chez Match apres avoir quitté CBA (chaine aux slogans nationalistes protégée par le Fidesz) car elle y est mieux traitée et se voit sucrer moins de congés. (Chez CBA, succursale de BajcsyTzsilnsky, on lui versait une partie de sa paie en liquide au noir!!)
    Par ailleurs, sachez que les vilaines stés multi étrangeres grippe-sous esclavagistes font travailler indirectement 100 000 personnes dans le secteur de la grande distribution. Et oui, elles emploient et, si elles font des profits, elles ouvrent de nouvelles surfaces et embauchent. Dans un pays ou la chomage frise les 12%, ne faisons pas trop le malin. D’ailleurs, plusieurs sont en train de se barrer.

    Par ailleurs, vous qui vous faites les avocats du pauvre, que dites-vous de la baisse de l’impot de 32% a 16% sur les hauts et tres hauts salaires ? Et la suppression du dégrevement fiscal sur le bas salaires? Moral?

    Bref Hajra Magyarok, Vive la Hongrie! Et quand elle na’aura plus de sous ni d »emploi, cette fiere Hongrie elle aura au moins préservé son honneur, n’est-ce pas?

    Que la Hongrie touche 7 fois plus de Bruxelles qu’elle ne donne, c’est établi, prouvé. Et puis, si vous habitez Budapest, ne voyez-vous pas tous ces chantiers financés par l’horrible colonisateur ???
    Quelle hypocrisie !

    La Fontaine a écrit a ce sujet un belle fable: Le Villageois et le Serpent.
    A ma connaissance, Slovaque et Polonais s’en sortent mieux, car ils ne crachent pas sur nous…

  13. Je ne connais pas M. Gollnisch, c’est pourquoi je ne donne pas de lecon dans un pays qui n’est pas le mien. Mais le fait qu’il a été condamné d’avoir nié l’holocauste est ridicule. En Europe on peut s’exprimer librement, (ce qu’on appelle liberté d’expression) sauf pour un sujet: il ne faut pas poser de question concernant les donnés officielles de l’holocauste. C’est un peu louche. Vous ne trouvez pas?
    Malheuresement l’europe a récemment condamné la Hongrie, parce qu’elle a puni un citoyen hongrois d’avoir fait la pub pour le signe de la dictature communiste. Pour l’europe, la dictature communiste c’est un terrain de jeu, l’holocauste est la seule souffrance du monde! Étant citoyen hongrois, je ne suis pas d’accord!
    Nous avons déjá eu notre discussion sur cba, cora… Je vous ai raconté qu’une fois á auchan j’ai vu sur le rayon des produits laitiers des feuilles a4 affichées partout (certainement á la suite d’un contról) que « les produits ici exposés ne contiennent pas ou contiennent peu de lait »!!! Les produits laitiers!!!
    Je ne crois pas qu’auchan pollue les Francais de la méme maniére…
    Si je comprends bien pierre, il affirme que c’est gráce au travail caritatif (?) des Francais que les Slovques et les Polonais s’en sortent bien et pas les Hongrois…parce qu’elle a mis fin au pillage de sodexho, chéque déjeuner…(?)

    P.s.: Je ne crois pas que quelqu’un soit un type trés dangereux uniquement parce que je le soutiens (+ 2-3 personnes parmi les « fans » de hulala). Merci pierre, ca me flate, mais en fait restons réalistes….

  14. « Que la Hongrie touche 7 fois plus de Bruxelles qu’elle ne donne, c’est établi, prouvé » oui et que Bruxelles et son florilège de technocrates incompétents et corrompus par les lobbys a plongé toute l’Europe dans une catastrophe économique et financière, c’est aussi établi, prouvé. Alors 5 chantiers a Budapest (dont on se demande si leur but principal n’est pas seulement d’enrichir toutes les mafias locales), nincs rám nagy hatással, si vous voyez ce que je veux dire…

    Sur les accusations contre Gollnisch, je ne m’y attarde même pas tant il est évident que vous ne connaissez rien au dossier.

    Et puis ce ton méprisant contre les hongrois, que leur seul salut ne peut venir que des bons européens riches de l’ouest, ca sonne tellement comme tous ces imbéciles de haut fonctionnaires français ou assimiles de l’institut, de la mission économique de Budapest et qui croient que le sort de la Hongrie dépend de leur bon vouloir.

    Sur la flat tax, comme on vous l’a explique mille fois, mais il est vrai qu’a votre âge on est un peu dur de la feuille, il me semble que la Slovaquie l’a aussi adopté, et pourtant vous dites vous-même que ca va très bien la bas, alors en quoi est un argument contre ce gouvernement ??????

  15. Pierre Waline a dit :

    @Francois
    Votre chere « flat tax » (vous ne pouvez pas parler francais ou hongrois???), il me semble que les Slovaques l’ont abandonnée. Quant aux sousous dont – que cela vous plaise ou non, le pays a grand besoin – mieux vautr effectivenment les recevoir de ces grandes démocaties modeles que sont la Chine et l’Azerbaidjan (quitte a libérer un criminel: l’argent n’a pas d’odeur..)

    Avec votre dada de mon prétendu « mérpis » des Hongrois, vous me faite rigoler (et je voius assure que ca les fait rigler quand je le leur dis). Merci de nous distraire un peu en ce début d’automne, c’est gentil !

  16. Non ils ne l’ont pas abandonnée, vous vous trompez (mais on commence à être habitué)

    Et ca continue, après l’Europe de l’ouest, les Chinois…les martiens tant qu’on y est ? C’est hallucinant, ca vous parait absolument impossible qu’un peuple puisse se sortir d’un problème seul, par la seule force de son travail? Mentalité d’assisté. Mais venant d’un ancien fonctionnaire…

  17. Pierre Waline a dit :

    @Francois
    Si vous m’accusez de broder, vous aussi, en me qualifiant d’ancien fonctionnaire que je n’ai pas été, mon cher. Vous devez confondre… Ni fonctionnaire, ni journaliste.
    Et vous laissez entendre que, pour la Chine, j’invente??? Effectivement, c’est halluciant de penser que Viktor Orbán les a meme qualifiés d’alliés de la Hongrie (szövetségesünk) et recu leur premier ministe en grande pompe avec tous les égards, fisant meme un peu de leche, attendnt d’eux des investissements et sous qui ne sont jamais arrivés. Non, tout le sait ici et en rigole!
    Idem pour l’Azerbaidjan: ca ne vous dit rien??? C »‘est moi qui invente???
    Effectivement, hallucinant, mais pourtant vrai.
    Gute Nacht, mein lieber Franz !!!

  18. Ce que je préfère avec Pierre Waline, c’est qu’avec lui, si vous dites A, vous induisez forcément B,C,D,E,F …

    Pour avoir soulevé que le fait que M. Gollnisch, en ayant épousé une Nippone, met quelque peu à mal le cliché du FN, parti raciste et nazi fantasmant sur une Europe purement aryenne (ce qu’on nous sert dans les médias depuis des années), me voila catalogué par Waline comme quelqu’un prenant M. Gollnisch comme « modèle », sauf que ne m’étant pas particulièrement penché sur les écrits de Gollnisch, je peux donc difficilement m’en réclamer comme étant mon mentor ou modèle, mais bon, pépé Waline a le raccourci facile.

    Et ensuite pour ces bonnes paroles, nous voici la preuve vivante qu’ORBAN est dangereux … Alors que B. Gollnisch était présent non pas au meeting du Fidesz, mais du Jobbik ! Vous vous emmêlez les pinceaux pépé Waline.

    Ensuite pour l’Azerbaidjan, en votre qualité de Français vous n’avez aucune leçon à donner, la France ayant libéré par deux fois des terroristes arméniens, dont l’un s’est ensuite précipité à sa libération au Karabagh pour participer au nettoyage ethnique dont fut victime la population civile azerie.

    Je ne suis pas franchement certain que l’argent de la France ait une meilleure odeur ou absence d’odeur que l’argent azerbaidjanais …

    Et c’est ce même pépé Waline qui ose parler d’hypocrisie, pousse des cris d’orfraies et verse des larmes de crocodile d’indignation dès qu’ Orbán ouvre la bouche, je rêve …

  19. Pierre Waline a dit :

    @Au moins, Karcsi a de l’humour… Pour Golnisch, je sais qu’il était au meeting du Jobbik. Merci du renseignement !! Mais vous le défendez malgré tout et défendez également l’Ami Viktor. Donc, je fais un rappochement. Car, a mon sens, Viktor ne se situe pas loin du FN. (Par rapport la France, chaque parti d’ »ici est d’un quart de tour plus a droite qu’en France).
    Maintenent, pusique, effectivement vous savez raisonner (je ne blague pas), pourquoi me ressortez-vous toujours la France? Pour etre franc, je men balance de la France (du moins ici, dans notre contexte). C »est la Hongrie que nous parlons. Et ce n »‘est pas parce que vous avez entendu parler d »un Arménien pas gentilet mal élevé qu’il faut excuser la libération du criminel azéri a la hache.
    Re bonne nuit.
    Dormons bien, malgré tout.
    Le vieux pépé Pierrot raplapla…

  20. Il est encore bien tôt pour aller se coucher.

    Ce qui me dérange P. Waline, c’est que vous prenez Viktor Orbán comme un bloc monolithique.
    Non, tous les points de sa politique ne me satisfont pas (exemple : investir dans des stades de foot alors que le métro a besoin de sa ligne 4 …), mais ce ,n’est pas pour ça que je vais vouer le personnage aux gémonies et le présenter comme le dictateur fasciste que vous nous servez à longueur de temps. Il faut garder la tête froide et peser les bons et mauvais aspects de sa politique sans sombrer dans l’hystérie.
    Vos critiques sont complètement disproportionnées et vous ne citez aucune BONNE mesure du gouvernement Orbán (la citoyenneté pour les Hongrois hors-frontières par exemple), qui pourrait donner une image moins manichéenne du personnage aux Français qui vous lisent.

    Défendre Gollnisch ? Sur la base de quelle attaque ? Je dis juste que le fait qu’il ait épousé une étrangère (non européenne de surcroît !) brise le portrait du FN servi par les médias français, qui dépeint ce parti comme un concentré de « néo-nazis obnubilés par la race aryenne pure et supérieure ». Lorsque j’aurais du temps à tuer, je me pencherai éventuellement sur le cas Gollnisch et croyez-bien que s’il m’apparaît que ses opinions contredisent les miens il ne sera pas question d’une quelconque « défense ». Encore une fois, pour vous, dire A induit forcément B. Vous n’avez aucun sens de la mesure. Et vous reprochez à vos détracteurs de vous affubler du titre de « communiste » parce que vous critiquez Orbán, mais ceux qui le font adoptent la même démarche que vous, pour eux, que vous ayez dit A induit forcément que vous pensiez B,C,D,E …

    Pour « l’Arménien pas gentil et mal élevé » dont j’aurais entendu parler, là je trouve votre légèreté franchement de mauvais goût, surtout que l’un des deux Arméniens en question est celui qui a perpétré l’attentat d’Orly !

    Petit copier-coller de rappel de mon commentaire rédigé sous l’article « L’Arménie rompt ses relations diplomatiques avec la Hongrie » (hors-sujet ici je sais mais c’est vous qui avez ressorti les Azéris) :

    « Les Armeniens ont erige en heros national le terroriste international Monte Melkonian (qui avait fait de la prison en France), qui participa activement au nettoyage ethnique du Haut Karabagh.
    Dans les ecoles armeniennes on enseigne aux enfants « l’esprit Melkonian » et les gosses posent en photo devant sa statue …

    Le cas Varoujan Garabedian : terroriste armenien responsable de l’attentat contre Turkish Airlines a Orly. Les Armeniens collectent des signatures pour que la France le libere (il avait ete condamne a perpetuite) et quand c’est chose faite, le type rentre en Armenie en 2001, est recu par le maire d’Erevan, qui lui trouve un emploi et un logement, et le Premier Ministre, lors de leur rencontre, lui exprime sa joie de le voir libere … »

    (j’étais dans un pays ou les claviers n’ont pas d’accents quand j’ai rédigé ce texte, d’ou les fautes)

    Vous vous en balancez de la France ? Alors pourquoi vous postez des articles « France-Hongrie, petit match » ou « Pétain en France, Horthy en Hongrie » (titre d’ailleurs scandaleux les deux personnages n’ayant rien à voir) ? C’est vous qui avez lancé cette mode de mettre les deux pays en parallèle à ce que je sache !

  21. Pierre Waline a dit :

    Tres sincerement, Karcsi (et je vous jure que je ne fais pas l’imbécile) j’ai beau chercher, je ne trouve pas ou tres peu de mesures positives prises par le gvt Orbán, mis a part quelques points de détail (comme par ex. interdire les machines a sous). Je suis sincere.

    La nationalité hongroise aux « Hongrois » hors frontieres? J’y ai beaucoup réfléchi et il y a un moment ou ca ne m’a pas choqué. MAIS quel critere pour définir qui est hongrois et qui ne l’est pas???? 92 apres la séparation, et avec les mariages mixtes et mélanges? Et puis auzre chose: imaginez un village d’Ukraine ou un habitant, disposant d’un passeport hongrois, donc Schengen, peut se rendre a Paris sans aucune barriere et son voisin, lui, aura besoin d’un visa????
    Par contre, je condamne le droit de vote pour eux aux législatives hongroises, vu que les lois d’ici ne s’appliquent pas a eux. Une absurdité.

    Maintenant, s’il faut dresser la liste de toutes les mesures vraiment arbitraires ou criticables décrétées par Orbán (car, lorsqu’une loi est « votée », c’est en fait lui qui « décrete »), alors la, la liste est longue. Encore une fois, ce n’est vraiment pas de ma faute.

    Par contre, il a des types bien dans son gvt, comme János Martonyi (encore qu’il aurait pu démissionner apres l’histoire de l’affaire de l’azéri) ou Mihály Varga (ou encore Rozsa Hofmann) . Ca, je le reconnais.Mais ils sont l’exception!

    Et cette facon dont il traite ses propres partisans, une honte !

    Sur ce, le vieux pépé va bientot se coucher, car la journée a été bien remplie (trimballer une classe de 35 eleves a pied a travers tout Budapest).

    Bonne nuit a vous !

  22. Ah les gars ,ouaf! ça vous motive le 23 octobre!
    Bruno Golnish ne fait pas partie de mes amis mais j’en ai par dessus la tête des vérités révélées et s’il plait à certains de croire autrechose que ce qu’il est obligatoire de croire tant mieux .
    Vive la liberté d’expression , la liberté de penser et la liberté tout court.
    Au fait M. Corentin, j’étais a

  23. Pierre, vous dites que « les mesures arbitraires d’Orbán ne sont pas de votre faute ». Personne ne l’a dit – je pense. Mais ce qui est de votre faute c’est que vous mal informez vos lecteurs. Pour vous, le politicien idéal c’est bajnai, et vous vous battez pour lui dans votre journal. Or, « votre mec » est une marionette de la politique juive américaine. Sa fondation (haza és haladás) est financée par eux. Merci de vous renseigner pour voir. De plus, la suicide de 9 personnes est due á sa gestion d’entreprise, puisqu’il a ruiné des centaines de famille!!!
    Les médias de gauches font un jeu dégoutant concernant les événements hongrois. P.ex.: frankfurter allgemeine zeitung a pris en photo la derniére manifestation de Budapest qui soutenait le gouvernement légalement élu, et a commenté: « manifetation contre Orbán á Budapest ».
    Lors des festivités du 23 octobre, reconnaissez-vous que le plus grand nombre de participants était ceux qui soutenaient Orbán á Kossuth tér? Si oui, reconnaissez s.v.p. que c’est un régime que la majorité de Hongrois a voulu, soutient et connais les mesures positives (contrairement á vous, parce que vous ne vous renseignez pas correctement).
    J’espére que vous n’avez pas la nationalité hongroise et que vous n’allez pas voter en 2014. Laissez s.v.p. les Hongrois décider ce qu’ils veulent. merci.

  24. Pierre Waline a dit :

    @Attila
    Avec Karcsi (apparemment de votre bord) je peux au moins débattre, meme si nos échanges sont parfois un peu durs (de ma part aussi, je le reconnais).
    Mais avec vous? Non… Vous vous entétetez dans les memes stupidités que vous radotez sans cesse, comme de vous obnubiler sur la « politique juive américaine »… Décidément, c vous marque. Un Jiuf a du vous faire un croche-poied dans la cour de l’école pour que vous soyez monté a ce point???

    Une petite remarque: la FAZ (Frankfurter allgemeine) est un journal de droite et non de gauche (vous confonez avec la Frankfuter Rundschau – j’ai vécu 6 ans a Francfort et ai bien connu leurs journalistes..)

    Vous lancer dans la guerre des chiffres sur les manifs de Bpest et extrapoler sur l’opinion hongroise générale dénote un manque de jugement assez grave chez vous.
    La Hongrie n »est pas Bpest (les campagnes étant d’ailleurs plus a droite!), mais 4 millions de Hoingrois ne vont meme pas voter.

    Quant a votre foule de Kossuth tér, ok, mais n’y avait-il pas non plus des cars (payés par qui?) acheninés de Transylvanie? Avez-vous vu la binette de ces pauvres enfants qui faisaient décor derriere le grand Viktor a la tribune. Elles étaient tristes comme tout et visiblement hors du coup.

    Bajnai, lui est (ENFIN!!!) un type normal. Le seul a meme de réparer tous ces dégats… Si vous préférez les clowns démagos, grand bien vous fasse !

  25. Curieusement je peux discuter aussi avec pas mal de personnes intelligeants qui ne me lance pas de vexations personnelles mais répondent á mes questions correctement, pas comme vous.
    « Les enfants tristes derriére Orbán.. » Vous rigolez? Vous jugez un gvt par « le décor »??? C’est triste…
    Merci de demander aux familles ruinées dans l’est de la Hongrie qui est « votre mec » bajnai… Je pense qu’aprés vous n’allez pas écrire de telle sottise.
    Étant journaliste, soyez s.v.p. au courant des choses qui se passenet:
    http://mno.hu/belfold/hazudott-vagy-tevedett-a-faz-kep-1052657

  26. Pierre Waline a dit :

    Je ne suis pas journaliste !!!!! Vous etes donc tétu!
    Familles ruinées? Alors la, vous ne manquez pas de culot, mon cher… Et ces 4 millions qui vivent a la limite du seuil de pauvreté ?
    Bulletin de paie d’une amie caissiere:
    130 000 bruts, mais 77 000 nets, dont 20 000 d’impots en retenue. Merci, Viktor! (suppression de son dégrevement fiscal). Et avec un chomage limité a trois mois si elle est virée et, pour qui est dans la fonction publique, possibilité d’etre viré sans motif.
    Alors, en matiere de familles ruinées, votre Viktor, qui soutient outrageusement les classes aisées, est maitre en la matiere…
    Quant a vos stats lugubres sur les « suicides », c’est le pompon !
    Pierre, vieux pépé retraité (OK) mais ni journaliste, ni fonctionnaire…

  27. L’affaire de « votre mec » sur les familles ruinées par bajnai sur wikipédia, et autres (mon cher!!!):

    http://hu.wikipedia.org/wiki/Bajnai_Gordon
    http://netpolgar.network.hu/blog/netpolgar_avagy_digitalis_irastudo_klub_hirei/bajnai-gordon-nem-torodott-az-attetelesen-miatta-tonkrement-sok-sok-magyar-libatenyesztovel-vajon-egy-ilyen-politikus-felelosnek-fogja-magat-erezni-az-egesz-orszag-sorsaert

    Renseignez-vous s.v.p. avant d’écrire des sottises!

    Quel était le bulletin de paie de votre amie sous le régime bajnai????
    les Hongrois gagnaient des milliers d’euros / mois á l’époque???? Vous rigolez???

  28. Faudrait apprendre à lire, pépé Waline. Je critiquais le fait que pour vous il faille absolument que la solution passe par de l’argent qui vienne de l’étranger. D’ou ma réflexion sur le fait que c’est une mentalité d’assisté. Que Orban se prostitue pour quelque millions venus de Chine ou je ne sais ou, je n’ai jamais dit le contraire, comme vous faites mine de le croire… C’est à peu près le même degré de trahison envers son peuple que les millions issus de la grande démocratie Qatarie dans les banlieues françaises…

    Sinon, vous avez bien travaille pour UBIFRANCE, l’Agence française pour le développement international des entreprises, qui est un établissement public industriel et commercial placé sous la tutelle du ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, du Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur et de la Direction Générale du Trésor. C’est pas un job de fonctionnaire ca?

  29. Pierre Waline a dit :

    Ayant de la visite, je vous répondrai plus tard, Francois. Mais au moins, vous raisonnez et j »apprécie.
    Juste, tres tres vite, deux choses:
    - encore une fois, ce que fait la France n »est pas ici a prendre en compte (investissements du Quatar). Nous parlons bien de la Hongrie. Meme s’il m’est arrivé, il est vrai, de comparer. De plus, les proportions ne sont absolument pas les memes,
    - UBIFRANCE, issue de l’ACTIM., puis fusion ACTIM-CFME , puis fusion avec le CFCE était encore a mon époque un organisme parapublic. Au départ association Loi 1901. Je suis bien placé pour m’en etre personnellemt occupé avec des juristes au moment de la fusion !!! Et c’était compliqué, d’ailleurs! Je ne suis PAS fonctionnaire et n’ai pas été recruté sur concours (le critere). Ce qui ne nous empéchait pas d »etre sous la tutelle de la Dree. Je parle pour la période 1979-2005 ou j’ai oeuvré chez eux.
    A plus tard. car je vous répondrai volontiers.
    Pour la Hongrie, le fait qu’elle soit fortement dépendante des marchés et investissements étrangers n’a rien de méprisant. C »est un fait du a mille facteurs, dont son absence de ressources naturelles. Elle vit surtout sur les Services.
    Si vous etes juriste, vous devez connaitre les avantages du systeme des concessions. Qui n »a rien d’ »humiliant. Le rejeter me semble assez rétrograde, « fermé ».
    Mais on en discutera plus tard. (Pardon d’avance pour les fautes de frappe, je n’ai pas le temps de me relire)

  30. Pourquoi mon commentaire est « en attente de modération »? Il est interdit d’écrire la vérité sur bajnai dans hulala?

  31. « Pourquoi mon commentaire est « en attente de modération »? Il est interdit d’écrire la vérité sur bajnai dans hulala? »

    ou alors il a plusieurs url a l’intérieur…
    l’attitude de hulala est plutôt libertaire sur le contenu, ce qui est a la fois tout a son honneur et légalement dangereux.

    sinon parler de la Hongrie en extrapolant des manifestations bidons, c’est un peu parler dans le vide.
    il faudra un jour que certains hongrois assument le fait que le pays n’est pas autonome et que par conséquent se couper du monde est une bêtise.
    l’échange ne veut pas dire se vendre mais profiter de ses atouts et compenser ses faiblesses.
    et cela ne veut surtout pas dire perdre sa culture.
    sa culture on la perd en faisant l’autruche en regardant toujours en arrière.

