Mots-clés associés : "Météo"

La tempête de neige bouleverse la fête nationale

18 mars 2013 à 7 h 07 min 0 commentaire

Les énormes chutes de neige qui se sont abattues dans la nuit de jeudi à vendredi ont complètement bouleversé les événements politiques prévus à l’occasion de la fête nationale du 15 mars. Au lieu de commémorer la révolution de 1848 contre les Habsbourgs, on s’est occupé de sauver des milliers de personnes coincées sur les autoroutes. Malgré l’alerte rouge émise jeudi après-midi par les services météorologiques dans plusieurs départements, beaucoup de personnes ont pris la route. Vendredi matin, le Ministre de l’Intérieur a mobilisé les forces publiques pour résoudre la situation et les autorités autrichiennes ont envoyé de nombreux chasse-neiges pour faciliter le travail. Dimanche, la circulation n’était pas encore revenue à la normale et 75 localités étaient encore privées d’électricité, mais tous les villages bloqués étaient de nouveau accessibles et l’autoroute M1 était praticable. Sources : NOL.hu, MNO.hu

Alerte au smog dans 17 villes de Hongrie

Alerte au smog dans 17 villes de Hongrie

15 février 2012 à 7 h 42 min 0 commentaire

L’Institut National de la Santé et de l’Environnement a annoncé ce week-end que dix-sept villes hongroises avaient atteint des pics de pollution atmosphériques dangereux pour la santé de la population. Les conditions météorologiques n’étant pas favorables à une amélioration, le cabinet du maire de Budapest a maintenu, en parallèle, son bulletin d’alerte lancé mercredi dernier dans la capitale. L’alerte avait été donnée suite aux résultats d’une première série de prélèvements frisant le seuil des 75 mg par mètre cube d’air il y a une semaine. La nouvelle est tombée à la suite du bilan des prélèvements effectués vendredi dans plusieurs stations de surveillance basées dans les villes de Ajka, Varpalota, Szekesfehervar, Tatabanya, Pécs, Szazhalombatta, Budapest, Esztergom, Salgotarjan, Eger, Putnok, Sajoszentpeter, Kazincbarcika, Miskolc, Oszlar, Nyiregyhaza et Debrecen. Les résultats sont préoccupants puisque les particules de poussière et autres pollutions atmosphériques contenues dans l’air dépassent à présent le seuil des 100mg par mètre cube dans ces municipalités. Vendredi, l’Institut ajoutait sept autres villes hongroises à la liste : Sopron, Gyor, Veszprem, Dunaujvaros, Vac, Szeged et Abony. A Budapest, si les taux de smog devaient redevenir supérieurs à 100 mg par mètre cube d’air durant deux jours consécutifs, la capitale serait placée en alerte maximale. Dans ces conditions, les autorités demandent aux habitants de limiter l’utilisation de leur voiture et de réduire leurs dépenses énergétiques personnelles (chauffage, gaz…). Tatiana Carret sources : MTI, Hungary Around the Clock Articles liés : Iode 131 : pas de risques sanitaires selon l’IRSN Pollution : An Der Schönen Blauen Donau Iode 131 : dangereux, pas dangereux ? Budapest menacé par l’iode 131 BOUE ROUGE : Un an après, le spectre demeure L’eau et l’air de la région de Kolontar ne seraient pas trop contaminés Le « vélib’ » gratuit de Budapest roulera avant 2013 L’incritiquable Critical Mass Journée écolo au Parc Millénaris Budapest, seconde ville la plus polluée d’Europe Insolite : la Constitution attaquée par un faucon kamikaze ? Conso : l’eau Visegradi déconseillée aux enfants « Affaire Auchan » : de l’arsenic dans l’eau (suite) Trop d’arsenic dans l’eau minérale d’Auchan! Radar de l’OTAN : une issue de secours ? Quand la Hongrie vend ses droits de polluer La Trabi trahie !

