Mots-clés associés : "Pal Schmitt"

Même à droite, la pression monte pour obtenir la démission du président Pál Schmitt

Même à droite, la pression monte pour obtenir la démission du président Pál Schmitt

29 mars 2012 à 23 h 33 min 3 commentaires

C’était le désaveu que tout le monde attendait : les doyens de l’Université de Semmelweis ont décidé, jeudi, de retirer au président hongrois son titre de doctorat décerné en 1992. La pression sur Pál Schmitt vient désormais de tous les bords, y compris de son propre camp, puisque Magyar Nemzet a publié ce jeudi un éditorial appelant à sa démission.

Le président plagiaire ne démissionnera pas !

Le président plagiaire ne démissionnera pas !

29 mars 2012 à 11 h 50 min 3 commentaires

La commission universitaire chargée d’examiner la thèse plagiée du président de Hongrie Pál Schmitt a rendu son rapport mardi. « Blanchi » par la commission, il a déclaré mercredi qu’il n’envisageait pas de démissionner.

Après Pál Schmitt, c’est Lajos Bokros qui est accusé de plagiat !

Après Pál Schmitt, c’est Lajos Bokros qui est accusé de plagiat !

7 mars 2012 à 11 h 06 min 2 commentaires

Décidément le plagiat semble être une habitude chez les politiciens hongrois. Après le président Pál Schmitt, sur qui pèsent de lourds soupçons, c’est Lajos Bokros, membre du défunt parti conservateur MDF, eurodéputé et ancien ministre des Finances, qui est accusé d’avoir triché pour sa thèse de doctorat. Étonnamment, ce n’est pas l’opposition mais son propre camp qui l’accuse, en effet les attaques proviennent du JeSz, avorton du MDF.

Orbán pousse le président Schmitt vers la sortie

Orbán pousse le président Schmitt vers la sortie

16 février 2012 à 9 h 54 min 6 commentaires

Dans son édition de mardi, le journal Népszava a révélé que Viktor Orbán envisagerait de pousser Pál Schmitt à démissionner de sa fonction de président de Hongrie. Le chef du gouvernement aurait par ailleurs l’intention de le remplacer par l’actuel ministre des Affaires étrangères, János Martonyi.

« Constitution de Pâques » : ce qu’en dit la presse hongroise

« Constitution de Pâques » : ce qu’en dit la presse hongroise

5 janvier 2012 à 8 h 00 min 1 commentaire

La constitution hongroise a été signée lundi dernier par le Président de la République Pal Schmitt qui la considère comme le premier pas décisif vers l’avenir. Voici un petit aperçu des différentes analyses des journaux hongrois face à cet événement.

La Constitution a été ratifiée par le président Schmitt

25 avril 2011 à 19 h 41 min 1 commentaire

C’est fait, il ne manquait plus que la signature du Président Pal Schmitt. La nouvelle Constitution hongroise a été ratifiée en ce lundi de pâque à midi, en dépit des vives critiques qui se sont élevées aux niveaux international comme national.

Ban Ki Moon en visite en Hongrie ce dimanche

Ban Ki Moon en visite en Hongrie ce dimanche

13 avril 2011 à 12 h 21 min 0 commentaire

Le Secrétaire général de l’ONU fera une étape ce week-end à Budapest au cours d’une tournée centre-est européenne qui le conduira successivement en République tchèque, en Hongrie, en Ukraine et en Fédération de Russie.

Pal Schmitt le jour de son élection à la présidence (Hungary Around the Clock)

Pál Schmitt souhaite que la nouvelle Constitution protège la langue hongroise

2 mars 2011 à 19 h 43 min 7 commentaires

Lors d’une interview accordée au quotidien Magyar Nemzet, le président de la République hongroise a exprimé son attachement pour la langue hongroise et sa volonté de souligner son importance dans la Constitution et de récompenser les citoyens participant à sa promotion.