  32. @Attila : si j’étais vous, j’éviterais de trop l’ouvrir ou de râler sur la modération. Estimez-vous déja heureux d’avoir trouvé un endroit où vomir en public, un site que vous semblez détester. Vous passez néanmoins un certain temps à le polluer et à vous assurer que votre propagande soit bien visible. D’ailleurs, compte tenu des nombreuses attaques personnelles dont vous vous rendez coupable (notamment à l’encontre de PW), je ne comprends pas pourquoi vous et certains autres commentateurs n’ont toujours pas été interdits sur ce site… Manque d’effectifs ou lassitude ? « Que fait la police ? » comme dirait l’autre :) Pourquoi ne créez-vous pas un site d’information d’extrême-droite spécialement dédié à l’actualité hongroise telle que vous la voyez ? Un kuruc.info en français, ca aurait de la gueule… vous pourriez tous vous retrouver là-dessus et échanger entre vous, loin de la Gare du Nord, du VIII ker et d’autres endroits qui puent la diversité.

  33. Et vous, pourquoi habitez vous en Hongrie, l’un des endroits avec l’une des populations les plus homogenes d’Europe, si vous aimez tellement la diversité? Hum? Pourquoi n’allez-vous pas vivre vers la gare du Nord ou dans le 9-3 pour jouir de cette diversité et de ces populations aux centaines d’origines que vous sembler tellement chérir? Vous passez vraiment a cote d’un enrichissement culturel incroyable non? Ou alors vous êtes un gros hypocrite comme souvent chez les gens qui hurlent leur bon sentiments.

    « je ne comprends pas pourquoi vous et certains autres commentateurs n’ont toujours pas été interdits sur ce site… Manque d’effectifs ou lassitude ? « Que fait la police ? » comme dirait l’autre »

    Ah celle la c’est une perle. Le grand démocrate républicain en action: je ne suis pas d’accord avec vous mais je me battrais pour que vous ayez le droit … et je vous ferais taire par tous les moyens, en vous censurant ou en vous dénonçant à la police s’il le faut.

  34. Je ne voulais vexer personne, je n’ai vomi sur personne non plus.
    Au départ j’ai lu un commentaire oú quelqu’un a posé la question si les Hongrois partageaient l’idéologie de hulala. Alors j’ai écrit que loi de lá! (Je pense que nous sommes et nous étions suffisemment nombreux á le prouver!) Nous avons élu un gvt pour nous, nous vivons avec et si cela déplait á certains, ils n’ont qu’á retourner lá d’oú ils viennent.
    Hulala est un espace oú on attaque faussement et avec plein de mensonge – d’un milieu étranger – mon pays, mon gvt, mon identité. Je ne me tais pas, je défends ce que j’aime.
    C’est lá que je suis né, c’est lá que j’ai grandi et si quelques étragers viennent ici pour mentir sur mon pays et en méme temps pour exalté les traitres de mon pays, et bien j’exprime mon désaccord, et j’éléve la voix!
    Je ne sais pas dans quel quartier vous habitez ou ce que vous faites en Hongrie, mais j’ai un peu de mal á croire que vous partagez le sort des Hongrois. Un ami travaille dans une boite francaise á Budapest, il est directeur commercial. Ses collégues directeurs (au méme niveau donc) des autres domains d’activité gagnent 4 fois plus (!!!) que lui. Uniquement, parce qu’il est Hongrois en Hongrie et les autres sont francais en Hongrie!!! Sans parler les primes, les locations de voiture, de villas… auxquels ils ont le droit.
    Donc, merci de vous exprimer avec un peu de respect pour mon pays, pour mon gvt, pour mon identité, je ne fais pas la méme chose non plus pour les vótres.

  35. MDR comme d’habitude avec tout ce blabla, mais grand regret toujours pas des solutions réaliste.
    @pierre vous dites
    « C »est un fait du a mille facteurs, dont son absence de ressources naturelles. Elle vit surtout sur les Services. »
    C’est faut il y a plein de ressource naturelle, qui ne sont pas exploitée, je vais encore faire le parallèle avec mon pays la Suisse (je prend le ton de certain) nous n’avons pas de ressource naturelle et vivont très bien avec la qualité des services n’en déplaisent à certain mais nos banques entre autre.
    Vivre sur la qualité de ces services, Ben je dois pas être au bonne endroit quand je vois l’incompétence de certain ici dans les entreprises, j’attends toujours des réponses de devis depuis au moins…. Je me pose la question si les gens veulent travailler. Dernier exemple je veux changer de voiture je vais dans un garage de marque, je pose 2-3questions je désire le catalogue liste de prix etc.. Le vendeur très sympathique désolé je n’ai plus de catalogue fin de semaine je vous l’envoie, bon cela fait plus de 10 jours pas de catalogue pas de réponse à mes questions sur le crédit promis pour le lendemain, bon c’est vrai je suis ÉTRANGER c’est compliqué. Réponse typique d’ici.
    Ressources naturelles: il y a bien un grand lac en Hongrie, beaucoup de source thermal, il y a des ressources naturelles qui peuvent être exploitée intelligemment et durablement et pas seulement 2 mois par année comme c’est le cas à certain endroit au bord du lac. Bon c’est vrai faut aller chercher les clients touristes, en Suisse et en Autriche ils ont bien compris cela c’est quelque millions investi dans la communication à l’étranger, exemple la Grèce a fait pas mal de pub télé ses derniers temps, j’ai aussi vu pour le quatar. Dernièrement j’étais en Suisse pour le travail, vu le franc fort actuel la Suisse ce vends au Suisse http://m.youtube.com/watch?v=7SnwvaqM4cw

    Concernant aussi les salaires on parle des employés mais les entreprises on en dit quoi??? Depuis le début de l’année le diverse taxe impôt ont doubler, donc désolé payer le double de ce que reçois un employé, je prend le risque du noir comme beaucoup de petit entreprise, pauvre état moins d’impôt mais c’est ce qu’il cherche.

    Sur ce bonne nuit

  36. Pierre Waline a dit :

    Et voila! Attila assimile toute personne qui ose critiquer son gouvernement a un ennemi des Hongrois. La rhétorique officielle. Qui n’est pas avec moi est traitre a la patrie. Alors qu’aujourd’hui, 80% des Hongrois ne soutiennent pas le Fidesz (dernier sondage Ipsos). Les Hongrois, vos compatriotes, je les aime probablement plus que vous (j’ai mes raisons de le penser). Oui, j’ose l’affirmer au vu de vos propos, quitte a vous causer une crise cardiaque!

    Jérome. Tres franchement, j’avoue avoir du mal a vous suivre. Ce n’est pas le Balaton ni les sources thermales ou la géothermie qui vont rendre le pays autonome ! Certes, il y a la transformation agro-alimentaitre, mais justement en bonne part exploitée par des firmes étangeres (Bonduelle, Danone). Je vous rappelle qu’une sté étrangere qui produit en Hongrie devient hongroise et aide les exportations hongroises. Non, se fermer au monde extérieur est totalement suicidaire, surtout dans le cas présent. Les Russes et Américains peuvent se le permettre, mais pas nous ni vous.

  37. Pierre, Pierre. Vous écrivez que 80 % des Hongrois ne soutiennent pas Fidesz… C’est peut étre vrai (encore que….), mais vous oubliez que plus que 80 % ne soutient pas « votre mec » non plus! Peut étre 90 %!!!! Et vous oubliez que malgré tout, Fidesz méne la liste des éléctions, et c’est le parti le plus soutenu parmi tous les autres!
    J’ai mes raisons de penser que vous aimez non pas les Hongrois, mais « un mec » et ses adeptes dont on sait en Hongrie qu’il a ruiné un grand nombre de famille, suite á ses gestions 9 personnes sont suicidées, et sa fondation est financée par soros et clinton (pourquoi?).

  38. @François : « Le grand démocrate républicain en action: je ne suis pas d’accord avec vous mais je me battrais pour que vous ayez le droit … et je vous ferais taire par tous les moyens, en vous censurant ou en vous dénonçant à la police s’il le faut ». c’est bien, restez bien au premier degré, surtout ne bougez pas… et tronquez les citations à votre guise. quant à la République… restez en dehors de çà svp, ca vaut mieux pour tout le monde.

    pas étonnant que vous fassiez immédiatement référence à « l’homogénéité » de la population. votre attitude, agressif derrière son ordi, pleurer dans les jupons de sa mère et se vautrer dans la consanguinité (« idéologique » comme dirait Attila) n’est certes pas mon style. pourtant n’est-ce pas vous qui avez utilisé le fait que Golnisch soit avec une japonaise pour le défendre d’être raciste ? assez pathétique comme argument… comme la façon dont Attila décrit son pays d’ailleurs, et qui est malheureusement si répandue en Hongrie : et ca pleurniche, et si t’es pas hongrois tu peux pas parler de la hongrie, et si t’en parles pas bien c’est que tu es méchant… bienvenue en europe messieurs ! je serais d’ailleurs très curieux de voir la Hongrie d’Orban en sortir de l’europe, juste pour voir.

    je reviendrai enfin sur la première intention de mon précédent commentaire. si j’étais vous j’arrêterais de cracher sur ce site qui vous tolère car je serais surpris de voir d’autres sites d’actualités modérés vous laisser vous exprimer de cette façon à la suite d’articles de ce type.
    je m’efforcerai alors de ne pas vous répondre (devrais-je dire « nourrir », puisqu’on est à la limite des trolls) car vous semblez infatigable et vous n’en valez sûrement pas la peine. il ne faut peut-être pas vous envoyer la police, mais un bon docteur ou une nouvelle éducation ca c’est sûr… car finalement je vous plains, vous qu’on a dû tant faire souffrir dans la cour d’école et qu’on a dû tant moquer dans les vestiaires.

  39. szarközy, je ne dirais rien si on me censurait et m’interdirait sur ce site, faites – le au nom « votre démocratie » et de « liberté d’expression ». Mais, comme l’un de vos compatriotes a posé la question que si les Hongrois était d’accord avec toutes sottises qui sont rapportées dans ce journal, j’ai écrit, que non! Déjá au nom des victimes (blessés, aveuglés par la police de mszp) lors de la manifestation de 2006 ! Pierre W affirmait á plusieurs reprises que la police a tiré dans l’aire seulement!!! Je n’adhére pas á la communication de tels mensonges vers l’extérieur!

  40. Bref je retiens de ce globi-boulga que :
    Naboleon trouve scandaleux que nos propos ne soient pas censurés. (Au nom de la liberté d’expression et de la démocratie j’imagine)
    Qu’il se demande ce que fait la police (je n’aurais pas aimé vous connaitre sous l’occupation vous….)
    « il ne faut peut-être pas vous envoyer la police, mais un bon docteur ou une nouvelle éducation ca c’est sûr. »
    Alors la… c’est de l’aveu ca. « Peut être » la police, on sent qu’il a un doute. Mais par contre, l’idée de m’envoyer dans un bon camp de rééducation, avec des docteurs…. La oui, c’est ce qu’il faut faire. C’est comme ca que l’on traitait les dissidents en ex union soviétique, en les envoyant dans des asiles psychiatriques.

    Je m’aperçois en vous lisant que oui vraiment, le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde. Vous nous rappelez les heures les plus sombres de l’histoire.

  41. je trouve ton article très bien écrit Corentin, chapeau; c’est sympa de retrouver quelques photos qui rappellent le 15 mars dernier tout en constatant que le mti est toujours aussi créatif en calcul
    j’ai la flemme de m’insérer dans le débat, mais je signale juste que f la bruyère n’a pas tari d’éloge sur gordon bajnai; donc vu de france, ras

  42. Génial !Bajnai financé par le lobby juif américain et soutenu par f la bruyérs de France!!!.. Quand laisserer-nous décider de notre sort???? Quand permettez-vous aux Hongrois d’élir celui qu’ils veulent?? Faites vos manipulation chez vous. et ne dirigez pas notre polituque dep
    uis paris! S.V.P!!!

  43. Pierre Waline a dit :

    Attila est vraiment obnubilé par son « lobby juif américain » (et ses suicides). Effectivement, ca me semble relever de la médecine… Quant a Florence la Bruyere, c »‘est une remarquable observatrice qui connait bien le contexte.
    Quant a vos « étrangers qui s’en melent »: et ces Polonais acheminés par car ???

    Laissons les Hongrois décider de leur sort: effectivement OUI et ne les entravons pas en leur imposant l’inscription sur des listes pour voter (registraciós rendszer)…

    Je maintiens: Bajnai, pour qui j’ai le plus grand respect, est en l’état le seul homme a meme de sortir ce pays du gouffre ou VO l’a plongé.

  44. Pierre Waline, pour les Hongrois hors-frontières ,
    Comment définir qui est Hongrois ? Allons allons, vous savez sans doute que du fait de leur isolation dans une mer d’adversité (surtout Felvidék, Transylvanie et Délvidék) les Hongrois hors-frontières sont souvent ceux qui ont le plus conservé les traditions, la fierté hongroise. Le nouveau langage des « jeunes branchés » de Budapest ne prend guère chez eux, ce n’est pas à Kolozsvár que vous entendrez « shoppingolni mentem az ari legjobb barimmal » beurk … Móricz Zsigmond l’avait d’ailleurs déjà écrit à son époque. Les mélanges ? Je vous assure qu’ils sont archi-minoritaires, les Slovaques, Serbes et Roumains n’ayant en général pas envie de se mélanger avec ce qu’ils appellent le « cancer mongol au coeur de l’Europe blanche » (charmant …) et les Hongrois n’étant en général pas très prompts non plus à se dissoudre en se mélangeant avec ceux qui leur tapent dessus parce qu’ils ont le culot de parler leur langue maternelle sur la terre qu’ils habitent depuis 1000 ans (les impudents !). Alors oui il y en a peut-être par-ci par-là mais ça reste heureusement très rare.

    Pour votre exemple du village ukrainien, si ce voisin ukrainien souhaite pouvoir voyager dans Schengen aussi librement que son voisin Magyar ethnique de passeport ukrainien, et bien qu’il milite pour le rattachement du Kárpátalja à la Hongrie, comme ça il expérimentera lui aussi les joies du statut de minorité… Seulement on peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Le passeport hongrois et un geste moral aux Hongrois ayant été séparé contre leur gré de leur pays, donc c’est normal que tout le monde ne puisse pas y prétendre. Un Serbe de Délvidék par exemple, ne subissant ni discriminations ni risques de passages à tabac, n’a pas de raison de demander un tel visa. Et puis de toutes façons la Serbie a accordé la nationalité serbe aux Serbes de Bosnie, et la Roumanie aux Roumains de Moldavie sans que cela ne choque personne donc ou est le problème ?
    Pour les législatives je vais étudier la question mais je pense qu’ils devraient quand même avoir leur mot à dire. Après tout en France les expatriés ont le droit de vote aux législatives non ? Même s’ils vivent à Abu Dhabi ? (attention les Hongrois hors-frontières ne sont pas des expatriés ça n’a rien à voir !)

  45. Dans ce gouffre ou VIKTOR ORBAN l’a plongé ? C’est vrai qu’avant 2010 la Hongrie c’était Dubaï … Franchement P.Waline vous n’avez pas l’impression d’exagérer un peu à tout mettre sur le dos d’Orbán ?

  46. Pierre Waline a dit :

    @Karcsi: comparer le droit de vote aux Hongrois de Roumanie ou de Slovaquie avec les expatriés francais est totalememt erroné! Il faudrait comparer avec les Wallons, Québécquois, Suisses Vaudois ou habitants du Val d’Aoste. D’ailleurs, je crois que vous le reconnaissez vous-meme.

    Pour ce qui est du mauvais traitement imposé aux Hongrois hors frontieres, je vous renvoie a la période 1867-1920 pour vous demander si les Hongrois traitaient si bien que ca leurs minorités (d’ailleurs globalement majoritaires avec 52%). Sauf au début. Mais regardez ce qui s’est passé dans les années 1890-1900: un profond mépris pour ces populations a qui l’on imposait la langue hongroise et qui n’étaient qu’a peine représentées au Parlement (8 sieges sur 410 en 1910). Cf. entre mille autres le livre Les Hongrois de Paul Lenvai.

    Un grand défaut des Hongrois: ils se diront toujours victimes (et l »ont effectivement souvent été) mais jamais coupables. Des qu’un malheur arrive, c »est la faure aux autres. Ils ne savent pas assumer leur responsabilité. C’est beau la fierté, mais il y a des limites…

  47. Ce qui est complètement erroné c’est de comparer les Hongrois de Transylvanie ou de Délvidék avec les Québécois.

    En effet, le Québec était une colonie française conquise sur les Amérindiens alors que Transylvanie et Délvidék sont des parties intégrantes de la Hongrie,dans laquelle les immigrés/colons sont par la suite devenus majoritaires. Vous racontez n’importe quoi là pour le coup.

    Et puis c’est ridicule de ressortir « l’abominable » période 1867-1920 pour « justifier » ou « minimiser » les passages à tabac, vexations quotidiennes et dans certains cas massacres (40 000 tués en Délvidék par les Partisans, femmes,enfants, vieux, et même personnes ayant protégé des Serbes entre 1941 et 1944 … ), d’une part les moeurs ont changé je vous rappelle et de deux vous oubliez un point essentiel : si ces gens ne se plaisaient pas en Hongrie, pourquoi y rester ? On devait magré tout s’y sentir mieux que les Ottomans non ?
    Dans cette Hongrie tellement oppressante et méprisante envers ses minorités que la Matica Srpska, organisation ayant pour but de promouvoir la langue et culture serbe fut fondée à Budapest, et que les élites serbes étaient formées à Vienne, Budapest et Pozsony (c’est mon prof de serbe qui le dit …)
    Et vous devriez lire autre chose que Paul Lenvai, il n’y a pas que Paul Lenvai sur terre.

    Donc avant que vous ne me ressortiez votre argument larmoyant « les minorités étaient donc du bétail pour vous » non elles ne l’étaient et ne le sont toujours pas, mais contrairement à vous je fais une distinction entre l’autochtone qui accueille (le Royaume de Hongrie) et les populations autorisées à s’installer (migrants Valaques, réfugiés Serbes jusqu’à Szentendre, tiens vous ne voulez pas attribuer Szentendre à la Serbie ? Pourtant les Serbes y étaient majoritaires il y a même une charmante église orthodoxe j’aime beaucoup ce village) qui, si elles ne se sentent pas bien, ont tout le loisir de prendre leur billet de retour pour Bucarest ou la Sumadija. D’ailleurs si les minorités avaient été si maltraitées que ça, croyez-vous vraiment que les innombrables soldats croates, serbes de Vojvodine, Roumains de Transylvanie, Slovaques de Felvidék, n’auraient pas saisi l’occasion de la guerre de 1914 pour faire s’écrouler l’armée austro-hongroise dès le début ? Hors il n’y eut quasiment pas de défections dans les rangs des minorités, alors ne vous faites pas plus royaliste que le roi pour leur cause.

    Ou alors allez jusqu’au bout et prônez donc la séparation du pays basque et de la Bretagne de la France, puisque il y a eu la-bas aussi des persécutions linguistiques. La langue serbe se portait tout de même bien mieux en 1914 en Hongrie que l’alsacien en France en 2012 …

  48. Pierre Waline a dit :

    Quand je dis que les Hongrois ne seront jamais du coté des coupables !!!
    Si je reconnais la cruauté du massacre de Hongrois par les Partisans serbes, pourquoi cette « vengeance »? Qui a donc commencé?? Les Hongrois n’avaient donc massacré personne deux ans plus tot??? Rappelez-vous, mon cher Karcsi. Il ne faut pas avoir une mémoire sélective.

    Quant a mes sources, elles sont tres nombreuses et ne se limitent pas a Lendvai. Je dispose d’une bonne douzaine d’ouvarges détaillés sur cette période (K und K). Un exemple: l’archiduc Rodolphe, le fils de Sissi, pourtant hyper hungarophile, a écrit une lettre a sa mere pour lui faire part de « sa vive inquiétude devant l’aveuglement des nobles hongrois qui ne tiennent aucun compte de leurs minorités » et vont droit dans le mur. Et oui ! Et que de tentatives des Roumains et Slovaques pour obtenir un débat et discuter d’une prise en compte de leurs revendications dans le cadre du Royaume, … rejetées chaque fois avec mépris. Meme encore en 1917 alors que tout était perdu.

    S’ils adoraient tant les Hongrois, pourquoi le Croates leur ont-ils donc tiré dans les pates en 1848???

    Non, désolé. Je reconais que les Hongrois ont souvent été victimes d’une Histoire injuste, mais il ne sont pas si blancs qu’ils le laissent croie et ont a mon sens un facheux penchant suicidaire.

    Tel est mon opinion que l’on ne partagera pas forcément.

    (Trianon: je ne défends pas ce Traité qui a été mené tambours battants d’une facon honteuse et a abouti a des frontieres tres mal dessinées, c’est sur. Mais n’exagérons pas non plus dans l’autre sens !!!)

    Et puis, pourquoi se tourner toujours vers le passé ? Regardez les Polonais – qui, pourtant, en ont sacrément bavé. Mis a part leurs extrémites venus soutenir Orban, l’immense majorité de leur jeunesse se tourne vers l’avenir et vers l’Europe (NB: je les connais bien et parle aussi leur langue).

    Transylvanie: ma fameuse amie caissiere (aux 77 000 forints par mois) est Hongroise, mais citoyenne roumaine, originaire de Márosvásárhely. Elle parle roumain et n’a aucun probleme avec les Roumains, dont beaucoup sont de ses amis. Quand je lui ai raconté un reportage de HirTV ou l’on se plaignait que les Roumains détruisent systématiquement les églises et temples hongrois pour construire a leur place des lieux de culte orthodoxes, elle s’est fachée en criant au mensonge, m’assurant que Márosvásárhely (ou je vais passer le 1er novembre) a toujours ses églises et temples hongrois.

  49. Pierre Waline a dit :

    Post Scriptum
    Une remarque de Karcsi qui en dit long sur cette mentalité de « dominateurs » (mais ils n’en sont pas conscients, et c’est bien la le pire):
    « si ces gens ne se plaisaient pas en Hongrie, pourquoi y rester ? »

    Alors la, quel toupet, ou plutot quel aveuglement !!

    Mais, mon cher Karcsi, ils étaient CHEZ EUX et n’avient donc pas a partir !!!!!!
    Si vous regardez les cartes répartissant les densités selon les peuples, toute la périphérie était a minorité magyare, sauf, exception, l’ilot sicule tout a l’Est et cette bande du Sud de l’actuelle Slovaquie. Relisez donc les livres de Csernok Attila !

    Quant a la comparaison avec la Bretagne (unie par mariage) et l’Alsace, vous me faites sourire (je suis issu d’une famille de l’Est). J’ai aussi écrit et développé en détail la dessus (sur un autre site)..

    BONNE NUIT! DOBRA NOC ! GUTE NACHT !

  50. Elle doit avoir les oreilles qui sifflent votre amie caissière, vu le nombre de fois ou vous citez son cas en exemple, que ce soit pour les malversations de la politique d’Orbán, des mauvaises pratiques de CBA et maintenant pour glorifier la tolérante et exemplaire politique minoritaire de la Roumanie !
    Vous lui passerez le bonsoir de ma part, vu que maintenant elle est quasiment familière de tous les participants à ce blog …

    Ce qui est amusant, c’est que je viens par hasard de lire un article comme quoi à Márosvásárhely justement, le önkormányzati testület vient de supprimer les panneaux de noms de rues en langue hongroise, quant à la prolifération des églises roumaines en terre hongroise, ce n’est malheureusement pas un mythe. Je ne dis pas qu’on dynamite les lieux de culte hongrois ou qu’on les rase au bulldozer mais le désir de grignoter le terrain est bel et bien là.