Un froid meurtrier qui paralyse les services publics

Un froid meurtrier qui paralyse les services publics

10 février 2012 à 12 h 16 min 0 commentaire

Depuis une semaine, 15000 personnes ont été mobilisées par les ONG et les autorités hongroises pour venir en aide à la population alors que la neige a recouvert tout le pays, atteignant 30 à 40 cm dans le Csongrad par exemple. Aucune commune n’a toutefois été totalement isolée à cause de la neige. Mais la situation sociale des populations pauvres, dans le Nord-Est notamment, ne fait que s’aggraver avec des conditions météo hivernales qui révèlent toujours un peu plus la mauvaise gestion des services publics.

www.met.hu

Froid sibérien : quelle aide pour les sans-abri ?

4 février 2012 à 8 h 00 min 13 commentaires

Alors qu’une terrible vague de froid s’abat sur l’Europe, des centaines de personnes n’ont pas de toit dans la capitale hongroise et des milliers n’ont pas les moyens de chauffer leur habitation dans les campagnes. Quels sont les moyens mis en oeuvre pour leur venir en aide ?

Le Nord-est de la Hongrie craint une épidémie d’hépatites

Le Nord-est de la Hongrie craint une épidémie d’hépatites

11 janvier 2011 à 20 h 06 min 0 commentaire

Dans le département du Nord-est de Szabolcs-Szatmár-Bereg, une campagne de vaccination contre l’hépatite sera lancée dès ce mardi afin d’empêcher la propagation d’une épidémie liée aux eaux stagnantes issues des fortes précipitations qui s’abattent sur la région depuis la fin de l’automne, a rapporté Magyar Televizio. Dans onze départements du pays, près de deux cents villages doivent faire face aux inondations. A ce jour, 149 personnes ont été contraintes d’abandonner leur domicile. Un état d’alerte du deuxième degré a été décrété dans la région – affirme Csaba Csont, le chef régional du Service des eaux. En plus des nombreux foyers devenus inhabitables en raison du refoulement des eaux usées, la menace imminente d’une épidémie pèse de plus en plus dans les villages inondés.  Les vaccins préventifs sont déjà disponibles chez les médecins de famille. Articles liés : Cet hiver, les inondations et le froid tuent par dizaines Intempéries : la Hongrie a encore les pieds dans l’eau Insolite : d’une flaque est né le 3e plus grand lac de Hongrie Inondations : les larmes de crocodile des assurances Un bilan financier très lourd pour la Hongrie Les inondations menacent encore

Cet hiver, les inondations et le froid tuent par dizaines

Cet hiver, les inondations et le froid tuent par dizaines

10 janvier 2011 à 12 h 48 min 0 commentaire

A postériori, les inondations continuent de sévir durement dans l’est de la Hongrie, où presque 200 maisons menacent de devenir inhabitables dans le département Szabolcs-Szatmár-Bereg, à Újfehértó. Un pompage d’eau est effectué 24h sur 24, mais en raison de la fonte de la neige, l’étendue des terrains inondés ne cesse de croître. Associées au froid et à la pauvreté dans cette zone, les inondations mettent en péril la vie de centaines d’habitants. Avec l’arrivée de l’hiver et du froid, les fortes pluies survenues au début du mois de décembre, qui ont à nouveau inondé une bonne partie de l’est du pays, ont fini par tuer plus d’une centaine de personnes à ce jour. Ce week-end encore, sept personnes ont dû être évacuées d’urgence, cette fois à Mikepércs, dans le département Hajdú-Bihar. Leur maison était devenue trop dangereuse et risquait de s’écrouler. A Báránd, une maison complètement inondée s’est elle aussi écroulée. Selon le maire, l’état de trente autres maisons est proche d’un effondrement soudain. Articles liés : La gauche de la gauche dénonce une politique anti-pauvres Intempéries : la Hongrie a encore les pieds dans l’eau Insolite : d’une flaque est né le 3e plus grand lac de Hongrie Inondations : les larmes de crocodile des assurances Un bilan financier très lourd pour la Hongrie Les inondations menacent encore Météo : la paralysie partielle continue La Hongrie sous les eaux Coup de vent sur la Hongrie