Commémorations pour les victimes du communisme

27 février 2011 à 10 h 00 min 0 commentaire

La Hongrie a rendu hommage vendredi aux victimes du régime communiste. Les médias publics ont diffusé des programmes spécifiques et une cérémonie s’est tenue sur l’avenue Andrássy à Budapest, devant la maison de la terreur (Terror Háza), où le président hongrois Pal Schmitt était parmi ceux qui ont allumé une bougie. Le 25 février a été déclaré journée officielle dédiée à la mémoire des victimes du communisme, en vertu d’une résolution parlementaire adoptée il y a onze ans, sous le premier gouvernement Fidesz de Viktor Orban. A cette date, en 1947, le secrétaire général du parti des petits propriétaires – vainqueur des premières élections d’après-guerre -, Béla Kovacs, a été arrêté sur de fausses accusations d’espionnage contre les Soviétiques et d’intention de former un contre-gouvernement. Il a été condamné à 25 ans de travaux forcés en Union soviétique et fut relâché six ans plus tard.

Un timbre de la Magyar Posta représentant la bataille de Mohacs (1526)

Turquie : L’incroyable confession de Pal Schmitt

3 février 2011 à 10 h 02 min 2 commentaires

Dans la longue liste des peuples qui ont envahi le territoire de l’actuelle Hongrie au cours de son histoire, les Turcs ne sont généralement pas ceux qui ont laissé le plus mauvais souvenir aux Hongrois. Pour le président de la République Pal Schmitt, c’est peu de le dire…

Le malaise social des campagnes « dérange » la tournée du président

Le malaise social des campagnes « dérange » la tournée du président

31 janvier 2011 à 20 h 54 min 2 commentaires

Le président de la République de Hongrie, Pál Schmitt, a commencé sa tournée dans le pays par une visite à Miskolc, jeudi dernier. « Les Hongrois de toute la Hongrie, même à Budapest, ne sont pas égaux dans le panorama que l’on peut admirer depuis Sándor Palota (la résidence du Président au château de Buda) » – a-t-il déclaré. Il ne croyait pas si bien dire. Les inondations qui perdurent cet hiver dans l’Est de la Hongrie y ont précipité un niveau de vie global qui se dégradait déjà énormément, jusqu’à témoigner, parfois, d’un climat de pauvreté extrême chez les villageois. Quant aux services publics, ils sont en totale déliquescence car la plupart des communes croulent sous les dettes.

La Fidesz secoue la grande nation hongroise

La Fidesz secoue la grande nation hongroise

31 janvier 2011 à 13 h 55 min 3 commentaires

La Slovaquie a annoncé la semaine dernière son intention de lever les restrictions à la double-citoyenneté pour ses citoyens d’origine hongroise, quant à l’Union européenne, elle n’a pas les moyens juridiques de s’opposer ni à l’octroi par Budapest de la citoyenneté aux minorités hongroises, ni à leur éventuel droit de vote.

