Mots-clés associés : "tisza"

La pollution au cyanure de la Tisza en 2000

Vu de Hongrie : « NON ! » à la mine d’or en Roumanie

9 septembre 2013 à 8 h 21 min 6 commentaires

Le gouvernement roumain vient d’ouvrir la voie à l’exploitation de la plus grande mine d’or d’Europe par une compagnie canadienne. Des manifestations se sont déroulées dans plusieurs villes de Roumanie pour dénoncer les graves risques écologiques encourus. En Hongrie, l’opposition est vive car cela rappelle de biens mauvais souvenirs : la destruction de l’écosystème de la rivière Tisza en 2000.

Un froid meurtrier qui paralyse les services publics

Un froid meurtrier qui paralyse les services publics

10 février 2012 à 12 h 16 min 0 commentaire

Depuis une semaine, 15000 personnes ont été mobilisées par les ONG et les autorités hongroises pour venir en aide à la population alors que la neige a recouvert tout le pays, atteignant 30 à 40 cm dans le Csongrad par exemple. Aucune commune n’a toutefois été totalement isolée à cause de la neige. Mais la situation sociale des populations pauvres, dans le Nord-Est notamment, ne fait que s’aggraver avec des conditions météo hivernales qui révèlent toujours un peu plus la mauvaise gestion des services publics.

Noyés de la Tisza: 7 passeurs arrêtés

Noyés de la Tisza: 7 passeurs arrêtés

19 décembre 2009 à 15 h 01 min 0 commentaire

La police du Kosovo a procédé, mercredi dernier, à l’arrestation de sept trafiquants d’êtres humains liés à la mort de seize clandestins, suite au chavirage de leur embarcation dans le sud de la Hongrie, il y a deux mois, a rapporté l’agence de presse Beta. La police kosovare a été secondée dans son enquête par la force de police européenne au Kosovo, Eulex, et par les polices serbe et hongroise. Les sept personnes arrêtées étaient originaires des régions de Pristina, Pec, Gniljane et Kosovska Mitrovica. La population du Kosovo est la plus jeune d’Europe, 1/3 est âgée de moins de 15 ans, et durement frappée par le chômage, dont le taux officiel est proche de 50%. Pour les candidats à l’immigration, la Hongrie est le plus court chemin pour atteindre l’espace Schengen puis l’Europe de l’Ouest où ils espèrent trouver un emploi. Le coût du voyage s’échelonne de 2000 à 3000 euros par personne, directement versés aux filières d’immigration illégale. Chaque année, plusieurs centaines d’entre eux sont arrêtés par la police hongroise, proche de la frontière avec la Serbie le plus souvent. Articles liés: Des corps au compte-goutte Des immigrants kosovars noyés dans la Tisza

Des corps retrouvés au compte-goutte

Des corps retrouvés au compte-goutte

28 octobre 2009 à 19 h 34 min 0 commentaire

Selon MTI, les autorités serbes ont retrouvé deux nouveaux corps de Kosovars albanais, aujourd’hui dans la rivière Tisza. Une fillette de 10 ans et un jeune homme d’une vingtaine d’années. Ceux-ci se sont noyés lors du naufrage d’immigrés clandestins du Kosovo, ayant eu lieu  le 15 octobre. Depuis le drame, 5 corps ont été repêchés au total. On estime le nombre de passagers de l’embarcation à 18 personnes. C’est un homme retrouvé vivant au bord de la rivière, avec ses deux enfants dans un état critique, qui a signalé le naufrage aux autorités. Article lié : Des immigrants kosovars noyés dans la Tisza

Des immigrants kosovars noyés dans la Tisza

Des immigrants kosovars noyés dans la Tisza

25 octobre 2009 à 12 h 16 min 0 commentaire

Le chavirement d’une embarcation dans le Sud de la Hongrie aurait, selon toute vraisemblance, coûté la vie à une quinzaine de personnes, des Albanais du Kosovo qui venaient de franchir illégalement la frontière entre la Serbie et la Hongrie. Les polices hongroises et serbes ont commencé les opérations de repêchage des corps. Ce matin, deux corps avaient été retrouvés en aval de l’accident en Serbie, et un en Hongrie. Trois personnes rescapées, un père, Argon Rama, et ses deux fils ont été trouvées proche de la rivière en état d’hypothermie. Selon les propos d’Argon Rama, rapportés par le porte-parole du gouvernement kosovar, Albana Beqiri, le drame aurait eu lieu entre le 14 et le 16 octobre dernier et 18 ou 19 personnes se trouvaient à bord. « Il est possible que ces personnes tentaient de traverser la frontière avec l’aide de trafiquants d’humains. Nous explorons cette possibilité », a indiqué le porte-parole de la police du département de Csongrad, Janos Pal. L’enquête sur cette filière d’immigration clandestine a été confiée à la mission de l’Union Européenne au Kosovo, EULEX. Selon le quotidien albanais de Priština Koha Ditore, des trafiquants impliqués dans cet accident auraient d’ores et déjà été identifiés, sans que la police kosovare ait confirmé cette information. Au début du mois, la police hongroise avait arrêté deux groupes de clandestins kosovars : l’un, de 19 personnes accompagnées de deux trafiquants d’êtres humains de Slovaquie, et le second, de six personnes.Plus que jamais, la Hongrie apparaît comme un pays de passage privilégié vers l’Ouest par les émigrants issus des Balkans, mais aussi du Moyen-Orient et d’Asie. Le renforcement considérable des mesures de sécurité aux frontières Sud et Est de la Hongrie, avec l’entrée du pays dans l’espace Schengen, ne dissuade pas les candidats à l’émigration.