Mots-clés associés : "travail"

Photo : theorangefiles.hu

Des cours de rattrapage scolaire pour les travailleurs pauvres en Hongrie

13 janvier 2014 à 6 h 27 min 0 commentaire

100 000 personnes participant au programme gouvernemental de travail d’intérêt général et qui ont échoué à terminer leur cycle d’éducation primaire vont recevoir des cours de rattrapage scolaire cet hiver, partiellement financés par l’Union européenne.

La moitié des familles souhaitent que leur enfant émigre pour travailler/étudier

30 octobre 2013 à 8 h 55 min 1 commentaire

La moitié des familles hongroises espèrent que leur progéniture puisse partir travailler ou étudier à l’étranger, selon un sondage réalisé par le portail d’emplois Jobline.hu. Va, vis et deviens.

Le chômage des jeunes en Hongrie

Le chômage des jeunes en Hongrie

25 avril 2013 à 7 h 16 min 0 commentaire

Difficile de rester optimistes pour les jeunes demandeurs d’emploi en Hongrie. Alors que le problème du chômage se généralise en Europe, celui-ci avoisine les 29 % pour les 15 – 24 ans dans le pays (Eurostat – janvier 2013) . Comme cause de ce phénomène, certains évoquent un marché du travail restreint ou un système d’éducation inadéquat.

Photo : groupe Facebook "nepszavazas2012"

Referendum LMP : dernière ligne droite dans la course aux signatures

26 mars 2012 à 7 h 52 min 3 commentaires

Il ne reste plus que quelques jours – jusqu’au 29 mars – au parti écologiste Lehet Más a Politika pour réunir les 200.000 signatures nécessaires à l’organisation d’un référendum cet automne. La tenue de ce referendum serait un coup dur pour le régime de Viktor Orbán, mais le parti d’opposition n’a, à ce jour, pas encore collecté la moitié des signatures.

Les Hongrois seraient-ils les fainéants de l’UE ?

13 février 2012 à 7 h 34 min 9 commentaires

L’office des statistiques allemand (Destatis), a comparé le nombre d’années que passent les habitants des 27 pays membre de l’UE à travailler. Ce sont les Suédois qui passent le plus de temps à bosser, avec une moyenne de 40,1 d’années de travail. Les Hongrois, pour leur part, ne travaillent en moyenne que 29,3 ans au cours de leur vie.

Tamási fait le ménage parmi ses chômeurs

31 janvier 2011 à 22 h 03 min 3 commentaires

A Tamási, petite ville de 9.000 habitants située dans le département de Tolna à une cinquantaine de kilomètres à l’Est du Balaton, on aime l’ordre et la propreté. En vertu d’un amendement entré en vigueur depuis une semaine, seuls les chômeurs dont le logement est en ordre se verront verser leurs allocations par la municipalité. Une grave décision que l’équipe municipale a justifiée par le fait que ceux qui ne travaillent pas, ont bien le temps de prendre soin de leur jardin et de leur maison. L’état des logements sera régulièrement contrôlé par les autorités. Source : Hirado.hu

Le placebo des chiffres du chômage

Le placebo des chiffres du chômage

27 août 2010 à 14 h 01 min 0 commentaire

Mercredi, le bureau central des statistiques a confirmé le recul du chômage chez les 15 – 64 ans en Hongrie, amorcé en mars dernier. Entre février et avril, le taux de chômage était de 11,8%. Entre mars et mai, il était de 11,4%. Entre avril et juin il était de 11,1%. Entre mai et juillet (dernières estimations), il est encore descendu à 11,0%. Par rapport à 2009 sur les mêmes périodes, il n’y a cependant pas de quoi fanfaronner, sans même parler des indicateurs de la pauvreté croissante en Hongrie.

Pas assez de Hongrois travaillent selon Eurostat

Pas assez de Hongrois travaillent selon Eurostat

16 mars 2010 à 17 h 40 min 4 commentaires

La Hongrie est l’un des pays où le taux d’emploi est le plus faible de l’Union Européenne, a rapporté hier le Bureau Central des Statistiques. Le taux d’emploi pour la classe d’âge des 15-64 ans était de 55,4% l’année dernière en Hongrie. Un taux très bas par rapport à une moyenne européenne de 64,8%. Seul Malte a réussi a faire pire que la Hongrie avec un taux d’emploi de 54,9% pour la même classe d’âge. Le taux hongrois reste très stable par rapport aux dix dernières années, alors que la moyenne européenne a légèrement augmenté pendant la même période. Le nombre de personnes possédant un emploi en 2009 était de 3,78 millions. 98 000 emplois de moins qu’en 2008; alors qu’en Europe la tendance est à la hausse (légère hausse mais hausse tout de même). En 2008, Malte était déjà le pays de l’Union Européenne avec le plus faible taux d’emploi pour la classe d’âge des 15-64 ans avec un taux nettement plus faible qu’en 2009: 55,3%. La Hongrie était déjà en avant dernière position des pays européens de ce classement avec un taux de 56,7%. La moyenne des pays de l’UE était de 65,9% en 2009. En 2009, 61% des hommes et 50% des femmes âgés de 15 à 64 ans avaient un emploi. Le taux d’emploi des 25-54 ans, groupe considéré comme le meilleur âge de travail, était de 72,9%. Taux qui reste inchangé depuis 2008, et 5,4 points en dessous de la moyenne européenne. La Hongrie reste au niveau de l’emploi l’un des plus mauvais élèves de l’Union Européenne. Tandis que le taux d’emploi dans l’Union Européenne, en moyenne, augmente, la Hongrie, déjà dans une situation difficile (en avant dernière position), n’arrive pas à augmenter le sien. Un véritable challenge pour le gouvernement à venir… A noter : Le taux d’emploi est obtenu en divisant le nombre de personnes occupées âgées de 15 à 64 ans par la population totale de la même tranche d’âge. La population occupée comprend les personnes qui, durant la semaine de référence et pendant une heure au moins, ont accompli un travail pour une rémunération ou un profit ou qui, n’ayant pas travaillé, avaient néanmoins un emploi dont elles étaient temporairement absentes. (Eurostat)