    Pour le massacre de Novi Sad, oui, en effet, 3000 morts serbes je ne le nie pas ni ne le minimise, mais juste pour infos, les Partisans avaient en leur possession une liste de plus ou moins 800 personnes impliquées dans ce massacre, hors ils en ont abattu 40 000, ça fait un intérêt de quoi ? Plus ou moins 39 000 personnes, femmes et enfants ? Un peu gros non ?
    Et pendant les 20 ans passés sous le Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, les Hongrois avaient la belle vie ? Les ponts dynamités car ils portaient le blason hongrois, les monuments hongrois dynamités, les élites liquidées (mais pas les civils je vous l’accorde), les restrictions alimentaires, l’implantation de « Dobrovolci » (= « volontaires », = colons) serbes en Délvidék par le gouvernement de la Yougoslavie Royale ? Un « juste retour du bâton » ? Oui, pour avoir autorisé les Serbes à s’établir en Hongrie du Sud face à l’avancée des Ottomans sûrement …

    Vous connaissez sûrement les Polonais mieux que moi, mais est-il vraiment « extrémiste » de prendre un car pour venir soutenir Orbán ? Le FIDESZ est un parti de centre-droit conservateur, alors à moins que la barre de l’extrémisme soit passée du NSDAP aux Chrétiens-Démocrates ou autres patriotes certes conservateurs mais sans grande passion pour le génocide ou le bellicisme, je trouve le qualificatif « extrémiste » justement trop … extrême …

  51. Toute la périphérie était à minorité magyare pour la raison que j’ai évoqué :

    « des parties intégrantes de la Hongrie,dans laquelle les immigrés/colons sont par la suite devenus majoritaires. »

    Je persiste, signe et copie-colle :

    « je fais une distinction entre l’autochtone qui accueille (le Royaume de Hongrie) et les populations autorisées à s’installer (migrants Valaques, réfugiés Serbes jusqu’à Szentendre, tiens vous ne voulez pas attribuer Szentendre à la Serbie ? Pourtant les Serbes y étaient majoritaires il y a même une charmante église orthodoxe j’aime beaucoup ce village) qui, si elles ne se sentent pas bien, ont tout le loisir de prendre leur billet de retour pour Bucarest ou la Sumadija. »

  52. Et je ne vois pas ce que cela a de méprisant. La Hongrie a incorporé pour une brève période la Bosnie-Herzégovine. Si une minorité magyare en Herzégovine devenait par un jeu de circonstances majorité sur une zone donnée, et se mettait à revendiquer des droits ou des représentations au Parlement, je serais le premier à condamner et à leur suggérer de revenir en Hongrie s’ils ne se sentent pas disposés à respecter leur pays d’accueil.

  53. Et la Bretagne unie par mariage, wouhaou, je suis sûr que le peuple breton a dû se sentir vachement consulté …
    Et puisque vous êtes d’une famille de l’est, expliquez-moi s’il vous plaît pourquoi aujourd’hui la langue alsacienne est quasi-morte après moins de cent ans d’incorporation à la France alors que le roumain, serbe et slovaque ont survécu à des siècles d’abominâââââââââble oppression/assimilation forcée dans ce goulag à ciel ouvert qu’était le Royaume de Hongrie ?

  54. Et puis encore un point :

    Ok, admettons que certains nobles aient été bornés et aveugles. Soit. C’était une raison pour en faire payer le prix à des millions de Hongrois qui n’avaient rien demandé en les réduisant au statut de minorité ?

    Tous ces gens étaient du premier au dernier des « nobles arrogants et aveugles » d’après vous ?

  55. Plus je vous lis et plus je me dis qu’il existe ou existait une Hongrie et à côté de cela un peuple magyar. Aujourd’hui les magyars habitent dans les frontières et/ou aux frontières de la Hongrie, parfois un peu plus loin. C’est un fait !
    Je continue donc à penser que Kossuth est l’architecte peut-être malgré lui du traumatisme du Trianon.

  56. Pierre Waline a dit :

    Karcsi!
    Je vous trouve bien, comment dire?.. radical.

    Je reconnais – je le répete – que Trianon a été mal fait. Mais tout de meme…

    Si vous restez axé sur la « punition » bete et méchante de 3 millions de Hongois, j »y vois aussi pour ma part, quoi que vous en disiez, la libération de
    3 millions de Roumains
    2 millions de Slovaques
    1,5 millions de Croates,
    1 million de Serbe et
    500 Ruthenes
    soit au total de 8 milllions de non magyars.

    Aller chercher qui est arrivé quand est un petit jeu mesquin et bien dangereux et inquiétant auquel vous consacrez.
    N’oubliez pas que c’est sous prétexte de défendre ses minorités a l’Est qu’Hitler a envahi la Tchécoslovaquie..

    Parti traditionnel conservatreur, le Fidesz, au meme titre que la DCU ? Tu parles !
    D’une facon générale, je trouve que les partis hongrois se situent un quart de tour (45 degrés) plus a droite que leur correspondants allemands ou francais. Pour moi, Orbán se situe a mi chemin entre Sarkozy et Le Pen. D’ailleurs, il est surtout critiqué en Allemagne par des journaux de droite (FAZ), voire par des membres de la CDU et en France dans La Croix et Le Figaro…

    Comprer la France a la Hongrie ne tient pas, car ce sont deux Histoires, évolutions et conceptions totalement difflrentes. La France, et c’est la a mes yeux son attrait, a été formée – prise de conscience avec la Révolution – par le rassemblement de peuples différents autour d »une meme notion de républqiue (exception, les Vendéns): latins, celtes, normands, germains, flamands, etc. (et aujourd’hui générations d’Afrique et du Magrheb). Alors que la Hongrie se réclame d »une ETHNIE. Et c »est précisément ce que je reproche a la nouvelle Constitition, qui prétend meme dépasser les frontieres de l’Etat. Les Francais: un peuple réparti sur plusieurs Etats (Belgique, Suisse, etc.) et un Etat avec plusieurs peuples. Les Hongrois: une Etat qui se veut celui d »‘une peuple unique, voire au-dela de ses frontieres.

    D’ailleurs, ici, a Budapest, les mots « valeurs de la République » font sourire, alors qu’en France, ils sont pris au sérieux.

    Re BONNE NUIT!

  57. Pierre, pour résumer ce débat:

    - Vous étes francias, vous étes venu vous installez en Hongrie. Ici, vous publiez dans un journal des mensonges sur les actualités hongroises. P.ex.: Aujourd’hui il n’y a plus d’espace médiatiques (sauf peut étre l’extrémiste népszabadság) plus ou moins normal qui affirmerait que la police n’a tiré que dans l’aire en 2006. Et vous publiez cette sottise malgré les photos, les vidéos et les témoignages des blessés.

    - Visiblement, vous faites partie d’un réseau de manipulateurs qui s’efforce depuis l’étranger á imposer un chef de maffia á la téte de la Hongrie á la place d’un premier ministre démocratiquement élu! (et oui, bajnai a ruiné un grand nombre de famille étant gestionnaire de wallis! Vous m’avez demandé d’arréter de le dire, mais vous ne m’avez pas contesté, donc vous savez aussi que c’est vrai ce qui est trés – trés grave). Ce réseau finance bajnai, visiblement votre copain « sans congo » affirme aussi que vous faites des éloges de ce chef de maffia sur commande. De qui? Est – ce le méme réseau: soros, h. clinton cád le lobby juif américain? C’est avec eux que vous préparez un coup d’état en Hongrie?

    - Vous connaissez la tensoin qui existe depuis longtemps entre les Hongrois, et les autres peuples qui vivent sur leur territoire naturel. Vous attaquez les Hongrois et défendez les autres sans connaitre l’histoire (étudiez s.v.p. l’histoire de jellasic – qui a été envoyé par les habsburgs pour battre les Hongrois qui luttaient pour leur liberté). En Hongrie on sait trés bien que cette tension a été montée á l’origine par les habsburgs pour affaiblir la Hongrie. Vivant en Hongrie, vous versez l’huile sur le feu en méprisant les Hongrois (« que vous aimez plus que moi » – j’en ai bien rigolé), et en idéalisant les autres peuples.

    DONC: Si les Hongrois sont si méchants pour vous, merci de vous installez chez les roumains ou chez les serbes, (ou pourquoi pas en France? – les Francais sont aussi méchants pour vous?) faites vos manipulations politiques chez eux, répandez sur eux vos mensonges, la Hongrie vous sera recconnaisante! Merci d’avance!

  58. Pierre Waline a dit :

    Mais il est génial, notre Attila ! Et dire que je l’ai un moment trouvé simplet. Mais non, je vois que c’est un remarquable humoriste .

    Donc effectivement, il a bien compris que je fais partie d’un réseau secret de la maffia anti-magyare financée par la pègre juive américaine et le contre-espionage roumain, soutenu en catimini par Erevan. C’est raté pour l’attentat que je projetais avec la bande à Gordon, car il a tout découvert.

    A propos leçons d’Histoire, Jellasics, Habsbourg et Cie. Il me semble avoir écrit que les Croates se sont empressés de „tirer dans les pattes des Hongrois” en 1848 et que les Habsbourg (Rodolphe, mais aussi son vieux papa) se sont les premiers inquiétés de voir les magnats hongrois se fermer obstinément aux négociations avec des délégations slovaques et roumaines.

    Mais bon, il faut prendre Attila au second degré, car c”est une humoriste de haut vol, je le comprends enfin! Vous devriez, mon cher, publier vos commentaires, ca se vendrait bien !
    Le a kalappal, mester Úr!

    Pierre Waline, ennemi juré du peuple hongois a la solde de l’Arménie, de Tel Aviv, de Bucarest et de Bruxelles…

  59. C’est tout ce que vous avez á répondre á mes questions? Pour répondre á vos moqueries plus que hautaines:

    La fondation de bajnai (haza és haladás) est financée par center for americain progress de geroges soros et de h. clinton. C’est un fait. Votre ami vous a écrit dans ces commentaires que : « je signale juste que f la bruyère n’a pas tari d’éloge sur gordon bajnai; donc vu de france, ras » Vous travaillez donc á nous imposer un chef de la maffia connu.
    En 1848, les habsburgs ont promis l’autonomie aux roumains p.ex. s’ils attaquent les Hongrois ce qu’ils ont aussi fait. (histoire…).

  60. D’ailleurs voutre histoire est vraiment crédible aussi: les Hongrois en train se battre pour leur liberté contre les habsburg, ces derniers s’inquiétes pendant les batailles que les Hongrois ne s’unissent pas aux roumains et aux slovaques contre eux… Ca c’est par contre une bonne blague!

  61. Pierre Waline a dit :

    @Attila
    Lorsque j’évoquais Francois-Joseph et son souhait de voir le Royaume se concilier les minorités, je ne parlais pas bien évidemment de 1848-49, mais de la période de l’apres Compromis, surtout vers la fin (années 1890-1910) lorsque, de puissance arrogante, l’Autriche, affaiblie (Sadowa) et inquiétée par les rapprochements franco-russe et franco-britannique, changea radicalement de position.

    Ci-dessous l’extrait d’un papier que j’avais publié voici deux ans, pour les détails:
    ———
    Lors d’un débat télévisé diffusé à l’occasion de la dernière commémoration de Trianon (le 4 juin), j’ai entendu dire que „ces peuples étaient heureux et vivaient dans une parfaite harmonie, sorte de petite Europe avant l’heure”.. (sic, je n’exagère pas !..).

    Face à ces propos, je me bornerai à évoquer le rejet catégorique de toutes les tentatives faites pour fédérer le royaume durant la période du Compromis (1868-1918). La plus connue étant la proposition de François Joseph (inspiré par Karl von Hohenwart et Albert Schäffle) de fédérer un empire menacé face à l’hégémonie de la nouvelle Allemagne. Dans ce refus maintes fois formulé, nous retrouvons dans une quasi unanimité tous les grands noms du royaume, dont les plus libéraux: Andrássy, le comte István Tisza, Wekerle, Apponyi et bien d’autres. Et pourtant, Dieu sait que des tentatives ont été opérées, mais se heurtant toujours à un froid rejet sans appel (ex. en août 1895 avec la demande d’autonomie formulée en commun par Slovaques et Roumains, vertement repoussée). Même au tout dernier moment, alors que chacun savait la situation d’avance perdue, le Premier ministre Wekerle rejeta catégoriquement en 1917 une toute dernière occasion de se concilier les minorités dans un Etat fédéral. J’appellerai cela presque du suicide.. Centralisation et assimilation (voire, à partir des années 1900 magyarisation forcée) étaient le maître mot des dirigeants (membres de la haute noblesse hongroise). Sauf que, lorsque l’on a affaire à une moitié entière de la population, parler d’assimilation me semble vain et présomptueux… Un comportement que j’attribuerais davantage à l’aveuglement qu’à une véritable hostilité, partant de cette idée que la Hongrie apporte le progrès et la lumière à ces peuples incapables de se prendre en mains. Bref, un mépris pire à mes yeux que tout le reste… (Mépris qui a encore la vie dure aujourd’hui). Et pourtant… sur les 71 comitats du royaume, 23 disposaient de moins de 21% de Hongrois, et la moitié (35) de moins de 41%… (Il n’est pas jusqu’à l’archiduc Rodolphe, pourtant ultra hungarophile comme sa mère, qui ne se soit inquiété du comportement aveugle de la noblesse hongroise – lettre citée par Paul Lendvai dans son ouvrage „Les Hongrois”. Ouvrage où il nous rapporte également qu’en 1910, sur les 413 députés du Parlement, seuls 8 représentaient les nationalités. Alors qu’ils auraient dû être 198 contre 215 députés hongrois.)

    Tout ceci pour dire que, si Trianon fut, certes, une colossale erreur lourde de conséquences (3 millions de Hongrois se réveillèrent du jour au lendemain hors de leurs frontières), il serait bon de relativiser et surtout de reconnaître ses erreurs.

  62. Merci Attila,

    En effet j’avais oublié de préciser le rôle néfaste des Habsbourg qui ont monté les minorités contre les Hongrois.

    Les Croates, en vertu du Pacta Conventa de 1102 entre le roi de Hongrie et les 12 tribus croates, disposaient de leur propre gouvernement et de leur Ban.

    Trianon leur « libération » ? Quelle blague ! Oui ils se sont senti tellement libres sous le Royaume Yougoslave qu’ils ont monté le mouvement ustasa (oustachi) pour se libérer ensuite des Serbes.

    « Libération » pour ces 8 millions d’allogènes venus s’installer de plein gré en Hongrie mais bien sûr !

    Et alors votre comparaison avec Hitler non mais là c’est le pompon, décidément Hitler doit avoir les oreilles qui sifflent lui aussi à force d’être sans cesse invoqué comme ultime grand méchant loup par ceux qui n’ont plus d’argument ! Le Pen = Hitler, Sarkozy = Hitler (attention P.Waline je ne vous attribue pas ces paroles entendons-nous bien, mais je l’ai entendu plus d’une fois en France), et maintenant, Hongrois mécontents de se retrouver spoliés de leur territoire naturel par des immigrés devenus majoritaires sur certaines zones et montés contre l’autochtone accueillant par l’occupant Habsbourg = Hitleeeeeeeeer !!! Non mais décidément ! Quelle star mondiale ce Adolf !

    « La Hongrie se réclame d’une ETHNIE » = FAUX FAUX et ARCHI FAUX !!! Ou avez-vous vu dans la nouvelle constitution, que quelqu’un va aller questionner la hungarité des villages souabes de l’ouest, des Jászok qui descendent de tribus iraniennes ou encore de descendants de Slaves assimilés depuis des siècles ??? Le racisme généalogique à la Rosenberg n’a jamais été une tradition hongroise ! Même ce traître de Szálasi était d’origine arménienne c’est pour dire ! La P.Waline vous sombrez carrément dans la calomnie !

    Et alors votre belle tirade qui se conclut sur les générations d’Afrique et du Maghreb désireuses de communier dans l’idéal républicain d’une francité non-ethnique … Alors là j’ai ri.
    Pour le coup on voit bien que vous n’avez pas mis les pieds en France depuis un sacré bout de temps, ou alors quand vous revenez vous ne devez pas souvent discuter avec ces « générations d’Afrique et du Maghreb » comme vous dites …
    C’est assez triste dans le fond. Après tout ce temps en Hongrie, vous n’avez pas réussi à bien connaître ce pays (pour preuve les énormités que vous balancez), vous avez juste trouvé le temps de « dé-connaître » le vôtre …

  63. Pierre Waline a dit :

    Mon pauvre Karcsi, vous n’avez absolument rien compris. En nous déballant votre pseudo-culture que tout le monde connait (Souabes, Jászok, Ban de Croatie et autres banalités), vous ne réglez rien sur le fond.
    Quant aux Francais d »origine africaine, notamment magrhébine, je fréquente suffisamment Saint Denis, Aubervilliers et Marseille pour connaitre la question. Certes, de nombreux jeunes font parler d’eux en France par leur rejet de notre société ou leur intolérance, mais vous oubliez (et méprisez?) la masse majoritaire et silencieuse de ceux qui sont intégrés. Mais cest un aure débat.

    De toute facon, nous perdons tous notre temps dans ces échanges stériles.

    Restez donc avec vos amis dans votre enfermement réactionnaire et nationaliste. Grand bien vous fasse!
    .. et attendons de voir ce qu’en diront les Hongrois en 2014..et meme avant !!!

  64. C’est ça, maintenant c’est moi qui suis fermé mais bien sûr.

    J’étale des banalités que tout le monde savait déjà et vous vous faites quoi quand vous sortez les pourcentages d’allogènes des comitats ? Vous pensez qu’on était pas déjà au courant que les minorités implantées là étaient devenus majoritaires dans certains endroits ? Et alors ? Le nombre fait la légitimité maintenant ?

    Et puis dénigrer ce que je dis en le qualifiant de « pseudo-culture » pourquoi ? Parce que vous êtes pris en flagrant délit de calomnie quand vous mentez et sortez que la Hongrie se réclame d’une ethnie ? C’est ça votre dernière cartouche, dénigrer et mépriser votre interlocuteur qui n’a d’après vous « rien compris » ?

    Et comme de coutume, quand vous n’avez plus rien à dire parce qu’au fond vous devez quand même sentir un peu que vous avez tort, « nous perdons notre temps dans ces échanges stériles ».

    En ce qui me concerne j’espère que vous n’attendrez pas 2014 pour plier bagage et retourner dans votre belle France à l’idéal républicain si attrayant. Mais bon, il est toujours plus agréable de profiter d’une retraite française dans un pays ou le salaire moyen est de 600/700€ qu’à Paris ou le mètre carré avoisine les 8000€ dans certains endroits n’est-ce pas ? Le confort vaut bien l’ulcère que vous procure ces abominables cartes de la Hongrie historique que vous abhorrez tant et les pirouettes d’Orbán, cet abominable « presque Le Pen » !

    Cela fait trop longtemps que vous crachez impunément dans la soupe.

    Dehors !

  65. Pierre Waline a dit :

    Le cri du coeur:
    « Tu n’es pas d’accord avec moi, alors dégage, sale Francais profiteur qui craches dans notre soupe! »

    Soit dit en passant: 600/700 euros par mois me semble un peu surévalué, car mon entourage touche nettement moins…

    Szép további napot, kedves aranyos Karcsikám édes !

  66. C’est plus qu’un désaccord, un désaccord c’est quand on apprécie différemment un fait avéré, vous vous énoncez des faits faux et non-existants, nuance !

    Je me suis basé sur les salaires de Budapest, en effet mes amis de la campagne touchent eux entre 300 et 400 euros. J’imagine que pour vous c’est également de la faute au FIDESZ ? Sous Gyurcsány ces gens touchaient bien évidemment 1500€ net ?

  67. Pierre Waline a dit :

    Je ne voulais pas répondre, mais alors la, quel toupet ou quel aveuglement !

    Vous n’avez donc pas entendu parler du egykulcsos adó? Bien sur que si! Vous l’avez meme, je crois, défendu (mais je peux me tromper)
    Les hauts revenus taxés a 16% au lieu de 32%, soit un cadeau de 16% aux riches qui coute chaque année 500 milliards de forints a l’Etat. Et sans relancer pour autant la comsommation…
    Et parallellement, suppression du adójováírás, dégrevenent ficsal, sur les bas salaires.

    Sans parler des droits des travailleuers foulés aux pieds: chomage limité a trois mois alors qu’il en faut nettement plus pour trouver ici un emploi, licenciement sans motif dans la fonction publique et les coloectivités locales, et je pouraris continuer…

    Et pendant ce temps, des proches du Fidesz s’en mettent plein les poches (cf. le Közgép ou la distribution des terrres agricoles) tout en gardant leur cynisme: « On peut tres bien vivre avec 47 000 Ft par mois », disait notre cher – cher aui sens propre – Matolcsy.

    Non, je ne dis pas que la période Gyurcsány a été exempte de scandales, tres loin de la, mais ne vous donnez donc pas en exemple!!!! Surtout pas!!! Le Jobbik si détestable qu’il soit, a au moins le mérite de la franchise. Les proches du Fidesz, meme pas. De vrais Pharisiens.

    Mais rassurez-vos ca ne durera pas…

    Je ne parle meme pas du reste:
    Droits de l’homme (mise au pas de la Justice, Conseil des médias aux pleins pouvoirs et a 100%dans les mains du Fidesz, limitation des compétences de la Cour constitutionnelle, révisions constantes non-stop de la constitution pour contourner le droit, diplomatie catastrophique, image ternie dans le monde, etc…..

  68. Les gens de mon entourage à Budapest touchent quant à eux entre 800 et 1300 € (j’ai même un ami qui a décroché un poste à 1800€ nets), avec parfois le BKV payé et des avantages de plus de 40 000HUF (tickets restaus, etc) dis-donc quel enfer cette Hongrie ! Tout le monde y meurt de faim !

  69. Et mes amis ne sont même pas pro-Fidesz ! Et moi-même je n’ai pas ma carte à ce parti mais vous semblez bien décidé à m’élire Monsieur Fidesz !

    Matolcsy si ça peut vous rassurer, je lui ferais bien avaler la chèvre et les cornes en prime pour cette belle phrase que fut la sienne.

    Mais un pro-Bajnai comme vous n’a pas son mot à dire quant aux défauts du gouvernement Fidesz, car c’est l’hôpital qui se fout de la charité !

    Alors oui, on peut critiquer le Fidesz, mais ayez au moins l’honnêteté de reconnaître qu’ils ont hérité d’un bateau en perdition, et qu’après 8 ans hors du pouvoir on ne peut pas les blâmer EUX d’avoir causé les trous dans la coque …

  70. « Je ne voulais pas répondre, mais alors la, quel toupet ou quel aveuglement ! »

    Génial, la bave du vilain Karcsi n’atteint pas le blanc Pierre Waline, mais ce dernier daigne néanmoins abaisser son regard et met son honneur et sa dignité de côté pour malgré tout répondre à son interlocuteur dont il ne peut tolérer le « toupet » !

