Des miliciens de Jobbik commémorent Horthy en toute impunité

Dimanche à Budapest, le parti radical-nationaliste Jobbik a commémoré le 94e anniversaire de l’entrée du Régent de la Hongrie de l’entre-deux-guerres, Miklos Horthy, dans la capitale hongroise en 1919. Plusieurs dizaines de membres de la « Nouvelle Garde hongroise » ont pu défiler en tout impunité et au mépris de la Loi.

Photo : MTI/Beliczay László

Deux semaines exactement après avoir inauguré un buste de Horthy sur la place de la Liberté de Budapest, Jobbik a une nouvelle fois rendu hommage à son héros: Horthy qui, monté sur un cheval blanc, avait mené ses forces dans Budapest le 16 novembre 1919, après le renversement de l’éphémère République soviétique hongroise (la République des Conseils de Béla Kun).

Le vice-président de Jobbik, Novák Elod, a réclamé la mise en place d’une statue représentant le Régent sur son cheval blanc, sur la Place Saint Gellért.

La commémoration s’est tenue en présence de 250-300 manifestants, selon MTI. Une faible participation qui confirme que le parti d’extrême-droite – à la peine dans les sondages – a aussi de plus en plus de mal à mobiliser dans la rue. (Une cinquantaine de contre-manifestants a chanté l’hymne hongrois au moment ou les pro-Horthy entonnaient l’hymne des Sicules de Transylvanie).

En revanche, des miliciens portant l’uniforme de la « Új Magyar Gárda » (la Nouvelle Garde hongroise), ont pu participer au rassemblement, sans provoquer d’intervention de la police, alors que la Hongrie s’est dotée d’une législation pour interdire et condamner ces rassemblements en uniforme. Pourquoi ?

La fameuse Magyar Garda avait été fondée en 2007 par le parti Jobbik. Interdite en 2009 sous le gouvernement socialiste, dans les faits, ses membres ont pu continuer d’apparaître en public sous d’autres noms d’association et d’autres uniformes, sans que l’État n’intervienne.

Au printemps 2011, le gouvernement de droite Fidesz-KDNP avait légiférer contre ce que le porte-parole du premier ministre Orban, Peter Szíjjártó, avait désigné comme la « délinquance en uniforme » pour redonner à l’État le monopole de la violence légitime. Tout participant à une opération de maintien de l’ordre illégale risquant ainsi jusqu’à deux de prison.

22 Commentaire

  1. Les manifestants se sont-ils adonnes a des violences? Y a-t-il eu des dégradations ? Des violences sur des personnes ? Alors au nom de quel principe démocratique les policiers devraient ils intervenir ?

    Il y a un truc qui s’appelle le droit d’association et le droit de réunion. Incroyable de lire ces lignes…

  2. Corentin Léotard a dit :

    Au nom de la démocratie hongroise.
    Un rassemblement de personnes en uniformes qui ne relèvent pas de la puissance publique
    est simplement hors-la-loi en Hongrie.

    C’est d’ailleurs pour cela que l’intronisation de nouveaux membres de la Uj Magyar Garda, si mes souvenirs sont justes (il y a un article quelque part sur ce site) s’était faite genoux à terre, sans quoi il serait tombé sous le coup de la Loi et la police aurait eu pour ordre d’intervenir.

    La question posée ici est pourquoi dans ce cas ci la police n’est pas intervenue ?

    Peu importe qu’il y ai eu violence ou non.

  3. petites provocs mais gros embarras…un jour faudra bien expliquer pourquoi cela’ a ete possible…

  4. « Au nom de la démocratie hongroise. »

    Demo = peuple. Cratos = pouvoir

    Respecter la démocratie hongroise, c’est respecter des lois qui interdisent le droit de manifestation du peuple ? Belle leçon de démocratie de la part de Hu-lala.

    Le droit d’association, de réunion et de manifestation sont des droits inaliénables. Juridiquement, l’argument de l’uniforme relève du détail. Quand les lois sont iniques, il est du devoir des citoyens de les outrepasser.