Viktor Orban et Iveta Radičová, le 14 décembre dernier à Bratislava

Double citoyenneté : Radičová revient sur la loi slovaque

27 janvier 2011 à 19 h 25 min 1 commentaire

Après une longue phase d’affrontements entre la Hongrie et la Slovaquie sur la question de la double citoyenneté, le gouvernement slovaque est sur le point d’assouplir sa position. Iveta Radičová (photo) s’est dite prête à autoriser l’accès à la double nationalité aux Hongrois de Slovaquie. Malgré les bisbilles sur la double nationalité de part et d’autre du Danube, Viktor Orbán se rendra à Bratislava demain pour signer un accord sur les connexions gazières transfrontalières. La semaine dernière nous rapportions que le président hongrois Pál Schmitt, alors en visite à Bratislava, avait regretté l’opposition de la Slovaquie à la loi hongroise sur la double citoyenneté. Il a également demandé aux Slovaques d’amender leur loi sur la déchéance de la nationalité slovaque en cas d’adoption d’une seconde citoyenneté. Il semblerait que ce soit chose faite, puisque le gouvernement slovaque a annoncé mercredi à Bratislava avoir approuvé un amendement qui dispose que les citoyens slovaques « ne pourront être privés de leur citoyenneté qu’à leur propre demande ». Seuls les fonctionnaires exerçant des fonctions régaliennes de l’Etat (policiers, militaires, douaniers et autres) devront avoir la seule citoyenneté slovaque. 3 des 4 partis du gouvernement de coalition slovaque souhaiteraient, en fait, rendre la loi hongroise invalide et inapplicable en Slovaquie. Le premier ministre slovaque Iveta Radičová considère en effet que la loi hongroise sur la double citoyenneté ne respecte pas les accords internationaux. Toutefois, comme l’indique Euractiv, depuis l’entrée en vigueur de la loi le 17 juillet 2010, seuls 25 personnes ont été concernées, dont 11 citoyens allemands, 10 Autrichiens, 1 Italien, 1 Néerlandais, 1 Britannique et… 1 seul Hongrois. Beaucoup de bruit pour rien Articles liés : Pál Schmitt encourage les Hongrois de Slovaquie à déposer une demande de double-citoyenneté Qui a peur de la Grande Hongrie? Gros succès en perspective pour la double-citoyenneté Un site web pour « décrocher » la citoyenneté hongroise Le droit de vote aux Hongrois des pays voisins ? Double citoyenneté : une loi plébiscitée dans le flou Elections en Slovaquie sous le signe du nationalisme La Slovaquie (contre) attaque !

Source : http://www.pravda.sk/

Pál Schmitt encourage les Hongrois de Slovaquie à déposer une demande de double-citoyenneté

21 janvier 2011 à 5 h 56 min 0 commentaire

Lors d’une rencontre jeudi à Bratislava, les Présidents hongrois et slovaque se sont félicités du programme de la présidence hongroise de l’Union européenne, mais ont réaffirmés leurs désaccords concernant leurs lois respectives sur la double-citoyenneté hongroise et la loi linguistique slovaque, a rapporté jeudi le quotidien slovaque la Pravda. Le Président de la République hongroise, Pál Schmitt, a regretté l’opposition de la Slovaquie à la loi hongroise sur la double-citoyenneté, soulignant qu’elle était le seul pays à s’y opposer. Il a aussi exprimé le souhait de voir Bratislava amender sa propre loi sur la double citoyenneté. Adoptée à la hâte l’été dernier en réaction à la volonté de Budapest d’octroyer des passeports sans condition de résidence aux Magyars des pays voisins, elle prévoit de déchoir de leur citoyenneté slovaque les membres de la minorité hongroise qui déposeraient une demande de citoyenneté hongroise. Son homologue Ivan Gasparovic à quant à lui estimé que chacun des deux pays devrait amender sa loi, sur la double-citoyenneté pour les Hongrois et sur l’usage de la langue hongroise pour les Slovaques. Pál Schmitt a également rencontré les représentants d’ONG hongroises locales afin d’encourager les quelques 500.000 Hongrois de Slovaquie à « renforcer leur relation avec la mère patrie » en  prenant la citoyenneté hongroise. Depuis le 1er janvier, toute personne capable de prouver son origine hongroise peut se voir octroyer la citoyenneté hongroise, sans résider en Hongrie. Plus de deux millions de Hongrois du bassin des Carpates sont théoriquement concernés par cette mesure, mais les Hongrois de Slovaquie sont moins enclins que ceux de Roumanie ou de Serbie à profiter des largesses de Budapest, pour la simple raison que la Slovaquie appartient déjà à l’espace Schengen et par peur de mesures de rétorsion de la part des autorités slovaques. Articles liés : Qui a peur de la Grande Hongrie? Gros succès en perspective pour la double-citoyenneté Un site web pour « décrocher » la citoyenneté hongroise Le droit de vote aux Hongrois des pays voisins ? Double citoyenneté : une loi plébiscitée dans le flou Elections en Slovaquie sous le signe du nationalisme La Slovaquie (contre) attaque !

