Circuits-courts, ventes directes et agriculture soutenable en Hongrie

Communiqué sur le site www.latitudefrance.org, « L’actualité du réseau culturel et de coopération français dans le monde ».

L’Institut français en Hongrie, en partenariat avec le Ministère du Développement Rural hongrois, en particulier le réseau rural national hongrois (MNVH) et l’Association Initiatives France-Hongrie (INFH) a organisé le 4 octobre 2012, à l’Institut français à Budapest un colloque sur les circuits-courts. Avec plus de 250 participants, cette rencontre a remporté un vif succès public.

Importance des circuits-courts et de la vente directe

La journée a été ouverte par le directeur de l’Institut Français, M. François Laquièze et le Secrétaire d’Etat au Développement Rural M. Zolt V. Nemeth. Ils ont rappelé l’importance des circuits-courts et de la vente directe à la fois tant sur le plan environnemental et social que culturel. Tables rondes et discussions avec la salle ont suivi, souvent animées et constructives, autour de la vingtaine d’experts français et hongrois, ainsi que des représentants de collectivités locales et d’initiatives citoyennes. La dynamique autour de cette thématique a pu alors être pleinement appréciée. En effet depuis plusieurs années, on assiste partout en Europe à l’éclosion d’alternatives économiques dans le domaine de l’agriculture permettant de rapprocher les consommateurs des producteurs. La mise en place de ces « ventes directes » ou « circuits-courts » connaît un succès grandissant auprès des citoyens. De leur côté, les producteurs font preuve d’imagination et d’ingéniosité afin de trouver des modèles économiquement soutenables, adaptés à chaque situation et spécificité locales.

Des expériences sur le terrain

Une deuxième journée était consacrée aux expériences de terrain, organisée dans le Bacs-Kiskun avec une délégation d’une soixantaine de personnes. Au marché de Kecskémet, un système de badge a été mis en place afin de promouvoir mais aussi d’encadrer la vente directe. La visite d’une ferme pratiquant la vente directe ainsi qu’un déjeuner avec dégustation de produits locaux complétait le programme.Le séjour de la délégation française en Hongrie s’est achevé le dimanche au Szimpla Piac, marché en vente directe ouvert dans un des haut lieux de la vie nocturne et branchée de Budapest, ce qui n’a pas manqué d’impressionner nos intervenants français.

Intérêt mutuel des deux pays pour ces nouvelles pratiques

Ce partenariat initié entre le Ministère Hongrois du Développement Rural, l’association Initiatives France Hongrie et l’Institut Français de Budapest témoigne de l’intérêt mutuel des deux pays pour ces nouvelles pratiques porteuses d’avenir et de sens au moment même où se débat l’avenir de la PAC. L’action des collectivités locales, les initiatives citoyennes autour d’experts français et hongrois ne devraient ainsi pas rester lettres mortes et pourront se poursuivre riche de la dynamique et de la richesse de ces échanges, des perspectives de coopération mais aussi de l’intérêt grandissant du public pour ces thématiques. Nous nous retrouverons d’ailleurs en novembre pour la 10ème édition du mois de l’environnement, lui aussi organisé par l’Institut Français en partenariat avec le ministère du développement rural et en particulier son sous-secrétariat d’état à l’environnement. A cette occasion, les questions autour d’une agriculture soutenable ne manqueront pas d’être discutées à nouveau.

13 Commentaire

  1. Roland Pierret a dit :

    Ce qui serait bien aussi, c’est que les restaurateurs hongrois offrent autre chose que viande-pomme de terre ou viande et pomme de terre. On ne sait cultiver que les pommes de terre en Hongrie ?

  2. oui c’est une honte tous ces restaurants qui font des plats viandes-légumes !!!!

  3. Roland Pierret a dit :

    Des légumes ??? Où ça ? Où ça ?

  4. Hé bien par exemple au Gösser Pub à Moszkva tér vous aurez des salades, au Szent Jupat de la rue d’à côté vous avez même de la Shopska ! Faut chercher …

  5. Roland Pierret a dit :

    Ah ouais ! Faut chercher… je me disais aussi.

