Vue de France, la Hongrie n’est pas très belle

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’image de la Hongrie à l’étranger n’est pas reluisante, et même franchement désastreuse : elle est globalement celle d’un « pays de l’est », rétrograde et où sévissent des milices fascistes. Pour preuve, ce petit reportage du journal télévisé signé France 2, diffusé dimanche 24 avril. [Conseil de la rédaction : essayer de faire abstraction de l’insupportable prononciation des noms hongrois].

Depuis un an, la Hongrie n’a fait parler d’elle à l’étranger que par la percée de son extrême-droite aux législatives d’avril 2010, la catastrophe de la boue rouge au début du mois d’octobre, puis la loi sur les médias en ce début d’année. Beaucoup plus récemment, ce sont bien sûr les désormais fameuses « chasses aux Roms » qui ont naturellement mobilisé l’attention médiatique, sur fond de réforme constitutionnelle. « Naturellement », car le thème de l’extrême-droite est d’ordinaire très vendeur. Si en plus de sa réalité, il donne lieu, comme c’est le cas ici, à des documents aussi télégéniques que les images d’archives des années 30 – 40, c’est une aubaine.

Beaucoup de Hongrois regrettent cet état de fait, car, contrairement à leurs dirigeants semble-t-il, ils se soucient de leur image internationale. La Hongrie ne fait pourtant pas l’objet d’un traitement médiatique particulier. Un Français en Europe centrale et de l’Est peut, par exemple, encore facilement vérifier, plus de cinq ans après, les effets sur l’image de la France qu’ont eu les émeutes dans les banlieues parisiennes en 2005 et leur traitement médiatique catastrophiste.

Mais la vraie différence entre les deux, c’est que les Hongrois ont l’occasion de connaître et d’imaginer la France et les autres pays occidentaux sous d’autres facettes culturelles . Alors que de l’autre côté, on trouve surtout de la méconnaissance et de l’indifférence vis-à-vis de la Hongrie.

45 Commentaire

  1. Enfin un article qui dénonce a peu pres la désinformation constante des médias occidentaux vis a vis de la Hongrie…

  2. Il est assez inévitable que l’image d’un petit pays hors sphère traditionnelle d’influence ou d’intérêt français (ce que je suis le premier à déplorer) soit assez primitive en France et en Occident en général (j’exclus l’Allemagne évidemment qui est moins ignorante et plus proche).

    Il était d’autant plus vital que le gouvernement Orban soigne l’image du pays, notamment à l’occasion de la présidence hongroise de l’UE, qui aurait pu être un formidable outil promotionnel pour la Hongrie (avec retombées touristiques et économiques envisageables)…

    Contrairement à ce qu’écrit « magyar », les 1er responsables de l’image détériorée de la Hongrie en Occident, ce ne sont pas les médias occidentaux, ce sont les autorités hongroises, leur politique désastreuse (imaginez un 1/1000e de seconde, une constitution française ou allemande, commençant par « Nous Français sommes fiers d’être français parce que… » !! Lamentable et ridicule) et leur sens grotesque de la communication (provocations à Strasbourg de Viktor Orban, le « défenseur de la patrie », mensonges vis à vis des autorités internationales sur les décisions réelles prises à Budapest, manipulation de symboles choquants pour les pays voisins de la Hongrie: ah le direct de Kolozsvar le soir de la célébration de la Loi fondamentale: quel tact pour les autorités roumaines !).

  3. d’autant plus que les seuls hongrois qui meritent une mauvaise presse ce sont les gouvernements successifs, differents dans les idees mais identiques dans le gout du pouvoir…

  4. Chaque Etat a son lot de casseroles magyar, la France brille (et c’est bien triste) tout autant que la Hongrie sur la scène internationale avec la couverture médiatique qui va avec. Chacun sait que le bonheur, la joie et l’harmonie ne font pas bonne presse, au grand damne de nos amis Hongrois, qui aimeraient peut être pouvoir souffler un peu. Le traitement de l’information est une chose mais malgré tout les faits sont là et ils méritent qu’on y prête attention.
    Quand un peuple adopte une Constitution sincèrement nationaliste, quand de plus ce pays préside l’Union Européenne, nous sommes en droit de savoir ce qui se trame. Tout est une histoire de démocratie représentative, le peuple ne peut pas être blâmé dans son ensemble mais les élections de 2010 sont tout de même le symbole d’un malaise social, mes oreilles grincent et j’ai envie de vomir quand j’entend parler de Dieu, de famille, de protection du foetus, de l’institution du mariage, etc…
    Les analyses catastrophes sont surement trop poussées mais gardons à l’esprit que tout est possible, que la France n’est pas à l’abri du 21 avril 2002 bis, et surtout que cette Constitution est un page sombre de l’histoire hongroise et européenne.