Zsolt Borkai élu à la tête du Comité Olympique Hongrois

Zsolt Borkai élu à la tête du Comité Olympique Hongrois

21 novembre 2010 à 19 h 15 min 0 commentaire

Comme prévu, le candidat unique Zsolt Borkai a été élu président du Comité Olympique Hongrois, samedi. Agé de 45 ans, le maire Fidesz de Györ depuis 2006 est aussi connu pour être un ancien gymnaste médaillé d’or au cheval d’arçon aux JO de Séoul (1988). Il succède à la tête du « MOB » à Pal Schmitt, aujourd’hui Président de la République de Hongrie. Le successeur de Laszlo Solyom n’abandonne cependant pas tout à fait un comité qu’il a dirigé pendant 21 ans puisqu’il en devient le président d’honneur.

Gabor Boczko, Geza Imre, Peter Somfai et Tamas Padar, l'équipe des épéistes en or aux championnat d'europe 2010 à Leipzig

La Hongrie et l’Escrime

3 novembre 2010 à 21 h 29 min 0 commentaire

Le championnat du Monde d’escrime est certainement l’un des événements annuels les plus propices à promouvoir le sport hongrois. Du 4 au 13 novembre, à Paris, la sélection hongroise « s’escrimera » à redonner à la Hongrie la réputation qu’elle a toujours eu dans cette discipline.

Les premiers pas de Pal Schmitt dans les Balkans

Les premiers pas de Pal Schmitt dans les Balkans

3 octobre 2010 à 22 h 48 min 0 commentaire

Le président hongrois Pal Schmitt, pour sa première visite officielle à Zagreb, a déclaré vendredi à l’occasion de sa rencontre avec son homologue croate Ivo Josipovic que toute l’Europe attendait l’adhésion de la Croatie à l’UE et que ce serait un exemple pour la région. La réputation diplomatique de la Hongrie au sein de l’Union Européenne se joue en grande partie dans le processus d’intégration des Balkans. Rien de bien nouveau, donc, sous le soleil croate pour le président hongrois, si ce n’est la continuation du soutien apporté par la Hongrie a son voisin du sud. Le chef de l’Etat croate a, quant à lui, rappelé l’amitié et la solidarité entre les deux pays. Il a souligné qu’il connaissait bien les domaines dans lesquels les progrès devaient être renforcés : la lutte contre la corruption à tous les niveaux de la société, la coopération avec la  justice internationale, et les réformes structurelles de l’économie. Articles liés : Croatie : un nouveau président, faute de mieux La Voïvodine un peu plus autonome

Pal Schmitt (à droite), au meeting de la FIDESZ le 15 mars

Pal Schmitt, nouveau Président « sur-mesure »

7 août 2010 à 12 h 00 min 0 commentaire

L’ancien double champion olympique d’escrime et directeur du Comité national olympique, Pal Schmitt, a officiellement pris ses fonctions de Président de la République de Hongrie, vendredi 6 août. « En tant que président, je travaillerai pour que le pays adopte des lois qui servent la population« , a déclaré le double champion olympique par équipe à l’épée en 1968 et 1972, au cours d’une cérémonie retransmise en direct par la télévision depuis le palais présidentiel à Budapest. Si cette nouvelle n’a pas fait grand bruit, c’est qu’elle n’est pas de nature à bouleverser un paysage politique hongrois verrouillé par la super-majorité parlementaire de la Fidesz ni un système politique qui réserve au président un rôle proche de celui d’une potiche. Bien que ce ne soit pas l’avis du principal intéressé, M. Schmitt, qui a déclaré vouloir élargir le spectre des fonctions présidentielles, comme l’avaient fait ses prédécesseurs Goncz, Madl et Solyom. Le préambule de la Constitution devrait, selon lui, inclure une référence à la chrétienté du pays et à la Sainte-couronne et il entend faire une proposition en ce sens. Son brillant passé de sportif l’incite aussi à vouloir enrichir la nouvelle Constitution en préparation de références au sport. « En tant que Président de la République, je devrais remplir le rôle de balance entre les partis parlementaires, la société hongroise et des groupes variés de la nation, en accord avec la  Constitution en vigueur et celle à venir. » C’est mal parti car les socialistes MSZP et les Verts-libéraux LMP n’ont pas assisté à son investiture, officiellement car l’invitation leur a été envoyée trop tardivement. Le nouveau Président a été élu par le parlement hongrois le 29 juin dernier grâce aux votes des députés de son parti, la Fidesz, qu’il a quitté sitôt le vote achevé. Il ne faut donc pas espérer de lui qu’il constitue un contre-pouvoir à l’omnipotence du premier ministre actuel, Viktor Orban, leader de ce même parti. Ce n’est de toute façon pas dans ses intentions : « Je souhaite remplir le rôle de balance plutôt que celui de contrepoids. », a-t-il déclaré lors de lé cérémonie. Cette nouvelle « autorité morale » est le quatrième président de la Hongrie post-communiste et succède à Laszlo Solyom. Articles liés : Pal Schmitt élu Président de la République Le Fidesz désigne le prochain Président de la République

