Mots-clés associés : "musée"

Le Musée des Beaux-Arts se fait saquer par le gouvernement

21 février 2011 à 8 h 10 min 0 commentaire

Parallèlement à l’annonce, presque grotesque il y a deux semaines, d’une passerelle piétonne sur le Danube dédiée à la culture, un grand projet destiné à enrichir l’axe culturel du château de Buda à la place des Héros, en passant par l’avenue Andrássy, vient d’être décidé. A en croire l’analyse faite la semaine dernière par un confrère francophone, il semblerait que ce « projet » consiste à masquer la main mise du gouvernement sur le patrimoine culturel immobilier national. Malgré la très bonne réputation de sa gestion, c’est le musée des Beaux-Arts qui est le premier à faire les frais de cette décision, en voyant sa rénovation annulée. Nous annoncions le mois dernier la fermeture temporaire du  Szépművészeti Múzeum (Musée des Beaux-Arts) à Budapest  pendant les six prochains mois, afin qu’il soit rénové et embelli avec deux entrées jointes par un passage souterrain. Il y a quelques jours, le gouvernement, par la personne du Secrétaire d’Etat à la culture, Géza Szőcs, a stoppé net la préparation des travaux, en annonçant l’abandon du projet. Ce dernier avait pourtant mobilisé toutes les forces du directeur du musée, László Baán, qui avait réussi à le faire accepter. Tout le programme du musée est donc aujourd’hui bouleversé, puisqu’il avait été prévu en fonction des travaux. Comme le souligne justement Mihály Rózsa dans son édition du petitjournal du 16 février, la Culture vient de « prendre une claque » en Hongrie. Au sujet de cette affaire dans son article, l’auteur s’interroge justement : « Comment défendre l’indéfendable? Comment vendre l’invendable? Comment assumer une décision politique en faisant croire qu’elle ne l’est pas ? La recette est très vieille et très simple : faire de la surenchère« . Pour en savoir plus, consulter l’article de Mihály Rózsa

Enorme succès du Musée des Beaux-Arts avant six mois de fermeture

Enorme succès du Musée des Beaux-Arts avant six mois de fermeture

11 janvier 2011 à 4 h 11 min 0 commentaire

Les organisateurs ont été eux-mêmes étonnés par la foule qui s’est rendue dimanche 9 janvier au Szépművészeti Múzeum (Musée des Beaux-Arts) de Budapest pour visiter l’exposition de Gustav Klimt.  Juste avant la fin de cette exposition au budget de 100 millions de forints (environ 360 000 euros), rassemblant les oeuvres de l’artiste autrichien et ceux de ses contemporains, plus que 5000 visiteurs se sont bousculés ce weekend au musée. Dès septembre, un millier de visiteurs sont venus quotidiennement au musée pour voir ces tableaux, assurés à hauteur de 35 milliards HUF (125 millions d’euros). Pourtant, ce dernier weekend a dépassé tout ce que pouvaient imaginer les organisateurs : le nombre des visiteurs fut 2 à 3 fois supérieur à celui des autres weekends. C’est souvent avant de ne plus pouvoir y aller que les gens se précipitent au musée. Dans quelques semaines, après la fermeture de l’autre exposition à grand succès du moment, présentant des toiles de Botero, ce musée fermera ses portes pour six mois afin d’être rénové et agrandi. Des travaux très attendus depuis des années. Selon les projets de l’architecte Tamás Karácsony, deux espaces en verre, d’un volume de plusieurs centaines de mètres cube chacun, en guise d’entrées au musée, seront placés au coin de Dózsa György ut et sur Hösök tére  et un sous-sol d’une surface de 1200 m2 sera également construit. Soutenue en grande partie par l’UE, la rénovation coûtera environ 4 milliards de forints (un peu plus de 14 millions d’euros).

La nuit des musées

La nuit des musées

20 juin 2009 à 11 h 48 min 0 commentaire

Ce samedi les musées de Hongrie ouvrent leurs portes au public jusqu’à très tard dans la nuit. Après une semaine de grosses chaleurs, il fait 12 – 13°c dans la capitale ce week-end. Bonne occasion pour faire une pause culture et aller se réfugier au chaud dans un musée samedi soir! « Cocorico ! » Rappelons que la nuit des musées est un concept français qui date du XXème siècle. Depuis 1999, le mouvement s’est étendu à toute l’Europe, y compris dans des pays qui ne se caractérisent pas par leurs musées. Partout où cette nuit a lieu, c’est le plus grand nombre de visiteurs de toute l’année assuré. Ici à Budapest, vous pourrez tout visiter pour 1300HUF.