  5. IrgumBurgum a dit :

    @Hugo
    Envie de vomir?
    Qu’avez vous donc contre Dieu?
    Connaissez vous la devise officielle des Etats Unis d’Amérique?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/In_God_We_Trust
    « In god we trust ». C’est même marqué sur les dollars.
    Et pourtant, il paraît que cela soit le pays le plus libre et démocartique de la terre entière…
    OK, OK, j’imagine que vous ne raffolez pas pour les McDonald’s et que vous avez un certain mépris vis à vis du pays qui vous a pourtant tiré deux fois de la merde….
    Savez vous, que les polonais ont proposé que les références chrétiennes soient inscrites dans la constitution Européenne? Devinnez, qui les a empéché….

    La laicité? Tout mon respect. Vous pouvez la garder pour vous… N’empèche, que cette politique de déni de soi soit la porte ouverte à l’islamisation de l’héxagone et à la radicalisation de l’extrème droite. Je partage votre inquiétude pour un 21 avril bis. Cherchez la faute.

    Je crois que c’est une erreur de vouloir extrapoler ses convictions à l’univers entier, chaque pays a son histoire, ses valeurs et sa tradition. Peut être, le 24 décembre, en France on attend le Père Noël, mais sachez qu’en Hongrie, c’est le petit Jésus.

    La protection du foetus? C’est une question extrèmement compliquée. Cela implique aussi la question de l’expérimentation sur le foetus humain et la sélection prénatale, peut être même de l’eugénisme. Le débat est loin d’être fini.

    L’autorisation de l’IVG a été introduite en URSS pour la première fois dans le monde en 1920. On comprend le contexte politique, où le clergé est physiquement anéanti, l’idéologie est matérialiste… Le foetus n’est considéré que comme un amas de cellules, la bourgeoisie comme ennemi de classe, bon pour le goulag, la vie humaine n’a aucune valeur. A Moscou, en 1938, il y avait 3 IVG pour une naissance.

    En France, la loi Veil remonte à 1975. Elle avait garanti la protection de l’être humain dès la conception de la vie c’est à dire dès l’instant de la fécondation et de la conception de l’embryon. Pourtant, les pratiques sont bien loin de là.

    Aujourd’hui, alors que les moyens de contraception soient à la disposition de tout le monde, sous des formes différentes, qu’on puisse avoir toutes les informations en particulier par internet, que tout le monde soit informé des risques des maladies sexuellement transmissibles tel que le SIDA, c’est anachronique que 30% des grossesses se termine par un IVG dans nos pays, soit diasant civilisés.Il est insupportable, que l’IVG soit considéré comme un acquis, comme une simple méthode de contraception. Comme un critère de modernité d’un pays. Donc c’est une quetion d’actualité, qui doit être remise sur table, à l’échelle Européenne.

    Respect, tolérence, humilité, remise en question permanente de soi. Voci comment on devrait se juger les uns les autres.

  6. IrgumBurgum! Le pays qui a sorti qui a tiré la France deux fois de la merde, c’est celui qui par le même occasion à mis la Hongrie deux fois dans la merde?!

  7. IrgumBurgum a dit :

    @bing
    Manges ton gateau à chocolat Trianon, et tais toi.

  8. J’insiste un peu sur ce que je disais plus haut sur les médias et la désinformation:
    La nouvelle constitution n’est PAS nationaliste, ca par exemple c’est une preuve que vous répetez et croyez ce que les médias disent. La nouvelle constitution est patriote.

    « Nous respectons la liberté et les cultures d’autres peuples ; nous aspirons à coopérer avec toutes les nations du monde. » Expliquez moi en quoi cela est nationaliste? (source: http://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2011/04/exclusif-traduction-francaise-du.html)

    Comprenez bien: tres peu de choses sont bonnes ou mauvaises de naissance! Ce qui fait de quelque chose une chose BONNE ou une chose MAUVAISE, cela ne dépend que de l’opinion publique par rapport a cette chose, et qu’est ce qui d2finit en premier l’opinion publique? Les médias!
    Vous vous rendez pas compte a quel point l’analyse, la critique de quelque chose est beaucoup plus importante que la chose meme dans la maniere qu’on a de la regarder.

    La seule maniere de sortir de ce piege est de prendre du recul et de se faire une idée tout seul des réalités, sans croire a tue tete ce que l’on voit a la télé.