Pal Schmitt élu Président de la République

Pal Schmitt élu Président de la République

29 juin 2010 à 20 h 39 min 1 commentaire

Un nouveau Président de la République a été élu aujourd’hui. En Hongrie, il revient au Parlement d’élire le Président. Sans aucune surprise, c’est le candidat Fidesz qui a remporté le plus de voix, Pal Schmitt. Avec 263 suffrages obtenus, celui-ci l’emporte haut la main sur son unique adversaire Andras Balogh (MSzP), qui lui, n’a reçu que 59 voix. A 68 ans, Pal Schmitt sera le quatrième Président hongrois depuis la fin de la période communiste. Pal Schmitt prendra ses fonctions le 6 août prochain, un jour après l’expiration du mandat du Président actuel, Laszlo Solyom. Immédiatement après la fin du vote, Pal Schmitt a prêté sermet et prononcé un discours devant les membres de l’Assemblée. Au cours de celui-ci, il a annoncé qu’il avait quitté le Fidesz et qu’il jugerait des textes de lois de façon indépendante. Bien que le rôle du Président hongrois soit plutôt honorifique, c’est à lui que revient la responsabilité de signer les textes de lois; et il peut, s’il le juge nécessaire, refuser de signer et demander au Parlement de réexaminer la loi. Malgré sa garantie d’indépendance, beaucoup craignent, à juste titre peut être, un manque d’impartialité du nouveau Président élu. Pal Schmitt est un ancien champion olympique, double médaillé d’or d’escrime par équipe en 1968 et 1972. Il est membre du comité international olympique depuis 1983. Avant de rejoindre le Fidesz (en 2003), il a été Ambassadeur hongrois en Espagne et en Suisse. Depuis qu’il a rejoint le Fidesz, il en a été le Vice-Président (2003 à 2007), député européen (depuis 2004), élu en 2009 l’un des 14 Vice-Président du Parlement Européen, et plus récemment, depuis les élections législatives de 2010, Président de l’Assemblée hongroise. Articles liés : Le Fidesz désigne le prochain Président de la République

Le Fidesz désigne le prochain Président de la République

Le Fidesz désigne le prochain Président de la République

25 juin 2010 à 8 h 33 min 0 commentaire

Viktor Orbán a annoncé mardi que l’actuel Président de l’Assemblée hongroise et député Fidesz, Pál Schmitt, serait le candidat de son parti au poste de Président de la République. Le Président hongrois étant élu par le Parlement, et le Fidesz ayant une majorité parlementaire aux deux-tiers, Pál Schmitt devrait, sans surprise, être élu Président de la République. L’indépendance de l’actuel Président László Sólyom a souvent joué en sa faveur et les analystes politiques considéraient la possibilité que le Fidesz le choisisse comme candidat. Mais c’est certainement cette indépendance qui a fait que le Fidesz ait préféré désigner l’un de ses membres à la présidence de la république.