Mots-clés associés : "Zoltan Kovacs"

Cinéma : quand « Csak a szél » est primé à Berlin, les Roms sont sur la sellette à Budapest

Cinéma : quand « Csak a szél » est primé à Berlin, les Roms sont sur la sellette à Budapest

22 février 2012 à 9 h 47 min 6 commentaires

Csak a szél, le dernier film du jeune réalisateur hongrois Bennedek (Bence) Fliegauf séduit les critiques tout comme le jury de la Berlinale 2012. Il y a remporté l’Ours d’argent pour le Grand Prix du Jury la semaine dernière et succède donc au réalisateur culte hongrois Béla Tarr. Son film engagé, touchant et politique ravive les braises de la vague d’attentats anti-Roms de 2008-2009 et relance le débat de l’intégration des communautés Rom en Hongrie, jusqu’aux portes de la Berlinale.

La Hongrie amendera sa loi sur les médias

La Hongrie amendera sa loi sur les médias

17 février 2011 à 9 h 32 min 0 commentaire

Le gouvernement hongrois et la Commission européenne ont conclu un accord sur la modification de la loi hongroise sur les médias, ont annoncé mercredi, chacun de leur côté, Neelie Kroes et le secrétaire d’Etat hongrois aux communications Zoltan Kovacs.

Médias : La Hongrie a répondu à la Commission européenne

31 janvier 2011 à 13 h 19 min 0 commentaire

Le gouvernement hongrois a envoyé lundi une réponse à la lettre de Neelie Kroes, commissaire européenne chargée des médias, dans laquelle elle demandait à Budapest de lever les « doutes sérieux » de la Commission concernant sa loi sur les médias, a déclaré le secrétaire d’Etat à la communication gouvernementale Zoltan Kovács, ce lundi matin sur la radio nationale MR1-Kossuth. Le gouvernement n’a pas encore officiellement révélé le contenu de sa lettre. La Commission européenne avait adressée une lettre vendredi 21 janvier au gouvernement hongrois, mentionnant que « La Commission européenne a des doutes sérieux quant à la conformité de la législation hongroise avec le Droit communautaire ». La Commission avait donné deux semaines à la Hongrie pour s’engager à clarifier son texte, menaçant, dans le cas contraire, d’ouvrir une procédure d’infraction au traité de l’UE ainsi qu’à sa charte des droits fondamentaux. Consultez ici la lettre de Neelie Kroes Articles liés : Médias : l’Europe adresse un ultimatum à Budapest Orbán reçoit une volée de bois vert au Parlement européen Edito : L’ethnocentrisme hongrois au Parlement européen L’Europe peut-elle faire plier Orban « le tout-puissant » ? Edito : Comedia dell’arte

Médias : l’Europe adresse un ultimatum à Budapest

Médias : l’Europe adresse un ultimatum à Budapest

25 janvier 2011 à 8 h 17 min 1 commentaire

La Commission européenne a adressée une lettre vendredi dernier au gouvernement hongrois, dans laquelle elle lui fait part de « doutes sérieux » quant à la conformité de sa loi sur les médias avec les normes européennes. Elle lui donne deux semaines pour s’engager à la modifier, sans quoi elle se réserve le droit d’ouvrir une procédure d’infraction au traité de l’UE ainsi qu’à sa charte des droits fondamentaux. « La Commission européenne a des doutes sérieux quant à la conformité de la législation hongroise avec le Droit communautaire », peut-on lire dans cette lettre, signée par la commissaire européenne en charge de la société numérique, Neelie Kroes, Outre les critiques essentiellement techniques adressées jusqu’alors, l’Union européenne va maintenant plus loin en émettant des « doutes » sur une éventuelle atteinte à la liberté d’expression inscrite dans la charte des droits fondamentaux en ce qui concerne l’obligation d’enregistrement de tous les médias, y compris numériques. La Commission estime que l’obligation d’enregistrement auprès de l’autorité des médias (NMHH) s’appliquant à tous les types de médias « pourrait constituer une restriction disproportionnée à la liberté d’établissement et de prestation de services », et créerait « une restriction injustifiée aux droits fondamentaux de liberté d’expression et d’information« . Dans cette lettre, la Commission émet aussi des doutes quant à l’obligation de fournir « une information équilibrée » pour les médias audiovisuels, y compris numériques. Selon elle, cette obligation définie en des « termes généraux laisse beaucoup de place à l’interprétation« . A ce jour, le gouvernement hongrois s’est bien gardé de divulguer les reproches exprimés dans cette lettre, sur laquelle a réussi à mettre la main l’AFP. Questionné sur ce point par MTI lundi, le secrétaire d’État à la communication, Zoltan Kovacs, a fait savoir que cette lettre serait rendue publique en même temps que la réponse du gouvernement hongrois. Consultez ici la lettre de Neelie Kroes Articles liés : Orbán reçoit une volée de bois vert au Parlement européen Edito : L’ethnocentrisme hongrois au Parlement européen L’Europe peut-elle faire plier Orban « le tout-puissant » ? Edito : Comedia dell’arte

Transports : les « gros » maires Fidesz veulent faire gonfler les prunes

8 novembre 2010 à 13 h 21 min 14 commentaires

En début de semaine dernière, Istvan Tarlos, député-maire de Budapest, Lajos Kosa, député-maire de Debrecen, et Zoltan Kovacs, maire de Papa, ont proposé une augmentation du plafond des amendes pour les automobilistes. Ainsi, pour une infraction au code de la route, on ne risque plus 20 mais 100 000 forints d’amende. De quoi réfléchir à son comportement au volant, à moins de se risquer à des tentatives de corruption. Articles liés : La loi d’urbanisme qui rend les sans-abris insomniaques Les papillons décollent des pare-brises