  9. Le ton inquisiteur du journaleux de France2 est insupportable.
    De l’information super objective comme on l’aime.
    Il résume la Hongrie, Orban, la constitution, l’avortement, les homosexuels, les Roms, les milices, la lois sur les médias en 1minute53 seconde. Il trouve même 10 secondes pour insérer le clown allemand Cohn bendit. Franchement elle est où l’info dans cette soupe ???

    On entend le mot « populiste » 4 fois…il traite la constitution rétrograde ? Rétrograde par rapport à quoi à qui ?
    Respectons le choix des Hongrois de mener leur pays comme ils le veulent.

  10. @ magyar et vizsla,

    Une constitution qui commence par : « MI, A MAGYAR NEMZET TAGJAI, (…) Büszkék vagyunk arra… »,
    si ça, ce n’est pas du nationalisme, je ne sais plus ce qu’est le nationalisme !! En quoi être né hongrois, français, turc, péruvien ou schtroumpf, vous donne le droit d’avoir « une fierté » quelconque ? La « fierté » nationale est la 1er étape pour excuser n’importe quoi au nom de la « patrie »… (on a entendu le même genre d’absurdités lors du débat en France sur « l’identité nationale » mais, au moins, Sarkozy ne les a-t-il pas gravé dans la Constitution française !!)

    Tout le prologue (pardon, la ‘profession de foi » (sic !!)) est délirant. Et même révisionniste:
    « Hazánk 1944. március tizenkilencedikén elveszített állami önrendelkezésének visszaálltát 1990. május másodikától » —> il faut quand même oser écrire une énormité pareille en 2011 ! Imaginez-vous que j’écrive que la déportation des juifs de France est de la seule et unique responsabilité des Nazis allemands. Franchement ?!! Alors que la responsabilité de l’appareil d’Etat hongrois est énorme dans l’efficacité et la rapidité de la déportation des juifs de Hongrie et de Transylvanie du Nord ! L’extermination des juifs de Hongrie a été l’une des plus rapidement menées de toute l’Europe alors même que l’Allemagne était déjà en pleine déconfiture sur tous les fronts.

    Enfin, l’inclusion réaffirmée des « Hataron tuliak » dans la Hongrie (double nationalité, droit de vote promis, symbolique commune) fait de ce délire réactionnaire une affaire aussi slovaque, roumaine et serbe. Encore une fois, fêter la nouvelle « Alaptörveny » à Cluj, quelle délicatesse pour la Roumanie !

    Bref, certes le reportage de France 2 est caricatural (en 2 minutes de reportage, c’est d’ailleurs inévitable) mais il dénonce une dérive totalement réelle et plus qu’inquiétante.

    (PS: je dirais exactement la même chose si ce que se passe en Hongrie se passait en France — et parfois on n’en est pas loin non plus avec la dérive actuelle du sarkozysme — Sur ces questions, il ne faut surtout pas avoir des réflexes patriotiques. La question de la démocratie et de la république dépasse la question nationale)

  11. Eisbrecher a dit :

    1min 53sec…très fort

  12. La laïcité est un phénomène isolé, peu d’Etats à travers le monde la prônent mais je suis désolé dans la Constitution Hongroise il est stipulé que l’Eglise et l’Etat opèrent séparément, que la Hongrie respecte tous les cultes, il n’est donc pas très opportun de marginaliser automatiquement les autres minorités en commençant son Préambule par « que Dieu bénisse la Hongrie », merci pour les autres, qui n’en sont pas forcément moins Hongrois d’ailleurs. Les Etats Unis ne sont pas un exemple réussi d’intégration et de respect, ni le Royaume Uni d’ailleurs, je ne m’avancerai pas à dire non plus que la France devrait être un porte étendard de la laïcité, chacun ses valeurs et ses problèmes.
    La question du foetus est évidemment un problème plus que compliqué et l’opinion est encore plus partagée, mais la Constitution n’est qu’une base, les Lois Fondamentales devant clarifier tout ça auront la chance de pouvoir interpréter à souhait, et ici l’opinion publique aura le plaisir de pouvoir voir opérer la science du législateur, avec une telle majorité pour l’adoption de la Constitution on a le droit d’avoir peur. Différents principes comme l’interdiction de l’eugénisme et la dignité humaine sont des classiques (cf DUDH), mais pourquoi ne pas s’arrêter à la dignité humaine en général, pourquoi aller plus loin, qu’adviendra t’il de l’avortement thérapeutique (et autres déclinaisons,…) ? Qu’adviendra t’il des homosexuels célibataires, pourtant nés en Hongrie et certainement fiers de l’être, pourquoi stigmatiser le célibat, … ? Votre combat Irgum est celui de la morale contre la liberté individuelle, 30% des grossesses se terminent en IVG, et alors, il ne tient qu’à vous de repeupler la Hongrie et de laisser les femmes avorter rustiquement chez elles, comme le faisaient les françaises à une époque. La fierté n’a pas sa place dans une Europe devenue le foyer d’un cosmopolitisme salvateur. Rappelez vous que c’est la fierté qui amène la colère, avec de bien belles conséquences. La Hongrie (en tous cas ses représentants)prend un virage dangereux, les Polonais tout autant, et vous l’aurez surement noté la France également ces derniers temps (cf RSF).
    Ensuite pour ce qui est de la radicalisation de l’islam c’est un faux problème, c’est toutes les branches cultuelles de notre vieux continent qui s’extrèisent, l’islam est montré du doigt tout comme l’était le judaïsme, le protestantisme dans d’autres périodes, l’immigration arabe étant un phénomène récent.
    La Hongrie ne mérite pas cette Constitution qui n’est pas rappelé celle de Vichy.

