Mots-clés associés : "chômage"

Qu’en est-il du chômage en Hongrie ?

Qu’en est-il du chômage en Hongrie ?

17 mars 2014 à 6 h 12 min 0 commentaire

Les principaux arguments du parti conservateur en vue des élections du 6 avril : la création d’emplois, de nouvelles opportunités pour les jeunes générations et le rétablissement de la stabilité économique.

Le taux de chômage passe sous la barre des 10%

Le taux de chômage passe sous la barre des 10%

6 janvier 2014 à 6 h 30 min 2 commentaires

Le taux de chômage en Hongrie s’est établi à 9,3% sur la période septembre-novembre, selon les chiffres de l’Office hongrois de statistiques (KSH). C’est le taux de chômage le plus faible enregistré depuis 5 ans (9,1% sur la période décembre 2008-février 2009).

La moitié des familles souhaitent que leur enfant émigre pour travailler/étudier

30 octobre 2013 à 8 h 55 min 1 commentaire

La moitié des familles hongroises espèrent que leur progéniture puisse partir travailler ou étudier à l’étranger, selon un sondage réalisé par le portail d’emplois Jobline.hu. Va, vis et deviens.

Le chômage des jeunes en Hongrie

Le chômage des jeunes en Hongrie

25 avril 2013 à 7 h 16 min 0 commentaire

Difficile de rester optimistes pour les jeunes demandeurs d’emploi en Hongrie. Alors que le problème du chômage se généralise en Europe, celui-ci avoisine les 29 % pour les 15 – 24 ans dans le pays (Eurostat – janvier 2013) . Comme cause de ce phénomène, certains évoquent un marché du travail restreint ou un système d’éducation inadéquat.

Les Hongrois seraient-ils les fainéants de l’UE ?

13 février 2012 à 7 h 34 min 9 commentaires

L’office des statistiques allemand (Destatis), a comparé le nombre d’années que passent les habitants des 27 pays membre de l’UE à travailler. Ce sont les Suédois qui passent le plus de temps à bosser, avec une moyenne de 40,1 d’années de travail. Les Hongrois, pour leur part, ne travaillent en moyenne que 29,3 ans au cours de leur vie.

De Miskolc à Budapest : la marche des «affamés»

De Miskolc à Budapest : la marche des «affamés»

10 février 2012 à 8 h 12 min 5 commentaires

A New York et à Madrid on s’indigne, en Hongrie, on a faim mais on souffre en silence. Enfin, pas toujours…C’est dans un froid glacial que les participants à la « marche de la faim » ont commencé leur périple, lundi matin. Derrière le slogan « Du travail, du pain ! », ce sont quelques douzaines de citoyens et quelques maires du département de Borsod-Abaúj-Zemplén qui participent à cette marche pour dénoncer la misère qui frappe le nord-est de la Hongrie. Un ouvrier fondeur de Diósgyor aujourd’hui au chômage, Imre Miklós Tóth, est à l’origine de cette action. Le suicide de son ami au chômage et surendetté a été la goutte de trop pour lui.

Le chômage et la pauvreté au sommet des préoccupations des Hongrois

16 janvier 2012 à 7 h 09 min 4 commentaires

Selon un sondage du groupe Ipsos conduit fin 2011 dans les 27 pays de l’UE, se retrouver au chômage serait la plus grande crainte pour trois-quarts des Hongrois (74%), suivie de la crainte de s’appauvrir pour deux-tiers d’entre eux (68%).

Les allocations chômage réduites de 9 à 3 mois

14 avril 2011 à 11 h 59 min 1 commentaire

Durée des allocations de chômage divisée par trois, fin de la retraite anticipée, réduction des dépenses de santé. Hier, le ministre hongrois de l’économie György Matolcsy a dévoilé quelques détails supplémentaires du vaste plan d’austérité Széll Kalman.

Le chômage en hausse à 11,5% sur le trimestre décembre-février

30 mars 2011 à 17 h 20 min 0 commentaire

Près d’un demi-million de personnes actives (487.000) étaient sans-emploi en Hongrie sur la période décembre 2010-février 2011, soit un taux de chômage de 11,5%, selon des chiffres communiqués hier par KSH. L’institut national des statistiques le calculait à 11,2% de la population active en novembre-janvier. Sur un an, le taux de chômage a légèrement augmenté, de 11,4 à 11,5%. Au sein du groupe des 25-54 ans, le chômage était de 10,7%. Plus de la moitié des chômeurs (52%) est en recherche d’emploi depuis plus d’une année et la durée moyenne de chômage a augmenté en un an de deux mois, à 18,3 mois. 62% de la population âgée de 15 à 64 ans était sur le marché du travail sur la période observée, 4.198.000.