    Et c’est moi le méprisant …

  71. Pierre Waline a dit :

    Officiellement reconnu: 4 millions de personnes qui sont en Hongrie a la limite du seuil de pauvreté. Et plusieurs centaines de milliers (je n’ai plus le chiffre, mais il est facile a retrouver) qui ne peuvent régler leurs factures (gaz, courant). Certes, ce n’est pas brillant en France non plus, mais tout de meme pas a ce point. En France, TVA sur le gaz et l’électricité maintenue a 5%. En Hongrie: 27%, un record!
    Et ainsi de suite.
    Je sais que les temps sont difficiles, mais tout de meme!!!

    Certes, il y a d’énormes différences de revenu en Hongrie et il n’est pas difficile de trouver des salaires tres élevés, parfois meme supérieurs a la France a niveau équivalent, mais..

    60% des revenus se situent en dessous de 200 000 Ft, 20% dans la tranche moyenne et 20% dans la tranche supérieure des salaires. Donc 60% qui touchent moins de 700 euros bruts/mois (sur quoi ils reglent 16% d’impot.., alors que nous avons en France 5 tranches avec une exonération totale en dessous de 6 000 €/an , la tranche suivante étant taxée 5% jusqu’a 10 000 € et ainsi de suite, et les tranches supérieures a 45 %.) Comparez !

  72. Pierre Waline a dit :

    PS: le rajout de la chevre, ce n’était pas Matolcsy, mais Pintér.

  73. Faudrait savoir Pierre Waline,

    On compare avec la France ou on ne compare pas avec la France ?

    De toutes façons pour les questions économiques on n’en saura jamais assez à moins d’être vraiment spécialiste (ce que je reconnais franchement ne pas être).

    En revanche sur les questions sociétales et historiques je ne peux pas vous laisser sans réagir clamer sur ce site aux novices Français désireux de découvrir la Hongrie que la police de Gyurcsány c’est les bisounours, que le FMI c’est Mère Thérésa et que Trianon était ma foi bien mérité (satisfaire à l’excès 8 millions d’allogènes vous semblant plus moral que de respecter la continuité et la légitimité historique millénaire d’un état ou l’ethnie autochtone a accepté de se laisser réduire au rang de minorité sur son territoire ancestral par un occupant Habsbourg désireux de monter les peuples les uns contre les autres pour mieux asseoir sa domination).

    Et je ne vous ai jamais traité de « sale Français », je ne suis pas un jeune issu des générations africaines ou maghrébine moi (petite pique facile mais vous la méritez) …

    Je connais des Français qui travaillent en Hongrie sans pour autant calomnier ce pays sur internet, ils respectent l’Histoire du pays et ne fomentent pas de désinformations comme vous le faites en faisant passer, par exemple, Bajnai Gordon pour un mec bien ou encore les Tziganes comme d’angéliques et innocentes victimes opprimées.

    Alors n’essayez pas de discréditer ma position en essayant de me faire passer pour un bête francophobe haineux et fermé et « réactionnaire » (quoique réactionnaire je le prends comme un compliment, quand on voit à quoi mène cet excès de modernité et de libertarisme sociétal …)

  74. Pierre Waline a dit :

    Une derniere fois (mais vous faites la sourde oreille):

    Je ne débine absolument pas les Hongrois, mais un homme (Orbán) qui les gouverne et les appauvrit pour ne servir que son ambition. Si j’interviens, c’est précisément parce que beaucoup de Hongois me demandent de le faire, plutot que de rester observateur passif et lache. Quitte mes faire sérieusement mal voir de certains, comme vous et les votres.

    Trianon: j’ai reconnu que c’était une injustice, car imposé sans discussion et aux frontieres mal tracées, MAIS j’ai voulu aussi mettre les points sur les I pour nuancer et dire que les Hongrois n’étaient pas innocents dans l’affaires.

    Voila tout.

  75. Roland Pierret a dit :

    Une petite précision. Je viens de regarder ma facture d’électricité du mois de juillet 2012.

    Consommation 134,82, taxes locales 15,97, TVA 27,46. Total TTC 178,25

    On est loin des 5%. Ca fait même plus de 30%.

    prix du KWH hors taxes, hors TVA et hors abonnement = 0,0839 euro

  76. Roland Pierret a dit :

    Pour le gaz, facture de septembre 2012

    consommation 18,88, contributions spéciales 1,06, taxes 1,12, TVA à 5,5 % 0,40, TVA à 19,6 % 3,09. Total facture TTC 26,58 euros (soit un supplément de pas loin de 40% sur la consommation).

    La TVA à 5,5% c’est sur l’abonnement, celle sur la consommation est à 19,6 %.

    Prix du KWH gaz hors tout = 0,08100 euro

  77. Pierre Waline a dit :

    Je me dois de faire amende honorable:

    Effectivement, en France la TVA de 5,5% sur l’électricité et le gaz ne concerne que la partie « fixe », cad l’abonnement, la partie « variable », cad la consommation étant taxée a 19,6%.

    Mais on reste largement en dessous des 27% pratiqués sur l’ensemble en Hongrie (ou le taux est le plus élevé d’Europe).

  78. Pierre, qui sont les Hongrois qui vous demandent de vous mélez dans une affaire que vous ne connaissez pas? Vous n’arrivez pas á comprendre que nous avons subi plus de 50 ans de dictature communiste, et nous voudrions finir avec ses agissements criminels. Leur idéologie survit dans le mszp et dans la nouvelle formation « együtt 2014″ (ses acteurs sont tjs les mémes)! Á la suite de tout ca, vous faites la publicité d’un homme (bajnai, curieusement d’origine juive) qui est connu pour ses conduites maffieuses. Vous vous basez sur et vous citez paul lendvai (curieusement d’origine juive) qui est un ennemis de la Hongrie. Vous méprisez les Hongrois et la Hongrie, je pense que nous sommes aussi nombreux á vous demandez de vous taire plutót que de mentir. Vous nous écouterez aussi? Faisons un sondage.
    En lisant les précédents articles et commentaires, je vote pour que Pierre Walline arréte ses manipulations et ses mensonges dans les espaces médiatiques? Qui est pour et qui est contre?

  79. Pierre Waline a dit :

    Cette manie qu’a Attila de vouloir à toute occasion savoir qui est Juif et qui ne l’est est vraiment maladive, voire perverse, et dangereuse.

    Gordon Bajnai avait 21 ans au moment de la chute du régime communiste, et n’a pas fait partie du KISZ (Jeunesse communiste) où l’on retrouve par contre les noms d’actuels membres du Fidesz,

    Un célèbre membre du gouvernement Orbán a fait partie de l’ancien parti communiste hongrois (MSZMP), et je ne saurais au demeurant le lui reprocher (il est d’alleurs de loin le meilleur du lot), vu le contexte de l’époque, et il n’était pas le seul au sein de l’actuelle majorité.

    Plus de 20 000 Hongrois ont adhéré en quelques heures au mouvement 2014 de Bajnai. Donc, en matiere de sondage, Attila sera servi. (Quant au MSZP – dont je ne suis pas adepte -, comment expliquer qu’il a été élu a trois reprises en 21 ans ?)

    Alors arrêtons donc ces sornettes!

  80. Roland pierret a dit :

    Il n’y a pas que la TVA. Les français sont des virtuoses pour détourner les législations de l’UE. Si on ne peut pas moduler les taux de TVA, qu’à cela tienne, on invente des taxes locales, des CSG etc…
    Le résultat, c’est que c’est en France qu’on paye le plus d’impôts, en Europe.

    Dans ce domaine, Victor Orbàn est un grand maladroit. Qu’il envoie des émissaires dans les services fiscaux français, et il aura le beurre, l’argent du beurre et les beaux yeux de la cremière, tout en étant limpide avec les législations de l’UE.

    C’est comme pour le fromage. En Hongrie, l’été dernier, j’ai dû ingurgiter des fromages uniquement faits avec du lait pasteurisé (beurk). En France, je ne consomme que des fromages faits au lait cru. Pourtant dans la législation de l’UE, c’est interdit me semble-t-il. Cherchez les combines françaises…

  81. Pierre Waline a dit :

    @Roland,

    Je ne veux pas toujours casser du sucre (de betterave aux normes de l’UE ?) sur le dos de Viktor et de Georges (Matolcsy) ni défendre le fisc francais. MAIS, en matiere d’impots suplémentaires glissés en douce, je décreterais au moins un match nul.

    Cf. les impots hongrois sur les
    - télécommications téléphoniques fixes, mobiles, internet,
    - flux d’argent de toutes sortes, sans plancher (et non « transactions » comme ils prétendent), y compris le retrait de liquide a la billetterie ou le réglement des factures a la poste (seule exception: le versement des salaires et prestations sociales),
    - sur les lignes souterraines et aérnennes (!!), « közműadó »,
    - sur les chiens, en fonction de leur dangerosité, exception faite des toutous de race hongroise,
    etc.

    Bon, la, je crois qu’il faudrait réserver deux places sur le podium. Quant a l’imaginatiion et l’esprit inventif, ou meme l’esprit tout cours dans le sens d »‘humour, la Hongrie me semble mériter une belle médaille d’or.

    Le gvt hongrois refuse par contre l’impot foncier qui ne me choque pourtant pas A CONDITION qu’il soit limité a des immeubles de valeur (au-dessus d’un plafond, par ex 30 millions de Ft). Mais bon, on peut discuter.

    Quant a nos impots locaux de l’Hexagone, ils ont au moins le mérite de permettre aux communes de s’équiper , alors qu’ici, les Önkormányzat crevent de faim, font l manche et ne peuvent satisafier leurs administrés.

  82. Quel mépri pour la Hongire de la part d’un étranger. Vous semblez ignorez que mszp est le parti héritier officiel du parti communiste hongrois!!!!! Bajnai n’était pas membre du kisz???? D’oú connait-il donc son copain de maffia gyurcsány??? Je vous le dis, du kisz!
    20 000 membre (manipulé) du mouvement de bajnai. Ca fait 20 % des Hongrois selon vous?
    Vous croyez que ce nul va changez le monde? Vous croyez que les Hongrois sont encore si bétes qu’ils voteront un imbécile comme lui? Vous avez vu le résultat des sondages de Baja et de Dabas?
    Vous avez constaté que les Hongrois ne sont pas encoer aussi bétes que vous les souhaitez?
    Il est maladif, perverse voire dangerueux de dire que les bourraux des Hongrois et les chefs de maffia actuels présents dans la vie politique hongroise sont d’origine juive! Bravo, pour la liberté d’expression!
    En fait Pierre, un jour expliquez-nous s.v.p. ce que vos faites en Hongrie. Ca m’intéresserait beaucop. Vous étes venu ici, vous méprisez les Hongrois, vous cherchez á les manipuler. Vous étes payé aussi pour ca?
    Vous ne voudriez pas s.v.p. allez vous installez en France (si on vous y accepte encore), ou chez les roumains ou les serbes?

  83. Vous n’aviez pas écrit vous-même qu’elle avait finalement été abandonnée, la taxe sur les chiens ?

    Cela Attila a eu une bonne idée : allez donc vous installer chez les Roumains !

    La-bas au moins quand vous écrirez que Trianon fut la libération de 3 millions des leurs face à ces obtus aveugles de magnats hongrois, je vous garantis que vous serez porté en triomphe, ça vous changera de devoir nous subir sur hu-lala …

  84. Roland Pierret a dit :

    @Pierre

    En ce qui concerne les impôts, le problème c’est le contexte d’endettement de tous les pays d’Europe, dû à l’incompétence de tous nos hommes politiques depuis 40 ans.

    Moi, en ce moment, j’aimerais bien que le gouvernement socialiste français augmente les impôts pour équilibrer les comptes nationaux. Au moins, puis de les augmenter encore pour diminuer l’endettement. Sinon, on finira tous comme les Grecs.

    Donc, là, à mon sens, Victor Orbàn comme François Hollande, qui ont hérité d’une telle situation financière n’y sont pour rien. Encore que, François Hollande a pris aussi la succussion de François Mitterand, grand responsable aussi de l’endettement, et donc grand responsable des conditions de vie misérables de plus en plus de français.

  85. En raison d’une coupure internet, suite de ma réponse, avec un peu de retard :

    Et pour le mépris, vous écriviez je ne sais plus trop ou

    « Il reste encore quelques gens biens dans ce pays, példáúl a barátaim akik küzdenek a jóért » ou quelque chose du genre (quoique le « akik küzdenek a jóért » je m’en souviens parfaitement), donc pour vous, à part les « quelques gens bien » de votre cercle restreint, la majorité de ce pays c’est quoi ?

    Et le top du top « akik küzdenek a jóért » mais vous êtes persuadé d’avoir reçu une Révélation ou quoi ?
    Vous êtes le Prophète Pierre Waline qui illumine les masses magyares abruties de nationalisme crasse de la Lumière de sa Vérité Révélée et Intangible ?

    Flanqué de votre désormais omniprésente amie caissière (représentative de toute la société hongroise bien entendu), vous vous faites un sacerdoce de devoir guider ces pauvres hongrois descendants de nationalistes moustachus même pas fichus de se féliciter de ne plus avoir de sang Ősmagyar tellement ils se sont enrichis dans le mélange, ces obtus fermés qui osent tourner le dos à l’Europe des Lumières (vous qui critiquiez à un moment le EGO SUM VERITAS de la Basilique, votre discours est pourtant du même acabit) pour s’acoquiner avec ces sauvages mal démocratisés de centre-asiatiques ! Vous disiez  » remettre en cause l’orientation naturelle de la Hongrie vers l’Occident ? Nein ! » mais qui êtes-vous pour décréter à la place des intéressés ou se situe leur orientation naturelle ? Vous nous apportez la Lumière de la révélation européano-démocratico-occidentale c’est ça ?

    Et en fait je suis sûrement aveuglé de façon irrécupérable par un attachement trop viscéral à mon héritage pour comprendre toute la portée de votre message messianique en dehors duquel il n’y a point de Salut c’est bien ça ?

    Mea Culpa Ô Génialissime Pierre Waline, je vais de ce pas faire pénitence en me cognant la tête sur une pile de livres de Paul Lendvai.

  86. @ Pierre Waline :
    Dans votre énumération quand à la « libération de peuples, vous oubliez curieusement le Burgenland…? Pouvez vous me dire qui y a été « libéré »?

    Même si je ne peux partager les positions qui sentent bon l’extrême droite que l’on peut lire par ailleurs, force est de me souvenir que là où mon grand-père est né, la ville s’appelait Ujvidék. Maintenant qu’elle s’appelle Novi Sad on y a gommé tout ce qui est Hongrois, l’université, les journeaux, les panneaux en deux langues, etc. ont disparu, et au lieu d’une floppée de langues on n’y parle plus que serbe dans la rue…
    L’autre grand-père venait de Nyitra, ce qui lui a valu de changer deux fois de nationalité durant son séjour dans la Légion avant enfin de devenir (et le rester!) Français.
    Sans être irrédentiste, j’aimerais comprendre tout de même pourquoi l’Autriche -fauteur de guerre, elle- a-t-elle moins souffert que la Hongrie, qui n’est pourtant pas responsable de la guerre de 14?

    Imaginons que l’on ait imposé un Trianon à la France (Bismarck fait la toupie), combien de guerres de 14 aurions nous suscitées? « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine » et les chansons « patriotiques (càd anti-boches) cela ne vous dit rien?

    Je suis donc Français, fièrement d’origine Hongroise et parfois j’ai honte lorsque je dois expliquer à mes amis français que Vajdahunyad n’est qu’une vague reproduction et que le château de Hunyadi Jànos se trouve maintenant à l’étarnger et qu’il est tombé dans l’anonymat historique depuis qu’il s’appelle Hunedoara.
    J’ai encore honte lorsque je dois évoquer le destin funeste de la République Hongroise, chassée par les armées franco-serbe de Franchet d’Espèrey et franco-roumaine de Berthelot qui firent le lit de l’ignoble Horthy, responsable de l’exil vers la France de certains de mes ancêtres tant la misère sévissait alors.

    Non, décidément, je n’aime pas Clémenceau.

    @Roland Pierret :
    Sans entamer une autre polémique, vous semblez oublier qu’à la fin des septennats de Mitterand la balance commerciale française était excédentaire…

    @ Karcsi et Attila :
    Vous donnez une bien piètre idée du dialogue démocratique en Hongrie. Quand on a des arguments, pas besoin d’invective. On a parfois l’impression que vous n’osez pas vous laisser aller…Baissez la masque!
    L’anticommunisme viscéral que vous exprimez me rappelle la guerre froide et me ravit car cela me rajeunit . Cependant, admettez que le départ des communistes a fait beaucoup moins de morts que celui de leurs prédécesseurs.
    Parlez de terreur rouge, je sors le joker terreur blanche.

  87. Pierre Waline a dit :

    La violence et la haine qui se dégagent des propos d’Attila et de Karcsi se passent de tout commentaire.

    Alain: je vous comprends. Je n’ai pas voulu défendre Trianon, loin de la !! Mais juste relativiser et tenter de comprendre le pourquoi (sans, encore une fois, défendre le Traité).
    Mais ce seul mot « relativiser » va vous choquer, je le sais.

    De meme que, lorsque vous disculpez totalement la Hongrie dans l’éclatement de la premiere guerre, je relativise aussi, car cela ne me semble pas si simple. Mais bon, le débat serait trop long et hors sujet initial.

    Je vous renvoie par exemple aux ouvrages de Csernok Attila.

  88. Quand j’ai parlé d’anticommunisme, je ne parlais pas de leur départ, mais de leur présence! Á l’origine le théme de cet article et des commentaires étaient la commémoration de ’56. Sachez qu’en Hongrie personne n’ose juger les fascistes positivement. Tandis qu’il y a pas mal de membre du « glorieux » mszp qui font des éloges du communisme et déclarent publiquement que « ’56 était une révolution fasciste » (cf. horn gyula en 1997) ! N’est-ce pas un scandale?

  89. Et voilà P.Waline redevient pleureuse « la violence et la haine bouuuuh » on croirait entendre un hippie végétarien.

    P.Waline, vos propos sont dix fois plus violents que les miens (surtout que mon commentaire se voulait humoristique, bien que j’imagine que le chapeau des missionnaires belges vous irait à ravir, et je vous imagine battre les campagnes de l’Alföld aux cris de « Démocratie ! Idéal Républicain ! Mélange ethnique ! » pour ramener ces arriérés de Hongrois se réclamant d’une ethnie – un comble ! – dans le troupeau des aseptisés occidentaux) quand vous parlez « d’orientation naturelle » vers l’Europe, car c’est du dogmatisme, vous énoncez qu’il n’y a pas de voie hors de l’Europe, c’est tout à fait du même acabit que le EGO SUM VERITAS que vous décriez tant sur la Basilique.
    En gros « Hors de l’Europe occidentale démocratique, point de salut. »
    Politique « suicidaire » d’après vous.
    Mes propos n’étaient en partie qu’une critique des vôtres, vos propos messianiques ne sont pas tendres, vous choisissez peut-être des termes plus « passe-partout » mais le fond de votre propos reste messianique, dogmatique et profondément manichéen.

    « La haine et la violence » pas du tout, en revanche votre haine (camouflée) envers tout mouvement qui pourrait faire sortir la Hongrie du giron de l’Église Infaillible Occidentalo-démocratique dont vous vous faites le zélé chantre, elle, ne trompe pas.

    @Alain,

    Votre joker n’est pas valable, car la Terreur Blanche fut une réponse à la Terreur Rouge, on ne peut pas utiliser comme joker à une Terreur le déclencheur de cette dernière n’est-ce pas ?

    Sinon, puisque vous évoquez Ujvidék, j’y ai un jour rencontré un des derniers Mohicans magyars de la région, comme quoi ne perdons pas espoir …

    En 907 déjà, « Decretum Ugros eliminandos » était un slogan à la mode, mais nous sommes toujours là, déterminés à ne pas nous laisser rayer de la carte, malgré les Empereurs germaniques, les Habsbourg, et aujourd’hui Pierre Waline, qui d’après ses propres mots « est à fond pour le mélange entre Hongrois et Slovaques et Roumains », comme s’il ne savait pas que cela mènera inéluctablement à la dissolution de l’identité hongroise et donc à l’atteinte de leur but par ceux qui rêvent de nous voir disparaître.

    Bonne soirée.

  90. @ Alain,

    En parlant des Rouges :

    Si leur « départ » a fait moins de morts, leur arrivée au pouvoir et leur maintien à ce poste en ont quant à eux causé infiniment plus, si vous voulez vous amuser à compter …

  91. Roland Pierret a dit :

    La balance commerciale a été longtemps dans le rouge sous Mitterand. Mais la balance commerciale reflète le dynamisme des entrepreneurs, pas celui des politiciens.

    http://www.eco-habitat-conseil.fr/page-28-Article-du-03-09-08-balance-commerciale-energie-fossile.html

  92. Roland Pierret a dit :

    Pour l’endettement, c’est bien la Gauche qui a donné le tempo, même si après la Droite y a sauté à pieds joints. Il n’y a que Lionel Jospin a avoir fait de très gros efforts. Les socialistes avaient compris, mais trop tardivement.

    http://www.syti.net/Endettement.html

  93. @Alain,
    Le départ des communistes a fait ‘moins de morts’ . …on peut perdre son temps à faire le compte.
    Oui , on peut être viscéralement anti-communiste et on devr

  94. ait l’être tout comme on est anti-nazi, le pendant noir des rouges.
    Vous n’avez visiblement pas vécu en régime communiste

  95. Attila, C’est un agitateur mais difficile de savoir qui le paye !

  96. @
    « Mais ce seul mot « relativiser » va vous choquer, je le sais. »
    Du tout. Simplement je trouve injuste que l’on ait donné à l’Autriche des terres prises à la Hongrie, après l’avoir occupée et entraînée dans de funestes aventures.
    Je suis admiratif de la modération de ce pays qui a subi en une seule fois plusieurs 1870 sans développer l’esprit revanchard (même si la crise actuelle l’a ravivé pour détourner l’attention d’autres problèmes, classique mais ça passera). Qui dans la majeure partie de son histoire et de sa géographie à été occupé sans se laisser assimiler.
    D’anciennes colonies françaises aujourd’hui indépendantes feraient bien de s’en inspirer, soit dit en passant.

    @ Karcsi :
    bien sur que si mon joker est imparable, au contraire… cela ne m’amuse pas du tout de compter, mais je le veux bien. Le rapport historique et officiel est plus de 1 à 100 en « faveur  » des blancs… Seriez vous aussi négativiste?
    Voyons, rien qu’à Ujvidék combien de morts pendant « hideg napok » dans le Danube? Combien sous la régence, sous Szálasi (écrire ce nom me donne la nausée)?
    De combien d’étages faudrait-il surélever la grotesque maison de la terreur?

    Le hasard a fait que ma famille allait du ministre (communiste eh oui!) au curé, en passant par le repris de justice, l’ouvrier qualifié, un frère barbu en 1959 et même des « maszek », du pro-fasciste au communiste en passant par les simples citoyens lambda. Cela m’a permis de me faire une opinion personnelle (et critique) et surtout m’a protégé de toutes les propagandes.