  13. D’accord, le reportage de France2 était caricatural, mais pas inévitable.

    L’inclusion dans la nouvelle constitution de la double nationalité pour les Hongrois de l’étranger ne révéle pas un délire réactionnaire. Cette loi existe déjà dans les pays… que vous citez. En Roumanie pour les Moldaves et en Serbie pour les Kossovars… alors pourquoi la refuser aux seuls Hongrois?

    Si la situation politique est préoccupante, la formidable Heller Agnes,opposante déterminée à Orban, a convenu lors de son dernier passage à Paris que le terme « faschiste » ne s’appliquait pas au fidesz, parti chrétien libéral (dont je ne partage pas les idéaux…) mais ne criez pas au loup…
    C’est aussi salir dans le « package » une Hongrie sociale qui lutte démocratiquement.

    Quant à la guerre de 14/18, c’était une guerre civile européenne dont la conclusion, entérinée par « Versailles » et « Trianon » en créant le probléme des minorités, a tracé une auroroute à Hitler et… Staline. Lire François Fejtö, auteur de : Requiem pour un empire défunt. Et Président de la Ligue hongroise des droits de l’homme. Décédé il y a peu.

    Délicatesse pour la Roumanie? malheureux peuple roumain gouverné par l’état le plus corrompu d’Europe… Procés indigne et éxécution de Ceauscu… mais pérenité de la nomenklatura et autre securitate. On change les têtes et on continue…

    Bien à vous.

  14. Je vous lis tous et apprécie ces échanges très documentés.
    Une chose me heurte en particulier, très certainement parce que ma sensibilité de femme a été touchée;la question de l’IVG qui n’est pas qu’un problème hongrois.Je trouve déplorable de continuer à entendre ou lire que l’IVG est considéré comme un simple moyen de contraception. Peut être qu’une minorité de femmes a cette façon d’envisager cette « solution »,mais la majorité des femmes qui passent sur une table d’opération le fait avec beaucoup de tristesse, de peur, de douleur et pas forcément par choix propre. Un oubli de pilule, une défaillance d’un stérilet, un préservatif qui se fait la malle, un homme qui finalement ne veut pas de ce « foetus »…il faut être une femme pour savoir ce que cela représente.
    Ce sont souvent les hommes qui se permettent de discourir sur ce genre de choses sans se dire, parfois, qu’ils ne sont, pour une fois, pas les plus compétents.
    Peut être pourrions nous tous garder en tête cette petite phrase: »ne faisons pas aux autres ce que nous ne voudrions pas qu’on nous fasse » (déclinons la avec le verbe « dire »)
    Désolée pour le côté « épidermique » de ce message,nullement aussi pointu que tous ceux que je viens de lire.

  15. Effectivement, les Roumains ont adopté cette disposition en faveur des Moldaves et cela me paraît tout aussi détestable, sauf à vouloir bientôt une réunification entre la Roumanie et la Moldavie (il paraît que la moitié des ministres à Chisinau sont aussi de citoyenneté roumaine désormais ! Absurde !).

    Evidemment il est facile de dire maintenant à Budapest: si les Roumains l’ont fait, pourquoi pas nous ?

    Sauf que la situation en Transylvanie n’est pas la même qu’en République moldave et que cela fait maintenant deux décennies qu’un certain nationalisme roumain essaie de faire passer les Hongrois de Roumanie pour des traîtres potentiels, des vendus à Budapest peu fiables. Ce n’est pas très malin de donner des arguments aux Roumains sur ce thème et cela ne fera que fragiliser la position des Hongrois en Roumanie (même s’ils imaginent le contraire). Ce n’est pas non plus un service à leur rendre en terme d’identité (ils seront plus que jamais le cul entre deux chaises)…

    PS: je n’ai pas employé le terme de fasciste même si, hélas, l’extrême-droite hongroise me paraît, parmi toutes les extrêmes-droites européennes, la plus proche de la rhétorique et du style d’action des années 1930.