    Il est assez intéressant de voir que partout en Europe, ces droits sont de plus en plus remis en questions par le pouvoir (hommes politiques complètement vendus au pouvoir de Bruxelles, medias main stream, eux même vendus à la banque). Toutes les initiatives populaires sont très sévèrement combattues et réprimées. J’en veux pour preuve les mouvements populaires en France et en Hongrie : bonnet rouge ( est-ce un uniforme ?), manif pour tous, Jobbik, … bref, officiellement, le camps du mal. Dans le même temps, toutes le révoltes ethniques (roms, emeutes quotidiennes de populations d’origine africaine en France, comme hier soir sur les champs Elysées, entre mille exemples) sont excusées, minorées. C’est social, tu vois. Des « chahuteurs », selon Le Point de ce matin. Circulez ya rien à voir.

    Dur avec les politiques, doux avec les droits communs. Ça vous rappelle rien ?

    Mais partout on remarque des mouvement populaire, une vague de fond nationaliste (qu’a l’évidence vous méprisez dans votre ligne éditoriale, et c’est votre droit le plus absolu dans la mesure où je suis pour une liberté d’expression totale) qui va tout balayer dans les années qui viennent.

    Vous posez la question : « dans ce cas-ci pourquoi la police n’est pas intervenue ? »

    Eh bien je vais vous la donner la réponse. Comme en France ou les CRS sont écœurés de devoir charger ou arrêter des français qui n’ont jamais brulé de voiture, jamais agressé personne, paient leurs impôts… tout ça parce qu’ils portent un bonnet rouge ou un t-shirt manif pour tous, alors que dans le même temps on leur dit de plus rentrer dans les cites pourtant en coupe réglées par les mafias, eh bien quelque chose me dit que c’est la même chose ici, que la Rendorseg, ils préfèreraient ne pas gaspiller leur temps avec des concitoyens hongrois qui ont un casier judiciaire vide, et ainsi se concentrer sur la vraie criminalité. Suivez mon regard…

  5. Ce qui me dérange c’est de les appeler « miliciens » comme si c’était une armée privée. Loin de lá. Ils ne portent pas d’armes et ne s’adonnent pas á des violence comme constatait Francois.

  6. A la lecture du titre on a l’impression que c’est commémorer Horthy, et non pas le fait d’arborer un uniforme, qui est illégal.

  7. Corentin Léotard a dit :

    @Francois
    « le droit de manifestation du peuple », vous dites.
    La Magyar Garda et ses rejetons, ne sont pas « le peuple ».

    La loi interdisant ce type de manifestations en uniformes a été préparée par Fidesz-KDNP
    qui a rassemblé plus de 50% aux législatives et a deux tiers des députés au parlement.
    A vérifier, mais il semble plus que probable que les autres partis parlementaires a l’exception de Jobbik
    ont voté avec Fidesz.
    Ca, c’est la démocratie.

    Pour ce qui est de la connivence police-Jobbik, oui, pour partie, des études ont montré que bcp de policiers sympathisent avec les idées du parti. Mais vous oubliez quand meme la chaine de commandement qui remonte jusqu a Pinter et Orban. C’est plus a ce niveau que cela est intéressant.

    @Bulcsu
    pas besoin de porter une arme pour etre considéré comme un milicien.
    hulala a précisé a plusieurs reprises dans d’autres articles qu’il s’agit de personnes désarmées.
    défiler la nuit avec des flambeaux dans les quartiers roms de villages, qui doivent etre évacuées de longues heures par la police (jen ai été plusieurs fois témoin), en scandant des slogans haineux, c’est de la violence.

    « comme si cetait une armée privée »
    vous n’oseriez tout de meme pas comparer ces groupes aux milices suisse qui elles agissent avec un controle citoyen et sont acceptées par l’ensemble de la population, qu’elles servent ? (soulever des sacs de sable pendant les inondations ne suffit pas)

    @karcsi
    cest pas faux, si l’on s’est habitué au phenomene des milices.
    ce titre marche pour hulala, pour un journal en france ou ailleurs, non.

  8. « La Magyar Garda et ses rejetons, ne sont pas « le peuple ». »

    Si si, c’est une partie du peuple. Qui a autant de droits que le reste de la population. D’association, de manifestation et de revendication.

    Une partie que vous rejetez, que vous méprisez, et qui (comme en France) un jour va vous exploser à la figure. Ça commence d’ailleurs. Regardez les derniers évènements en France contre les journalistes, perçus (a raison) comme les catins du système.

