Trop d’arsenic dans l’eau minérale d’Auchan !

Mise à jour : Selon les dernières informations directement communiquées par Auchan à Hulala, il apparaît que, suite à la publication de mars du magazine IPM, la société française a fait réaliser de nouveaux tests concluant à un taux d’arsenic inférieur à la limite autorisée dans son eau minérale Auchan Super Aqua. Les résultats des tests réalisés par Auchan ET le magazine IPM sont téléchargeables au format .pdf, en cliquant sur les liens en fin d’article.

Des tests commandés puis publiés par la revue scientifique InterPress Magazin ont révélé la présence d’une concentration d’arsenic deux fois supérieure à la norme préconisée par l’Organisation Mondiale de la Santé dans l’eau minérale hongroise SuperAqua, distribuée sous la marque Auchan. La compagnie française a tenté de poursuivre le magazine en justice mais sa plainte a été rejetée par le tribunal de Budapest.

L’« Affaire Auchan » a commencé avec la parution, au mois de mars, d’un test de qualité des principales eaux minérales et du robinet de Hongrie, dans la revue mensuelle InterPress Magazin (IPM). C’est l’organisme en charge des questions de sécurité alimentaire, Mezőgazdasági Szakigazgatási Hivatal, qui a conduit les tests. Les résultats ont indiqué que la concentration d’arsenic présente dans l’eau Auchan Super Aqua dépassait de près de 40% la limite autorisée : 13,5 µg contre 10,0 µg (µg=microgramme). En conformité avec les préconisations de l’OMS, la directive européenne du 3 novembre 1998, relative à la qualité des eaux de boisson, fixe un taux limite d’arsenic à 10 µg /l.

IPM a fait réaliser une deuxième série de tests par un laboratoire indépendant, Bálint Analitika Kft, dont les résultats ont confirmé les premières analyses : la présence d’un taux d’arsenic trop élevé dans l’eau minérale gazeuse SuperAqua, vendue sous le label Auchan. Les trois échantillons révèlent même une concentration d’arsenic plus élevée que celle détectée au cours de la première analyse : 20,0 µg, 23,9 µg et 21,8 µg. Soit un taux plus de deux fois supérieur à la limite. IPM a publié ces nouveaux résultats dans son numéro d’avril. La direction d’Auchan a prié le magazine de publier un démenti dans les colonnes de son prochain numéro.

« L’eau de boisson contenant de l’arsenic représente le plus grand danger pour la santé publique.” (O.M.S.)

L’organisation Mondiale pour la Santé prévient que l’arsenic dans l’eau fait peser un risque sur la santé des populations. « L’exposition prolongée à l’arsenic présent dans l’eau de boisson est à l’origine de cancers de la peau, du poumon, de la vessie et du rein ainsi que d’autres changements cutanés tels que modifications de pigmentation et/ou hyperkératose.”

C’est dans la grande plaine (Nagyalföld), dans l’Est et le Sud du pays, que la contamination par l’arsenic des sources d’eau potables est la plus élevée en Hongrie. Les départements de Bács-Kiskun et Békés sont particulièrement touchés. L’arsenic est largement répandu dans toute la croûte terrestre et la Hongrie n’est pas le seul pays où l’on détecte de fortes concentrations d’arsenic dans l’eau : la Chine, les USA, l’Inde et le Bangladesh sont particulièrement touchés.

On ne plaisante pas avec l’eau minérale en hongrie. Les Hongrois en sont de grands consommateurs. L’Union des eaux minérales hongroises (Magyar Ásványvíz Szövetség és Terméktanács) estime qu’ils en consomment chaque année plus d’un milliard de litres, soit une centaine par personne. Il est donc évident  qu’il s’agit d’un business particulièrement lucratif en Hongrie. C’est sans doute la raison pour laquelle « Piros madaras » ou „Madaras Tesco”, comme les Hongrois appellent l’enseigne française, a réagit à la publication des résultats en poursuivant IPM en justice pour atteinte à son image. Malheureusement pour le géant français de la grande distribution, mais heureusement pour le petit magazine, la plainte n’a pas été reçue par le tribunal de Budapest.

Premier test IPM

Second test IPM

Test Auchan_8 mars

Sources :

InterPress Magazin

L’Organisation Mondiale de la Santé

4 Commentaire

  1. interpress magazin le magasine qui illustre l article « l intelligence c est sexy » avec des blondes siliconees… avec une paire de lunettes…

    ca peut faire legerement douter de leur serieux ^_^ heureuseument que je ne comprends encore rien au fond des articles.

    Toutefois je trouve tres mauvaise l attitude d auchan qui tente de censurer la verite… ce sont bien des attitudes negatives habituelles d entreprises francaises (on se souviendra de l affaire guillermito entre autres http://www.thalix.com/blog/l-affaire-guillermito )

  2. note: comme il me manque bcp de culture hu, pourquoi il y a une contamination par l’arsenic des sources d’eau potables en Hongrie ?

    l agriculture ? l industrie ? les dechets ?

  3. Vadaskerty a dit :

    Bonjour le_butch.

    D’apres ce que j’ai entendu dire il y a longtemps, á l’époque oú j’habitais á Szolnok, la présence d’arsenic dans le sous-sol (et ainsi dans l’eau) de l’Alföld serait d’origine naturelle et pas humaine.

  4. c est fou ca !
    merci de l info :-) je vais creuser ca :-) (sans mauvais jeu de mots :-D )

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 − 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>