  16. Pourquoi le cul entre 2 Chaises? La transylvanie a été hongroise pendant 10 siécles et roumaine pendant 8 decennies… les populations hungarophones n’ont pas choisi démocratiquement leur appartenance à l’Etat roumain. Seuls des traités imbéciles, non respectueux des droits des peuples à disposer d’eux-mêmes, potentielement fauteurs de troubles inter-ethniques ont créés cette situation… faisons l’Europe , la vraie, supprimons les frontiéres et laissons le droit « démocratique » aux minorités à choisir leur destin culturel et politique. Droit d’ailleurs inscrit dans les statuts européens.
    Le terme « Roumanie n’existe que depuis 150 ans, état construit selon le modéle centralisateur français, sans en avoir l’historique séculaire: le centralisme jacobin etant héritier du centralisme royal etc… Le 1/3 de la Roumanie se compose de minorités dont les aspirations ne sont pas respectées
    Sinon bonjour les problémes! coupons l’herbe sous le pied du « Jobbik » et autres mouvements faschistes et leurs arguements nationalistes… leur fonds de commerce étant entre autres la défense des minorités hongroises. Bonne question, mauvaise réponse comme disait Fabius.
    Dans le cadre démocratique de l’Europe , laissons les minorités hongroises décider de leur destin politique et culturel…
    A noter que dans tous les partis hongrois de gauche comme de droite la même question sur la défense des Hongrois « outre-frontiéres » est posée avec acuité et d’une façon presque identique. Seules différent les réponses, selon les (partis) politiques…

  17. Euh… Il ne vous a pas échappé que la Transylvanie est habitée à 80% par de non-Hongrois (sauf en Pays sicule mais il est totalement enclavé au centre de la Roumanie) et était déjà majoritairement roumaine en 1918.
    90 ans après Trianon, il serait temps de passer à autre chose. Le principe de territorialité s’applique à la minorité hongroise de Roumanie. C’est dans le cadre de l’Etat roumain qu’elle doit lutter pour ses droits culturels et linguistiques et elle a déjà obtenu des droits importants (y compris celui d’avoir un parti charnière à Bucarest dans plusieurs coalitions au pouvoir). Quel sens peut avoir de s’affirmer citoyen d’un pays autre ? Cela ne contribue pas à la réconciliation roumano-hongroise et contribue à l’émigration vers Budapest (ce qui donne l’effet inverse de ce que souhaitent les nationalistes hongrois).

    PS: quant aux histoires de siècles pour justifier des droits, laissons cela sinon il faudra rendre Prague aux Allemands et Lille aux Flamands. Et on n’en finira pas…

  18. :) Tout le monde est toujours sympa ici :) J’aime :) Je vois que la guèguerre des bac à sable a repris ….:)
    Les français aiment s’en prendre à la Hongrie et aux Hongrois ….. Laissez-les dire, ils n’ont que ça à faire, ça les amuses, :) Ignorez les, ne répondez pas à leurs petits mots, ils se fatigueront :) Remarquez que beaucoup d’étranger connaissent mieux la Hongrie et sa culture que les Hongrois, laissez-les, ils savent tout :) Ils sont content :) N’oubliez pas, qui à dit : heureux les simple d’esprit :)
    Allez,
    Bonne nuit à toutes et tous :)

  19. Pour moi, la Hongrie, c’est le LMP. Dans la cacophonie européenne, il me semble être le Parti du futur. Il est dommage qu’il ne soit pas encore un grand Parti européen.

    Je souhaiterais que Hu-lala nous donne plus souvent des infos sur ce Parti.

  20. IrgumBurgum a dit :

    @Valérie et Hugo, à propos de l’IVG et @Hugo à propos de la majorité qui fait peur
    Je comprends bien qu’il y ait des drames humaines, mais cela devrait représenter l’exception, la dérogation. Bien sûr, que ces situations ont toute ma sympathie. Mais accordez moi, cela ne devrait tout de même pas représenter 20 à 30% des grossesses. Si, comme vous le dites, le conjoint ou le partenaire peut obliger une femme à se faire avorter, c’est parce que justement, il sait que l’IVG peut se faire sur simple demande. Sans vouloir généraliser, dans ces chiffres, il y probablement une certaine proportion de manque d’éducation et d’irresponsabilité ce qui me semble inacceptable. Les techniques de contraception ont évolué et elles sont plus facilement accessibles. Une grossesse non désirée est aujourd’hui évitable dans la grande majorité des cas. Ce qui étatait valable en 1920 en URSS ou à partir des années 70 (il y a 40 ans!) dans les pays Européens nécessiterait peut être une reactualisation.
    On dit aussi, que les femmes ont « droit de disposer de leur propre corps ». Soit. Mais alors, pourquoi, la vasectomie est elle considérée comme une mutilation illégale en France? L’IVG sur simple demande et interdiction pénale de la vasectomie me semble incohérent et absurde, l’une comme l’autre. N’est-ce pas une question de liberté individuelle?
    @Hugo: « avec une telle majorité pour l’adoption de la Constitution on a le droit d’avoir peur »
    Cette majorité, n’était elle pas élu démocratiquement? Devons nous donc avoir peur de la démocratie? Vu les chiffres de Marine…

