SzDSz – MDF: l’alliance de circonstance

Le SzDSz (parti de l’alliance des libéraux libres) et le MDF (forum démocratique hongrois) ont prévu de coopérer dans les circonscriptions de Budapest pour les élections législatives d’avril prochain, mais n’auront pas de listes communes au niveau national.

Du point de vue des tendances politiques de chacun des deux partis, l’union semble pour le moins étrange. Le SzDSz est un parti libéral économiquement et socialement – plutôt « de gauche », même si le terme est à prendre avec des pincettes, la distinction gauche-droite n’étant pas la même en Hongrie qu’en France. Le MDF est quant à lui un parti conservateur, assez proche du Fidesz idéologiquement, mais aujourd’hui considéré comme moins populiste. Les deux partis (Fidesz-MDF) ont formé une coalition gouvernementale entre 1998 et 2002. Lors des élections de 2002, ils avaient fait listes communes, et ont perdus face à la coalition… MSzP-SzDSz. En 2006 la direction du MDF a presque retiré ses candidats des élections pour laisser place au Fidesz, mais n’en a pas officiellement décidé ainsi, et ce n’est que personnellement que certains candidats MDF se sont retirés des listes.

Quand les anciens ennemis deviennent amis…

Le SzDSz a longtemps été proche du MSzP. A l’issue de 3 des 5 élections législatives hongroises depuis le changement de régime, le SzDSz a fait partie des gouvernements de coalition « de gauche » MSzP-SzDSz. Ce n’est qu’il y a deux ans, en 2008, que le SzDSz a quitté la coalition, en pleine gouvernance, laissant le MSzP seul au pouvoir pour la première fois.

Les partis SzDSz et MDF ont toujours été opposés historiquement en appartenant respectivement aux deux grandes coalitions ennemies depuis 20 ans. Tout n’est pourtant pas si simple. L’actuel candidat MDF au poste de Premier Ministre, Lajos Bokros (voir illustration), fut Ministre des Finances en 1995, dans un gouvernement de la coalition MSzP-SzDSz. Autre anecdote, l’ancien président du SzDSz Gabor Fodor (2008 – 2009) et ancien ministre, fut l’un des membres fondateurs du Fidesz, qu’il quitta en 1993. Malgré ces quelques faits, les positions plus centristes de certains politiciens et les retournements de veste, nous pouvons affirmer que du point de vue des idées politiques et historiquement, le SzDSz et le MDF ont toujours été bien distincts, voire ennemis, et n’ont que peu d’affinités politiques. A l’époque où les deux partis étaient non seulement les plus importants du pays mais aussi au top de leur popularité, au moment des premières élections libres en 1990, les conflits et dissensions entre le Premier Ministre József Antall (MDF) et le Président (du parti d’opposition SzDSz) Árpád Göncz étaient notoires et d’ordre politique.

Cependant une coopération est prévue dans les circonscriptions de la capitale.

Pourquoi ?

Lors d’élections législatives en Hongrie, pour que les membres d’un parti politique puissent accéder au Parlement, la condition sine qua non est d’obtenir au moins 5% des voix. Avec des sondages qui prévoient environ 3% d’intentions de votes pour le MDF et 1% pour le SzDSz, la coopération entre ces partis augmente largement leurs chances de pouvoir accéder au Parlement, accès quasi-improbable autrement. Nul doute que les plus modérés des deux groupes trouveront quelques points d’accords sur le terrain budapestois, mais ne soyons pas dupes, il s’agit là d’un instinct de survie électorale.

Articles liés :

Législatives : la bataille peut commencer

Solyom rencontre Imre Forgacs, l’intérimaire à la Justice

Solyom avec 8 mois de retard

Ensemble, tout devient possible ?

Le SzDSz y croit encore

Le MSzP a trouvé son martyr

Orban déjà Premier Ministre ?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 + 9 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>