Mots-clés associés : "déficit budgetaire"

Renforcement du Forint prévu sur le long terme

Renforcement du Forint prévu sur le long terme

13 juin 2013 à 7 h 09 min 2 commentaires

En mai dernier, le HUF a flotté par rapport à l’euro, sa valeur allant de 300 à environ 285 pour un euro, puis rechutant à 296,7. Les analystes désignent le contexte de crise économique internationale et la procédure d’infraction qui touchait la Hongrie pour déficit excessif comme principaux facteurs. Cette dernière ayant pris fin début juin, ils envisagent un renforcement de la monnaie hongroise à long terme, mais ils n’attendent pas de changement spectaculaire dans l’immédiat. Réduction du déficit budgétaire au mois de mai Le déficit budgétaire de l’État hongrois s’est élevé à 30,8 milliards de forints au mois dernier, marquant une évolution positive par rapport aux bilans mensuels des trois dernières années. Cette croissance budgétaire est due à la prise en charge de certains établissements municipaux par l’État, à la hausse des ressources fiscales grâce à l’introduction de nouveaux impôts et à la hausse des recettes des administrations centrales. J.K

Source : Népszava.hu

Quelques trous de plus dans la ceinture hongroise…

31 mars 2011 à 7 h 23 min 0 commentaire

Mercredi, la Banque Centrale Hongroise (MNB) a largement modéré les effets positifs du plan de rigueur économique dévoilé au début du mois de mars par le gouvernement Orbán, et a dressé un tableau économique hongrois bien sombre…

Le programme complet des réformes économiques diffusé en anglais

8 mars 2011 à 9 h 06 min 1 commentaire

Le site officiel du gouvernement hongrois a publié hier son paquet de mesures économiques, le fameux plan Széll Kálmán, dans son intégralité et en anglais ! Une telle transparence et une telle volonté de communication à destination des étrangers sont suffisamment rares pour être soulignées.

Gyögy Matolcsy et Viktor Orban (photo : www.168ora.hu)

Qui a dit « austérité » ?

1 mars 2011 à 23 h 04 min 2 commentaires

Le ministre de l’économie György Matolcsy a enfin dévoilé le plan d’action gouvernemental pour atteindre trois objectifs : réduire la dette souveraine et le déficit budgétaire, tout en relançant l’économie hongroise. Un plan avec des objectifs ambitieux mais dont les détails de la réalisation n’ont pas été dévoilés… si tant est qu’ils existent.

Nouvelle passe d’armes entre la Hongrie et le FMI

Nouvelle passe d’armes entre la Hongrie et le FMI

6 février 2011 à 23 h 22 min 4 commentaires

A peu près tout oppose le gouvernement hongrois au FMI : les réformes politiques, le diagnostic concernant les finances hongroises et les solutions à apporter pour les assainir. Après les critiques de la mission du Fonds à Budapest, la Hongrie n’a pas tardé à répliquer.

Retraites : la Fidesz gagne son pari du « tout public »

Retraites : la Fidesz gagne son pari du « tout public »

3 février 2011 à 13 h 13 min 3 commentaires

Seuls 102.000 cotisants, soit un peu plus de 3% d’un total de 3,1 millions de personnes, ont décidé de rester fidèle à leur caisse de retraite privée, selon les chiffres définitifs communiqués par l’Administration centrale de l’assurance-pension nationale (ONYF). Sur ce « coup » jugé communiste par certains, le gouvernement fait sauter la banque et permet de renflouer les caisses de l’Etat avec une rentrée estimée à 2500 milliards de forints (9 milliards 270 millions d’euros).

Le ministre de l'économie György Matolcsy

Budget 2011 : L’Etat hongrois prend l’argent là où il est !

30 novembre 2010 à 22 h 49 min 0 commentaire

La nationalisation des actifs des fonds de pension est la mesure la plus contestée du projet de budget pour l’an prochain élaboré par le gouvernement Orban. Mais les critiques portent avant tout sur la viabilité du système de financement de l’Etat, qui reposera largement sur des ressources provisoires, comme les « taxes de crise ».

Source : www.oecd.org

L’OCDE moins optimiste que le gouvernement sur la croissance et le déficit

21 novembre 2010 à 19 h 14 min 0 commentaire

Selon les « Perspectives économiques » publiées jeudi par l’OCDE, le déficit devrait être plus élevé et la croissance plus faible en 2011 que les prévisions du gouvernement hongrois.