  21. Rassurez-vous, quand les Hongrois voient l’équipe de « France » de football, ils se disent aussi que la France elle est pas belle.

    Par contre, vu de chez moi, même si je sais que cela reste beaucoup de poudre aux yeux, le réveil national des Hongrois me fait très plaisir!

    Puszi Puszi humanistes d’avance à tous les gens qui seront pas de mon avis :-)

  22. ????
    Trop facile d’opposer « Français » et « Hongrois » ! Aussi grossier que la tactique d’Orban à Strasbourg en janvier (« C’est la Hongrie que l’on attaque »)

    Mais la lutte là n’est pas nationale, elle est celle des Lumières contre la réaction. Point final. Elle n’a pas de nationalité.

    Il suffit de lire ce qu’écrivent des intellectuels hongrois actuellement, hier encore TGM dans Népszabadsag, c’est bien plus violent encore que tout ce que je pourrais écrire moi-même ou d’autres « étrangers » !

    D’ailleurs la lutte est sur tous les fronts actuellement, en France, en Hollande, en Finlande, en Belgique, en Suisse., etc…, etc…

  23. :) Décidément il y a des internautes impayables sur ce site :) Ils devraient pour beaucoup faire carrière dans la littérature ou le cinéma, car ils aiment les contes à dormir debout :) Qu’est-ce que je m’amuse …. Après « la guerre des boutons » voici « la guerre des bacs à sable » ! J’adore :) Il y en a qui savent tout, chouette (ppsssttt, y sont pas encore professeurs dans les grandes universités ? On devrait les engagés, ils sont mieux qu’Einstein lui-même)
    Allez, continuez comme ça,
    enfin un peu de folie dans un monde terne ….:)
    Bonne soirée à toutes et tous

  24. La France a eu une trés bonne occasion de nous donner un bon exemple en ce qui concerne l’integration des roms mais elle l’a manqué en expulsant ce peuple « travailleur ». Ainsi ils ont perdu la droit de nous édifier.

  25. le droit (excusez-moi pour cette faute d’orthographe) :-)

  26. Eisbrecher a dit :

    @ ARPAD

    Et dans cette guerre de bac à sable, nous avons le droit à une offensive massive de smiley…

  27. ;) Bien sûr, rien de tel que le sourire contre l’imbécilité :) Maintenant moi ce que j’en dis ….. Celui qui n’aime pas sourire n’a pas besoin de me répondre :) De grâce arrêtez de vous prendre aux sérieux, pour peu on vous prendrait pour des politiques vous referiez le monde :) Allez,
    Bonner nuit à toutes et tous et bon smiiley :)

  28. Woow! un reportage polémique et y’a rien de mieux pour enflammer les commentaires. Hu-lala, l’actu hongroise est plus piquante… ;)

    Bref, il faut quand même admettre que l’image de la Hongrie s’est nettement détériorée avec l’arrivée d’Orban. C’est vrai qu’en ces temps de crises la France aussi a basculé vers le populisme, ainsi que d’autres pays. La politique de la Fidesz est plus basée sur la fierté nationale que sur une réelle stratégie de relance de l’économie (rappelons que la Hongrie était au bord de la faillite début 2009, qu’il n’en déplaise à certain une aide internationale du FMI fut en partie salvateur). L’image véhiculée par un pays à l’étranger est importante car essentielle pour attirer les investissements étrangers : ces investissements étrangers sont eux même essentiels pour consolider une économie de nos jours, car plus aucun pays ne peut survivre en autarcie.
    J’ai regardé ce reportage comme vous tous et, j’étais septique. Je ne comprend pas pourquoi France 2 a fait cela.
    Ce reportage ne montrent que des points négatifs de la Hongrie en 1min53, c’est regrettable mais ainsi sont faits les journaux télévisés. Le danger c’est qu’un Français qui ne connait pas la Hongrie se fera une idée très négative du pays, peut être plus négative que l’intention du reporter, car il n’aura pas vu les points positifs de la Hongrie. C’est critiquable et ce n’est pas profitable, ni pour la Hongrie ni pour les téléspectateur qui avalent ce reportage.
    Maintenant sur le fond ce reportage montre quand même des sujets récents de l’actualité hongroise et malheureusement bien réels. La présidence de l’UE étant une opportunité de faire de bonnes opérations de séductions auprès des partenaires européens, à mi-mandat il semble qu’Orban ait raté cette occasion.

