Qui a peur de la Grande Hongrie?

Il n’y a pas que la loi sur les médias qui pourrait faire des vagues pendant la présidence hongroise de l’Union européenne. Déterrer les vieux démons de l’Europe centrale risque aussi de placer Budapest en porte-à-faux avec ses partenaires européens et de déplaire fortement à Bruxelles…

Il appartient au pays assurant la présidence tournante de l’UE de décorer l’atrium du siège du Conseil de l’Union européenne à Bruxelles. Une aire de lecture où l’on peut consulter les œuvres d’auteurs hongrois a donc été aménagée, tout comme une étagère en forme de Rubik cube, etc. Mais surtout, un tapis grand de 202 m² représentant « L’histoire et la culture hongroises rêvées », où prennent place des artistes comme Liszt et Vasarely, des grands fondateurs de la Hongrie comme Szent Istvan ou Szent Lászlo et des symboles nationaux comme la cocarde tricolore et le Turul (photo).

Le Hic, c’est que cet héritage historique et culturel magyar ne s’arrête pas aux frontières administratives actuelles du pays (tracées par les vainqueurs de la 1ère GM en 1920), mais empiète largement sur des régions appartenant aujourd’hui aux pays voisins de la Hongrie. Ainsi s’est glissé dans cette composition l’objet du scandale : une carte du Royaume de Hongrie de l’époque de la révolution et de la guerre d’indépendance de 1848. Une époque où elle possédait une grande partie de la Roumanie, de la Slovaquie et de la Serbie.

Budapest a démenti être animée de sentiments irrédentistes ou même que cette œuvre – de Lívia Pápai et validée au préalable par le Ministère hongrois des Affaires Etrangères – traduise une nostalgie de la Grande Hongrie, mais cela fait grincer les dents de plusieurs députés européens à Bruxelles. A sembler ne pas vouloir tourner la page du traité  Trianon qui a démantelé son royaume, la Hongrie agace souverainement les libéraux à Bruxelles, pour qui l’expérience historique hongroise est complètement étrangère. Et Viktor Orbán, qui agit comme s’il était le premier ministre de 15 millions de Hongrois*, les agace encore plus.

Le droit de vote pour les minorités magyares ?

Beaucoup plus concret que ce symbolique tapis géant : l’octroi probable du droit de vote aux Hongrois du bassin des Carpates possédant la citoyenneté hongroise, à qui Budapest  distribue déjà des passeports sans conditions de résidence depuis le 1er janvier. Il s’agit d’un enjeu géopolitique majeur pour l’Europe centrale, car cela reviendrait à déplacer les frontières politiques de la Hongrie pour les superposer à ses frontières ethniques. Quelques 2,5 millions de personnes d’origine hongroise sont potentiellement concernées, mais bien sûr, toutes ne chercheront pas à profiter de la « générosité » de Budapest. Bien que le ministre des affaires étrangères János Martonyi ait affirmé directement à Hulala, au cours de sa visite à Paris le 10 janvier dernier, que le projet n’était pas encore gravé dans le marbre, tout dans les déclarations et la politique du premier ministre Orbán indique que sa réalisation n’est plus qu’une question de temps. [Un prochain article de Hu-lala sera dédié à ce sujet].

Janos Martonyi à Paris le 10 janvier (François Gaillard_Hu-lala)

L’Europe aura beau jeu de pousser des cris d’orfraie, elle ne fera pas reculer la Hongrie sur cette question. Premièrement car elle n’en a pas les compétences juridiques et deuxièmement car d’autres Etats de l’Union ont aussi massivement accordé le droit de vote à leurs citoyens sans conditions de résidence, parmi lesquels… la Roumanie. Il est aussi difficilement imaginable que Viktor Orbán renonce à l’un des grands projets de sa vie politique : devenir celui qui a « rassemblé une nation hongroise injustement divisée par l’Histoire ». Ce n’en est donc certainement pas terminé des incompréhensions entre Budapest et Bruxelles…

La Grande Hongrie, un spectre parfois bien pratique

Ce spectre de la Grande Hongrie est souvent agité par les adversaires de Budapest pour dénigrer le pays, à commencer par ses voisins, très enclins à entrevoir le retour de l’irrédentisme magyare. En 2009, la Slovaquie ne s’était pas privée d’actionner ce levier auprès de Bruxelles pour défendre une loi linguistique à l’encontre de la minorité hongroise. De la même manière, de nombreux journalistes d’Europe de l’Ouest ont tracé un parallèle entre la loi sur les médias récemment adoptée et une « fascisation » de la société hongroise avec « la montée » du parti Jobbik. Contredisant par là même les analystes politiques hongrois qui estiment que les plus beaux succès électoraux de ce parti sont derrière lui et qu’il est dorénavant pratiquement hors-jeu.