Pompage de l'eau Crédit photo : MTI - Rosta Tibor

Intempéries : la Hongrie a encore les pieds dans l’eau

8 décembre 2010 à 18 h 37 min 2 commentaires

La Hongrie n’aura décidément pas eu de chance avec la météo en 2010. Après des inondations dévastatrices en juin, elle est à nouveau sous les eaux. D’un bout à l’autre du pays, près de 280 000 hectares sont inondés, dont plus de 150 000 hectares de terres agricoles. Les pompiers, à l’oeuvre dans les régions de Bács-Kiskun, Békés, Jász-Nagykun-Szolnok et Veszprém doivent évacuer chaque jour quelque 28 millions de mètres cubes d’eau, soit presque l’équivalent du lac Velence ! Les températures sont beaucoup trop clémentes pour un mois de décembre : un record de chaleur a été enregistré hier après-midi à Sellye, dans le département de Baranya (18,5°C). Combinées à des précipitations abondantes, elles créent des conditions particulièrement propices aux phénomènes d’inondations. Un grand nombre de communes sont sur le point d’être évacuées aux abords de la rivière Körös, affluent de la Tisza, dans le Békés à l’est de la Hongrie (photo). Les habitants des zones inondées s’inquiètent de la pluie attendue dans les prochains jours qui pourrait encore aggraver une situation déja catastrophique. Les pluies diluviennes et les inondations, qui avaient déjà causé plus de 100 milliards de forints de dégâts cet été, avaient aussi été invoquées par MAL comme une des causes de l’effondrement de la digue du réservoir de boues rouges de l’usine d’aluminium d’Ajka en octobre (voir notre photoreportage). Elles ont même eu pour résultat insolite l’apparition d’un nouveau lac, le troisième de Hongrie par sa superficie ! Source : hvg.hu Articles liés : Insolite : d’une flaque est né le 3e plus grand lac de Hongrie Inondations : les larmes de crocodile des assurances Un bilan financier très lourd pour la Hongrie Les inondations menacent encore Météo : la paralysie partielle continue La Hongrie sous les eaux Coup de vent sur la Hongrie

Météo : la paralysie partielle continue

Météo : la paralysie partielle continue

3 juin 2010 à 4 h 05 min 0 commentaire

Les intempéries n’en finissent pas en Hongrie. Elles ont encore provoqué, sans surprise, de fortes inondations dans le nord du pays en début de semaine, où le débordement des rivières a provoqué le blocage de 18 communes de la région. La menace de la rupture d’un barrage a également mené à l’évacuation de centaines de personnes Autant dire que service d’entretien des routes est lui-même totalement submergé par la situation. Le temps excécrable de ces dernières semaines (faut-il rappeler que nous sommes au mois de juin?), continue de paralyser localement la Hongrie, qui a décidément bien du mal à résoudre la montée de ses eaux. La situation la plus critique est en ce moment dans une des régions les plus reculées, Borsod-Abauj-Zemplen, au nord-est du pays. Cette zone accueille les rivières Sajo, Bódva et Hernad, qui devraient alors atteindre leur niveau record dans les prochains jours. Les inondations ont atteint le troisième niveau d’alerte – à la limite de l’état d’urgence – alors en vigueur sur presque toutes les rivières du Nord et de la moitié ouest de la Hongrie, où pas moins de soixante routes sont fermées à la circulation. Mardi soir à Satoraljaujhely, village à la frontière Slovaque, a même été fermée. Dans le même temps, de peur qu’une rupture de barrage n’ait lieu, près de 2.000 personnes ont été évacuées au nord de Paszto et de Hasznos.