    “Ca, c’est la démocratie”

    Non, ca c’est la démocratie représentative petite bourgeoise. Une vraie démocratie, c’est quand toutes les décisions importantes sont soumises a referendum.

  9. Corentin,

    Je n’ai comparé « ces groupes » á personne. Encore moins aux milices suisses, puisque la situation de ce pays est trés particuliére. Ils ne sont pas confrontés á 5 % de Roms dans leur population. Un ami Francais est parti une fois en Suisse en train, et les douaniers lui ont fait faire demi tour, puisqu’il n’avait pas assez d’argent sur lui et n’avait pas sa carte bancaire (il voulait juiste voir quelqu’un). Donc la Suisse (comme la France d’ailleurs) a choisi d’expulser toutes les personnes « indésirables » et peut donner des lecons comment faire face á cette situation. C’est gentil, merci.

    Je ne sais pas ce qui vous suffit ou pas, mais on a bien vu (pas dans les média « indépendantes ») les membres de Magyar Gárda en trés grand nombre non seulement soulever des sacs lors de l’inondation, mais aussi lorsr de la tempéte de naige en premiére ligne.

  10. PierreWaline a dit :

    En lisant les commentaires de Bulcsú (qui ferait bien de prendre des leçons de français), François et autres Karcsi, j’ai honte pour eux et pour ce pays qu’ils prétendent ici représenter et aimer..
    Ils eussent été mieux à leur place dans l’Italie et l’Allemagne des années trente….
    (Heureusement pour eux, le ridicule ne tue pas…. )

  11. @François

    Désolé de parler si franchement mais vous racontez vraiment n’importe quoi.

    Ce n’est pas parce que la loi vous déplaît (Jobbik, Bonnets rouges et Manif pour Rien) que cela vous autorise à la violer, bien au contraire.

    Si le droit de rassemblement et de manifestation est réel, il n’est pas possible en Hongrie de manifester en uniforme car c’est illégal. Point final. Rien de plus simple.

    Votre discours fait froid dans le dos :

    >Quand les lois sont iniques, il est du devoir des citoyens de les outrepasser.

    Non, car ce serait la porte ouverte au retour d’idéologies et de régimes qui ont détruit l’Europe.

    Car oui, ne vous en déplaise, tous les pays européens sont des démocraties avec des institutions représentatives des peuples.

    C’est la seule vérité et la seule réalité qui vaille.

  12. Les extrêmes, aussi bien de gauche que de droite, ne devraient pas exister, ou du moins pas tolérée. On a vu ce que ca a donné durant les années 30-40 et par après de 50 à 90.

    Commémorer Horty est aussi mauvais que de commémorer les hauts représentants communistes. C’est insensé et tout aussi douloureux pour ceux ayant perdu des proches à cause de ces mégalomanes agissant sous le nom « de LA juste cause ».

    Moi ce qui me choque dans tout cela, c’est l’apathie du peuple hongrois, qui pourtant a tellement souffert de ces deux extrêmes, n’a comme réaction que « Bah que veux-tu faire avec ça? c’est la vie, on ne peut rien y faire! » au lieu de faire valoir ses droits. Beaucoup de hongrois s’opposent à ça, beaucoup ne se reconnaissent pas dans le Jobbik et encore moins dans le communisme, mais restent tellement passif par rapport à tout ça. Comme l’a écrit Dante « Les endroits les plus sombres de l’enfer sont réservés aux indécis qui restent neutre en temps de crise morale »

    Maintenant pour ce qui est de la garde, la liberté des uns s’arrêtent là où commencent celles des autres. Qu’en serait-il si une milice ou une garde de gypsies se promenait dans les rues pour protéger ceux qui semblent essentiels? Cela créerait un tollé pas possible, et pourtant c’est tout autant justifiable que la garde hongroise.
    Je ne pense pas qu’une milice composées de certains écervelés n’ayant comme vocabulaire que « Trianon, Horty, Magyarorszàg » soit la solution. Des actions doivent être prises pour résoudre le problème des Roms et une milice contre tout ce qui n’est pas hongrois n’est pas la solution.