    Une partie de ma famille continue à vivre à Novi-Sad, il y a donc encore (heureusement, je n’ai pas évoqué un génocide) des Hongrois et je vais vous faire bondir (sans doute sont-ce de mauvais Hongrois) ils sont loyaux à la Serbie sans renier un poil de leur origine, ce que j’essaye également de faire, mais pour comprendre ça il faut être soi-même tolérant.

    « ces arriérés de Hongrois se réclamant d’une ethnie »
    bientôt on va voir le Turul se poser entre les bois du Grand Cerf.
    Mais d’où viennent donc mes yeux bleus et ma grande taille?
    Pas plus qu’il n’y a de Gaulois pur en France (Franc serait d’ailleurs plus juste, mais c’était des Germains, aïe), il n’y a de Magyar pur… A l’époque d’Etelköz ça devait être déja bien mélangé (ben, les femmes enlevées par Hunor et Magor , et les cousins Huns, ils n’avaient pas la télé pour se distraire).

    @Attila :
    Sachez qu’en Hongrie personne n’ose juger les fascistes positivement. !!!
    Savez vous que nous avons une station de métro Stalingrad à Paris?
    A chaque fois que j’y passe, je pense aux 13 divisions hongroises (qui y combattaient à côté des Roumains, au fait) qui y sont restées et cela me fait mal de penser que la mort de Hongrois (dont bien peu devaient être fascistes mais n’avaient pas le choix) hélas nous permet de vivre libres et d’avoir le droit de s’exprimer librement.

    @ Yves :
    Je suis en retraite, j’ai traversé cette époque, je sais parfaitement de quoi je parle.
    Qui a vécu le changement de train à Vienne sait ce qu’était le climat paranoïaque qui régnait à l’ouest en ces temps. Avez vous jamais écouté radio Free Europe?
    Je me souviens aussi de la haine de ceux qui tentaient de bruler le siège du PC français… place Kossuth, en 1956. A n’en pas douter ils étaient anti-communistes. Mais tous n’avaient pas été anti-nazis pendant la guerre. Loin de là.

  97. @ Alain :

    Ce que je voulais dire, c’est que s’il n’y avait pas eu de République des Conseils, il n’y aurait jamais eu de « représailles » des Blancs.
    « Qui sème le vent récolte la tempête ».

    Le nom de Szálasi (Salasian de son vrai nom) me dégoûte tout autant qu’il vous répugne, je vous saurais donc gré de ne pas l’associer de près ou de loin à celui d’Horthy.

    Pour Ujvidék je peux vous répondre : 3000 morts.
    Je peux aussi vous répondre pour les représailles serbes : entre 40 000 et 45 000 morts.

    Lire sur le sujet le livre REPRÉSAILLES, compilation de témoignages de survivants Hongrois (livre en français mais mal traduit malheureusement se lit donc peu fluidement).

    Pour les membres de votre famille loyaux à la Serbie, je ne bondis pas, mais je reste perplexe. Mais ils ont peut-être leurs raisons. Mes amis Délvidéki ont quasiment tous eu un ancêtre tué lors de ces fameuses représailles, d’autres ont eu un ami tabassé par des Serbes pour seulement avoir parlé hongrois, une autre, son père s’est fait dépouiller de ses bien lors des guerres yougoslaves car un Magyar qui réussit dans ses affaires c’est suspect, un ami à moi s’est lui-même fait passer à tabac pour rien … Dans ces conditions, on comprendra qu’ils n’apprécient guère la Serbie et son florilège de désagréments, et se sentent plus, pour certains, sous occupation serbe, pour d’autre un peu perdus entre deux chaises, ni vraiment Hongrois car rejetés par les Pannoniens, mais surtout pas Serbes car non-Slaves, non-orthodoxes, et de culture totalement différente.

    Pour l’ethnie, personne n’a jamais affirmé qu’il n’y avait jamais eu de mélanges avec d’autres peuples entre la Sibérie et Budapest, ne caricaturons pas.
    Mais les « HétMagyar » incarnent la fondation de l’état, l’implantation dans cette région, ils apportèrent la langue, qui fait aujourd’hui une des plus grandes particularité de la Hongrie. S’en réclamer, ce n’est pas nier le fait que beaucoup de Hongrois ont du sang européen (quoique dans beaucoup de régions les gens ont conservé le type physique ancestral, Alföld, Székelyföld, Kunság …), c’est se référer à une légitimité historique millénaire et à un héritage. Un de mes amis n’a pas une goutte de sang magyar, de par le sang il est Souabe et Tchèque, et pourtant c’est un patriote hongrois fervent. Et personne, que ce soit au Jobbik ou a la Magyar Turán Alapítvány ne va aller questionner ou mettre en doute sa hungarité, ne vous laissez pas convaincre par les descriptions simplistes de Pierre Waline.
    Donc non, ne pas nier qu’il y eut des mélanges avec des Slaves assimilés, des Souabes et d’autres tribus touraniennes (Kabars, Coumans) ou iraniennes (Jazyges), mais ne pas non plus oublier que la base sont les Hétmagyar, le Turul et le Csodaszarvas. Ce sont les fondations, « l’idéal commun » comme dirait Pierre Waline la pleureuse de ces dames.

    Au moins j’apprécie votre style respectueux, contrairement à P. Waline qui aujourd’hui s’offusque de la violence de mes propos alors qu’il qualifiait le Turul « d’horrible volatile », la parenté avec les autres peuples d’ascendance touranienne de « conneries » et que sa réaction au sort des Hongrois hors-frontières fut « faites-moi pleurer ! » (je cite exactement mot pour mot ses propos).

  98. Pierre Waline a dit :

    Si j’ai un sérieux différend avec vous, Karcsi, ainsi qu’avec Attila (et d’autres), je n’utilise pas de mots grossiers, contrairement a ce que vous affirmez.
    Quant a Trianon, je répete un fois de plus que je ne défends absolument pas le Traité, tres loin de la, mais demande un peu de réserve – ou du moins une prise de recul – par rapport a cette notion de Grande Hongrie. C’est tout.
    Pour ce qui est de la parenté touranienne, j’ai effectivement écrit la-dessus, mais, encore une fois, sans grossiereté, peut-etre avec une ironie qui vous déplait, cela, je vous le concede (comme je reconnais avoir raillé l’oiseau Turul, mais n’exagérons tout de meme pas, il n’est pas – plus – si sacré qu’il faille le respecter a ce point).
    A propos de ce débat, je vous renvoie a l’excellent ouvrage de Klára Sándor.
    Bonne suite de semaine !
    (A propos, vous semblez aussi défendre Miklós Horthy: une réhabilitaion qui me révolte. Car, avant l’arrivée des Croix fléchées ont déja été déportés en nombre des Juifs de province et bien avant (1920,38,41) décrétées les fameuses et sinistres « lois juives ».)

  99. Pierre, « le Turul n’est pas si sacré….  » Je pense pouvoir dire au nom de la grande majorité des Hongrois que nous n’allons pas en France pour nous moquer des symboles de la république francaise, ni en Israel nous moquer de l’étoile de david. C’est un respect minime que l’on doit á chaque nations, vous vous en fichez – on ne sait pas pourquoi – quand il s’agit des Hongrois. Et vous le faites en plus en vivant en Hongrie!
    Merci, cela dit tout de vous.
    Connaissez-vous les lois juives sous le régime Horty?
    Un exemple: le numerus clausus de 1920 a limité le nombre d’étudiants aux universités hongroises de toutes les étnies en proportion de leur nombre!
    1er « loi juive » (1938): max. 20% de juifs dans les emplois les mieux payés. 20%!
    Je ne dis pas étre d’accord avec tout ca, mais une question se pose. Les juifs représentent 6% de la population hongroise et on limite á 20 % leurs places dans pour les emplois les mieux payés. C’est aussi un peu de donner l’égalité de chance á la population hongroise. Vous ne trouvez pas? Les Hongrois étaient minoritaires aux universités hongroises et aux emplois les mieux payés!
    J’écris cela tout simlement, parce que quand vous évoquez « les fameuses et sinistres lois juives », il faudrait qu’on sache ce que c’est.

  100. Pierre Waline a dit :

    @Attila
    Me moquer des symboles de la Hongrie en raillant le Turul? Non, il ne constitue pas le « symbole » de la Hongrie du XXIeme siecle. Par contre, ceux qui débaptisent la place de la République pour l’appeler place du Pape Jeaqn-Paul II n’ont aucun respect pour l’une des valeurs nde votre pays.

    Pour ce qui concerne le passé des Hongrois, leur migration depuis la vllée de la kama dans l’Oural jusqu’ic, a travers l’empire khazar et leurs parentés, je suis l’un des premiers passionnés par le sujet. J’ai meme appris le turc (mais que je ne parle pas) qui a beaucoup d’affinités structurelles (pas de vocabulaire) avec votre langue.

    J’ai aussi été l’un des premiers a promouvoir votre belle littérature (ai travaillé en 1972 a la section francaise des Editions Corvina et ai beaucoup traduit, notamment Petofi et toute sa correspondance). J’admire par ex. votre théatre – et son public (ou j’étais encore avant-hier, au Radnóti)

    Ma femme Emőke était hongroise (38 ans de mariage) et je suis au mieux avec sa famille (retraités qui vivent qui vivent difficilement en banlieue – Pestújhely – et partagent mes idées).
    Etc.

    Vous et Karcsi voulez me « chasser » d’ »ici comme élément indésirable, voire nuisible.
    Pouqruoi?

    Tout simplement parce que je me permets de critiquer la politique des « régnants » actuels qui, a mon sens, exploitent votre pays par pure ambition. (Oui, Karcsi, je sais que vous n’etes pas Fidesz, mais vous me trouvez tout de meme « ennemi de votre peuple » pour mes propos qui osent me montrer sceptique -sur une tendace néo-nationalite chez certains, certes pas la majorité)

    Cela ne veut nullement dire que je défends Gyurcsány, ni bien sur le communisme dont j’ai aussi été l’opoposant (et ma belle ici). Cf. mon papier sur 56.

    Par conze, oui, je crois en Bajnai.

    Quant a ma prétendue grossiereté (Karcsi n’hésite pas citer d ema bouchje un mot grossier que je n’ai jamais, sauf erreur, proféré), je conteste.

    Et puis, cette obsession (vous, Attila, pas les autres) sur les Juifs est vraiment maladive (je maintiens). Pardonnez-moi, mais je le pense sérieusement.

    Quant a votre argumentation pour minimiser les lois juisves, elle est assez cocasse (pour rester courtois).

    Je m3e sais ici attaqué de partout et en suis vraiment désolé vis-a-vis des animaturs de ce site, au demeurant excellent, notamment de Corentin, que j’admire.

    Il y a des critiques que, par contre, je respecte, voire apprécie, comme celle d’Aalin, mais aussi d’autres, meme s’il y a un différend. Mais vous? Attila ? Je n’arrive vraiment pas a vous suivre.

    J’en suis désolé. Mais je sais (pou rcevoir des appels – oui! – et mails) que vous n’etres pas la majorité.

    Sur ce bonne journée, tout de meme.

    Pierre Waline (qui, au moins,.ne cache son nom… )

  101. Pierre Waline a dit :

    Pardon pour les fautes de frappe, mon grand vice (que je reconnais, vieux pépé, ca, j’assume)
    Par exemple, j’ai écrit « ma belle » pour « ma belle famille »… Pour une belle mere, ce serait un contre-sens…
    Mindenkinek szép napot kivánok ! (Itt Pesten szépen süt a nap)

  102. Je vous pardonne de m’avoir traité de malade et d’imbécile, je m’en fiche, vu tout ce que vous écrivez, ce n’est pas sérieux non plus. Mais ce qui est bizarre, c’est que vous me traitez de tout ca, uniquement parce que j’ai écrit que les bourraux communistes et les « politiciens » maffieux ex-communistes, comme bajnai sont tous d’origine juive et que j’ai écrit que les « ignobles » lois juives réduisaient le nombre des juifs aux universités et aux emplois les mieux payés (lá á 20 % pour une ethnie de 6%!) pour donner en méme temps la chance aux Hongrois aussi de réussire dans la vie et de parcourir une carriére dans leur propre pays!
    Mais bon. Et ce qui est curieux aussi, c’est que j’entendait souvent de la part des Francais insulter Sarkozy « le Hongrois ». Et c’est une accusation! Mais le fait qu’il est juif aussi, c’est normal. Donc accuser quelqu’un parce qu’il est Hongrois c’est normal, mais quand on écrit que certains criminels sont juifs, c’est l’antisémitisme et c’est une « agitation payée (par je ne sais pas qui) »! Bizarre, non?

  103. Roland Pierret a dit :

    En ce qui concerne le Trianon, comme vous dites, rappellez vous que c’est en France qu’on a connu les pires combats, qu’un million et demi de français y ont laissé la vie dans des conditions atroces, que tout le nord-est de la France a été dévasté. Il me semble cohérent que les français aient tenté de neutraliser définitivement ces forces du mal d’europe centrale.

    Que le tracé des frontières n’ait pas été fait « au mieux », c’est possible. Si vous avez de bonnes raisons de revendiquer, présentez les à vos voisins, ils seront sûrement conciliants pour construire une europe juste, pour une paix séculaire.

    Ajoutons qu’il y a encore une dizaine d’années, sur le site du Ministère des affaires étrangères de France, on pouvait lire que 35 voitures françaises étaient vidées de leurs contenus chaque mois en moyenne. Donc pour moi, les hongrois sont de drôles de zèbres. Ils n’ont pas été capables d’empêcher les autrichiens de nous apporter la 1 ère Guerre Mondiale, alors qu’ils étaient dans le même ensemble politique. Pire, aujourd’hui ils continuent de s’en prendre aux français, comme si ceux-ci n’avaient pas suffisamment soufferts en 14-18. Et dans le même temps, aujourd’hui encore, les touristes autrichiens sont une bénédiction en Hongrie. Cherchez l’erreur.

    Franchement, eu égard à ces états d’esprit, ce n’est pas moi qui vais trop plaindre les hongrois dans leurs multiples difficultés actuelles. Ils méritent largement leurs déboires actuels.

  104. Comme je ne fais que passer, je réponds brièvement à P.Waline :

    Pour le mot grossier, il est vrai, vous aviez utilisé des astérisques, mais à moins que c******es ait voulu dire tout autre chose à ce moment-là, je maintiens que c’est bien à ça que vous pensiez …

    Mais il est vrai que vous l’avez « camouflé ».

  105. Roland, vous manquez gravement de connaissances historiques! Qui étaient les Hongrois qui battaient les Francais en ’14 – 18? Si c’était les autrichiens, pourquoi clémenceau leur a donné Burgenland – pays hongrois!
    Pourquoi il a puni les Hongrois et a généreusement gratifié les autrichiens? Il a détruit les forces du mal en europe centrale??? Vous rigolez?

  106. Roland Pierret a dit :

    J’ai écris que le tracé des frontières n’étaient sûrement pas fait au mieux. J’ajoute, que s’il y avait des problèmes, fallait les résoudre avant, vous même.

    Mais, surtout, je remarque que vous tentez de deviez mes questions et remarques. Et, çà, ce n’est pas il y a un siècle, c’est maintenant.

  107. Pierre Waline a dit :

    La remarque de Roland est tres juste. La grande majorité des Hongrois, quand elle nous critique, semble ignorer les souffrances subies par le peuple francais durant les trois guerres. Etant d »une famille de l’Est, je suis bien placé pour le savoir: villages et campagnes ravagés, familles séparées par la ligne du front, etc. Mon pere se souvient enfant d’avoir vu bruler la cathédrale de Reims (14-18). Sans parler d’Oradour sur Glanne et bien d’autres villages.
    Et aussi une révolte de ma part face a une tendance assez répandue en Hongrie a ne voir dans le peuple de Farnce que des collaborateurs,. Certes, il y en a eu. mais quid de la Résistance et du maquis, de ces milliers de jeunes, tres jeunes qui quitterent leurs famille pour aller se battre dans les montagnes, et se faire atrocement tuer, une fois arrétés.

    Donc, il est bon de relativiser, effectivement. Victimes n’est pas l’apanage des Hongois.

    Quant 1914, ce serait trop long a développer. Il y a eu différents courants en Hongrie, pour ou contre. Mais attaquer la Serbie était une bien trop grande tentation, non?

    Le Burgeland? Trianon ne se réduit pas au Burgenland (ou il me semble qu’il y eut un référendum apres la Seconde guerre,mais je peux me tromper).
    Je pensais surtout a la Slovaquie (Felvidék) et a la Roumanie.

    Clémenceau? Il n »était pas seul. En plus, vous avez certainement entendu parler des négociations secretes engagées entre Francais et Hongrois avant Trianon (mai 1920) pour un tracé plus juste des frontieres, il est vrai en échange d »intérets économiques (Firme Schneider du Creusot ), notamment sous la conduite du diplomate Paléologue. Mais, alertés par la petite Entente, les Anglais ont sommé les Francais d’arréter.

    Donc relativiser, que oui!!!!

  108. Roland Pierret, sans vouloir minimiser les dommages subis par la France, je vois mal en quoi les Hongrois sont responsables, les Hongrois ne combattaient pas sur le sol français.

    Et puis les Français l’ont voulu cette guerre, la fleur au fusil, « à Berlin ! » « vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine ! », sorte de mini-trianon d’avant l’heure, sauf que vous au final vous avez récupéré tout ce que vous vouliez, en piochant même dans les colonies allemandes d’Afrique.

    « Neutraliser ces forces du mal d’Europe centrale » vous êtes sérieux là ? « Forces du mal » ? On est ou là, dans la Revanche des Siths ? Et puis oui c’est sûr que la Hongrie, même avant 1920, représentait une menace de premier ordre pour la France ! Ses divisions motorisées ultra-modernes se pressaient aux porte de Paris et ses portes-avions croisaient au large de Nantes :D non mais franchement qu’est-ce que vous nous racontez là ???

    Quant à nos conciliants voisins … Oui il est évident qu’ils seront tout disposés à renoncer au cadeau qui leur fut fait en 1920. C’est évident voyons pourquoi n’y a-t-on pas pensé plus tôt ! Allez rédigeons une belle lettre et en route pour les ambassades ! Hongrie historique, ta résurrection est proche, le sage Roland Pierret vient de nous donner la solution pour te recoller tes membres arrachés ! …

    Ha ce sont bien évidemment les Autrichiens qui ont mené la guerre en Europe ! Eux seuls ! Les Russes et leurs visées pan-slaves sur les Balkans n’y sont absolument pour rien ! Ni d’ailleurs les Français voulant récupérer l’Alsace, et encore moins les Anglais désireux de ruiner l’Allemagne qui les concurrençait !

    D’ailleurs le fait que la guerre ait failli éclater suite au coup d’Agadir montre à quel point les Autrichiens sont les seuls coupables de ce conflit. Je ne défendrais jamais les Habsbourgs, colonisateurs, semeurs de troubles, monteurs des minorités contre les autochtones magyars, falsificateurs de l’HIstoire, exploiteurs de la terre, mais quand même, une telle malhonnêteté ça fait mal au cerveau !

    Quant à vos 35 voitures françaises pillées chaque année, vous croyez que ce sont les seules voitures forcées dans toute la Hongrie ? Une amie à moi s’est faite tirer sa vieille Honda, pourtant bien immatriculée HU alors ne venez pas faire passer le vol/pillage de voitures pour un acte spécifiquement francophobe. Ou alors c’est parce que les voleurs, voyant une plaque FR, se disent peut-être qu’il y aura plus à voler, mais dans ce cas je suis persuadé que toute voiture immatriculée en Occident fera l’objet de semblables convoitises (ce qui est, je vous l’accorde, ridicule et impardonnable).

  109. Pierre Waline a dit :

    @Karcsi
    Comparer l’Alsace-Lorraine a la Transylvanie ou a Felvidék est erroné. Certes, pour prendre le cas de l’Alsace, la population y était entierement germanique. Mais il n’y avait qu’une seule communauté, et non deux: les Alsaciens, certes germanophones, mais voulant a 100 % etre Francais, sans « minorité » issue d’un autre peuple. En Transylvanie et Slovaquie, population partagée entre deux communautés (meme plus, avec les Allemands). Seule exception que je vous concede: le Székelyföld, ou terre sicule, mais éloignée de la mere-patrie et séparée d’elle par une bande a minorité magyare. (Je ne suis pas contre l’autonomie de Székelyföld)
    Donc ne nous ressortez pas l’Alsace-Lorraine a tout bout de chant. Fils de Lorraine née Thionville (Diedenhofen) qui parlait couramment l’Allemand, et frere d’un Starsbourgeois engagé depuis plus 40 pour sa région, je connais bien la question.

    Pour prendre une comparaison que je reconnais choquante: nous avons quitté l’Algérie, car notre million de pieds npoirs y était en large minorité face aux 9 millions d’Arabes et de Kabyles. Certes, c’était une colonie. Mais ces pieds noirs étaient nés la-bas et n’avaient jamais mis les pieds sur le sol de la métropole. Aujourd’hui, qui en parle? Personne! Alors que ce fut douloureux (un Hongrois a meme participé a l’attentat du Petit Clamart contre de Gaulle !…). Mais bon, je reconnais que l’exemple peut choquer. Tout de meme…
    Et regardez les Polonais! Ils n’ont pas souffert, eux? Pratiquement rayés de la carte. Et aujourd’hui: au lieu de chialer, les jeunes Polonais se tournent vers l’avenir (cf. mon papier de ce jour sur Causeur.fr)

  110. Roland Pierret a dit :

    Bon, ben, si les voitures occidentales sont prises pour cibles si fréquemment en Hongrie; il serait souhaitable que les touristes s’abstiennent d’y aller.

    Mais, vous pouvez bien raconter ce que vous voulez, je sais bien qu’en Hongrie, il y a, en ce moment, un sentiment anti-français, même si ce n’est pas une généralité, heureusement.

    De plus, provenant de personnes s’exprimant si bien en français et écrivant sur un site francophone, on serait en droit d’attendre plus de rigueur dans les rapports entre la France et la Hongrie. Il ne faut pas seulement apprendre une langue étrangère, il faut aussi s’intéresser au peuple qui la parle.

  111. Pierre et Roland, vous vous étes mariés avec des Hongroises? Vous vivez des difficultés conjugales que vous projetez sur tous les Hongrois? Franchement, j’imagine que si je vivais dans un pays qui n’est pas le mien, je publierais des trucs sans respct pour ce peuple, je glorifierais les actes commis contre eux…. Il y a quelque chose qui ne va pas!
    On vous explique par l’exemple de Burgenland combien vous vous trompez. Votre réponse: « trianon ne se réduit pas au Burgenland »! Mais justement, votre argument est qu’il fallait bien punir la Hongrie, ce malfaiteur de l’europe centrale! Avec Karcsi, nous avons expliquer que c’était les habsbourg qui ont entrainé la Hongrie dans la guerre et malgré ce fait, méme l’autriche a recu une part de la Hongrie! Alors, vous voyez oú est le probléme, toujrous pas? Si non, je ne peux pas vous aidez plus.

  112. Roland Pierret a dit :

    Non, je ne suis pas marié à une Hongroise, c’est ma mère qui était d’origine hongroise, venue en France en 1930.