*En référence à Antall Jozsef, chef du premier gouvernement post-communiste, se déclarant « le premier ministre de 15 millions de Hongrois ».

Articles liés :

Le droit de vote aux Hongrois des pays voisins ?

 

Les Magyars de Roumanie à l’assaut des passeports hongrois !

Gros succès en perspective pour la double-citoyenneté

 

Un site web pour « décrocher » la citoyenneté hongroise

Double citoyenneté : une loi plébiscitée dans le flou

 

Double citoyenneté : le projet avance

Orbán écrit « le grand livre de la nation hongroise »

 

Minorités hongroises : le grand jour ?

 

 

Vive le «Jour de l’unité nationale» !

45 Commentaire

  1. C’est donc l’histoire d’un peuple, qui s’est implanté en europe centrale, par la force et la monarchie.

    Il y a récupéré les meilleures terres, sur une grande superficie, et en voudrait encore plus.

    Mais comme la France a peu de chance de récupérer ses anciennes colonies, la Hongrie a, elle aussi, peu de chance de récupérer les siennes.

  2. Disons que c’est un peu différent, car les Français se foutent de récupérer les anciennes colonies après 50 ans, alors que les Hongrois fantasment toujours sur les territoires perdus il y a 90 ans et dont presque plus personne n’a connu ; tout en pensant que tous les habitants de ces territoires étaient malheureux, alors que les Slovaques, les Roumains etc. vivant en Hongrie à l’époque étaient bien contents de cette division.
    De plus les différents gouvernement français (avant l’arrivé de Sarkozy à la Présidence) s’efforçaient d’entretenir de bonnes relations avec les gouvernements des anciennes colonies afin d’y faciliter les affaires, implanter des base militaires, avoir des alliés etc. bref des manœuvres politiques payantes sur le plan international et diplomatique. Par conséquence il y a peu de frustration côté français et pas mal d’avantages finalement.
    En revanche, j’ai quand même l’impression que les politiciens hongrois ont plutôt joué la carte du conflit avec les pays voisins gagnant des territoires plutôt que la carte de la diplomatie. Résultat, 90 ans passés et toujours aussi frustrés…

  3. Igen! Magyarország frusztrált szomszédai még mindig rettegnek Nagy-Magyarországtól! Bűntudat van bennük, és rettegnek az igazságtól: hogy Trianonban igenis igazságtalanság történt a magyarokkal! A több mint 1000 éves ősi magyar területeket elrabolták a magyaroktól fondorlatos aljas hazugságokkal! Egyszerű tolvajok! No ehhez a franciák is rendesen besegítettek!
    Európa remélem ébred, és látja, hogyan bánnak az elszakított területeken élő magyarokkal! Naponta alázzák , mocskolják őket és hamis színben tüntetik fel Magyarországot!

  4. N’oublions pas que la Grande Hongrie a existé pendant pres de 1000 ans…. Alors ayons de la compassion pour le peuple hongrois et acceptez que cela fasse mal aux hongrois encore aujourd’hui, reconnaissez la sagesse et la retenue des hongrois qui ne revendiquent pas les territoires d’avant Trianon (a part une minorité). Que dirait les Francais si on leur avait emputé 2/3 de leur territoire a l’issue de la premiere guerre mondiale? La Bretagne et la Normandie au Royaume Uni, l’Alsace-Lorraine a l’Allemagne (que la France a su récupérer a l’occasion d’un conflit armé), la Provence et la Cote D’azur a l’Italie, le pays Basque a l’Espagne…
    Faut arreter de diaboliser le gouvernement hongrois et la Hongrie, donner la nationalité hongroise au magyar hors frontiere n’est pas équivalent a récupérer les territoires d’avant Trianon. Persone ne s’offusque que tel est le cas pour les roumains vivant hors de Roumanie, comme le note si bien l’article de Hulala.