    Pour la petite anecdote, j’ai déjà eu affaire à deux trois de ces types, qui après discussion m’ont fait comprendre que « c’est bien que tu sois venu en Hongrie, mais il ne faudrait pas que tu t’éternises ici, car tu risquerais de trouver une fille hongroise et te reproduire avec, ce qui entrainerait une dégénérescence de la nouvelle génération hongroise, car tes progénitures ne seraient pas 100% hongroises »… Pas de bol pour eux, je suis toujours là avec ma très chère compagne hongroise! :)

    Sur ce, passez une bonne journée en espérant que mon avis ait été compréhensible et pas trop long à lire!

    John

  13. je ne connais pas très bien les Magyars mais de lire le commentaire de Corentin me rassure quand à la photo léguée seul testament d’ailleurs d’une grand maman maternelle disparue dans les camps .Car d’après certains autres commentaires on pourrait croire qu’en fait ces Magyars ne sont que des crapules ,ce qui m’aurait franchement désolée

  14. Pardonnez-moi Pierre de m’exprimer dans un francais pas trop au top, j’espére quand méme avoir le droit d’écrire mon oppinion personnelle ici. D’aillerus mon oppinion personnelle concerne en général un sujet de discussion, et contrairement á p.ex. Pierre Walin je ne cherche pas á vexer les autres á tout prix et de leur donner des lecons leur faisant sentir une certaine supériorité.
    Je suis d’accord avec John: cette hystérie artificielle montée pour un événement de quelques centaines de personnes n’est pas le reflet du pays entier pour lequel (et pour nous Hongrois aussi) Pierre a honte. Quand les statues de gyula Horn étaient inaugurées, persoone n’a rien dit, pourtant c’était vraiment un grand criminel communsite. Arrétons donc s.v.p. de diffuser l’hystérie contre Horty.

  15. « Ce n’est pas parce que la loi vous déplaît (Jobbik, Bonnets rouges et Manif pour Rien) que cela vous autorise à la violer, bien au contraire. »

    Ah vous ne m’autorisez pas ! Mon dieu, je tremble.

    « Si le droit de rassemblement et de manifestation est réel, il n’est pas possible en Hongrie de manifester en uniforme car c’est illégal. Point final. Rien de plus simple.. »

    En gros, le droit de manifestation, c’est pour moi et mes potes du système tu vois, mais toi, non, désolé. Eh pis la, en uniforme, t’es pas fou ? tu veux envahir la Pologne ou quoi ?

    En fait je me rends compte que l’autorité de l’état de droit à la sauce droit-de-l-hommiste ne tient plus que par la fiction de l’état, et de kapos dans votre genre, et que partout les classes laborieuses se rendent compte que le ratio «avantages de l’autorité de l’état de droit»/ «ma sécurité économique et physique et celle de mes enfants» ne vaut plus la peine de respecter ledit état de droit. En conséquence, les gens prennent les choses en main (les actions Jobbik ou bonnets rouges sont l’actualité récente, mais il y aurait des milliers d’autres exemples à travers l’Europe).

    La presse mainstream fait tout pour cacher la réalité, discréditer la révolte, la fasciser, nous parler de « racisme » ou de la bête immonde dont le ventre bla bla bla (alors que 90% des agressions racistes en Europe sont le fait de gens issus des minorités contre les population blanches de souches, mais passons), en bonne catin du système qu’elle est.

    Nous somme a la veille d’une révolution conservatrice dans toute l’Europe, et vos jérémiades n’y changeront rien.

    « Votre discours fait froid dans le dos »

    Vous avez raison d’avoir peur de gens comme moi.

  16. Je ne vois pas ce que mon commentaire a de honteux P. Waline, le titre n’est pas très clair alors j’ai posé une question. Si vous avez honte pour ça …

    Et c’est très « noble » de votre part de tacler le niveau de français des Hongrois vraiment … Vous m’aviez habitué à des arguments moins bas …

  17. Quel est pire: manifester paisiblement en uniforme ou de chanter l’hymne de la terreur rouge lors d’un rassemblement politique (MSZP en 2004!)? Si vous souhaitez interdire l’un, merci de le faire aussi avec l’autre.
    Pour le premier il y a une hystérie internationale, l’autre bien plus dangeureux pour la démocratie, on ne dit pas un seul mot! Qui peut le comprendre?