Le chômage repart à la hausse, à 11,2%

1 mars 2011 à 7 h 51 min 0 commentaire

Le taux de chômage a une nouvelle fois franchi la barre des 11% de la population active sur le trimestre novembre-janvier, a indiqué l’Office des statistiques (KSH) lundi. Selon les derniers chiffres de KSH, le taux de chômage en Hongrie s’établissait à 11,2% de la population active, contre 10,8% sur la période octobre et décembre et un an plus tôt. Le nombre de chômeurs a augmenté de 4%, à 474.000, par rapport à la même période de l’année précédente. La classe d’âge des 15-24 ans est plus touchée que le reste de la population, avec un taux de chômage de 16,0%. Le taux d’activité – soit les personnes en emploi plus celles à la recherche d’un emploi – des 15-64 ans était de 62,3%. C’est aujourd’hui mardi, que le gouvernement doit présenter au parlement des mesures économiques qui, selon l’hebdomadaire HVG.hu, devraient aboutir à des réductions des dépenses annuelles de l’État à hauteur de 900 milliards HUF d’ici à 2013, par le transfert des fonds de retraites privés vers le public, la réduction des allocations de chômage et des remboursements de médicaments et par des coupes dans le budget alloué à l’éducation, notamment.

Orbán, un homme au discours « fort » et « résolu »

Orbán, un homme au discours « fort » et « résolu »

10 février 2011 à 0 h 34 min 1 commentaire

Dans son « discours à la nation » de lundi, le premier ministre Orbán a fait forte impression sur ses concitoyens, à en croire les résultats d’une enquête d’opinion réalisée par l’institut d’études Századvég.

Tamási fait le ménage parmi ses chômeurs

31 janvier 2011 à 22 h 03 min 3 commentaires

A Tamási, petite ville de 9.000 habitants située dans le département de Tolna à une cinquantaine de kilomètres à l’Est du Balaton, on aime l’ordre et la propreté. En vertu d’un amendement entré en vigueur depuis une semaine, seuls les chômeurs dont le logement est en ordre se verront verser leurs allocations par la municipalité. Une grave décision que l’équipe municipale a justifiée par le fait que ceux qui ne travaillent pas, ont bien le temps de prendre soin de leur jardin et de leur maison. L’état des logements sera régulièrement contrôlé par les autorités. Source : Hirado.hu

Le chômage poursuit sa baisse, à 10,7%

5 janvier 2011 à 11 h 39 min 0 commentaire

Le taux de chômage s’établissait à 10,7% de la population active sur le trimestre septembre-novembre, en baisse de 0,2 points par rapport à la période août-octobre (10,9%), selon des chiffres publiés ce mercredi matin par l’Institut national de statistiques KSH.

Le chômage en légère baisse sur la période Juillet-Août

Le chômage en légère baisse sur la période Juillet-Août

28 octobre 2010 à 12 h 31 min 0 commentaire

Le bureau national des statistiques (KSH) vient de publier aujourd’hui jeudi les derniers chiffres de l’emploi concernant la période juillet-août-septembre. La moyenne du taux de chômage sur cette période s’établit à 10,9% de la population active. Après avoir atteint un pic à 11,8% sur le premier trimestre 2010, la courbe du chômage est en baisse constante depuis, à l’exception de la période juin-août durant laquelle il avait légèrement augmenté.

Le chômage se stabilise, à 11,0%

29 septembre 2010 à 10 h 19 min 1 commentaire

Selon les dernières données, concernant la période juin-juillet-août, publiées par l’Office national de statistiques (KSH), le taux de chômage s’est stabilisé en Hongrie par rapport au trimestre précédent, à 11,0%. Le nombre de chômeurs est désormais établi à 471.000, en augmentation de 52.000 par rapport à la même période l’année précédente, soit une augmentation de 12%. Le taux de chômage pour les hommes est de 11.3%, contre 10.7% ^pour les femmes. Sans surprise, les jeunes sont particulièrement touchés. Plus d’un quart des 15-24 ans (27,3%) est au chômage. Ils représentent 17,3% du nombre total des chômeurs. 10.1% des 25-54 ans connaissent le même sort. Enfin, plus de la moitié de ces chômeurs (53.7%) subissent un chômage de longue durée, supérieure à une année. La durée moyenne au chômage est de 18,6 mois, soit 2,3 mois de plus qu’un au auparavant.