  5. Zoulou!

    Köszönöm az együttérzést.

  6. A lire les propos de Zoli, il est facile de voir que c’est lui le frustre! Tout autant que les autres nationalistes de jobbik and co! Arretez de vivre dans le passe et essayez d’aller de l’avant et de changer les choses.
    Plutot que de tergiverser sur Trianon et la grand hongrie, ils feraient mieux de s’occuper de la corruption et de remettre la Hongrie sur pied..Pour l’instant elle est a genoux, penchant vers l’avant, pret a s’effondrer! C’est pas en pleurant que ca va avancer..

  7. en 1848 déjà le notion du « Roumanie » ou « Slovaquie » n’existait pas. Alors je comprends pas cet hystérie….

  8. @softy;Nudiworld Vous connaissez pas l’histoire…. on parle pas de colonie de Hongrie… on parle sur les territoires qui étaient au moins 50% de hongrois… La proportion des peuple (hongrois- non hongrois) s’est change pendant Marie-Thérèse parce que cause des guerre contre les ottoman et a cause des guerre protestant catholique. Le pays était dépeuplé. Ensuite après le II. Guerre Mondial….Imaginez! avant la guerre la proportion des Slovaque était sous 50% !!!!! Mais L’état Tchécoslovaque ont vire 98% des Allemands (La région de Spisska (Zips en allemand Szepesség en hongrois) etait majoritairement allemand et environ 30% des hongrois etaient force a quitter leur bien… et quitter le pays. jusqu’à 2011 ni la République Tchèque, ni Slovaquie ont pas paye aucun de des dédommagement…. Alors les hongrois sont quoi????

  9. En plus personne veut changer les frontières.. mais les souvenirs de la cultures hongroises architecture le lieu de naissance des personnage important Liszt a ne en Hongrie, qui actuellement Autriche, Ady est né en Hongrie qui actuellement Roumanie.. Rákóczi a ete enterre en Hongrie, mais maintenant se trouve en Slovaquie… Alors faut oublie notre h’histoire et culture de 1000 ans parce que ca derange quelque idiots et debils??? Ma reponse: NON et je suis pas seul

  10. En europe centrale, le traité de trianon et la Grande Hongrie est un vrai point Godwin en général.

    Personne ne songe sérieusement que la Hongrie souhaite et encore moins ai la capacité de récupérer les territoires perdus chez ses voisins ou même au sein de la Hongrie.

    Quoi que l’on en dise, le traité de Trianon était profondément injuste au regard de la situation de peuplement de l’époque et absurde au sens que pour offrire à des minoritées des pays-nation où il seraient majoraires, on créaient des entités avec des proportions de minoritées identiques.
    Dans ce cadre, la rareté des référundum et les conditions de déroulement de ces derniers étaient révélateurs que dans cette affaire on se préocupait bien peu « du peuple ».
    C’est que que reprochent les hongrois, c’est que même de vastes territoires peuplés à 95% de hongrois ai été cédé à ces nouveaux états-nations.

    Et non, on ne peut faire aucune comparaison raisonable entre ces territoires perdus et des colonies.

    En revanche il est erroné de considérer que tous les territoires perdus faisaient partie de la Hongrie millénaire. Le territoire croate, bien que réguliérement lié à la couronne hongroise n’en fesait pas à strictement partie.

    Mais les mouvements de population plus ou moins forcés du XXème siècle font qu’aujourd’hui il serait absurde de réclamer ces territoires. Mais la Hongrie est en droit d’offrir la citoyenneté à des populations, résident étranger, qui le souhaitent. Bien des nations le font à travers le monde, depuis la Roumanie jusqu’en Israel.
    De plus c’est un moyen pour la hongrie de résoudre ses problèmes démographiques par l’immigration sans pour autant se confronter à une problématique d’intégration difficile.

  11. Zoli.
    Amit ìrsz ugyanolyan hamis színben tüntetti fel szomszédainkat mint amelyel vàdolod öket miiràntunk.

    Ès nem tuddom mi ellen reteghetnének. Magyarorszàg mai hadviselése senkit sem fenyegethet. Talàn Szlovàkiàt … maximum.