  18. @PierreWaline ,

    je pense que vous avez tort d’attaquer les gens qui n’ont pas les mêmes opinions que vous de cette façon ,
    c’est ça qui peut être honteux et dégradant , j’ai l’impression que vous perdez votre sang-froid , car certains de leurs arguments et de leurs commentaires sont assez pertinents

  19. @François

    Vous cherchez vainement à renverser la charge d’une preuve que vous n’êtes même pas en mesure d’étayer…

    >En gros, le droit de manifestation, c’est pour moi et mes potes du système tu vois, mais toi, non, désolé. Eh pis la, en uniforme, t’es pas fou ?

    Les manifestations du Jobbik sont-elles interdites ? Non, car le droit assure la liberté de manifester. La loi pose une limite : non aux manifestations en uniforme. Si les gens de la Garde veulent manifester. Ils peuvent le faire… en civil.

    >En fait je me rends compte que l’autorité de l’état de droit à la sauce droit-de-l-hommiste ne tient plus que par la fiction de l’état, et de kapos dans votre genre

    Propos intéressants que certains partis d’extrême-droite tenaient déjà dans les années trente. Rien de nouveau sous le soleil.

    >90% des agressions racistes en Europe sont le fait de gens issus des minorités contre les population blanches de souches, mais passons

    C’est juste une bêtise sans nom. On se demande bien où vous êtes allé chercher ce chiffre si ce n’est au fond de votre imagination.

    Naturellement les insultes contre les ministres noires des gouvernement français et italien, le passage à tabac d’homosexuels en plein Paris, le meurtre de Roms par des militants d’extrême-droite en Hongrie (vous savez, ceux qui brûlaient des maisons et attendaient qu’en sorte leurs occupants pour leur tirer dessus à coup de fusil).

    +23% d’augmentation des actes de racisme et d’antisémitisme en France en 2012

    Voila quelques éléments d’un média qu’on peut difficilement qualifier de gauchiste :

    http://www.atlantico.fr/decryptage/hausse-racisme-en-france-mais-instruments-mesure-sont-bons-veronique-rudder-676771.html

    >Nous somme a la veille d’une révolution conservatrice dans toute l’Europe, et vos jérémiades n’y changeront rien.

    Ce n’est pas une révolution conservatrice que vous appelez de vos vœux (la majorité des gouvernements européens sont des gouvernements de droite conservateurs) et que traduisent vos propos mais bien le retour d’un fascisme qui ne veut pas dire son nom. Il y a une très nette nuance de degré que vous devriez assumer.

    D’ailleurs, le ton que vous utilisez pour « échanger » révèle mieux qu’un long discours le fond de votre pensée que j’ose qualifier de nauséabonde.

    Je pose une question : si la « révolution conservatrice » que vous appelez de vos vœux venait à se produire, vos amis et vous-même, vous le farouche défenseur d’une liberté totale d’expression, accepterait-il de laisser s’organiser un défilé d’extrême-gauche, d’écologistes, voire un gay-pride ?

  20. Chers Pierre, Corentin, Antonio… , bardés de certitudes, de haine et d’idées simples François et consort ne peuvent guère vous entendre. Vous noterez d’ailleurs que tout forum non modéré finit en déversoir de leurs outrances ridicules (les catins du système !!! C’est rigolo ça). Relisez Robert Brasillach (Je suis partout) vous y trouverez les sources de l’inspiration de François. Les similitudes de styles sont vraiment étonnantes. Enfin, sans vous faire injure François le style de Brasillach était quand même meilleur. Quand je vois François si inspiré par ce crétin collaborationiste que fut Brasillach, donner des leçons de démocratie, je ne sais pas vous mais moi ça me fait pleurer de rire. François savez-vous que vous avez un vrai talent comique ? Continuez mon vieux, surtout ne vous modérez pas, vous êtes tellement distrayant.

  21. Si les médias ne disent pas quel sont sont les crimes commis par des Roms contre les Hongrois en Hongrie, mais seulement quand c’est les Hongrois qui commettent les crimes contre les Roms, ca ne veut pas dire que la proportion ne peut pas étre 90 % contre 10%, comme écrivait Francois. J’ai vu une fois une liste sur ces premiers. Elle était longue…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 2 = 6

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>