Perspectives économiques de l’OCDE : le cas hongrois

Perspectives économiques de l’OCDE : le cas hongrois

20 novembre 2010 à 20 h 50 min 0 commentaire

Voici le résumé du rapport des perspectives économiques n°88 de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique pour la Hongrie publié ce mois-ci : La croissance économique a repris en 2010 et a été alimentée principalement par une vigoureuse demande extérieure, tandis que la consommation et l’investissement privés ont continué de reculer. L’expansion devrait s’accélérer à mesure que la demande intérieure se redresse. L’inflation globale se stabilisera sans doute autour de l’objectif de 3 %. Après un dérapage du déficit des administrations publiques en 2009 et une nouvelle dégradation sur les six premiers mois de 2010, des mesures temporaires ont été imposées pour réaliser les objectifs en matière de déficit. De nouvelles réductions d’impôts interviendront à compter de 2011, mais les réductions compensatoires des dépenses n’ont pas encore été précisées. Les autorités devront réaffirmer leur engagement à mener à bien une consolidation budgétaire crédible et durable afin de réduire les coûts du financement et de renforcer la confiance du secteur privé, ce qui soutiendra les perspectives de croissance. Source : ocde.org Articles liés : L’OCDE moins optimiste que le gouvernement sur la croissance et le déficit Le PIB hongrois a augmenté de 0,8% au troisième trimestre L’inflation s’est intensifiée en octobre Le Forint tremble A quelle sauce la Hongrie sera t-elle mangée ? MSzP-FIDESz: le FMI, créancier mais pas arbitre Conjoncture difficile pour l’économie hongroise La Hongrie en a t-elle fini avec le FMI? Le Parlement valide le « budget de crise » Le budget 2010 en cours d’adoption Ca s’arrange au pays de la macro-économie Quelle orientation économique pour 2010? La Hongrie en pleine récession

La FIDESz à la rescousse de Budapest

La FIDESz à la rescousse de Budapest

18 octobre 2010 à 19 h 30 min 0 commentaire

István Tarlós, maire de Budapest depuis le début du mois, a déclaré mercredi dernier que la ville ne pourrait combler son déficit que si le gouvernement hongrois acceptait de lui venir en aide. En attendant l’audit qu’il a commandé à l’Etat sur les finances de la capitale, il doit rencontrer le premier ministre Viktor Orbán cette semaine pour discuter de la situation. Mais il ne faut pas rêver : une aide du gouvernement ne se fera pas sans une contre-partie politique. Depuis que Budapest et la Hongrie sont de nouveau gérées par des hommes politiques appartenant au même parti, les aides de l’Etat devraient débloquer bon nombre de situations budgétaires difficiles dans la capitale. Ainsi, Istvan Tarlós, le nouveau maire FIDESz de Budapest compte bien sur sa famille politique pour pouvoir gérer son budget cette année et en 2011. Il y a quelques mois, il était encore impossible pour l’ancien maire SzDSz Gabor Demszky d’imaginer pouvoir obtenir des fonds de l’Etat pour résoudre ses problèmes avec la BKV, pour ne citer que ceux-là. Les difficultés budgétaires « en détails » : Vendredi, à l’inauguration du nouveau conseil municipal, Janos Aktari, adjoint au maire chargé des finances, a annoncé que le déficit budgétaire de la ville serait d’au moins 55 à 60 milliards de forints cette année. A la question de savoir comment Budapest comptait réduire son déficit, il a confirmé les déclarations du maire selon lesquelles l’aide de l’Etat serait nécessaire, mais il a également ajouté que certaines économies seraient inévitables, par exemple l’abandon de certains projets municipaux. Il n’a cependant pas précisé de quels projets il pourrait s’agir, rappelant que ces décisions ne sont pas de son ressort. Quant aux projets déjà en cours, Aktari a répondu que seuls très peu de grands projets municipaux devraient être interrompus. La plupart des autres projets, comme la première section de la ligne 4 du métro, ne pourront pas être arrêtés pour des raisons légales et financières, en effet leur abandon coûterait plus cher que leur poursuite (notamment au regard des subventions européennes que la ville pourrait perdre). La main mise de « l’Etat FIDESz » sur Budapest la libérale « La situation est extrêmement préoccupante. Les projets entrepris à Budapest ne sont pas en danger sur le court terme, mais pourraient l’être avec le danger que court le budget 2011 » a déclaré Tarlós mercredi dernier. Le maire a également tenu à préciser que l’aide demandée ne concernerait pas exclusivement des questions de financement, mais aussi certaines responsabilités municipales offertes au gouvernement. Décryptage : si Orbán accepte de sécher les larmes de crocodile de son ami Tarlós, ce dernier le laissera volontiers mettre le nez dans certaines affaires de la ville. Si beaucoup de Budapestois de la jeune génération libérale ne sont pas vraiment « fans » de la FIDESz conservatrice d’Orbán, notamment sur le plan des libertés individuelles, ils pourront au moins espérer jouir bientôt d’une circulation plus fluide qu’aujourd’hui. Bien que nombre d’entre eux se soient convertis à la bicyclette depuis quelques années, les travaux publics et les transports restent les talons d’Achille de la gestion municipale depuis trop longtemps pour tout le monde. Articles liés : Municipales : la Fidesz plébiscitée István Tarlós, futur maire de Budapest Les adieux de Demszky au conseil de Budapest Municipales : LMP s’amuse de la défaite de l’opposition à Budapest Débuts difficiles entre BKV et le gouvernement Demszky tient le coup face au scandale BKV Escalade des responsabilités dans l’affaire BKV En Hongrie, la corruption est à la maison Nouvelles du Danube et de Margit hid Les nouvelles rames du M2 toujours au hangar Reprise des travaux de la nouvelle lligne de métro