  12. il faut pas oublier Tianjin non plus! :) http://fr.wikipedia.org/wiki/Tianjin

    Royaume de Hongrie était Royaume-Uni Uni avec la Croatie.. juste d’être précis

  13. Qui a peur de la Grande Hongrie? Mais d’abord pourquoi peur? Quelqu’un n’a la conscience tranquille? Mais si on veut à tout prix donner une réponse à cela : personne! La France a suffisamment nuit à la Hongrie en la diminuant considérablement (Trianon), alors qu’elle s’est efforcée de conquérir encore plus de colonie (DOM-TOM). Si un pays devrait avoir peur, c’est bien la France (dirigée par un descendant hongrois), car elle est loin d’avoir résolu les graves problèmes (séparatistes de tout genre, Corse, ETA, … sans parler des Îles…!). La Hongrie, bien que tronquée par l’injustice française de l’époque, est plus unie que par exemple la France (où la xénophobie, le racisme coexistent avec plusieurs millions de pas français, mais alors pas français du tout, ni d’origine, ni de mentalité… et donc ni de patriotisme! Qu’on se le dise!). Qu’est-ce qu’on vient d’emmerder la Hongrie maintenant et surtout la France? Que cette dernière soit heureuse d’avoir trouvé un marché (Lyonnaise des eaux, EDG-GDF, Metro, Auchan,….et que sais-je… des centaines d’entreprises françaises), Faut quand-même pas cracher dans la soupe!
    Nudiworld et Softy : arrêtez de dire des conneries et retournez à l’école pour y apprendre encore un peu d’histoire! Quelle débilité que de comparer le territoire de la Hongrie avec les colonies volées (pillées, violées, massacrées,…) de la France? La Hongrie était dans son pays. La France volait celui des autres! Nuance! … et cette connerie énorme (Softy)… »implanter des base militaires dans les colonies française… », pour vous c’est de la diplomatie? Mais savez-vous donc, cher ignare, qu’en Algérie des régions entières sont irradiées, inexploitables pendant des centaines d’années (cadeau de la France), idem pour les DOM-TOM?
    Woodrow : vous alors, vous avez manqué une occasion de vous taire! La Hongrie vie dans la passé? Dites, quand est-ce que les français apprennent à compter leur monnaie? Il fallait passer à l’euro pour que les vieux français comprennent que l’ancien franc est fini depuis belle lurette! Là, ils comptent en ancien euro peut-être? Quant à la Hongrie qui à genoux (d’ailleurs, on dit « sur les genoux », c’est à l’église qu’on est à genou!), sachez que la France est sur le cul! Pas mieux! Dites-moi tout bas, Sarco a avoué combien de milliards d’Eu de dette de la France??? Alors??? Ah oui, vachement facile de vivre avec des crédits, disant qu’on est un pays riche (et être endetté pour des siècles !).

  14. Qui a peur de la Grande Hongrie? Mais d’abord pourquoi peur? Quelqu’un n’a pas la conscience tranquille? Mais si on veut à tout prix donner une réponse à cela : personne n’a peur! La France a suffisamment nuit à la Hongrie en la diminuant considérablement (Trianon), alors qu’elle s’est efforcée de conquérir encore plus de colonie (DOM-TOM). Si un pays devrait avoir peur, c’est bien la France (dirigée par un descendant hongrois), car elle est loin d’avoir résolu les graves problèmes (séparatistes de tout genre, Corse, ETA, … sans parler des Îles…!). La Hongrie, bien que tronquée par l’injustice française de l’époque, est plus unie que par exemple la France (où la xénophobie, le racisme coexistent avec plusieurs millions de pas français, mais alors pas français du tout, ni d’origine, ni de mentalité… et donc ni de patriotisme! Qu’on se le dise!). Qu’est-ce qu’on vient d’emmerder la Hongrie maintenant et surtout de la part de la France? Que cette dernière soit heureuse d’avoir trouvé un marché (Lyonnaise des eaux, EDG-GDF, Metro, Auchan,….et que sais-je… des centaines d’entreprises françaises), Faut quand-même pas cracher dans la soupe!
    Nudiworld et Softy : arrêtez de dire des conneries et retournez à l’école pour y apprendre encore un peu d’histoire! Quelle débilité que de comparer le territoire de la Hongrie avec les colonies volées (pillées, violées, massacrées,…) de la France? La Hongrie était dans son pays. La France volait celui des autres! Nuance! … et cette connerie énorme (Softy)… »implanter des base militaires dans les colonies française… », pour vous c’est de la diplomatie? Mais savez-vous donc, cher ignare, qu’en Algérie des régions entières sont irradiées, inexploitables pendant des centaines d’années (cadeau de la France), idem pour les DOM-TOM?
    Woodrow : vous alors, vous avez manqué une occasion de vous taire! La Hongrie vie dans la passé? Dites, quand est-ce que les français apprennent à compter leur monnaie? Il fallait passer à l’euro pour que les vieux français comprennent que l’ancien franc est fini depuis belle lurette! Là, ils comptent en ancien euro peut-être? Quant à la Hongrie qui à genoux (d’ailleurs, on dit « sur les genoux », c’est à l’église qu’on est à genou!), sachez que la France est sur le cul! Pas mieux! Sarco a avoué combien de milliards d’Eu de dette de la France??? Alors??? Ah oui, vachement facile de vivre avec des crédits, disant qu’on est un pays riche (et être endetté pour des siècles !).