    Maintenant, des salades, on en trouve, je sais aussi. Je parlais de l’accompagnement des viandes. Bon, y’a aussi le riz et parfois du choux rouge.

    Et je pensais à l’été, quand on devrait trouver des légumes de saison. Jamais vu ni petits pois, ni haricot vert, par exemple. Pas même sur les marchés.

  6. michel jean a dit :

    ça ne passe toujours pas! je suis scandalisé du traitement qui m’est fait! je n’ai pourtant insulté personne, mais hulala taxe mes prises de position pourtant modérée comme mal venues! honte à hulala!

  7. michel jean a dit :

    rectification: je pensais qu’on m’imposait une censure à priori alors que d’autres peuvent poster sans contrôle préalable; suite correspondance avec un responsable de Hulala: en fait c’est par suite d’un problème technique lié au logiciel du journal que mes liens d’info pour Rolland Pierret ne passent pas. Je vais donc essayer une autre formule.

  8. michel jean = mich

  9. à Roland Pierret (pour infos) — ((en espérant que ce fil sans lien va passer))

    êtes-vous allé au marché bio chaque samedi matin à côté du Novotel.- bus 112 descendre à BAH-csomópont- 1112 Budapest
    (vu dans le forum carrefourfrancehongr.forumactif.org – rubrique Vivre en Hongrie :: La vie au quotidien :: Où manger ? Où boire un verre ? Où sortir ?
    A la même rubrique, il y a la page intitulée « un resto tous les 15 jours » = des pistes pour divers restos à Bp, annotées)
    Par exemple : Philippe le belge, balzac utca 36 dans le 13 arrondissement – dont j’ai bu la carte sur son site avec des légumes et du poisson

    Il y a aussi le restaurant « Mongol » à Buda, dans le XII. arrondissement qui propose hors-d’oeuvres, légumes, etc
    (vu forum centraleasteurope.bbfr – à la rubrique recherche en haut de page, noter: « mongol » ou « restaurant »)

  10. Bon, la discussion tourne autour des ingrédients trouvés dans les assiettes des kisvendédlök locaux.
    La question va très sûrement au-delà.
    En premier lieux, j’aimerais connaître la qualité des experts intervenants dans le colloque de l’institut français. Il n,’en est pas fait mention . En principe , dans les colloques, les noms et la qualité des experts ou des spécialistes intervenants sont communiqués.
    Ensuite, j’émets, à titre personnel, les plus gandes réserves quant à la compétentence de l’institut français sur le sujet. En un mot , curieux que l’institut français soit le cadre de ce colloque
    Hormis les prises de position philosophico-politiques qui ont pu être exposées, l’étude des circuits de distribution agro-alimentaire en Hongrie , me semble dépasser de très loin les buts culturels de promotion de la culture française de l’institut.
    Mais, peut-être ne s’agissait-il que d’une location de salle ?

  11. Philippe le belge, j’habiteà côté : pas dans mes moyens et j’ai des craintes sur les moules du Balaton, ah ah ah !!!,
    Süger et fogas OK .
    Mongol étterrem : un buffet genre cook-it-yourself . Je l’ai essayé, aussi à Moscou : même chose, pas mal du tout mais peu réprésentatif de la cuisine hongroise traditionelle qui a mes préférences : magyaros ételek stb.

  12. Roland Pierret a dit :

    Heu, moi, je passe mes vacances près du Balaton. Je parlais donc des restos pour touristes internationaux, histoire de les faire revenir.

    Rassurez vous, où j’habite, je fréquente les restos chinois « à volonté ». Et quelle diversité! 10,90 euros près de chez moi. 8,50 euros au quartier latin, à côte de la « rue du chat qui pèche ».

    Donc, forcément, autour du Balaton, je suis un peu déçu.

  13. l'écureuil a dit :

    étudiez l’histoire de ce pays et vous aurez le pourquoi du comment !
    au prix des petits restos hongrois vous ne pensez pas trouver des « tendres et petits brocolis BIO  » comme pour les Bobos du Marais !!!

    d’autre part la Hongrie ce n’est pas que Buda et le Balaton !

    mokuska

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 + = 7

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>