Tragédie du West Balkán : cinq personnes interpellées

Viktor Orban au West Balkan dimanche soir

La réaction des autorités est à la hauteur de l’émotion qui a gagné tout le pays. Cinq personnes ont déjà été interpellées : trois organisateurs de cette soirée « Noise Night Life » et deux propriétaires des locaux. La police a aussi prévenue qu’à l’avenir, les contrôles des établissements allaient être beaucoup plus sévères.

Dimanche soir, plusieurs dizaines de personnes, dont le premier ministre Viktor Orbán et le leader de LMP, András Schiffer, se sont rassemblées pour déposer une bougie sur les lieux de l’accident, à Nyugati tér.

Le West Balkan opère deux établissements proches l’un de l’autre. Un café, le West Balkan Presszo, au rez de chaussé du bâtiment, qui peut accueillir plusieurs centaines de personnes; et le club, lieu du drame, plusieurs étages plus haut. Ce dernier est conçu pour abriter plusieurs milliers de personnes, mais n’est doté d’aucune licence pour fonctionner.

On ne connaît toujours pas les raisons qui ont provoqué le mouvement de panique à l’origine des trois décès, mais beaucoup de rumeurs circulent déjà sur internet. Selon la principale de ces rumeurs, mais qui est à ce jour démentie par les enquêteurs de la police hongroise, une bagarre aurait éclaté entre des jeunes armés de couteaux.

Article lié :

Soirée mortelle à West Balkan

Un commentaire

  1. ah ah ah des « jeunes »!!! On se croirait sur Laberation ou Le Nouveau Collaborateur…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 7 = 49

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>