  15. Et bien en voyant les commentaires de certains francophones, je réitère ce que j’ai écrit
    « les Hongrois fantasment toujours sur les territoires perdus il y a 90 ans et dont presque plus personne n’a connu » « Résultat, 90 ans passés et toujours aussi frustrés… »
    « il y a peu de frustration côté français et pas mal d’avantages finalement » .

    Certains d’entre vous peuvent être révisionnistes, nationalistes, jouer sur des nuances d’histoire de géographie ou même de vocabulaire (colonies / territoires par exemple), rêver de l’effondrement de la France sur le plan économique ou même territorial (ETA, Corse etc.), crier à l’injustice unilatérale du traité de Trianon (car finalement seuls les Hongrois s’en plaignent, c’est un peu une habitude nationale )… Néanmoins le constat est navrant pour vous mais bien réel : la Hongrie a perdu la 1ere Guerre Mondiale et les vainqueurs (dont la France) ont fait payer le prix fort aux perdant ; c’est ainsi après la Guerre, c’est la loi du plus fort (et pas celle des Hongrois).
    La Hongrie est en conflit avec la plupart des ses pays voisins et est isolée sur le plan diplomatique (puis qu’outre la France, les Hongrois ont aussi du mal avec les Anglais les Américains et les Russes) car la population ne veut pas tourner cette vielle page et les minorités hongroise des pays limitrophes ne ce sont pas intégrées (et c’est un choix).
    La France elle, discréditez-la dans vos commentaires si cela vous soulage… mais ne vous faites de soucis pour elle, elle se porte toujours mieux que la Hongrie (en diplomatie, économie, territoire ha! ha! ha! ha! (c’est trop facile de vous taquiner), et même les finances publics ou encore sur le plan culturel (la preuve vous parlez français, alors que personne ne parle hongrois à l’étranger)
    Mais j’avoue, grâce à un Président d’origine hongroise, la France a beaucoup régressé, mais dans 2 ans ce sera fini et tout ça ne sera que du passé pour les Français. Par contre pour les Hongrois 92 ans après, rien n’aura changé.

  16. Softy,

    Franchement, je ne vois pas l’intérêt de tes remarques. Ta comparaison de la Hongrie et de la France est déplacée et stérile.
    Car ce qu’on essaie de te faire comprendre c’est à quel point cette comparaison est absurde.
    D’un coté il y a un pays au passé colonialiste, la France, avec ses avantages (que tu mets en valeur dans ton dernier post), ses problèmes, et le poids moral d’un exploiteur impérialiste indéfendable.
    De l’autre, il y a la Hongrie , avec ses frontières millénaires, dont un concours de circonstance ponctuel de l’histoire a divisé le peuple dans une multitude de pays calqués de manière absurde sur un modèle d’état nation qui ne pouvait devenir viable qu’aux prix de millions d’injustices et de drames individuels. La loi des vainqueurs ? L’histoire a montré que cette loi était déraisonnable puisque elle a mené à la seconde guerre mondiale.
    Avait-elle pour objectif de punir les perdants ? Pas tout à fait. En quoi slovaques, tchèques, croates, roumains avait-ils moins participés au combats que le hongrois ? En quoi les

