Sziget Jour 1 : de la musique hongroise pour tous les goûts

Ce mercredi marque l’ouverture officielle de toutes les scènes. C’est l’occasion pour les festivaliers non munis d’un pass camping de (re)découvrir des groupes phares de la musique hongroise, notamment à MR2, espace de l’île exclusivement réservé à la scène magyare. Avec la tête d’affiche Quimby, qui jouera à partir de 21h30, 3 autres groupes locaux, aux styles diamétralement opposés, méritent à cette occasion un coup de projecteur : il s’agit de Csik Zenekar, Irie Maffia et Alvin és a Mókusok.

Csik Zenekar, scène Musique du monde à 18h15

Depuis 1988, Csik Zenekar est un groupe de musique folk traditionnelle hongroise, porté par la merveilleuse voix de sa chanteuse Marianna Majorosi. La formation, composée de 7 musiciens, est bien connue des hongrois pour avoir  fait le « buzz » à deux reprises dans le passé : en 2000, tout d’abord, pour avoir été choisi pour représenter la délégation hongroise aux Jeux Olympiques de Sydney puis, d’une manière plus tragique, en 2002, lorsqu’il fut à deux doigts de perdre son violoniste János Csik, à la suite d’un terrible accident de voiture. Miraculeusement remis de ses graves blessures, l’artiste enchaine les succès avec les Csik Zenekar depuis.

Irie Maffia avant Quimby, MR2, 18h45

Pour les visiteurs venus de Budapest, expatriés y compris, il n’est plus nécessaire de présenter le collectif Irie Maffia. Né il y a seulement 5 ans, ce groupe aux accents reggae-dance hall teintés de funk, de hip-hop et de rock, est rapidement devenu l’une des formations préférée de la capitale hongroise. Participant à la quasi-totalité des festivals du pays, le groupe et son « sound system » animent tous les mardis une soirée au Corvintéto.

Irie Maffia est aussi un des rares groupes alternatifs hongrois a s’exporter un peu en Europe, en France notamment. Dommage qu’ils soient remplacés à la dernière minute de la programmation du Cap festival en Occitanie, où ils devaient jouer vendredi 20 août. Ils ne mesureront donc pas leur groove au funk jazz du groupe Sfonx, membre du « Grollektif » bien connu du côté de Perrache, à Lyon. Une prochaine fois…

Après Irie Maffia, Quimby se produira sur MR2, à partir de 21h30 (voir notre article consacré au groupe et son concert de ce soir)

Pogo hongrois à l’A38

Pour les fans de pogos, le groupe de punk hongrois le plus célèbre, Alvin és a Mókusok, se produira sur la scène A38. Très populaire en Hongrie depuis la fin des années 90, le groupe originaire de Nyiregyhaza, souvent considéré comme l’équivalent magyar de NOFX, débarquera au tout petit matin, à 1h30, juste après les punks californiens de Bad Religion. Une bonne occasion pour les étrangers de s’époumoner en compagnie des fans hongrois sur le fameux tube du trio « Kurva élet » et d’apprendre, le temps de cette chanson, quelques mots magyars essentiels pour s’intégrer à la population locale.

Articles liés :

Notre « sélection » Sziget 2010 (jours 1 et 2)

Sziget 2010 et les külföldiek

Sziget : le Jour 0 en hommage à Tamas Cseh

« Kispál » à Sziget, bouquet final d’une histoire 100% magyare

Sziget fesztival en chiffres

Un commentaire

  1. Il est effectivement dommage que Irie Maffia ne vienne pas au Cap Festival mais Sena est enceinte et ne se produira donc pas avec le groupe… Ils ont donc préféré annuler en dernière minute plutôt que de faire les choses à moitié…

    Nous attentons tous vivement le moment où Sena pourra remonter sur scène !

    Et le Cap Festival reste un festival très sympathique à faire !!…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 7 = 49

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>