Vendredi noir pour le sport hongrois

Terrible descente aux enfers pour la sélection hongroise de handball vendredi soir à l’Euro. La Hongrie s’est nettement inclinée face à la République Tchèque (26-33), et rentrera prématurément à la maison.  En plein été austral à Melbourne, les couleurs du tennis hongrois n’ont guère brillé également hier matin, avec la défaite d’Agnes Szavay au second tour de l’Open d’Australie contre la chinoise Na Li (3/6-7/5-6/2).

Partis en trombe face aux Français (29-29), les handballeurs hongrois se sont liquéfiés au fil des matchs cette semaine à Wiener Neustadt en Autriche. Une défaite logique face à l’Espagne mercredi (25-34), et une débandade surprenante contre des Tchèques manifestement très remontés hier, les ont relégués à la dernière place du groupe D, synonyme d’élimination. Le retour en Hongrie ne sera certes pas long, mais d’un goût amer, d’abord parce qu’ils n’ont pas montré leur vrai niveau dans ce dernier match, même lâchés par leur capitaine et meilleur joueur.

Des regrets…

La victoire était obligatoire pour les Magyars. C’est peut-être pourquoi les Tchèques, libérés par leur dernière place, ont réussi à les crisper en première mi-temps (14-13).  Ils les ont littéralement déposés ensuite, à 5 buts d’écart. Ce que la Hongrie peut surtout regretter, c’est son laisser-aller en toute fin de match mardi face à une équipe de France à sa merci. Avec ce match nul que l’on qualifiait pourtant d’ « héroïque », les hongrois, victimes d’un groupe bien garni, ont finalement fait pire que les hongroises il y a un mois.

… toujours des regrets

A Flushing Meadows vendredi matin, Agnes Szavay, dernière hongroise en lice, peut se mordre les doigts en repensant à sa défaite contre Na Li. Après avoir sauvé une balle de match, la chinoise a soudainement repris du poil de la bête et la jeune hongroise s’est complètement effondrée. Un match est un match, mais ce scénario ressemble à celui suivi par les handballeurs hongrois toute la semaine.

Quand le malheur hongrois fait le bonheur gaulois

Retour en Autriche, où les handballeurs Français ont la barakah. Dans l’autre rencontre du jour à Wiener Neustadt, les bleus ont de nouveau été laborieux, mais montent timidement en puissance en obtenant un match nul contre l’Espagne (24-24). Souhaitons leur que cette méforme de début de compétition soit d’aussi bonne augure que celle de leurs homologues féminines aux mondiaux de Chine.

Les joueurs tchèques, quant à eux, se qualifient de justesse tout en donnant un gros coup de pouce aux Français. La défaite des hongrois est une bonne surprise pour les experts, qui vont entamer le tour principal avec 3 points au lieu de 2 seulement si la Hongrie avait obtenu la troisième place du groupe. Etant donné que seuls les résultats entre qualifiés importent, c’est la victoire à l’arrachée contre la République Tchèque (21-20) qui compte et non le premier nul face aux hongrois.

A Innsbruck désormais, la France est donc en tête du groupe II, à égalité avec l’Espagne et la Pologne. La Slovénie est quatrième (2 points), l’Allemagne cinquième (1 point) et la République tchèque ferme la marche (0 point).

Articles liés:

Hand: l’Espagne trop forte pour la Hongrie

Hongrie-Espagne et l’affair Laszlo Nagy

Hand : la Hongrie a failli s’offrir la France

Tennis : à Melbourne Szavay passe Czink trépasse

Mondiaux de Hand: Triplé russe et regrets hongrois

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 × 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>