Le Danube lors des inondations de l'automne 2009 à Budapest

La Hongrie sous les eaux

26 mai 2010 à 18 h 32 min 0 commentaire

Suite aux pluies diluviennes qui s’abattent sur la Hongrie depuis deux semaines, le pays a demandé hier soir une aide d’urgence à l’Union Européenne pour lutter contre les inondations. La Hongrie a demandé l’envoi de 2 millions de sacs de sable pour endiguer les crues qui touchent une grande partie du territoire hongrois. Depuis le 15 mai, la Hongrie a déjà renforcé 930 km de rives avec 3,6 millions de sacs de sable. Pour aider la Hongrie, l’UE a déclenché le plan de « protection civile » . Une demande de 2 millions de sacs de sable a été faite aux pays (pays de l’UE ainsi que la Croatie, l’Islande, le Lichtenstein et la Norvège) appartenant à ce plan de « protection civile ». Les régions les plus touchées sont le nord du pays, la Grande Plaine, la vallée du Kapos et les monts Bakony en Transdanubie. Article lié : Coup de vent sur la Hongrie

Coup de vent sur la Hongrie

Coup de vent sur la Hongrie

17 mai 2010 à 14 h 07 min 2 commentaires

Des pluies diluviennes, des orages, des rafales de vent à plus de 100 km/h, une personne tuée à Miskolc, des perturbations sur les réseaux aériens, routiers et ferroviaires, etc. C’est un weekend agité qu’a connu la Hongrie et une partie de l’Europe centrale. Et ce n’est pas fini car les cours d’eau en crue pourraient connaître un pic dans les heures à venir et la lutte contre les inondations se poursuit aujourd’hui lundi. Plus de 2000 personnes ont été évacuées par les services de secours et plusieurs dizaines de milliers de personnes ont été privées d’électricité en raison des pluies diluviennes et des inondations qui ont touché la Hongrie au cours du weekend. Les pompiers ont dû intervenir plusieurs centaines de fois. « Pour l’instant, 2093 personnes ont été évacuées à cause des tempêtes de la fin de semaine, qui ont touché tout le pays, en particulier le Nord-est de la Hongrie », a indiqué le porte-parole des services de secours hongrois (OKF), György Szentes. C’est dans le nord-est du pays, où la montée des eaux menace plusieurs villages, que la situation est la plus difficile. Plusieurs centaines d’habitants de la ville de Satoraljaujhely, à la frontière slovaque, ont dûes être évacuées et des centaines d’autres pourraient l’être au cours de la journée. Un homme a été tué dans l’effondrement de son habitation dans la ville de Miskolc. De nombreuses routes ont été coupées par des chutes d’arbres et par des cours d’eau en crue. Cela a également été le cas sur les axes routiers autour du lac Balaton. La Hongrie n’est pas le seul pays affecté par ces conditions météorologiques désastreuses. La Pologne, la République tchèque et la Serbie connaissent une situation similaire. Deux personnes ont été tuées dans des inondations dans le sud de la Serbie et une a péri en Pologne. La région de Cracovie, où 2000 personnes ont dû être évacuées, a été particulièrement touchée.