    Le peuple hongrois est frustré de cet événement d’il y a presque un siècle ? Oui.
    A cause des territoires perdus ? Non.
    Mais parce que cette décision inique, a encore des répercussions aujourd’hui. Le peuple hongrois subit au sein de certains pays, des vexations, des obstacles à son droit de garder sa culture, sa langue. Oui, ils ont fait le choix de ne pas le perdre. Tu présente cela comme le refus de s’intégrer. Sauf que ce que tu oublie, c’est que ces gens sont nés sur cette terre, comme leur ancêtre et n’ont jamais demandé à changer de pays, à ce qu’on leur dise que désormais, ils devaient changer de culture. Par exemple un hongrois de Slovaquie n’est pas un immigré qui a fait le choix d’intégrer un autre pays, une autre culture. Et malgré tout, cette population a appris le Slovaque, pour vivre avec ses voisins slovaques. Alors, je ne vois pas en quoi tu critique le droit de préserver sa culture tout en acceptant celui des autres.

    Le traité de Trianon de 1920 est encore au cœur des préoccupation des hongrois de 2011, parce que ses conséquences se font encore sentir en 2011 et ces conséquences restent une réalité pour des millions de hongrois a qui on réfute le droit de rester sur leur terre natale tout en faisant vivre la culture hongroise de leur ascendance.

  17.  » Franchement, je ne vois pas l’intérêt de tes remarques. Ta comparaison de la Hongrie et de la France est déplacée et stérile.  » Ok je le sais et pour tout te dire c’est seulement de la provoc’ ! de la moquerie gratuite et mesquine, stérile etc. je sais!

    Enfin tu (Nosh) a écrit quelque chose d’important (en tous cas pour moi): « cette loi était déraisonnable puisque elle a mené à la seconde guerre mondiale »… Et c’est cette 2nde Guerre qu’on regrette le plus dans la plupart des pays d’Europe. S’il n’y avait pas eu cette 2nde Guerre, le reste de l’Europe serait peut être plus compatissant envers la Hongrie et ce traité.
    Ce que je ne peux pas comprendre, c’est pourquoi la Hongrie semble avoir connu un désastre en 1920 et plus rien après ; la 2nde Guerre Mondiale très meurtrière (60 millions de morts), puis la séparation du monde en deux (USA / URSS) n’est presque jamais évoqué, seul 1920 semble important. Encore une fois, si ce qu’il s’était passé apres 1920 n’avait pas eu lieu, nous serions surement tous en train de déplorer l’exagération du traité de Trianon, car j’avoue que les pays « vainqueurs » sont allés un peu fort. Mais apres la 2nd Guerre et la Guerre Froide, il n’y a plus de place pour Trianon dans l’esprit de la plus part des pays d’Europe… A part pour la Hongrie, c’est trop ancien et de moindre conséquences directes.
    Je ne connaissais même pas ce traité il y a encore quelques années et, si tu vas en Espagne, Italie, Angleterre etc. je suis certains que personne ne connais ce traité (sauf les très calés en histoire).

    Ce que je ne comprend pas, c’est l’intérêt d’une loi sur la double nationalité par exemple ; une loi qui s’efforce d’agiter des frustrations. Un autre exemple, faire du 4 juin un jour férié en Hongrie : quel intérêt ??
    Évoquer la Grande Hongrie ou ce traité agite les frustrations de l’entre deux-Guerre : et c’est cela qui fait peur en Europe.

  18. A mon avis la loi sur la double nationalité répond à un problème démographique fondamental de la Hongrie.
    Cette loi, permet de faire en venir en Hongrie des forces vives.
    Pourquoi ne pas tout simplement faire appel à toute forme d’immigration en naturalisant les immigrés ?
    Par ce que le processus d’assimilation est bien plus facile quand les populations immigrées sont hongroises ou du moins se déclarent l’être. Bref, c’est le boeur et l’argent du boeur. Les avantages de l’immigration sans remise en cause de la densité ethnique hongroise et donc sans nécessité de remise en cause de l’identité culturelle existante.
    Comme l’a noté cet article, bien des pays proposent d’offrir la double nationalité même sans obligation de résidence.
    Finalement, j’ignore quelle est le plus ignoble. La politique hongroise actuelle qui offre une procédure de naturalisation allégée sur des bases purement ethniques ou la politique slovaque qui se renferme sur un rejet des nationalitées multiples. Dans certain point de vue, les deux refusent un état multi-culturel.