Opel donne un coup d’accélérateur en Hongrie

Opel donne un coup d’accélérateur en Hongrie

22 septembre 2010 à 22 h 37 min 3 commentaires

Le ministère hongrois de l’Economie a enfin eu une bonne nouvelle à annoncer ! Le constructeur automobile allemand Opel, propriété du groupe General Motors, s’est engagé à investir 500 millions d’euros pour agrandir et moderniser son usine hongroise de Szentgotthárd, dans l’ouest du pays au contact de la frontière autrichienne.

Le placebo des chiffres du chômage

Le placebo des chiffres du chômage

27 août 2010 à 14 h 01 min 0 commentaire

Mercredi, le bureau central des statistiques a confirmé le recul du chômage chez les 15 – 64 ans en Hongrie, amorcé en mars dernier. Entre février et avril, le taux de chômage était de 11,8%. Entre mars et mai, il était de 11,4%. Entre avril et juin il était de 11,1%. Entre mai et juillet (dernières estimations), il est encore descendu à 11,0%. Par rapport à 2009 sur les mêmes périodes, il n’y a cependant pas de quoi fanfaronner, sans même parler des indicateurs de la pauvreté croissante en Hongrie.

Source : www.KSH.HU

Le chômage en léger recul

29 juin 2010 à 10 h 25 min 0 commentaire

Selon les derniers chiffres du chômage publiés aujourd’hui même par l’Office Central de Statistiques (Ksh.hu), le taux de chômage s’est établi à 11,4% de la population active sur la période Mars-Mai, contre 11,8% sur la période février-avril.

Le chômage toujours à la hausse

Le chômage toujours à la hausse

19 avril 2010 à 8 h 07 min 0 commentaire

La courbe du chômage a continué de grimper de décembre à février, pour atteindre 11,4% de la population active, selon KSH. Viktor Orban, le probable futur premier ministre, a largement fait campagne sur le thème du chômage, et promis la création d’un million d’emplois au cours de son mandat.

Pas assez de Hongrois travaillent selon Eurostat

Pas assez de Hongrois travaillent selon Eurostat

16 mars 2010 à 17 h 40 min 4 commentaires

La Hongrie est l’un des pays où le taux d’emploi est le plus faible de l’Union Européenne, a rapporté hier le Bureau Central des Statistiques. Le taux d’emploi pour la classe d’âge des 15-64 ans était de 55,4% l’année dernière en Hongrie. Un taux très bas par rapport à une moyenne européenne de 64,8%. Seul Malte a réussi a faire pire que la Hongrie avec un taux d’emploi de 54,9% pour la même classe d’âge. Le taux hongrois reste très stable par rapport aux dix dernières années, alors que la moyenne européenne a légèrement augmenté pendant la même période. Le nombre de personnes possédant un emploi en 2009 était de 3,78 millions. 98 000 emplois de moins qu’en 2008; alors qu’en Europe la tendance est à la hausse (légère hausse mais hausse tout de même). En 2008, Malte était déjà le pays de l’Union Européenne avec le plus faible taux d’emploi pour la classe d’âge des 15-64 ans avec un taux nettement plus faible qu’en 2009: 55,3%. La Hongrie était déjà en avant dernière position des pays européens de ce classement avec un taux de 56,7%. La moyenne des pays de l’UE était de 65,9% en 2009. En 2009, 61% des hommes et 50% des femmes âgés de 15 à 64 ans avaient un emploi. Le taux d’emploi des 25-54 ans, groupe considéré comme le meilleur âge de travail, était de 72,9%. Taux qui reste inchangé depuis 2008, et 5,4 points en dessous de la moyenne européenne. La Hongrie reste au niveau de l’emploi l’un des plus mauvais élèves de l’Union Européenne. Tandis que le taux d’emploi dans l’Union Européenne, en moyenne, augmente, la Hongrie, déjà dans une situation difficile (en avant dernière position), n’arrive pas à augmenter le sien. Un véritable challenge pour le gouvernement à venir… A noter : Le taux d’emploi est obtenu en divisant le nombre de personnes occupées âgées de 15 à 64 ans par la population totale de la même tranche d’âge. La population occupée comprend les personnes qui, durant la semaine de référence et pendant une heure au moins, ont accompli un travail pour une rémunération ou un profit ou qui, n’ayant pas travaillé, avaient néanmoins un emploi dont elles étaient temporairement absentes. (Eurostat)