A quelle sauce la Hongrie sera t-elle mangée?

A quelle sauce la Hongrie sera t-elle mangée?

17 février 2010 à 21 h 58 min 0 commentaire

La très influente OCDE vient de publier son rapport 2010 sur la situation de l’économie hongroise, ses perspectives d’évolution et les remèdes à apporter. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la rigueur économique est toujours de mise et que le temps des vaches maigres n’est pas terminé pour les Hongrois.

Le site Philips de Dreux reclasse en Hongrie

Le site Philips de Dreux reclasse en Hongrie

14 février 2010 à 22 h 32 min 5 commentaires

Avis aux 212 salariés désespérés de l’usine Philips de Dreux qui viennent d’apprendre ce weekend la fermeture de leur site de production : Des opportunités de reclassement existent au sein du groupe ! Dans une usine en Hongrie… pour 450 euros par mois… En raison des pertes enregistrées sur le site de Dreux depuis 2007, à hauteur « d’environ 20 millions d’euros sur l’année 2009, l’activité d’assemblage de téléviseurs de Philips Dreux s’est arrêtée le 12 février 2010. L’arrêt de cette activité entraînera la suppression de 212 emplois », a annoncé la direction du site au cours d’une conférence de presse, samedi soir. Les employés du site se sont vu remettre une lettre recommandée les invitant à ne pas se présenter à leur poste ce lundi matin, puis une seconde précisant la liste des postes disponibles en reclassement. C’est ainsi qu’un certains nombre de salariés, dont le nombre exact reste encore indéterminé, se sont vu proposer des postes d’opérateurs dans une autre usine du groupe Philips, à Székesfehérvár en Hongrie. Seule condition émise pour avoir la chance de décrocher l’un de ces précieux postes : «la pratique de la langue hongroise est requise ». Soyons sérieux, pas un de ses employés ne pratique le hongrois ni n’est prêt à déménager à l’étranger pour un salaire de 450 euros, soit plus de deux fois inférieur à un SMIC français. Philips le sait pertinemment, mais la loi l’oblige à proposer ce type de reclassements, sans que cela n’atténue en rien l’aspect scandaleux de telles pratiques. Estimant que cette décision de Philips de fermer l’usine de Dreux est « illicite », la CGT a annoncé que les avocats du comité d’entreprise et des syndicats allaient chercher une voie de recours, et invité les employés à se rendre à leur poste de travail lundi matin. « Je ne parle pas le hongrois », un employé de Philips à Dreux Les caméras de TF1 ont glané quelques réactions des employés de l’usine, dimanche pour le JT de 20h. « Je ne sais pas parler hongrois, c’est dommage », a lâché un salarié de 21 ans d’ancienneté, entre dépit et ironie. « On propose un reclassement en Hongrie pour 450 euros par mois en parlant le hongrois à des salariés qui travaillent ici depuis 20 ans, c’est vraiment se foutre de la gueule du monde, et je pèse mes mots. », Antonio Péruchat, représentant syndical à la CGT. « C’est une multinationale remplie de voyous et dans cinq ans les Hongrois connaitront le même sort », prédit Manuel Georget, délégué syndical CGT. En réalité, cela leur est déjà arrivé. C’était en 2003, quand environ 500 ouvriers hongrois ont été « laissés sur le carreau », Philips délocalisant sa production de Szombathely en Chine. Les employés de Dreux ne sont donc pas les premiers à subir l’appétit de Philips. Mais cela ne suffira pas à atténuer leur colère. Articles liés: Licenciements chez General Electric L’enseignement prend cher

Licenciements chez General Electric

29 octobre 2009 à 13 h 18 min 0 commentaire

G.E a déclaré hier le possible licenciement de plus de 2 500 de ses employés en Hongrie. La compagnie américaine qui emploie 14 000 personnes dans le pays a prévu la fermeture de son usine à Vác et de réduire de 1 300 le nombre de ses employés à Nagykanizsa.

Les hongrois retraités à 65 ans

5 mai 2009 à 15 h 58 min 0 commentaire

C’était l’une des mesures que le nouveau Premier Ministre Gordon Bajnai avait promis pour permettre à la Hongrie de se relever économiquement: départ à la retraite à l’âge de 65 ans au lieu de 62 aujourd’hui et suppression du 13e mois pour les retraités.