    Quand à ceux qui décrivent la Hongrie comme un état ethiniquement uniforme car ses frontières ont étés sabrées au plus près, cela me fait doucement rire. Combien de tsiganes, combien de souabes qui après la seconde guerre mondiale ont préféré se fondre dans la masse pour ne pas être marginalisés ? Rien qu’en regardant la forte représentation de certains noms de familles « hongrois » comme Nemeth, Toth, Horvat qui signifient respectivement allemand, slovaque et croate en hongrois on voit bien que la Hongrie n’est pas beaucoup plus homogène que ses voisins.
    Devrait pouvoir accéder à la nationalité hongroise toute personne qui se sent comme telle et qui réside en Hongrie. Cette loi sur la double nationalité réponds en grande partie à ce besoin. Voilà son intérêt Softy.

    Pour un jour férié le 4 juin, je n’y vois aucun intérêt moi non plus. A ma connaissance la Hongrie serait bien la première à donner un tel honneur à une défaite.

    Concernant le fait que le traité de Trianon est inconnu en europe occidentale, je suis d’accord avec toi. Mais souvant c’est surtout parce que le traité de Versailles (avec els allemands) l’occulte. Et c’est bien normal étant donné les acteurs des différents fronts.
    C’est ainsi que la France a retenu le nom d’Attila suite à une campagne secondaire en empire romain d’occident alors que les Huns ont surtout fait la guerre à Byzance.

    C’est aussi ainsi que 1515 Marignan ne porte aucun sens aux oreilles d’un Hongrois.

  19. Moi, j’essayais de lire, ce que « tout le monde » va lire sur le tapis posé à l’U.E..

    Mauvaise nouvelle, bien que ma mère était d’origine hongroise, il y a qu’environ 5 ans que je connais, plus ou moins, l’histoire du Trianon.

    De plus, la grande Hongrie est reconstituée, puisque maintenant, la Grande Hongrie va de Palerme à hammerfest et de Dublin à Bucarest… Enfin, une grande Hongrie partagée avec beaucoup d’autres peuples; ce qui est tout de même plus démocratique…

  20. Kedves Woodrow!

    Az nem igaz, hogy a magyarok mindig a múltat siratják. Itt effektív magyar gyűlölet van a szomszédaink részéről mind a mai napig ! Félnek, rettegnek, hogy egyszer csak kiderül az igazság, és féltik a zsákmányt! Igen a mi 1000 éves múltunk jelentős darabjait rabolták el cselszövéssel. Átverték 1920 -ban a nagyhatalmakat és hazudoztak rólunk, meghamisították a magyar történelmet is , az etnikai arányokkal együtt!. Most is le akarnak minket járatni az EU -ban!

  21. Nosh!

    Nézz körül az interneten, és Te is tapasztalni fogod, hogy milyen ordenáré hangnemben gyaláznak minket magyarokat! pl. a youtub-on! A románok  » bozgor » -nak azaz hazátlannak nevezik az erdélyi magyarokat!

  22. Nosh!

    Még egy megjegyzés: Ha nem félnek a szomszédok, akkor miért ez a hisztéria a szönyeg körül?

    Egyébként rokonaim élnek Erdélyben és ők talán jobban tudják, hogy mi folyik ott.

  23. softy , révolté !

    Azt látom, hogy nagyon messze áll az álláspontunk! A győztes államok, soha nem fogják elismerni, hogy milyen rombolást csináltak a világtörténelemben ezekkel a békeszerződésekkel. Ennek eredménye lett többek között a II. világháború, az azt követő 40 éves szovjet terror és 1990 -ben az Erdélyben lévő marosvásárhelyi pogrom, ahol az elvakult románok magyarokat vertek agyba főbe! És még sorolhatnám…

  24. Ce n’est pas facile de te comprendre Zoli, certe hulala est un site sur la Hongrie, mais c’est quand même francophone à la base. Bref c’est pas grave google traduction est la.