  29. Ce n’était pas un documentaire sur la Hongrie, mais des informations d’actualités.

    Le problème, c’est qu’en France, on ne parle pas beaucoup de la Hongrie, donc, on balance tout en une seule fois de temps en temps.

    Si la Hongrie s’ouvrait à l’UE, on en parlerait sûrement plus. Il y aurait aussi des conséquences positives, achats de produits hongrois, aides diverses, tourisme en hausse.

    Mais, voilà, le précédent gouvernement à plonger la Hongrie dans une fosse sans fond. Le gouvernement actuel montre une volonté d’en sortir, mais est surtout hyper maladroit

    Les pauvres électeurs hongrois. Je me demande pour qui ils vont pouvoir voter la prochaine fois.

  30. loi médias a dit :

    Image négative? Encore faudrait-il qu’il y ait jamais eu une quelconque image… Combien de Français peuvent placer la Hongrie sur une carte et lui rattacher une capitale ? Pour beaucoup de mes condisciples j’habite à Bucarest, en Bulgarie…. Heureusement que le tourisme est là pour corriger ces erreurs, et il me semble tout de même que la Hongrie fait beaucoup d’efforts en la matière (en dehors de Vaci utca)

  31. franti73 a dit :

    Orszagimazs, orszagimazs… On s’en fout.
    Et pour la France, et pour la Hongrie.

    On n’est ni des employés de l’office du tourisme ni du ministère de la propagande d’Etat.

  32. Pour les salaires et les emplois, bien sûr que si !

    Moi, je rêve d’une mauvaise image de tous les pays européens, sauf la France. Que l’argent rentre chez nous ! Que notre dette nationale diminue, que nos salaires augmentent.

  33. Hihihih :) Je me marre …. j’avais raison, le centre du monde je vous dis, il y en a certain qui vont nous le refaire :) Et attendez les réactions :) ….. Je m’amuse ;)
    Allez,
    Bonne soirée à toutes et tous :)
    Et bons « smileys » :)

  34. Padaboum a dit :

    Un problème Arpad? A chaque commentaire c’est la même chose, la même impertinence, tu n’argumentes jamais, jamais d’opinion, tu ne fait que prendre les gens de haut genre « monsieur je sais tout, le niveau est trop bas pour moi »… et tu t’en va en disant bonne nuit. Ne viens pas sur ce forum si tu n’aime pas. T’es un prétentieux, tu fais semblant d’être intelligent mais t’es qu’un gros c**.
    Amuse toi idiot, bonne soirée, dors bien et ne te réveille pas.

  35. @ Padamachinchose :)
    Je suis peut-être impertinant mais jamais grossier :)
    Maintenant, quand à prendre les gens de haut …. c’est possible, mais je n’ai pas à argumenter avec des gens de mauvaise foie et grossier :) et si vous le prenez mal c’est que je fais mouche et que j’ai raison CQFD :)
    et par politessse ( car mes parents me l’on appris, à moi),
    je redis :
    bonne nuit à toutes et tous :)
    P.S. : je me marre et je suis certain que d’autres aussi ……SMILEYSSSSSS :)

  36. X-cuser, c’est encore moi …..
    Simplement pour dire que quand on ne connait ni l’histoire ni les gens ni la vie et les faits exacte sur un pays, on ne dit pas n’importe quoi, on se renseignent avant :)
    Je ne me permet de critiquer un pays et ses habitants avant de regarder ce qui se passe cherz moi :) avant de regarder la paille dans l’oeil du voisin voyez la poutre dans votre oeil, c’est ce que dis l’adage si je ne me trompe :) Maintenant chacun sa vie mais cela n’empêche pas la politesse :)
    Bye bye :)

  37. Tout le monde est spécialiste de tout maintenant (journalismes, politiques, arts, moeurs, lois, etc…)
    Démocratie ? non : démocratie d’opinion.
    Plus d’ami(s), plus d’Ennemi.
    Contradictions des hauts sommets.
    Ne pas supporter le capitalisme mondialisé et ultra-libéral et s’incrire sur Facebook(c).
    Ne pas supporter la vieille autorité conservatrice et chercher la sacro sainte authenticité.

