Selon Greenpeace, MAL continue de polluer

Selon les résultats de tests commandés par Greenpeace et effectués par deux laboratoires indépendants, l’usine Magyar Aluminium, responsable de la tragédie du 4 octobre, continue de polluer son environnement.

« MAL continue de déverser dans les eaux naturelles des matériaux hautement polluants issus de ses réservoirs de boue rouge ». Selon l’ONG, l’entreprise pallie le manque de sites de stockage par un « système de drainage illégal », via les cours d’eau locaux. « La teneur en arsenic, aluminium et carbone organique de l’eau dans le ruisseau Torna dépasse largement les limites [...], malgré l’utilisation de plâtre et d’acide ».

Photo : HU-lala

Le laboratoire indépendant hongrois ayant réalisé les tests – Balint Analitika- a demandé à la Commission de l’Union européenne « d’agir sans délai pour que le gouvernement hongrois arrête de menacer la nature, la faune et les hommes ». Les accusations sont lourdes et mettent  en cause la gestion du gouvernement hongrois à un moment où il est particulièrement vulnérable, puisqu’exposé aux critiques de Bruxelles.

Ayant perdu sa dimension spectaculaire, l’histoire n’intéresse plus grand monde, et pourtant elle est loin d’être terminée. Les travaux de nettoyage et de réparation sont encore en cours et de forts soupçons de détournement et de corruption pèsent sur l’utilisation des fonds  collectés pour venir en aide aux sinistrés.

Articles liés :

Boue rouge : les travaux de nettoyage suivent leur cours

Sous la boue rouge… la corruption?

Boue toxique : Bruxelles critique mais ne poursuivra pas la Hongrie

Catastrophe d’Ajka : L’état d’urgence prolongé de trois mois

Les victimes de la boue rouge obtiennent des promesses

Les victimes de la catastrophe industrielle se mobilisent

Boue toxique : l’autre vérité

2 Commentaire

  1. Finalement, plus ça change, et plus c’est la même chose.

  2. Un article de « Marianne » sur le salon de l’agriculture à Paris.

    La hongrie peut-elle encore sauver son agriculture de qualité ?

    Il faudrait y penser pour le 15 mars.

    http://www.marianne2.fr/pericolegasse/Le-salon-de-la-bonne-conscience-agricole_a47.html

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 2 = 5

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>