    Je suis d’accord avec tout ce que vous voulez sur les erreurs de la partition de l’Autriche-Hongrie, mais ce n’est plus le problème. Aujourd’hui, en entrant dans l’UE, la Hongrie a renoncé à avoir des revendications territoriales. De plus, les autrichiens, les slovaques, bientôt les Roumains sont et seront dans l’espace Schengen, donc dans le même pays. Les frontières héritées du passé ne sont plus que des limites administratives.

    Rétablir la vérité historique et vivre dans une UE qui vient de recevoir le prix nobel de la paix sont deux choses différentes. Quoique…

  113. Les frontiéres seulement les limites administratives… Allez s.v.p expliquer ca aux slovaques qui retirent la nationalité hongroise á ses citoyens qui demandent la double nationalité (pratique répendue en eu) á la Hongrie oú qui refusent d’annuler les décrets fascistes et rassistes de benes… ou aux roumains qui refusent de financer les écoles hongroises dans un territoire ou les Hongrois font 97% de la population…

  114. Roland Pierret a dit :

    Evidemment, dans ces pays, on freine des quatre fers pour construire l’UE.

  115. Pierre, Pierre, regardez s.v.p. ce spectacle!

    http://www.youtube.com/watch?v=3u_Ujht6U4I

    La créme du mszp est en train de chanter l’internationalé! Tous les Hongrois normaux chantent l’hymne national Hongrois á la fin des manifestations politiques et publiques, mais les communistes, eux, ils chantent en 2009 (je crois) l’hymne de l’internationalisme du communisme avec – au premier plan votre copain favoris le maffieux bajnai!!! C’est vraiment ridicule et honteux. Donc, je finis la série des commentaires sur les événements de ’56 (sujet du départ):
    Toutes les personnes qui revivent le communisme en chantant l’internationalé, le chant sous l’ambiance duquel on tuait et tortuait les Hongrois, les chars russes envahissaient la Hongrie pour tuer ceux qui luttaient pour la liberté de la Hongire se dégagent de la vie publique hongroise!!!! Comme on ne chante pas le deutschland, deutschland über alles non plus, on ne doit plus chanter l’internationalé non plus!
    D’ailleurs je me demnade si ca vaut la peine vraiment de se battre pour votre copain (d’origine juive) et manipuler l’oppinion pour le communiste bajnai. C’est lui qui était á la téte du parti communiste (aujourd’hui: mszp), au moment oú ce dernier a fait sa chutte la plus spectaculaire du monde.
    Mais faites – le, on verra si les Hongrois sont aussi stupides que vous les imaginer de revoir encore un communiste maffieux aprés tant de souffrance communiste. Bon courage!

  116. Cet Attila là me déplait à l’impossible …, l’étoile jaune à 6 branches et puis l’étoile rouge à 5 branches…
    Demain peut-être une étoile orange à …
    Tous les démocrates du monde ne chantent pas l’hymne hongrois.
    Beaucoup de démocrates à travers le monde chantent l’international…
    Témoignage recueilli: j’ai vécu l’insurrection à Budapest, même si je n’étais encore qu’une toute petite fille. Je me rappelle qu’on avait très peur, mais les choses n’étaient pas si simples qu’on veut nous expliquer aujourd’hui…
    Les chars russes étaient là, beaucoup de gens se sont cachés dans les caves, mais il y avait un autre aspect aussi de la chose… L’influence de l’extrême droite. Ces « révolutionnaires » ont rouvert les portes des prisons, et la racaille s’est mélangée avec les rangs d’honnêtes ouvriers et étudiants! Ils ont distribué des armes aux anciens fascistes et aux enfants de 14-15 ans. Ils étaient tous ivres, ivres de pouvoir et de pàlinka. Les habitants du centre-ville avaient autant de peur d’eux, que des soviets…


    Zs.

  117. Pierre Waline a dit :

    Réduire le « communisme » a un seul mouvement monolithique, que l’on juge « en bloc » comme le font beaucoup est totalement erroné.
    Extrement diversifié d’abord dans l’espace, selon les pays et régions ou il a été appliqué. Cf « Les cinq communismes » de Francois Fejtő. Quoi de commun entre une Roumanie de Ceaucescu, une Hongrie de Kádár et une RDA de Honnecker, sans parler de Cuba, de l’Albanie et de la Chine. Et sans parler, bien sur, de la Yougoslavie de Tito..
    Mais diversifié également dans le temps. Rien que pour la Hongrie, entre les périodes 1949 (proces Rajk)-1956 (XXeme Congres, révolution), puis 1956-1960 (répressions), puis la timide ouverture des années 60 culminant avec les réformes économiques de 1968 et la prériode des années 70 de la « baraque joyeuse », suivie d’un redurcissement, puis de la franche ouverture du milieu des années 80 qui allait déboucher sur l’ouverture des frontieres en 1989 (le 11 septembre par Gyula Horn a Hegyeshalom).
    Et ces négociations secretes entamées par des dirigeants hongrois avec la banque Mondiale puis la Communauté euopéenne a l’insu des Russes des 1982-1985.
    Etc, etc.
    Bref, sans faire, encore une fois, l’apologie du communisme, que ceux qui me donnent des lecons révisent leur jugement.
    Quant a tout juger de facon manichéenne, gentils tres gentils contre méchants tres méchants, non. Cf. le témoignage cité plus haut par Zsák. Mais aussi les témoignages d’auteurs de samizdats qui assurent redouter davantage les mesures de rétorsion de systeme Orbán (fonctionnaires virés, médias menacés) que sur la fin des années 80 (par ex. cet auditeur qui témpoigné aujourdhui sur Klubrádió).
    Bon, alors (comme pour Trianon…), sachons prendre du recul et faire preuve de nuances et d’un peu plus de finesse dans notre approche.
    (A cet égard, je vous invite a relire les deux bibles que sont l’Histoire des Démocraties populaires de Francois Fejtő et l’Histoire diplomatiqe de Jean-Baptiste Duroselle.)
    Sans parler de nos expériences. Encore une fois, je pratique ce pays depuis 1966 (j’avais 20 ans) et y ai des amis de droite comme de gauche, dont certains ont connu les geoles de la période Rákosi ou post-56. Donc, quoi qu’en dise Karcsi, je cois pouvoir moi aussi en parler, bien qu’horrible étranger (francais de sucroit!) non Hongrois.

  118. Zsák, depuis le départ de horn gyula qui essaiait d’imposer aux Hongrois (étant juif) que ’56 était une révolution fasciste, heuresement aujourd’hui la grande majorité des Hongrois est d’accord que c’est une sottise qu’on ne croit pas. La part de vérité dans tout ca est que les bourraux communistes pour la plupart étati d’origine juive. Mais la révolution n’est pas fasciste, parce qu’on se léve contre cette dictature.
    Pierre, comme vous nommez Jobbik, Le Pen etc. fasciste, on peut trés bien appelez les dirigeants de tous les pays évoqués communistes, et dictatures. cette politique a été dirigée par Moscou dans chaque pays sauf la Yougoslavie. Le chant internationalé est un chant de la dictature coomuniste qui a fait des millions de victimes, le chanter aujourd’hui c’est glorifier une dictature. On ne glorifie pas le fascisme non plus! C’est puni par la loi.

  119. Pierre Waline a dit :

    Attila!

    Sans vouloir vous vexer, vos propos montrent que vous connaissez bien mal la question. La Yougoslvaie seule exception? Et la Roumanie de Ceaucescu? Amie des Russes ??? Et le conflit sino-soviétique? Et l’Albanie attachée a la Chine? Et… Kádár et Honnecker meme combat ??? Lorsque j’ai vécu ici en 1972 (sans etre communiste, bien au contraire, vu qu’on m’a meme d’abord refusé mon visa), les soldats russes avaient interdiction de sortir en ville et les touristes russes se voyait interdire la Hongrie, considérée par MKoscou comme trop « dangereuse » par ses dérives capitalistes.

    Votre haine de Gyula Horn vous aveugle. Je reconnais qu’il a fait partie en 56 d’un mouvement d’activistes communistes, c »est vrai, mais il a toujours nié avoir pris les armes, et votre accusation n’a jamais été prouvée. Par contre, il a bel et bien ouvert les frontieres en 1989 (aux cotés du ministre autrichien le 11 septembre pour couper les barbelés) et laissé passer les milliers d’Allenands de l’Est en Autriche (apres avoir négocié en secret avec Kohl et Genscher). Ce fut le premier pas qui aboutit en novembre a la chute du Mur de Berlin. J’ai écrit la-dessus un article que vous retrouverez sur francianyelv.hu et sur causeur.fr (et aussi sur Hulala, peut-etre) « L’autre 11 septembre », ou je donne tous les détails avec les sources. NB: les Allemands reconnaissants ont meme baptisé une rue a son (Wertheim) et lui ont remis le prestigieux Karlpreis. (En plus, par Kohl, un homme de droite!!)
    Et puis, cessez donc de placer a tout bout de chant votre tri entre Juifs et non Juifs, cela est intolérable. On se croirait a Dancy!!! Cela vous obsede.
    A propos, l’un de vous (Karcsi ou vous, je ne sais plus) voulait lancer un sondage aupres des lecteurs pour me virer du site. Qu’en est-il?
    Vous avez une vue des choses extrement réduite sans aucune nuance.

    Quant a Bajnai, je vous rappelle qu’il n’avait que 21 ans en 1989 et n’a meme pas fait partie – contrairement a des membres du pieux et vertueux Fidesz – des KISZ (Jeunesses communistes). Alors ne l’accusez pas a tort (vous qui vous voulez vertueux)!

    Et ENCORE UNE FOIS, comprenez que Zsák et moi, lorsque nous nuancons, n’en soutenons pas pour autant le communisme. Ceci dit, l’Internationale ne me choque pas, moins que l »hymne sicule et les slogans des mouvements pan-touraniens et votre culte du Touroul dont je maintiens (signe et persiste) qu’il est un volatile grottesque (qui a engrossi une princesse magyare distraite pendant son sommeil, si je ne me trompe, pour engendrer la race de vos seigneurs. Belle imagination, que j’admire et qui sied aux légendes ancestrales, mais le remettre au gout du jour? Hofi et Coluche, revenez vite !!).

  120. Ah ah nous y voila. Pepe Waline nous fait en douce le coup du « communisme pas si horrible que ca », après sa tribune élégiaque sur les elites comministes hongroises de la fin des années 80.

    Il n’y a rien à transiger. Le communisme est une horreur intégrale, il permet d’envoyer de déporter des populations entières pour le « bien » du prolétariat, bref de jouer au tyran en ayant la conscience tranquille.

    Le communisme c’est comme le nazisme, le mensonge en plus.

  121. Pierre Waline a dit :

    Francois déforme mes propos.

    Je n’ai jamais écrit que le communisme n’était pas si horrible. Mais ayant fait l »objet de nombreuses dérives avec des variations tres écartées, quoi qu’on en dise et sous le prétexte d’appliquer les principes de Marx (complétement trahis et d’ »un autre temps).

    Déja Lénine était a mes yeux un criminel. Sans parler des effroyables crimes, tueries et génocides de Staline et des proces (avant la guerre en URSS, pres la guerre en Tchécoslovaquie et Hongrie notammnent). Mais ensuite? Je demnande juste que l’on nuance sans pour autant défendre le mouvement. Si vous aviez été l’éleve de Fejtő (pourtant grand antisatlinien) il vous aurait mis un zéro pointé.

    Par contre, le nazisme, lui, n’a pas connu de dérives: pur et dur jusqu’au bout et atroce dans sa froide théorie raciale d’extremination quasi scientifique.

    Je condamne tout bonnement les deux et, une fois de plus, regrette que vos amis manquent de recul et d’ »objectivité en réhabilitant des écrivains nazi, en ne reconnaissant toujours pas la faute des Hongrois dans l’holocauste (si, Horn l’a fait autrefois!!).

    Ici, il y a belle lurette qu’on été reconnues et condmnées les fautes du régime communiste. Par contre, exclure le Parti socilaliste – déja trois fois élu – en le prétendant, ce qui est faux (23 ans apres!!), l’héritier du communisme prouve bien votre sectarisme autoritaire, proche de la dicature. (Ou, pire, une ignorance crasse et un aveuglement a pleurer)

    Et puis, balayez donc a votre porte, au sein du Fidesz ou se trouvent de nombreux « anciens » de l’ex Parti.

    Ce manichéisme dénote chez vous et les votres une vue on ne peut plus bornée et dangereuse (qui me rapplelle les opposants de droite type Action francaise au Front populaire et les volontaires francais – notre HONTE! – engagés au coté des Allemands pour combattre le bolchevisme pendant la guerre).

  122. Zsák, j’ai déjà répondu à cet extrait que vous citez :pensez-vous que dans les années 50 en Hongrie, les prisons n’aient été remplies que d’ex-fascistes ? Sous une dictature stalinienne on n’enferme que les fascistes et les délinquants c’est bien connu, jamais un innocent ne s’est retrouvé en prison sous ce type de régime …

    Pierre Waline, pour ce sui est des jugements « monolithiques », vous êtes le champion. Vous ne nuancez rien dans la politique d’Orbán et vous avez parfois même du mal à nous distinguer entre nous, François, Attila et moi …

    Et cette tirade méprisante envers le Turul et l’hymne sicule … Je me demande ce qu’ils vous ont fait ces malheureux Sicules pour que vous jugiez spirituel de les tacler ainsi. Un Sicule vous a fait un croche-patte dans la cour de récré (pour reprendre une de vos expressions) ? Quel mépris ! Si les Sicules vous débectent autant et si le Turul et les légendes fondatrices ne suscitent en vous que de si condescendants et hautainement méprisants commentaires, je maintiens que vous devriez quitter la Hongrie. On ne crache pas impunément sur les racines fondatrices du pays ou l’on vit. Et ne venez pas me ressortir votre vie privée qui ne m’intéresse pas pour essayer de me convaincre que non vous n’êtes pas un méprisant mais au contraire un ami des Hongrois, vos commentaires concernant ce qui touche au plus profond de l’identité hongroise sont là pour nous éclairer sur vos véritables desseins. Vous devriez avoir honte de vous, pour vous en prendre ainsi aux Sicules qui sont la fierté de la nation, le fer de lance, le noyau dur de la nation hongroise, et qui pourraient donner des leçons de magyarité à bien des dégénérés Budapestois qui ne jurent que par le nouvel Iphone et le X-Faktor.
    Alors soyez gentils, à défaut de les apprécier, fichez-leur la paix et ne dénigrez pas leur hymne.

    Quant à les mettre sur le même plan que l’Internationale (qui ne vous choque pas … allons bon … et si nous entamions le Horst Wessel lied tiens ???) vous vous ridiculisez. Il est vrai que c’est au rythme de l’hymne sicule que l’on planifia le génocide ukrainien, la famine au Kazakhstan et la déportation des Tatars de Crimée (entre autres …)

    Je maintiens que pour vous, la Hongrie n’est « digne d’être appréciée » que si elle reste bien sagement dans le giron du EGO SUM VERITAS européen, démocratique, occidental, républicain. Dans le fond tout ce qui est « mélymagyar » vous dégoûte. Hé bien désolé, mais il reste encore quelques irréductibles qui n’entendent pas se diluer dans la soupe que vous leur proposez.

  123. Pierre Waline a dit :

    Vive notre ancetre le grand (oiseau) Turul que nous devons vénérer avec le plus profond respect ! Et honte et malédiction a ceux qui osent le blasphémer !
    Vive la gande Nation sicule, fierté de notre magyarité, rempart contre la dégénérescence de la modernité décadante du XXIeme siecle. A bas les tracteurs et vive le retour aux charettes a boeufs !
    A bas l’Occident corrompu et vive la grande amitié magyaro-azéri! Gloire a la glorieuse famille pan-touranienne !
    A bas Pierre Waline, vendu a la juiverie internationale et agent du bolchevisme, ennemi du peuple hongrois dont il profite honteusement!
    Vive Horthy, vive Nyírő József !
    Hajrá !
    ———-
    Maintenant je cesse ces échanges qui me font honte et feme mon PC (et ma .. szemtelen pofa)
    Bye!!!

  124. C’est votre pofátlanság qui devrait vous faire honte !
    Vous reprochez à Attila d’être « remonté contre les Juifs » alors que vous même dénigrez gratuitement les Sicules qui ne vous ont rien demandé !
    A part caricaturer mes critiques vous n’avez répondu à rien (les charrettes …)
    Si vous voulez tellement dénigrer tout ce qui est hongrois, allez le faire ailleurs qu’à Budapest !
    (parce que là contrairement à ce que vous affirmez toujours, vous n’avez pas seulement formulé de critiques contre le seul gouvernement Orbán, vous agressez la nation sicule dans son ensemble en crachant sur leur hymne).

  125. Pierre, vos erreurs:
    - « a gyuszi az lőtt mint az állat » il y a donc des témoignages des crimes de horn, mais en europe on n’a pas l’habitude de comdamner les ennemis du communisme, au contraire… (cf. jugement affaire fratanolo).
    - son grand scandal est que dans les années ’90 il affirmait que ’56 était une révolution fasciste! (il est d’origine juive et était en 56 de l’autre cóté des barricades)
    - tous les procés des années ’50 en Pologne, en Tchequoslovakie, en RDA lancés contre l’Église Catholique et les anciens dirigeants démocratiques se déroulaient selon le scénario écrit á moscou
    - bajnai était member du kisz c’est lá qui’l est devenu copain de l’autre maffieu gyurcsány

    Sinon, entiérement d’accord avec Karcsi, sauf que je vis aussi á Budapest tout en ayant un énorme respect pour nos amis sicules.

    Vos moqueries pour le « volatile grottesque » arrétez – les! ca témoigne d’un homme extrémement stupide. Vous vous considérez civilisé? Vous ne l’étes pas. D’ailleurs pour comparaison, saviez-vous que le Hongrois est une langue qui a plusieurs milliénaires et a survécue á toutes les invasions et guerres. Tandis qu’en France vous avez repris la langue des Romains. Vous avez donc perdu votre langue d’originie, il ne faudrait donc pas vous moquer de notre culture. Rassurez-vous, je me considére suffissament civilisé et adulte pour ne pas me moquer de la culture francaise ou israélienne. (la quelle est la votre?)

  126. Pierre [email protected] donc de placer a tout bout de chant votre tri entre Juifs et non Juifs, cela est intolérable. On se croirait a Dancy!!! Cela vous obsède.

    Ce n’est pas la première fois que vous tentez de raisonner ce monsieur, mais rien n’y fait!
    Pourtant ce n’est pas tolérable cette répétition, ce tri consistant à répéter inlassablement « étant juif ».
    C’est le même problème qu’avec google qui automatiquement collait « juif » à un nom
    http://www.lefigaro.fr/hightech/2012/06/27/01007-20120627ARTFIG00578-un-accord-sur-le-mot-juif-dans-les-recherches-google.php
    Faut-il qu’il y ait une plainte contre le Journal pour que Hulala se décide à modérer ce monsieur ?
    J’ai tenté un signalement aux responsables de Hulala dans « à propos »: mon fil n’est pas publié!
    Je suis pourtant fatigué de lire sans arrêt ces refrains racistes quand je m’instruis ici; dois-je arrêter de les lire ? J’appréciais Hulala jusqu’à présent, mais je commence à m’inquiéter de sa pérénité avec ces commentaires: je ne ferai rien qui mette en danger le journal, mais j’avertis qu’un jour ou l’autre, un autre que moi pourrait avoir la main lourde… Alors réagissez avant svp!

    Faut-il rappeler que les actes racistes sont contraire au droit français:
    http://www.sos-racisme.org/content/les-actes-racistes

  127.  » Ceci dit, l’Internationale ne me choque pas, moins que l »hymne sicule »

    ……………………………………………………………………………… « gyomorforgató » n’est même pas un terme assez fort …………………… quand on sait ce qu’on subit les habitants de la Roumanie sous le règne de Ceaucescu, qui la chantait, lui , l’Internationale ………. Vous êtes monstreux Pierre Waline, je le pense franchement, sous vos dehors moqueurs et bon enfant, qui se pose le bienfaiteur de ses amis hongrois ruinés par le méchant Orbán …

    Oser mettre sur le même plan l’hymne d’un peuple réduit en minorité sur son propre sol et l’hymne des plus grands assassins du siècle … Quel crime ont-ils commis ces abominables Sicules je me le demande, pour être titulaires d’un hymne « moins choquant » que celui des bourreaux du siècles … Mais bon, vous allez encore nous répondre « Faites-moi pleurer ! » et réserver vos larmes pour les seuls Roms comme d’habitude ……. Pauvre type, vraiment. Et là je ne m’impose plus la courtoisie élémentaire, vous ne la méritez pas.

  128. D’un hymne « plus choquant » je voulais dire, comme quoi j’en perds mes moyens à lire des horreurs pareilles.

  129. Pierre Waline a dit :

    PS:

    A l’attention de celles et ceux qui ne seraient pas lassés et auraient encore la force de nous lire, une précision ou cas ou ils me trouveraient cynique et irrespecteux.

    J’éprouve le plus profond respect pour:
    - la couronne de Saint Etienne et ce qu’elle représente,
    - la lucidité du roi (ici pas comme saint) Etienne 1er qui enseignait l »ouverture a son fils,
    - le roi Mátyás qui fut l’un des souverains les plus éclairés de son temps,
    - le courage des révoltés de 1848 et des kuruc du Prince Rákóczi, sans parler, bien sur, de 56,
    - la langue hongroise qui m’a séduit des le premier abord,
    - la culture et notamment la littérature hongroise, l »une des plus belle que je connaisse
    - les musiciens qui continuent a promouvoir l’image du pays a l’étranger (Fischer Iván et le Budapesti Fesztivál Zenekár, si prisés a Paris),

    Je conside Budapest comme ayant été l’une des grandes métropoles de l’Europe et grand centre culturel.
    J’éprouve une profonde reconnaissance envers ces poetes (József Attila…), écrivains et peintres qui vécurent a Paris et en chanterent la poésie (Ady!).

    Je considere comme particulierement dommageable cette mode récente lancée par les gens au pouvoir qui consiste a gommer, nier l’influence de la culture occidentale, lui tourner le dos, voire s’isoler, pour raviver des légendes paiennes d’un autre temps.

    Bref le combat de Koppány contre István…

  130. Tentez de vous rattraper tant que vous pouvez, votre cri du coeur gratuit contre les Sicules (une fois de plus, je me demande bien ce qu’ils vous ont fait) en dit plus que tout le reste.

    Oui c’est bien ce que je disais, si la Hongrie ose s’éloigner un tant soit peu du troupeau occidental, vous jetez l’anathème contre l’apostat.

    Il ne s’agit pas d’une mode lancée par le pouvoir, pas plus qu’il ne s’agit de tourner le dos complètement à l’Occident, il s’agit simplement de ne plus faire passer l’intérêt européen avant l’intérêt magyar, comme la Hongrie l’a fait en 1241, 1526, en choisissant de servir de bouclier humain à la papauté, refoulant ainsi les propositions d’alliance des peuples cousins. C’est la mémoire qui s’exprime, rien de plus.

    Hé oui, Koppány reprend ses droits, que ça vous plaise ou non !

    Flûte alors, les Occidentaux vont devoir renoncer aux privilèges concédés par István !

