Vers une dépénalisation du port d’armes en Hongrie ?

Par Antoine Bouffard

Vendredi dernier, le président du groupe parlementaire de la Fidesz, János Lázár, s’est prononcé en faveur de la dépénalisation du port d’armes en Hongrie lors d’une réunion du groupe parlementaire.

Le président du groupe parlementaire Fidesz, János Lázár en compagnie de Viktor Orbán

Selon lui, la loi sur la possession et le port d’arme, reconnue pour sa complexité, protège actuellement mieux les agresseurs que les victimes d’agression. La modification de cette loi serait donc un moyen de protéger le citoyen.

Tout citoyen disposant d’une autorisation peut aujourd’hui posséder un pistolet à air comprimé en Hongrie. Le débat lancé par le gouvernement porte sur la possibilité ou non d’étendre ce droit aux armes de catégorie supérieure. Dans l’Union européenne, c’est aujourd’hui en République tchèque que la loi sur le port d’arme est la plus libérale : toute personne majeure n’ayant pas de casier judiciaire peut en porter une. C’est d’ailleurs le modèle que recommande le rédacteur en chef du magazine Kaliber, Gábor Vass : « si un individu est honnête, je peux tout à fait imaginer qu’il puisse obtenir un permis de port d’arme, comme en République tchèque. ».

L’institut national de criminologie semble sceptique concernant cette proposition, rappelant que les armes à feu ne protègent pas en général d’attaques soudaines, commises de plus par des individus familiarisés avec les armes à feu.

Il n’est toutefois pas question de légaliser le port d’armes, que M. Lázár considère en effet comme dangereux, mais d’aboutir à une loi plus équilibrée. C’est également l’avis de Péter Szijártó, le porte-parole de Viktor Orbán et du premier ministre lui-même, qui précise que le gouvernement souhaite parvenir à un modèle moins radical que la législation américaine.

Articles liés :

Aux armes et caetera…

Prévenir les futurs « tueurs nés » hongrois

« Bowling for Budapest »?

Tensions communautaires en vue

Fusillade à l’université de Pécs

Premières arrestations dans l’affaire des meutres anti-Roms

Munitions de Kalashnikov dérobées à Ferencvaros

4 Commentaire

  1. Eisbrecher a dit :

    Oula, je trouve la photo particulièrement bien choisie.
    Chicago dans les années 30 ?

  2. C’est clair que ça fait très très mafieux…

  3. J’avais en tête que c’est en Finlande que la législation est la plus libérale de l’UE pour le port d’arme.
    Plus de 50% de la population possède une arme à feu. Là-bas on peut porter une arme dès 15 ans…
    Le débat porte sur quelles catégories d’armes ?

  4. * Lady Romana * a dit :

    C’est quand m^me dangereux ce qu’ils ont l’intention de faire. Surtout si on réfléchit au nombre de conflits qu’il a entre les minorités Roms et les partisans d’extrême droite (la Garda). Déjà il a eu beaucoup des Roms qui ont été assassinés, imaginez vous il sera quoi une fois que tous les personnes auront droit au port d’arme.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 − = 4

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>