Un budget modeste pour la présidence hongroise

Cela reste une bonne nouvelle pour la présidence hongroise de l’UE. Le Parlement européen a enfin adopté, mercredi 15 décembre à Strasbourg, le budget de  l’Union européenne pour 2011. Un mois plus tôt, ce même Parlement avait rejeté ce budget et l’UE était alors menacée de fonctionner avec un régime de douzièmes provisoires, des fonds débloqués mois par mois sur la base du budget 2010, peu propice à de nouvelles politiques.

Les parlementaires ont accepté une hausse budgétaire modérée, de 2,91%pour les crédits de paiement qui s’élèvent à 126,5 milliards d’euros,les crédits d’engagement (qui conditionnent les dépenses futures) s’élevant à 141,8 milliards. On est loin de l’augmentation de 5,9% préconisée par la Commission et le Parlement, mais les scandales récurrents sur des déficits publics des Etats membres sont passés par là.

Les eurodéputés ont accepté cette hausse limitée en échange de leur participation aux futures négociations sur les perspectives financières pour la période 2014-2020 et d’un débat sur l’opportunité de créer des ressources propres à l’UE.

L’Union européenne a par ailleurs a décidé jeudi 16 décembre de doter les pays de la zone euro d’un mécanisme d’entraide financière durable afin de mieux résister aux crises, ce qui nécessitera une modification du Traité de Lisbonne.

Quant au budget de la présidence hongroise, estimé à 80 millions d’euros, il est plutôt modeste pour une présidence européenne.

Article lié :

Le budget de l’UE reste inconnu

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 × 9 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>