  131. Comme par exemple, celui de cracher sur nos symboles tout en vivant sur notre sol. Le Turul est un symbole national, au même titre que la Sainte Couronne, que vous respectiez l’un n’excuse pas que vous crachiez sur l’autre.

    Quand je suis en France, jamais je ne m’autorise à parler avec autant d’irrespect de Marianne ou de la Fleur de Lys. D’ailleurs ça ne me vient même pas à l’esprit.

  132. « Par contre, le nazisme, lui, n’a pas connu de dérives »

    Evidemment triple buze puisqu’il a dure 12 ans et que le communisme existe encore aujourd’hui dans plusieurs pays. Il n’en a juste pas eu le temps, même un gamin de 5 ans pourrait comprendre ca. Et ca n’enlève rien au caractère criminel dudit régime.

    « Mais ensuite? Je demnande juste que l’on nuance sans pour autant défendre le mouvement »

    Si on vous suivait votre logique, et que les armées du Reich avaient gagnées, j’imagine que vous nous compareriez les mérites du Speerisme contre les exces du Haidrischisme, etablir des nuances, c’est ca ?

    Plus sérieusement. Le communisme est une saloperie intégrale, c’est indéfendable, sous quelque forme que cela ait pris dans l’histoire. Toute minimisation ou variation sur le thème est une collaboration pleine et entière à tous les crimes du communisme. On va voir si vous vous appliquez la morale que vous faites a tout le monde et en permanence.

  133. Pierre Waline a dit :

    Manquer de respect envers l’oiseau Turul n’a rien a voir avec Mariane et la fleur de lys, mais c’est comme si l’on rigolait sur les rites de nos druides gaulois (comme le fait gentiment la série Astérix qui a d’ailleurs un grand succes en Hongrie). Bref, pas de quoi en faire une jaunisse.

    Par contre, débaptiser la Place de la République pour la rebaptiser en place du Pape Jean-Paul II ou débaptiser la République hongroise pour en faire la Hongrie tout court, j’y vois un affront envers beaucoup de Hongrois attachés aux valeurs de la démocratie.

    1241, la virée de Mongols, et 1526, la déconfiture de Mohács, notre faute et pas cette des Hongrois? Tu parles, ils se tiraient tous dans les pattes (du moins en 1526) de sorte que les Turcs avaient beau jeu d »en profiter. Par contre, les virées des guerriers magyars jusqu’en Aquitaine ont laissé de terrribles souvenirs chez nos ancertes.. (« De sagittis hungarorum libera nos Domine », priait-on dans les églises) ! Mais bon, c’était de « bonne guerre », et je ne me fache pas pour cela. Comme quoi ces références a un passé si lointain (1241 !!) sont bien contestables

  134. Oui oui jonglez avec les symboles comme vous l’entendez, votre mépris de la culture ancestrale magyare et votre haine des Sicules a dévoilé votre vrai visage.

    Oui, débaptiser la Place de la République, quand on sait QUI a amené la République en Hongrie et COMMENT, c’est un geste salutaire. Et puis la référence à Jean-Paul II, mon Dieu, quelle atteinte à la dignité humaine, il est vrai qu’il s’agit là d’un dictateur aux mains souillées du sang de dizaines d’innocents …

  135. Pierre Waline a dit :

    @Francois
    « Triple buze », que c’est mignon! Je ne connaissais pas l’expression. Merci, sincerement !
    Holtáig tanul a jó pap..
    Gute nacht! Schlaffen Sie gut und machen Sie süsse Traume mit dem schönen Turul…

  136. Pierre, triple buze, pas étonnant que tu ne connaisses pas.
    Triple buse est le terme exact; Comme on pourrait dire par exemple triple turul… :-)
    Zs.

  137. Mon Dieu, le niveau des moqueries sur les Hongrois me dégoute

  138. Dégagez donc Attila , s’il vous impossible de supporter la critique!
    Zs.

  139. Jacques, vous ne parlez pas hongrois , vous ne connaissez pas l’histoire hongroise, votre rôle sur ce forum est celui de la mouche à m***e qui virevolte autour de la table du débat, n’ayant d’autre utilité que d’importuner les intervenants avec le son stérile de ses bourdonnements inopportuns. S’il y en a un qui doit dégager ici c’est vous.
    Pierre, malgré sa haine des Sicules et son mépris de la culture hongroise pré-européenne, a tout de même le mérite, je le reconnais, d’être polyglotte et d’avoir un minimum de connaissances sur le pays.
    Votre position est celle d’un gauche et benêt Bernardo, qui tenterait maladroitement de voler au secours de son Zorro de Pierre Waline. Sauf que malheureusement, vous, vous n’êtes pas muet, mais votre usage si inapproprié de la parole nous fait regretter le contraire.

  140. Petit Charles, ce n’est pas la première fois que vous cherchez à m’intimider.
    La mouche du coche ne finira pas de vous agacer. D’après moi, mon cher ami Pierrot est bien trop patient. Il nous faut vous donner des coups de pied au derrière…
    Et si la mouche virevolte c’est qu’une grosse, comment avez vous dit, m*** plane dans vos propos.
    Zs.

  141. Je ne cherche pas à vous intimider, mais en votre (non)-qualité de personne déconnecté des réalités hongroises de par sa non-maîtrise de la langue et ses lacunes en Histoire, vous n’avez aucune légitimité à commenter ici, sauf pour manifester aveuglément votre soutien à Pierre Waline, lequel, au demeurant, se débrouille sans vous.

    Quant à le qualifier de « trop patient », je me demande à quoi vous faites allusion, nous ne sommes pas sur pierrewaline.com, mais bien sur hu-lala.org il me semble, par conséquent l’espace ne lui appartient pas, je suis donc tout autant libre d’écrire que lui.

    Quant aux coups de pieds au derrière, il fut un autre temps et d’autres régimes ou on usait plutôt de torture et de déportations quant les paroles de certains venaient à bout de la « patience » des dirigeants, mais, comme je l’ai dit, Pierre Waline n’étant pas le Guide Suprême de hu-lala.org nous n’avons rien à craindre n’est-ce pas ?

  142. Pierre Waline a dit :

    L’ami Zsák connait parfaitement ce pays, son histoire et son peuple. Par ailleurs, il a l’avantage de vivre en province, ce qui lui donne une vision plus profonde, alors que je reconnais rester confiné a la capitale. (Sachant que la province – est plus « conservatrice »).
    Je le remercie, et d’autres, pour son soutien.

    Maintenant, laissons un peu nos couteaux au vestiaire, car il est vraiment dommage de se déchirer ainsi, surout en cette Toussaint, jour de receuillement.
    Passons donc tous une bonne journée – ici sous la grisaille – en paix, Hongois, Francais, Suisses, Belges et autres (et meme … Sicules !)

    Pierre

  143. Pierre, je suis d’accord avec vous, et votre appel á la religiosité m’étonne puisque vous vous étes moqué de l’histoire hongroise de Turul dont les Hongrois se réclament. Sachez que la méme histoire de naissance de quelqu’un par une force surhumain se retrouve aussi avec la Vierge Marie dans le christianisme. Mais lá, cette force est symbolisée par une colombe, un autre oiseau. Comme vous semblez respecter l’un (« Toussaint, jour de receuillement »), merci de respecter aussi l’autre dans l’avenir avec toute une culture dont vous dites partager le sort.

    Attila

  144. Attila, le Turul n’a rien de religieux, il s’agit de mythologie.
    Emese n’est pas la vierge Marie et Álmos n’est pas le Christ.

    Quant à l’oiseau tel qu’il a été redessiné à la fin du XIXème siècle, son image n’a plus rien d’une colombe.
    L’oiseau a depuis les ailes déployées, le bec agressif et une arme entre les crocs.

    Cet oiseau de mauvaise augure s’est invité bien malgré lui dans la symbolique des croix de faux et des croix fléchées entre autre, sans parler de l’alliance fraternelle turul (Turul bajtársi szövetség) qui n’a rien à voir avec le symbole de paix que nous inspire la colombe.
    Zs.

  145. les serres et non pas les crocs.
    Zs.

  146. Je suis vraiment abasourdi de ce que je lis.

    Tout d’abord Pierre Waline qui ne juge même pas bon de fournir un minimum d’explications quant à sa haine gratuite des Sicules, ensuite Zsák, un Belge non-hungarophone, qui se permet d’intimer de « dégager » à un Hongrois francophone, sur un site francophone d’informations sur la Hongrie c’est quand même le comble …

    Et enfin une brochette d’inepties sur le Turul … Mais depuis quand des étrangers donnent-ils des leçons aux Hongrois sur leurs propres symboles nationaux ???

    La mythologie ce n’est pas de la religion peut-être ? Quand les Hindouistes prient leurs Dieux, ce n’est pas de la religion ? Ou vous allez, avec votre mépris habituel, les dénigrer en les qualifiant d’idolâtres ?

    Le Turul « n’a plus rien d’une colombe » ? Il n’en a jamais été une, et peut importe que certains extrémistes s’approprient des symboles (la swastika par exemple, ce n’est pas parce que ce symbole a été utilisé « bien malgré lui » comme le disait justement Zsák, par les Nazis que les temples bouddhistes devraient effacer ce signe de leur symbolique n’est-ce pas ?), cela n’enlève rien à leur légitimité à la pleine place qu’ils occupaient et continueront d’occuper dans la symbolique nationale hongroise, n’en déplaise à certains étrangers qui feraient mieux d’apprendre la langue du pays ou ils vivent au lieu de donner des leçons.

  147. Comme si demain j’allais en France réclamer que l’on bannisse la Fleur de Lys, sous prétexte que des pro-nazis l’ont arboré comme symbole de la Division Charlemagne.

    Ce serait tout aussi ridicule et inapproprié n’est-ce pas ?

  148. Karcsi,
    Vous répondez à côté de la plaque.
    Mon intervention était pourtant très courte.
    Et voilà qu’a cette heure vous nous parlez des hindouistes.
    Reprenez-vous, dites- nous quelles sont donc ces inepties sur le Turul.
    Le Turul du XIVème siècle avait les ailes repliées telle la colombe et des opportunistes ont trouvé plus opportun de l’affublé d’artifices pour remplacer le corbeau noir sur l’étendard des guerriers magyars.
    Zs.

  149. Pierre Waline a dit :

    Je vois que Karcsi n’arrive toujours pas a maitriser son ire et se plait a souligner notre « qualité » d’étrangers qui n’avons pas droit au chapitre. Quel dommage!….
    Mois bon…
    Sincerement, si l’on imagine un sondage de grande envergure aupres des 15 millions de Hongrois de par le monde, combien se déclareraient attachés a la légende et au symblole de l’oiseau Turul: 10%, 15 % a tout casser 20% ? Je ne sais, mais je doute qu’il y en ait beaucoup. Et meme combien connaissent vraiment la légende ?
    Par contre, la couronne de St Etienne, oui, et ce, quelles que soient les convictions religieuses ou politiqes.
    Quant a comparer le symbole du Turul avec la Fleur de Lys, cela n’ absolument aucun rapport.

    (Pour ce qui est de la colombe, il me semble qu’elle symbolise en l’espece – au sujet de l’Immaculée conception – le Saint Esprit, donc rien a voir)
    Et quant la distinction entre mythe et foi, Zsák a absolument raison et je trouve Karcsi d’assez mauvaise foi (sans jeu de mot..) en l’occurrence.
    Mais bon, tachons un peu de nous calmer, Monsieur « Karcsi » !..

  150. Pourquoi mon commentaire du mich 31 octobre 2012 • 13 h 27 min
    est-il toujours en attente de modération
    alors que les propos de Attila, Karcsi paraissent ?
    Suis-je désormais banni ?
    banni pour avoir demandé aux responsables de Hulala d’agir contre ces refrains antisémites à répétition, contre ce tri entre juif et non juif que nous assènent certains commentateurs-propagandistes d’idéaux racistes et xénophobes ?
    Est-ce cela la nouvelle ligne de conduite de ce journal en ligne, en même temps que d’offrir aux lecteurs un large reportage avec fortes images du jobbik à l’occasion du 23 octobre en justifiant l’unicité des images par le fait que ces « manifestations aux flambeaux sont très belles » – alors que je m’accorde tout à fait avec Auspitz Georges quand il s’émeut de cette suite de photos sur la manif jobbik:

    « quand on est français, parler avec cette légèreté du nazisme, n’est pas acceptable; nous avons été envahi par eux, et avons résisté pour que disparaisse cette idéologie raciste; donc on ne peut pas en penser ce que l’on veut; cette esthétique est comparable à celle de l’hitlérisme; elle devrait effrayer plutôt que de provoquer de l’admiration; ce sont ds sujets avec lesquels il est interdit d’être naïf; il faut faire très attention. »

    Hulala serait-il en passe d’être le tremplin des plus sombres comportements hongrois ?

    Je répète ce que j’ai dit plus haut:
    Faut-il qu’il y ait une plainte contre le Journal pour que Hulala se décide à modérer ce monsieur ?
    J’ai tenté un signalement aux responsables de Hulala dans « à propos »: mon fil du 28 octobre 2012 • 12 h 43 min n’est toujours pas publié!
    Je suis pourtant fatigué de lire sans arrêt ces refrains racistes quand je m’instruis ici; dois-je arrêter de les lire ? J’appréciais Hulala jusqu’à présent, mais je commence à m’inquiéter de sa pérénité avec ces commentaires: je ne ferai rien qui mette en danger le journal, mais j’avertis qu’un jour ou l’autre, un autre que moi pourrait avoir la main lourde… Alors réagissez avant svp!

    Faut-il rappeler que les actes racistes sont contraire au droit français:
    http://www.sos-racisme.org/content/les-actes-racistes

  151. Pierre Waline a dit :

    PS
    Sicules. Je ne les déteste pas, mon cher Karcsi, mais connais assez de Hongrois de Transylanvie pour avoir entendu la réputation qu’ils ont, meme aupres de leur « compatriotes » non sicules de Transylvanie (dont certains sont meme tres severes a leur égard). Et j’en connais aussi personnellement, dont le comportement me confirme l’impression d’un esprit (encore que le mot ne sied pas) souvent tétu, fermé au monde extérieur et a la modernité, pour rester correct.
    Ceci dit, je ne suis pas contre leur autonomie, au contraire.
    Intéressant: leur origine n’est pas encore vraiment élucidée. Le débat reste ouvert a leur sujet.

  152. Pierre Waline a dit :

    Monter sur se grands chevaux (pour rester dans le domaine animal) tout simplement parce que l’on sourit d’un oiseau qui engrossit pendant son sommeil une jeune femme distraite pour engendrer la lignée des princes magyars, ancetres d’Árpád, c’est vraiment ne pas avoir le sens du rididule.
    D’ailleurs, tous les Hongrois que je connais (normalement constitués) en rigolent.

    Quant a nier le rapprochement entre ce regain du culte de Turul aupres de certains avec la période des Croix fléchées (idem pour la baniere d’Árpád, meme avec une bande de différence), c »‘est de la plus mauvaise foi. Les propos ouvertement antisémites tenus par certains sont d’ailleurs la pour nous en convaincre.

    Maintenant, MICH. (A qui je n’ai jamais exécuté ma promesse de traduire ses propos en hongrois, qu’il ne m’en veuille pas trop!): si l’auteur de l’article (au demeurant excellen) a diffusé des photos de la manif Jobbik, c’est justemnent pour en souligner le danger et non, bien sur, pour en faire la promotion, bien évidemment!

  153. Pierre Waline a dit :

    Personne ne nie le sérieux que recouvre cette légende de l’oiseau Turul, a savoir le droit divin des princes magyars et, par extension, une bénédiction divine sur leur peuple. Tous les peuples ont fait pratiquement de meme.
    MAIS devenir hystérique quand, au XXIeme siecle, on ose en sourire, tient vraiment du ridicule.
    De meme qu’il est bien présomptueux de prétendre que cette légende demeure aujourd’hui un symbole fort pour l’ensemble des Hongrois. Ils ont beau rejeter notre jugement comme étrangers « idegen szívek » incongrus, Messieurs Karcsi, Attila et autres Francois, n’en représentent pas pour autant les 15 millions de Hongrois! (Que nous connaissons peut-etre au moins aussi bien qu’eux…)

    Jó éjt!

  154. En relisant tout depuis le 30 octobre, je trouve tout cela assez affligeant.

    Pierre Waline et son fidèle Zsák taclant François pour une erreur d’une lettre, alors que Pierre Waline reconnaît taper parfois n’importe comment, Zsák n’étant pas exempt de coquilles non plus («  des opportunistes ont trouvé plus opportun de l’affublé » ça ne devrait pas être AFFUBLER à l’infinitif ? Déjà que vous ne parlez pas même pas hongrois alors si en plus vous saccagez le français …)  , mais bon je ne vais pas m’amuser à les lister.

    Je ne réponds pas à côté de la plaque Zsák, vos inepties consistent à essayer de donner au symbole du Turul une connotation négative, sous prétexte qu’il « n’a plus rien d’une colombe » ce qu’il n’a jamais été, qu’il a été redessiné de telle ou telle façon, ou qu’il a été récupéré (mais pourtant comme vous le disiez justement « bien malgré lui ») par certains extrémistes. Le Turul et la bannière árpádsáv sont avant tout les symboles de la dynastie árpádienne, tout comme la fleur de lys est le symbole de la dynastie régnante de France, donc non, ce la n’a pas rien à voir de les comparer, contrairement à ce que dit Pierre Waline. Oui ces symboles ont été repris « bien malgré eux » par des extrémistes, mais cela ne doit rien enlever à leur importance et leur légitimité. N’en déplaise à certains.

    Et Pierre Waline, ce n’est pas parce qu’en effet, malheureusement, de nombreux Hongrois sont déconnectés de leur Histoire, que cela doit minimiser l’importance d’un symbole ancestral.

    Quant à maîtriser mon « ire », c’est surtout le fait que votre fidèle Zsák se permette d’intimer à un autre membre de ce forum de « dégager », lui qui n’est même pas hungarophone, qui m’a mis en colère. Il avait déjà, sur ce même ton autoritaire, intimé à Magyar de « ne pas la ramener ». Venant d’une personne vivant dans un pays dont il ne maîtrise même pas la langue, j’ai trouvé cela intolérable, et donc, oui, je reconnais avoir perdu momentanément mon calme, d’ou mes commentaires directs. Même si j’emploie parfois un style assez exaspéré, je ne vous ai jamais intimé sur un ton si autoritaire, l’ordre de « dégager », même si vos propos me révoltent souvent.

    Pour en revenir aux Sicules, je suis désolé si ceux que vous avez rencontré vous ont laissé une mauvaise impression, mais ceux que je connais et ceux que j’ai rencontré en pays sicule m’ont toujours semblé des gens accueillants, aux petits soins avec leurs hôtes et qui plus est, comme je l’ai dit, « plus hongrois » que beaucoup de Budapestois.

    Je ne rejette pas votre jugement « parce que vous êtes étranger », n’essayez pas s’il vous plaît de me faire passer pour un bête xénophobe. De plus beaucoup de mes amis étrangers n’ont pas du tout les même jugements que vous. Et entre émettre un jugement et donner des leçons il y a une nuance.
    Je ne vous retire en aucun cas le mérite que vous avez à avoir appris (entre autres) le hongrois, mais il n’empêche que vous avez tout de même du mal (mais je pense que c’est normal après tout) à apprécier l’Histoire et les problématiques hongroises hors du prisme français républicain. Ici c’est une autre donne.

    Quant à MICH, écoutez, vous ne pouvez quand même pas réclamer le bannissement de tout commentateur dont les propos vous déplaise, hu-lala.org a tout de même ce mérite là d’être un espace de libre parole pour tous, moi aussi certains commentaires me choquent ici, ce n’est pas pour ça que je vais réclamer le bannissement de leurs auteurs en agitant la menace d’un recours en justice comme vous le faites.

    Idem pour Zsák qui considère que Pierre Waline est « trop patient » et que nous méritons des sévices corporels comme châtiment pour notre non-alignement sur la ligne de ce blog.
    Et ce sont ces donneurs de leçons qui fustigent l’abominable Orbán pour les restrictions à la liberté de la presse …
    Quelle blague.

  155. Je m’auto-corrige, excusez-moi :

    « dont les propos vous déplaisent » et non pas « vous déplaise ».

  156. [email protected] devenir hystérique quand, au XXIeme siecle, on ose en sourire, tient vraiment du ridicule

    Ici, dit comme c’est dit, en effet, cela peut paraître d’un comique inimaginable! Mais ce qu’il faut se rendre compte, c’est qu’ils vivent cela comme leur patrimoine culturelle, comme s’ils étaient sur la scène, voire comme s’ils étaient l’oiseau! Au fond ces Hongrois sont de grands enfants (tout à fait le contraire de leur état de vieillards névrosés quand ils se mettent à leur refrain xénophobe ou raciste), et ne prendre aux sérieux ces enfants-là, quel crime: rappelez-vous quand vous étiez enfant…

    Par contre il est quasi vain d’espérer d’eux qu’ils imaginent que nous les comprenons – au sens où nous autres étrangers devont comprendre cette intensité d’intérêt qui se reflète toujours et sans cesse dans la littérature à travers le temps. Je déplore ce fossé entre ce qu’ils vivent pour eux-mêmes et défendent comme des enfants, et ce qu’ils imaginent sur notre absolue incapacité comme des vieillards, imbus d’une certitude inébranlable.

    Etrangers et ignorants nous sommes quoique nous disions ou faisons. Notre débat n’est donc qu’une fiction, une triste fiction la plupart du temps. Dommage! Le partage serait tellement plus riche s’il n’y avait pas ce mur de refus!

  157. Merci MICH, de qualifier les Hongrois de « grands enfants », le même qualificatif employé je crois, par les missionnaires belges au Congo, pour désigner ceux qu’ils entendaient « illuminer » avec les bienfaits de leur civilisation.

    Relisez mieux, je n’ai jamais qualifié Pierre Waline d’ignorant, je dis juste qu’il juge les choses, d’après moi, avec le prisme français, inadapté aux réalités centre-européennes et balkaniques.

    Refus de débattre, non, de recevoir des leçons, oui.