Les salariés de Philips ne veulent pas entendre parler de la Hongrie

Les salariés de Philips ne veulent pas entendre parler de la Hongrie

15 février 2010 à 10 h 23 min 0 commentaire

Il semble que la proposition de reclassement à Székesfehérvár en Hongrie ne soit pas une option pour les employés du site de Philips à Dreux. Malgré la lettre recommandée adressée par la direction locale de Philips leur demandant de ne pas se présenter à leur poste lundi, pour cause de fermeture immédiate et définitive de leur site de production, les employés se sont présentés à leur travail ce lundi matin pour constater le blocage du site. Il ressort d’une assemblée générale, tenue devant l’usine, que les syndicats contestent l’analyse de la direction selon laquelle leur activité est déficitaire car elle s’intègre dans une branche électronique largement bénéficiaire. L’intersyndicale demande à tous les salariés de se présenter à leur travail dans les jours à venir car un huissier sera mandaté pour constater que le site est inaccessible. Elle envisage de porter l’affaire devant la justice pour obtenir l’annulation de la procédure. Articles liés  : Le site Philips de Dreux reclasse en Hongrie

Le site Philips de Dreux reclasse en Hongrie

Le site Philips de Dreux reclasse en Hongrie

14 février 2010 à 22 h 32 min 5 commentaires

Avis aux 212 salariés désespérés de l’usine Philips de Dreux qui viennent d’apprendre ce weekend la fermeture de leur site de production : Des opportunités de reclassement existent au sein du groupe ! Dans une usine en Hongrie… pour 450 euros par mois… En raison des pertes enregistrées sur le site de Dreux depuis 2007, à hauteur « d’environ 20 millions d’euros sur l’année 2009, l’activité d’assemblage de téléviseurs de Philips Dreux s’est arrêtée le 12 février 2010. L’arrêt de cette activité entraînera la suppression de 212 emplois », a annoncé la direction du site au cours d’une conférence de presse, samedi soir. Les employés du site se sont vu remettre une lettre recommandée les invitant à ne pas se présenter à leur poste ce lundi matin, puis une seconde précisant la liste des postes disponibles en reclassement. C’est ainsi qu’un certains nombre de salariés, dont le nombre exact reste encore indéterminé, se sont vu proposer des postes d’opérateurs dans une autre usine du groupe Philips, à Székesfehérvár en Hongrie. Seule condition émise pour avoir la chance de décrocher l’un de ces précieux postes : «la pratique de la langue hongroise est requise ». Soyons sérieux, pas un de ses employés ne pratique le hongrois ni n’est prêt à déménager à l’étranger pour un salaire de 450 euros, soit plus de deux fois inférieur à un SMIC français. Philips le sait pertinemment, mais la loi l’oblige à proposer ce type de reclassements, sans que cela n’atténue en rien l’aspect scandaleux de telles pratiques. Estimant que cette décision de Philips de fermer l’usine de Dreux est « illicite », la CGT a annoncé que les avocats du comité d’entreprise et des syndicats allaient chercher une voie de recours, et invité les employés à se rendre à leur poste de travail lundi matin. « Je ne parle pas le hongrois », un employé de Philips à Dreux Les caméras de TF1 ont glané quelques réactions des employés de l’usine, dimanche pour le JT de 20h. « Je ne sais pas parler hongrois, c’est dommage », a lâché un salarié de 21 ans d’ancienneté, entre dépit et ironie. « On propose un reclassement en Hongrie pour 450 euros par mois en parlant le hongrois à des salariés qui travaillent ici depuis 20 ans, c’est vraiment se foutre de la gueule du monde, et je pèse mes mots. », Antonio Péruchat, représentant syndical à la CGT. « C’est une multinationale remplie de voyous et dans cinq ans les Hongrois connaitront le même sort », prédit Manuel Georget, délégué syndical CGT. En réalité, cela leur est déjà arrivé. C’était en 2003, quand environ 500 ouvriers hongrois ont été « laissés sur le carreau », Philips délocalisant sa production de Szombathely en Chine. Les employés de Dreux ne sont donc pas les premiers à subir l’appétit de Philips. Mais cela ne suffira pas à atténuer leur colère. Articles liés: Licenciements chez General Electric L’enseignement prend cher

L’enseignement prend cher

29 septembre 2009 à 9 h 31 min 0 commentaire

Depuis la rentrée, ce sont 6576 postes d’enseignants qui ont été supprimés en Hongrie, selon le Ministère de l’Education Nationale. Ce chiffre inclue 600 départs à la retraite, dont ceux qui ont cessé d’enseigner volontairement. Le nombre de licenciements purs et simples n’a cependant pas été transmis.

La Hongrie en pleine récession

La Hongrie en pleine récession

14 août 2009 à 18 h 54 min 0 commentaire

Selon les chiffres provisoires du KSH, le Bureau Central des Statistiques, le Produit Intérieur Brut de la Hongrie a reculé de 2,1 % au deuxième trimestre de cette année. Il enregistrerait ainsi une baisse de 7, 5 % en glissement annuel.