La Hongrie coincée sous la neige

La Hongrie coincée sous la neige

1 février 2010 à 0 h 02 min 0 commentaire

C’est une véritable tempête de neige qui s’est abattue ce weekend sur la Hongrie comme sur une bonne partie de l’Europe centrale. Le pays a été placé en état d’alerte toute la journée de samedi pour faire face aux fortes chutes de la nuit et de la matinée. Rares sont ceux qui ont osé braver la couche de quelques 24 cm de neige relevée dans les rues de la capitale. La dépression a atteint le Nord-Est de la Hongrie dimanche causant la fermeture de routes et bloquant l’accès à plusieurs villages dans les départements de Szabolcs-Szatmar-Bereg et de Hajdu-Bihar. L’aéroport Ferihegy est resté fermé une grande partie de la journée de samedi causant de nombreuses annulations de vols. Malév n’assure pas Samedi à Madrid par exemple, les passagers du vol de 14h de la compagnie hongroise Malév, pour Budapest, sont restés sans aucune information jusqu’à 19h, pour finalement apprendre que seuls quelques chanceux parmi eux auraient le privilège d’embarquer… dans le vol du lendemain. Tant pis pour les autres, ils devront patienter jusqu’à lundi ou mardi, dans l’aéroport si ils n’ont pas les moyens de s’offrir deux nuits de plus à l’hôtel. Pendant cette longue attente à l’aéroport de Madrid, les clients de la Malév n’ont reçu aucune information de la part de leur compagnie, pas même une boisson  ou un sandwich. « Si un employé de la Malév se pointe, je lui casse la gueule !« , s’est emportée une jeune femme, traduisant assez fidèlement le sentiment général vis-à-vis de la gestion de la compagnie nationale hongroise. C’est à un employé roumain de l’aéroport que les passagers, Hongrois pour la plupart, doivent d’avoir pu trouver un hébergement pour la nuit de samedi à dimanche, à leurs frais bien sûr… Les services de météorologie prévoient de nouvelles chutes dans le courant de la semaine. Article lié: La Hongrie paralysée par un coup de vent

Week-end blanc et dimanche d’or

Week-end blanc et dimanche d’or

20 décembre 2009 à 19 h 14 min 1 commentaire

D’importantes chutes de neige et des températures polaires ont plongé le pays samedi dans un léger chaos, en ce weekend d’avant-Noël. La vague de froid qui a sévit sur la Hongrie depuis une semaine prendra fin dans les jours prochains. Une couche de neige épaisse d’une quinzaine de centimètres s’est abattue en quelques heures, samedi, sur Budapest et le reste de la Hongrie. Dans le parc de Bükk, au Nord-est de la Hongrie, la couche a même excédée les 20 cm. Partout dans le pays les températures sont descendues en-dessous de -10°C/-15°C et un record de -21°C a été enregistré dans le département de Zala, proche de la frontière autrichienne. Ces conditions météorologiques exceptionnelles ont entraîné  de nombreux retard sur les trains, sur les vols au départ et à l’arrivée de Ferihegy et quelques ralentissements sur les routes, mais le pays n’a pas été paralysé. Tous les services publics ont pu continuer d’assurer, tant bien que mal, leurs fonctions, aucune route n’a été coupée et aucun village ne s’est retrouvé isolé ou privé d’électricité. Après le chaos relatif qui a prévalu samedi, les choses sont rentrées dans l’ordre dès le dimanche. Mercredi, une première vague de neige et de froid avait causé un total de 59 accidents et de 29 blessés. A Budapest, un tramway et un bus de la BKV ont fauché et tué deux personnes. Une femme sans-abri à été retrouvée morte à Miskolc, portant le nombre de décès directement liés au froid à dix-huit depuis le début de l’hiver. Nul doute que ces conditions dantesques ont par contre considérablement compliqué les achats de Noël du « Arany Vasarnap », le « dimanche d’or », jour où les magasins restent exceptionnellement ouverts toute la journée pour permettre à leurs clients d’effectuer leurs dernières dépenses. Il n’est pas sûr cependant qu’il reste de la neige pour marquer le jour de Noël. Les services de météorologie prévoient la fin de cet épisode glacial ce lundi où les températures resteront quand même négatives, puis repasseront au-dessus de zéro mardi -où il pourrait à nouveau neiger- avant d’amorcer un important radoucissment mercredi.

Le grand écart météo du mois

9 octobre 2009 à 13 h 02 min 0 commentaire

Hier, la météo nationale hongroise enregistrait le record de chaleur (28,5°c) à Budapest pour un 8 octobre depuis 1942. Cette température à cette époque de l’année est d’autant plus inhabituelle que les 29,7 °c de Kiskunhalas aujourd’hui ont bien failli battre le record national (29,8°c), établi à Széged en 1935. Un grand écart thermique va cependant rapidement se mettre en place. En milieu de semaine prochaine, la capitale enregistrera ses premières températures négatives de l’automne après le coucher du soleil dès lundi…. On annonce même quelques flocons de neige mercredi soir.