Mots-clés associés : "finance"

Sociétés de courtage : l’opposition réclame la démission de Viktor Orbán

Sociétés de courtage : l’opposition réclame la démission de Viktor Orbán

1 avril 2015 à 9 h 14 min 1 commentaire

Accusées d’avoir détourné des millions d’euros, les sociétés de trading Buda-Cash, Hungária et Quaestor sont en faillite. Elles auraient falsifié leurs comptes depuis plusieurs années. Des dizaines de milliers de leurs clients sont concernés.

Les dépenses faramineuses de la banque centrale hongroise en question

Les dépenses faramineuses de la banque centrale hongroise en question

22 avril 2014 à 9 h 40 min 25 commentaires

De nouvelles déclarations chamboulent la scène hongroise : d’après plusieurs informateurs, la Banque Centrale Hongroise – Magyar Nemzeti Bank, MNB – aurait dépensé entre 90 et 100 milliards de forints en biens immobiliers, mobilier antique, tableaux de maîtres et autres « folies ».

La Hongrie, laboratoire du pire… mais pourquoi pas du meilleur ?

La Hongrie, laboratoire du pire… mais pourquoi pas du meilleur ?

14 février 2012 à 7 h 47 min 6 commentaires

Tribune libre de Vincze Szabo, doctorant à l’Université d’économie de Budapest
Depuis début janvier, on a assisté à une véritable déferlante médiatique anti-Orbán dans les médias occidentaux, en particulier en France. Avec beaucoup d’approximations, d’erreurs factuelles et d’analyses, tout y est passé : une nouvelle dictature en Europe, un énième « retour aux heures les plus sombres de l’histoire », des insinuations de fascisme, d’antisémitisme et même – à travers une caricature de Plantu dans le Monde – un parallèle entre Hitler et Orbán !

Moody’s rétrograde huit banques hongroises

7 décembre 2010 à 12 h 56 min 2 commentaires

Après avoir abaissé lundi la note souveraine de la Hongrie de deux crans, de Baa1 à Baa3, la très influente agence de notation financière Moody’s a rétrogradé mardi huit banques hongroises, rapporte l’AFP. Les banques Budapest Bank, Erste Bank, OTP, OTP Jelzalogbank, MKB, K&H, FHB et MFB sont concernées par des dégradations de Baa1 à Baa2 et Baa3. Moody’s a cependant précisé que ces notes ne remettent pas en cause la solidité financière des  banques hongroises, mesurée par l’indice BFSR (Bank Financial Strength Ratings) qui n’a pas été changé. « L’abaissement était nécessaire afin que les notes de dette et de dépôt des banques hongroises reflètent la dégradation de la dette souveraine de la Hongrie », a justifié Moody’s.