  38. Roman Defrance a dit :

    Bonjour a Tous,

    petite question : Qui comment et pourquoi a tracer les ‘ nouvelles frontieres ‘ de la Hongrie apres 1920, sur quelles bases ethniques ou geografiques la Hongrie a t elle ete ‘ decoupee ‘ de cette maniere?

    J aimerais une reponse basee sur des faits et non des elucubrations, merci

  39. magyarburgundy a dit :

    ne vous inquiétez pas, amis hongrois, tout ce qui est en france un peu patriote et tourné vers Dieu est diabolisé par nos médias menteurs , car le pluralisme n’existe pas ici , il n’y a qu’à se rappeler du sondage de 2002 ou l’on constatait que 80% des journalistes ,presse écrite radio et télé comprise, déclaraient être de gauche ou d’extrême gauche ; ici la laïcité est comprise comme un athéisme d’état et il n’y a pas plus d’objectivité avec l’actuel gouvernement hongrois qu’avec la Russie de Poutine, elle aussi diabolisée, nos journaleux préférant l’époque des kadar et brejnev !

  40. franti73 a dit :

    dites la « momie » magyarburgundy,
    le péril bolchévique c’était il y a 80 ans, le communisme réel c’était il y a 50 ans… Et sa chute il y a 22 ans.

    Il faudrait peut-être sortir de votre « espace-temps » parallèle et entrer dans la vraie vie.

  41. Claudius a dit :

    Bonjour,
    La Hongie vue de France et un trés beau pays,le reportage de

    France 2 c’est une mauvaise publicité.

    Bonne continuation pour vore journal.

  42. François a dit :

    @ magyarburgundy

    Oui c’est assez marrant, 80% de ces journalistes sont de gauche, ils ne sont plus que des fonctionnaires comme les autres vu qu’ils sont payes par l’etat (les 600 millions d’aide de l’etat, les defiscalisations dans tous les sens) l’autocensure est devenue la regle editoriale no 1, le Monde, Libe, Le figaro et Nouvelobs sont un seul et meme journal, et ca ose parler d’atteinte a la liberte de la presse…

  43. Francohongrois a dit :

    Bonsoir,

    Je suis Francais mais cela fait une petite quinzaine d’année que je vis en Hongrie, j’aime ce pays comme j’aime la France. J’aime les Hongrois comme les Francais.

    Les Francais sont fiers d’etre Francais tout le monde le sait ! Les Hongrois aussi et c’est bien normal. Mais peut etre n’était il pas utile de l’écrire dans la loi fondamentale. En effet une constitution a pour objet de définir le cadre juridique du fonctionnement d’un État.

    Le probleme de cette constitution n’est pas lá, a savoir si elle est nationaliste ou non, s’il est justifié de faire référence a Dieu ou de protéger le foetus. Le probleme se situe dans certaines de ses dispositions liées au fonctionnement de l’État:
    Suppression de la République dans le nom de l’État hongrois, ce n’est plus la République de Hongrie, mais la Hongrie
    limitation des prérogatives de controle de la cour constitutionnelle, qui ne peut pas statuer sur des lois relatives a des dispositions budgétaires.
    Nomination pour des périodes en général de 9 ans des membres d’institutions de controle et liées au fonctionnement de l’État (Banque centrale, conseil budgétaire, conseil de controle des médias, etc.)
    Possibilité pour le conseil budgétaire composé de trois membres nommés d’invalider le vote du budget permettant au chef de l’État de pouvoir alors dissoudre le parlement.
    Nécessité d’une majorité des deux tiers pour modifier la politique fiscale du pays.
    Enfin le dernier aspect que je trouve finalement regrettable c’est que ce texte n’ait pas été soumis au vote populaire pour approbation, considérant que les détails de cette nouvelle constitution ne faisait pas partie du programme de campagne.

    Voila pour les aspects qui me semblent importants de noter non pas comme une critique mais comme des dispositions particulieres par rapport auxquelles ils convient d’etre vigilant, pour que la pratique du pouvoir et du fonctionnement de l’État respecte la diversité d’opinions.

    Bonne journée,

  44. +1 pour Francohongrois

  45. Trianovore a dit :

    Publipostage: Avis aux amateurs de chocolats:
    Apres son delicieux gateau au chocolat Trianon, la celebre chaine de distribution Carre…. vient de lancer sous sa marque distributeur un moelleux au chocolat qui n’a rien a envier au fameux trois chocolats originel. Une fois rechauffe, on a l’impression de manger un Trianon chaud et oncteux. Avis aux hongrois qui voudraient decouvrir le trianon sous un autre jour et avec un gout autrement amer que celui qu’ils ont actuellement en bouche…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 + = 13

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>