  158. Monsieur Karcsi, j’ai plus de 60 ans et je me considère comme un éternel étudiant, une sorte de grand enfant qui n’attend qu’une seule chose de cette vie: apprendre et m’émerveiller du savoir d’autrui, de ce qu’autrui peut me révèler qui m’apprendra quelque chose: ainsi à 50 ans, après avoir étudier en solo l’espagnol pour lire la littérature espagnole et comprendre les trésors qu’elle recèle, en découvrant peu à peu que la culture espagnole a pour origine 4 sources au moins: culture arabe (religion musulmane), culture hébraïque(religion juive), culture européenne (religion chrétienne c-à-d catho et protestant), et les traces plus ou moins transcendantes ou transcandées des Ibères – peuple habitant l’Espagne avant l’occupation arabe qui a duré 700 ans, ou se mêlent aussi l’influence phénicienne, romaine, etc. Ce faisant, si en m’ouvrant ainsi au-delà de mes frontières fr (dont je m’étais contenté jusqu’ici) d’un point de vue littéraire j’ai découvert une poésie singulière évoluant avec le temps, j’ai aussi beaucoup appris de cette culture espagnole, de ces rapports nord sud, etc – Et c’est avec le même esprit de curiosité et de volontarisme personnel que j’ai perçu dans la Hongrie une source pour moi de grand intérêt dans cette fois le rapport est ouest (oriental-occidental) qui a pour un des centre cette Hongrie à la culture (et à l’histoire) peu connue, pour moi alors totalement inconnue ou mêlée à des éléments dont j’ignorais les différence. Peu à peu, à travers les lectures et les recherches, j’ai énormément appris, et puiser matière à m’instruire et à m’élever spirituellement; et tout cela: tout en apprenant à lire hongrois! Et j’ajoute, pour plus de précision, que je ne suis qu’un modeste employé de bureau sans aucun diplôme, pas même le bac! Avant d’étudier l’espagnol (que je sais su lire courramment à la fin de mes études de 6 ans) pour lire poésie et études critiques littéraire et histoire tout en espagnol, et le hongrois que je lis avec un dictionnaire, je m’adonnais à des études artistiques et j’ambitionnais plus ou moins de faire une oeuvre qui finalement est restée à l’état d’esquisse, préférant étudier d’autres cultures, apprendre l’espace et la lumière par d’autres moyens que le crayon et le pinceau. Pour autant j’ai aussi beaucoup aider les autres dans leur combats quotidiens ou leurs luttes ou résistance sociale ou politique, sans jamais cherché à gagner de l’argent, bien au contraire, en refusant toute rémunération, considérant que la vie, c’est fait pour comprendre, étudier, s’étonner et partager – découvrir sans juger et aller vers les autres même inconnus sans apriorisme. A la base de tout cela, une certitude: chaque être humain a des valeurs riches insoupçonnées, souvent piétinées par la Norme, les Normes, et tout ce qu’on apprend est relatif, peut être complètement chamboulé par ce qu’on apprendra d’ailleurs, et ainsi de suite. Comme il y a un fond commun de toutes les religions, il y a un fond commun de toutes les cultures, et chaque peuple est riches de choses bonnes à savoir: le problème c’est que le monde est si vaste et fait de composantes si diverses, qu’il est difficile de tout appréhender. Alors o avance en tatônnant, selon un fil conducteur à plusieurs branches, selon des perceptions diverses, de préférence analogique qu’ il faut savoir toujours laisser ouvertes afin de les laisser respirer en nous afin qu’elles nous élèvent! Ma base est l’idée aussi que la nature humaine n’est pas un truc auquel il faut se soumettre comme à un Dieu, un big bang originel, mais le fait d’une vitalité temporelle et intemporelle. Pour dire simplement les choses, je concluerai par un exemple (que j’ai appris en dessinant): voyez une pomme – si vous pensez que c’est une pomme, vous la dessinerai ronde comme une orange, alors qu’une pomme n’a rien de rond, elle est faite de plans – comme la figure humaine! Si vous ne pensez pas que c’est une pomme, mais que vous regardez la pomme, alors vous découvrirez ces plans, vous détecterez les points d’intersections de ses plans et vous dessinerez une pomme! Sans cela, vous ne dessinerez jamais de pomme, mais ce qu’on vous a dit! Je me fie à ce que je vois, à ce que j’apprends, j’en fais une synthèse en oubliant jamais que ce qui est à un endroit ou pour une chose peut être différent pour une autre ou ailleurs, et je me dois donc d’être toujours ouvert, sans préjugés, cependant que pour rendre un kg de pommes, il me faudra travestir la réalité pour rendre ce kg de pomme dans l’espace d’une feuille qui est un plan à deux dimensions, alors que le kg de pomme est dans un espace à trois, voire quatre ou cinq dimensions. Voilà en gros ma démarche! Que sais-je ? Pas grand’chose; cependant je merveille de découvrir, je ne cesse de remettre en question mon maigre savoir, j’attise mes sens, c’est ainsi que je m’ouvre vers les autres sans me perdre, conscient de la richesses des autres et plus ou moins de ma propre richesse spirituelle qui ne vaut rien en soi -puisque je n’ai pas cherché à faire du fric ou une notoriété, mais simplement à vivre – c’est ma façon de vivre! C’est ainsi le fruit d’une réflexion profonde, d’un vaste sentir ce que j’ai écrit à partir de là et les fils suivant: http://www.hu-lala.org/2012/10/16/1956-vu-par-un-tout-jeune-parisien/comment-page-1/#comment-49297
    Pourtant je sais par expérience que pour vous tout ce que je viens de dire est du barratin, C’EST IMPOSSIBLE, c’est de la prétention ou ça vous fera rire, d’autant plus rire si je vous dis qu’il est inutile de me croire prof ou écrivain ou je ne sais quoi, car « je suis en effet personne, je ne veux être personne, et pourtant j’ai tout les rêves du monde » (comme le disait Pessoa, poète portugais), et mon rêve plus ou moins réalisé c’est de sentir, d’apprendre encore, jusqu’à mon dernier souffle, apprendre en donnant, en partageant, en espérant ce partage, pourtant si rare! Je n’ai rien d’un missionnaire, bien au contraire: que chacun fasse comme moi ou un peu comme moi aurait été mon souhait, et je croyais jusqu’à une période récente que c’était un peu le cas, j’ai toujours cru qu’en se tendant ainsi le plus honnêtement et le plus sincèrement, on arriverait à mieux s’entendre, à mieux vivre. Avec les Hongrois, mon rêve s’est brisé: j’ai découvert qu’en fait rie n’était possible puisqu’ils vous rejettent quoique vous fassiez, quelques soient vos efforts, au nom des gênes et au fond au nom des Normes – pour moi les normes c’est comme un sabre, c’est fait pour casser, briser, tuer! Dans mon fil précédent, j’ai cru que vous alliez apprécier: non, vous me rejeter! Tant pis! Je persiste encore un peu en hongrois parce que je veux terminer l’étude d’une oeuvre; mais je confesse aspirer à m’éloigner de cette hongroise trop hostile; cependant je l’oublierai jamais, sa richesse est immense, je n’en connais que très peu, et ce ne sont pas les Hongrois qui m’y aideront: au contraire, ils me dissuadent! Au lieu de me rejeter, de rejeter tout ce qui n’est pas vôtre au sens génétique, au lieu de répéter inlassablement vos évidences que j’ai interprêté sur le mode qui vous a déplu en vue qu’on vous voie vous Hongrois autrement que des chanteurs à deux tons qui s’accrochent en désespéré à leur ficelle qui semble ridicule à qui ne sent pas dans sa chaire ces choses-là, alors qu’elle vibre en nombre d’oeuvres pétiques ou prosaique – comme en informatique il y a le 0 et le 1 qui par la multiplicité de leur usage forment tous les programmes avec des signes multiples pour compléter. La réflexion comme les sens, c’est un ensemble d’approximation, jamais stable, un juste équilibre momentané – tout comme un pont est un équilibre instable rendu stable par un jeu de probabilité qu’un rien peut rompre, comme un fuselage d’avion est composé de matériaux aux interactions multiples d’un point de vue des atomes et par rapport à l’air qu’il traverse, l’usage qu’on en fait, etc En un mot, un peu de mesure, et surtout de TOLERANCE, et tout irait tellement mieux, que d’énergie à de nobles causes, au bien, à l’harmonie cela offrirait. Au lieu de cela, l’ennemi c’est l’autre, le jeune qui naît commence pas tout renier avant de prendre parti aussi aveuglément qu’il avait tout rejeter. Que mes propos vous éclairent, ne serait-ce que 30 secondes et je serai comblé!
    (désolé pour ce pavé écrit d’une traite sans me relire! – faîtes-vous mêmes les paragraphes qui vous aideront à le digérer – merci pour votre lecture – cordialement néanmoins!
    un fou parmi les fous, un enfant parmi les enfants!)

  159. Au lieu de pleurer ou de crier sur des propos dont vous ne percevez pas toujours le sens réel (parce qu’il n’est pas facile de comprendre l’expression des autres à travers les seuls mots par nature difficilement assemblables, et que maîtriser une langue, passe aussi par la perception de ce qui n’est pas écrit, et recelle des difficultés parfois insurmontables si en plus de cela l’expression est tortillée ou à plusieurs branches – comme la mienne), donnez-nous des exemples d’oeuvres littéraires, poétiques, musicales ou artistiques ou autres – pour montrer combien tel ou tel thème est important pour vous, combien vous vivez cela, et comment nous pourrions nous aussi nous élevez à cela: vous vous seriez mieux exprimé, vous nous auriez appris quelque chose, et vous ne vous seriez pas occasionné des propos qui vous blessent, puisque vous auriez partagé votre savoir ou vos sentiments comme un amoureux sait l’offrir en don de soi.

    Il n’est pas trop tard pour le faire encore. Quel plaisir ce serait, croyez-le bien! Donner sans attendre quelque chose, donnez simplement, sans préjugés, sans juger, sans mesure!

    Le peu qui me vient à l’esprit à cet instant, c’est une oeuvre de Bartok: peut-être A fából faragott királyfi http://fr.wikipedia.org/wiki/A_f%C3%A1b%C3%B3l_faragott_kir%C3%A1lyfi
    qui reprend d’une certaine façon une des légendes hongroises fondatrices.

    D’autres exemples sans doute: partagez votre savoir svp, aidez-nous à mieux vous percevoir, concevez que nous soyons capables de nous élever à vos sens, sans conditionner votre partage à des considérations génétiques ou politiques! Laissez-nous libres de sentir tout en nous guidant. Merci

  160. [email protected] de débattre, non, de recevoir des leçons, oui.

    Moi, je serais plutôt l’inverse:
    - refus de débattre: oui; – car à quoi bon débattre si c’est pour devoir répéter la même chose; certes c’est bien pourtant ce que je fais depuis quelques jours, mais c’est momentané, parce que j’éprouve le besoin de tenter quelques expression = traduction de pensées; mais je ne me fais plus guère d’illusion sur leur efficacité…
    - refus de recevoir des leçons: non – à la condition que j’apprenne quelque chose – comme je l’ai formulé dans mon pavé plus haut (sur lequel je renouvelle mes excuses pour les fautes de frappes et de grammaire: j’ai tapé vite et ne me suis pas relu avant de l’envoyer, certain d’avoir dit l’essentiel, et craintif d’allonger la sauce si je relisais!)

    Il m’est arrivé souvent jadis de discuter avec des personnalités ou de simples gens en total désacord avec moi; je me disais alors que si j’arrivais à formuler certaines idées, il en resterait bien quelque chose malgré le refus manifester à priori. C’est un peu la même chose qui se produit ici, sauf que je ne vais pas m’éterniser. Donc voilà, je vous laisse. Et espère vaguement avoir semé quelques pistes de réflexions!

  161. Et moi qui pensait faire trop long …
    Je n’ai pas le temps de répondre à votre bloc que dis-je c’est une Zikkurrat … j’ai un avion à prendre.
    Je serais absent jusqu’à jeudi, mon absence en soulagera sûrement certains !
    Kellemes hétvégét azért mindenkinek (Zsák, à vos dicos !) !

  162. Dites-moi s.v.p. Pourquoi est-ce du rassisme « dangeureux » de constater que la majorité des bourraux communistes était juifs (ce que personne n’a contesté,donc vous savez aussi que c vrai),mais il est tout á fait normal pour vous de vous moquez dés Hongrois, et de la culture hongroise longuement et publiquement?

  163. Pierre Waline a dit :

    Mais Attila, on s’en fiche completement de savoir qui est Juif ou pas Juif, qui est blond ou brun, qui est gaucher ou droitier, qui est rom ou pas rom, qui a la peau blanche ou noire, qui est daltonien ou myope (comme vous) ou presbyte !!!

    C’est chez vous une obsession !!! (… perverse). Vous avez du etre traumatisé quelque part.., je vous plains!

    Allez, tachez d’oublier ca, et passez un bon dimanche!

  164. C’est rassurant de se rendre compte que la plupart des droidelhomistes de ce forum qui nous rejouent le disque raye de 1968 nous hurlant de tolerer l’intolerable sont des vieux. Ils ont tous plus de 60 ans et radotent leur humanisme de bas etage. Il ne conaissent rien au monde qu’ils nous ont impose.

    Il y a beaucoup d’espoir dans ce constat. Car ces gens vont bientot mourrir.

  165. Pierre Waline a dit :

    Qu’il est gentil mignon tout plein ce Remi! Il ne nousmanquait plus que lui…
    Rien que pour « l’embeter » (je reste poli…), je vais rester encore en vie.
    D’ailleurs, j’aimerais bien voir lequel de nous est le plus jeune (d’esprit et meme de corps).
    Quant a 68, je ne vois pas le rapport, mais bon..

    Qu’il passe quand-meme un bon dimanche lui aussi ( propos, c’est aujourd’hui la fete de Karcsi, mais il est parti pour le WE).

    Défendre les Juifs, c’est donc tolérer l’intolérable et proner un himanisme de bas étage ? Bravo, mon vieux ! (…Pardon… mon jeune !..)

  166. Attila, vous devriez déjà savoir savoir qu’il existe dans ce monde deux sortes de gens : les goys (les gentils) et les sémites.
    Vous devriez savoir que les premiers sont la cause de tous les maux de la terre et que les seconds sont irréprochables . Alors pas la peine de pleurer sur le rôle des Berele Kohn et autres Mathias Rosenfeld et de leurs nombreux sinistres exécuteurs Szamuely et Gerö pour ne citer que ces deux là dans la cas de la Hongrie. Si le coeur vous en dit, vous pouvez tenter d’en dresser la liste complète en y ajoutant ceux de l’urss, de la ccsr de la roumanie etc etc .
    Mais dire cela, c’est faire preuve d’un anti-sémitisme épidermique et vous verez s’abattre sur vous les foudres de ceux que l’on appelait les enjuivés entre les deux guerres sans parler des foudres des lois répressives.
    C’est vrai que les plus effroyables dictateurs tortionnaires du système communiste étaient tous de grands humanistes juifs servant la cause du peuple mais il vaut mieux taire le fait qu’ils étaient juifs.
    Alors, n’essayez pas de convaincre, c’est peine perdue mais bravo de le dire te de le redire.

  167. Alain, Remi, Attila, [email protected] juifs…

    A longueur de fils vous désignez les seuls Juifs comme des personnes responsables selon vous de crimes pour lesquels ils n’ont pas été puni. Or les personnes responsables jamais punies sont-elles uniquement des personnes de confession juives ? NON! Sándor Képíró est mort sans avoir été condamné. Et il y en a sûrement d’autres. Sándor Képíró aurait-il été le seul à ne pas être de confession juive, cela ne vous autorise pas à généraliser, à stigmatiser TOUS les Juifs comme des criminels en puissance, malhonnêtes, protégés et jamais condamnés.

    Sur les quelque 825 000 Juifs qui vivaient en Hongrie en 1941, environ 63 000 moururent ou furent assassinés avant l’occupation allemande de mars 1944. Sous l’occupation, un peu plus de 500 000 d’entre eux moururent suite aux mauvais traitements, furent assassinés ou déportés. Qui sont responsables ? Uniquement des croix fléchés d’origine juive ? La chasse aux Juifs a continué sous le régime communiste: qui est responsable ? Encore des Juifs ? L’arrivée des Russes, l’occupation des Russes, le régime communiste: seuls les personnes de confession juive en sont responsables ?

    Donc arrêtez de vous/nous mentir et reconnaissez que le fait d’être malhonnête, criminel, jamais condamné, etc ne dépend pas des origines ou de la confession, mais de leur capacité à trouver des pistes pour se soustraire à la justice, que les actes commis par ces individus le furent indépendamment de leur religion ou de leur origine, et qu’ils doivent être jugés au titre de leurs actes et rien d’autres.

  168. Pierre,vous ne vous en fichez pas qui est qui,puisque vous vous moquez dés Hongrois et pas d’autres. Chez vous c 1 obcession et en méme temps vous vous fachez si on roconnais que les bourraux communistes sont juifs. Je ne comprends pas…

  169. Laszlo Csatary, accusé de complicité dans la mort de 15.700 juifs, déportés à Auschwitz pendant la Deuxième Guerre mondiale, vit tranquillement à Budapest, et malgré nombre d’efforts pour qu’il soit jugé, échappe toujours à la justice: est-il d’origine juive ?

    Au lieu de vous focaliser sur les Juifs, reconnaissez que parmi les criminels avant la guerre sous le régime de Horthy, pendant la guerre sous le régime de Horthy puis de son successeur après l’invasion allemande, et après la guerre, sous le régime communiste et l’occupation russe, il y a eut des Hongrois de toute confession! Faites l’effort de reconnaître le passé sombre de la Hongrie, tout comme les Polonais ou les Allemands s’efforcent de le reconnaître et cessez de cibler une catégorie, une religion.

    Et cessez de traiter ceux qui ne sont strictement d’accord avec vous de tous les maux! Le mal, c’est vous: de refuser de reconnaître la réalité passée et d’encourager, voire de promouvoir de nouveau une chasse honteuse, indigne d’un pays civilisé, d’un pays européen. Vous salissez votre pays par votre comportement raciste et xénophobe! Remettez-vous en question, svp

  170. [email protected] communistes sont juifs

    Comprenez-vous le français ? Je ne le crois pas. Ou bien vous refusez de lire ceux que je tente de vous montrer! C’est grave, docteur! Alors prenez un dictionnaire, révisez vos connaissance, apprenez à lire! Jetez vos oeillères, svp

  171. à Mich
    SVP, ne faites pas dans la caricature et dans la phraséologie simpliste.Merci de lire entre les lignes.
    Les juifs ne sont pas tous des bourreaux mais les bourreaux communistes étaient bien des juifs.
    Je pense qu’Attila comprend le français suffisamment bien et sait de quoi il parle.
    Pour ma part je suis français, de langue française et je pense comprendre vos propos sans trop de difficultés sous réserve d’ouvrir un débat sur la sémantique et sur la psychologie de la communication,
    Sachez toutefois que mon expérience hongroise, plutôt longue, me permet de vous dire que j’ai eu dans mes connaissances budapestoises, des juifs, ardents défenseurs du communisme de M. Rakosi ( oui, ça surprend !) et postérieur.
    Le plus vivace de mes souvenirs est une conversation , en réalité un monologie explicatif, qu’ils conclurent par un  »honnan indultunk », la Hongrie n’existant visiblement pas avant l’arrivée des communistes au pouvoir et avant eux.

  172. Pierre Waline a dit :

    @Attila
    Vous ne voulez décidément pas comprendre.

    1. En déclarant que je me moque des Hongrois et défends les Juifs, vous faites donc déja une disctinction, alors que mes amis juifs d »ici sont les plus « hongrois » des Hongrois.
    Pour moi, on est « Hongrois » quelle que soit l’origine, la religion ou meme la « race », encore que je n’aime pas ce mot. Des grands héros hongrois ont été juifs ou roms, mais aussi d »origine slave (Petőfi) ou peut-etre meme roumaine (les Hunyadi et Mátyás király ?). Mais on s’en fiche, c’est cela que je voulais dire !

    2. Vous persistez a considérer que critiquer ou meme se moquer de ceux qui gouvernent actuellement ce pays revient a critiquer la Hongie et le peuple hongrois. Vous allez un peu vite,mon cher! Justement, ceux qui critiquent Orbán ou les enragés du Jobbik le font justement parce qu’ils aiment profondément les Hongrois et les plaigent de devoir subir de tels affreux zozos a envoyer tout droit a Lipotmező…

    Et, zut, a la fin!!!
    Cessons de nous obséder autour des Juifs et laissons les donc en paix !!! Ca devient vraiment ridicule, grottesque, je dirais « puéril » si ce n’était pas dangereux.

  173. Pierre, vous faites aussi une dinstinction entre Hongrois et non – Hongrois, puisque vous dites que vos amis juifs sont « les plus Hongrois des Hongrois » et vous avez déclaré plus haut que les Hongrois n’ont pas fait leur devoir de mémoire envers les juifs. Alors si les Hongrois n’ont pas fait « ce devoir » selon vous, pourquoi préchez-vous qu’il est interdit de faire la distinction entre Hongrois et Hongrois – juifs! Il y a 1 probléme avec votre logique.
    Quand je parlais des bourraux et criminels communistes pour la grande majorité d’origine juive, je l’ai fait seulement pour comprendre l’origine de l’anitsémitisme en Hongrie. Au début du XX. siécle les lenin – fiúk par exemple allaient á la campagne pour torturer et exécuter des Hongrois qui ne leur plaisaient pas. Ils étaient á forte majorité juive… (samuely – sámuel – tibor….)

    mich:

    Merci de vous renseignez sur l’affaire de Csatáry: efraim zuroff du centre wiesenthal a accusé ce pauvre veillard des crimes évoqués. Mais efraim a fait une grande erreurs, puisque Csatáry a réussi a prouvé qu’il n’était méme pas dans la région á l’époque!!! efraim a donc menti á la justice et n’est toujrous pas puni! C’est ca ce qui est grave. Il peut ruiné la vie de n’importe qui uniquement pour que son centre ne soit pas fermé

  174. Pierre Waline a dit :

    @Attila

    Quand je déplore – et je le maintiens – l’absence du devoir de mémoire des autorités hongroises vis-a-vis de l’holocauste en Hongrie, je parle de crimes commis par des Hongrois (car ce n’étaient meme pas les Allemands!) contre leurs COMPATRIOTES! Bien sur ! (Meme les Polonais l’ont reconnu…)

    Quant aux origines (a votre sens justifiées ou au moins compréhensibles) de l’antisémitisme en Hongrie, vous oubliez une chose. Contrairement a la France ou d’autres pays situés plus a l’Ouest (meme la Tchéquie), la Hongrie a longtemnps été partagée entre magnats, grandes familles (dont beaucoup, d’ailleurs parlaient allemand et fréquentaient Vienne) et les petits paysans. Pas ou tres peu de bourgeoisie.. Si vous regardez Budapest (qui n’était encore pratiquement rien en 1800) et son incroyable développement apres le compromis (Hauszmann), cette ville a du prospérité a deux groupes de sa population: les Juifs et les Allemands. Donc un peu de reconnaissance aussi, SVP!

  175. « Quand je déplore – et je le maintiens – l’absence du devoir de mémoire des autorités hongroises vis-a-vis de l’holocauste en Hongrie, je parle de crimes commis par des Hongrois (car ce n’étaient meme pas les Allemands!) contre leurs COMPATRIOTES! Bien sur ! »

    Et moi je déplore – et je le maintiens – l’absence du devoir de mémoire de la communaute juive vis-a-vis des massacres sous le communisme en Hongrie, je parle de crimes commis par des juifs hongrois (car ce n’étaient meme pas les Russes!) contre leurs COMPATRIOTES! Bien sur !

  176. Pierre, selon votre logique: Budapest a été développé par les Juifs et les Allemands pendant que les Hongrois (feniants?) ne faisaient rien. Soit, mais si c’est vrai, le développement de Budapest justifie les crimes commis par samuely, rákosi, péter gábor, bajnai…tous d’origine juive contre les Hongrois?
    Entiérement d’accord avec Remi

  177. Mich et Pierre vous avez tout mon soutien.
    Comme dit Karcsi je retourne à mes dictionnaires et livres d’histoire pour vous appuyer du mieux que je peux.
    Je pense qu’à vous deux ( M&P), vous avez déjà tout dit et j’admire votre persévérance.
    Courage et puis aussi bonne chance!
    Zs.