Déficit budgétaire de 2009 : le compte n’y était pas

Déficit budgétaire de 2009 : le compte n’y était pas

3 octobre 2010 à 22 h 19 min 0 commentaire

Le déficit public hongrois de 2009 a été révisé à la hausse, à 4,4% du PIB, contre 3,9% auparavant, a confirmé vendredi le Bureau central des statistiques KSH, suite à l’annonce du premier ministre Viktor Orban à la télévision TV2 jeudi soir.

Les banques vont devoir payer !

Les banques vont devoir payer !

8 juin 2010 à 23 h 21 min 4 commentaires

Le premier ministre hongrois Viktor Orbán a présenté mardi au parlement un train de mesures économiques susceptibles de réduire le déficit budgétaire de l’Etat et de retrouver la confiance des marchés, dont notamment une taxation temporaire du secteur bancaire. Le plan prévoit aussi de revenir sur des promesses électorales de la FIDESz en matière de réduction d’impôts.

Viktor Orban pris en étau

Viktor Orban pris en étau

8 juin 2010 à 12 h 06 min 6 commentaires

Satisfaire les marchés financiers, ou satisfaire son électorat ? Maintenir une rigueur budgétaire en conformité avec les engagements de la Hongrie, ou tenir ses promesses de baisse d’impôts en laissant filer les dépenses publiques ? Voici le dilemme auquel est confronté le gouvernement de Viktor Orbán.

La FIDESz au soir du 2è tour des législatives, le 25 avril 2010

A quoi joue le gouvernement ?

7 juin 2010 à 0 h 28 min 2 commentaires

Après les déclarations fracassantes de jeudi comparant la Hongrie à la Grèce, qui ont entraîné la chute de la bourse et de la devise nationale hongroise, la FIDESz tente de rassurer les marchés financiers et affirme désormais être en mesure de contrôler le déficit budgétaire… tout en maintenant ses promesses fiscales.

« Le FMI doit changer de point de vue »

« Le FMI doit changer de point de vue »

2 juin 2010 à 20 h 56 min 0 commentaire

Le nouveau gouvernement hongrois continue de souffler le chaud et le froid quant à son déficit public. Même en son sein, la question n’est pas tranchée. Lors d’une intervention télévisée dimanche soir, le chef de cabinet du premier ministre Viktor Orban, Mihály Varga, le FMI va devoir revoir sa position vis-à-vis de la Hongrie car le déficit public devrait s’établir, pour l’année 2010, bien au-delà des 5-6% du PIB prévu par le ministre de l’économie György Matolcsy. Selon lui, les études réalisées par 29 économistes indépendants laissent présager un déficit de 7,0 à 7,5% du PIB.

Le Forint tremble

Le Forint tremble

29 avril 2010 à 12 h 40 min 1 commentaire

Le Forint a enregistré mardi et mercredi sa plus forte baisse depuis un an, à 270 forints pour un euro, contre 267 HUF/EUR mardi et 263 HUF/EUR lundi. En cause : Les appels à la démission du gouverneur de la banque centrale hongroise par la FIDESz au lendemain de sa victoire électorale et surtout la situation critique de l’économie grecque.

Le déficit du budget de l’Etat supérieur aux prévisions en 2009

Le déficit du budget de l’Etat supérieur aux prévisions en 2009

5 avril 2010 à 12 h 00 min 0 commentaire

En 2009, le déficit budgétaire de la Hongrie s’est élevé à 1035 milliards de Forint (HUF) (5,3 milliards USD), soit 4% du PIB, selon, les données préliminaires de l’Office statistique hongrois. L’objectif fixé par le gouvernement et approuvée par les bailleurs de fonds internationaux du pays n’a pas été atteint.