Une Constitution en chocolat ?

Viktor Orban, premier Ministre hongrois, a déclaré que le fait que la Constitution soit ratifiée le lundi de Pâques par le Président hongrois était « un signe du destin« .

S’il est certain que cette déclaration est dans la même veine que la Constitution, comprenant des références à Dieu, au christianisme et à la famille traditionnelle, on a bien du mal à y trouver des traces de la « modernité » évoquée par le Président Pal Schmitt.

Le fait que le texte ait été célébré à Cluj-Napoca en Roumanie (Transylvanie) prouve symboliquement qu’il y a là un retour en arrière opéré par les autorités hongroises, si l’on prend en compte le principe de la territorialité du Droit.

Illustration : caricature – morphing de Viktor Orban avec le pape Benoit XVI

3 Commentaire

  1. pff

  2. Viktor Orban, premier Ministre hongrois, a déclaré que le fait que la Constitution soit ratifiée le lundi de Pâques par le Président hongrois était « un signe du destin ». …

    destin crétin…pffff

  3. Le pauvre Kadar doit se retourner dans sa tombe…à Sopron on doit estre vert……

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 2 = 14

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>