    J’admets que la signature des traités (car il y a eu que celui de Trianon, ainsi que d’autres pour les autres pays comme l’Allemagne) de paix de la 1er Guerre Mondiale sont une cause de la 2nde Guerre Mondiale. Car il faut admettre qu’il y a eu d’autres raisons, par exemple une grave crise financière en 1929 qui a ravivé le nationalisme des pays européens à l’époque (remarquez au passage que nous sommes en train de revivre un peu cela…).
    Néanmoins, que les pays (Fr, Uk et USA) admettent ou pas, cela ne changera rien, c’est fini, c’est passé… Moi qui suis né dans les années 80, je ne me sens coupable et responsable de rien!
    Et toi par contre, est ce que tu reconnais quand même que la Hongrie ait une part de responsabilité dans le déclenchement de la 1ere Guerre Mondiale?
    Est ce que tu te rends compte que remuer cette vielle histoire ne sert à rien? Si tu veux avancer Zoli, regarde devant pas derrière. Et si à un moment tu veux t’arrêter, fais le, mais ne pense pas que les autres vont aussi s’arrêter ou revenir te chercher en arrière.
    C’était il y a presque un siècle cette histoire et depuis un demi siècle nous essayons de construire une Europe unie, sans frontière et sans guerre entre ses membres, c’est quand même mieux non?

  25. Cher Softy,
    Encore un hongrois qui parle français, avec tout le respect et admiration que je vous dois, à vous, et à votre grande nation, vainqueur des deux guerres mondiales ;-)
    « Faut tourner la page », « c’est du passé », « fantasmes » – j’entends ces phrases trop souvent. De gens comme vous, formatés à l’école de la république, persuadés de détenir l’unique et universelle vérité, et que votre façon de voir les choses doit s’appliquer à la terre entière.
    Il y a un petit souci. Nous existons aussi. Et nous ne lâcherons pas. Nous restons déterminés, depuis presque un siècle, de génération en génération. « Devoir de mémoire ». Cela vous dit quelque chose ? La nécessité de ne pas oublier ? Nous en avons un aussi. Êtes-vous déjà allé en Transylvanie? Je comprends. Vous ne pouvez pas ressentir ce qu’un hongrois y ressent. C’est un sentiment très simple. C’est d’être chez soi.
    Cause perdue? Ne soyez pas aussi sur.
    Auriez-vous pensé, il y a 25 ans, (OK, vous aviez 5 ans) que l’URSS va se désintégrer? Que l’Allemagne va se réunifier? Que la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie seront des pays « ex »? Qu’en est-il de l’avenir de la Belgique? Les choses évoluent.
    Il ne s’agit pas de redessiner la carte de l’Europe, au contraire, c’est formidable d’effacer les frontières.
    « Fallait pas perdre la guerre » – dites-vous. Mais il n’est pas question d’agir par la force ou la haine. C’est par amour, amour et fidélité à notre pays, notre culture, notre identité, nos compatriotes.
    Pour commencer, aidez nous à intégrer la Roumanie à l’espace de Schengen. Pour qu’on puisse traverser cette maudite frontière sans s’arrêter, et cela dans les deux sens ! Voilà une manière de réparer le tort que le traité de Trianon a causé dans la région. Finalement, qui a peur de quoi? Ou il n’y a que les marchandises qui doivent circuler librement? Je sais, cela arrange certains…
    Puis, il y a certaines réalités incontournables. La Hongrie a son histoire, sa culture, sa langue et sa civilisation, qui ne s’arrête pas à ses frontières actuelles. Que cela plaise ou pas. Donner la citoyenneté hongroise aux hongrois? Qu’y a-t-il de si choquant? La France n’a-t-elle pas procédé à des milliers de réintégrations pour les algériens qui étaient nés français avant l’indépendance? Pourquoi doit-il y avoir deux poids de mesure? Qui a peur de quoi?

  26. softy tu es le typiquement le idiot français ( qui est pas trop cultivé mais simplement chauvin qui peut rentrer en France tranquillement… On sera pas déçu… tu peux me croire…

  27. Softy, természetesen nem te vagy a hibás a 90 évvel ezelőtti francia politikáért. Én mindig azt mondom, hogy sosem a nép a hibás, hanem csak a politikusaik. Igen, a történelem során valóban történtek ennél nagyobb emberveszteségek, hatalmas háborúk , ami szomorú , de ilyen területi csonkítást egyik nemzet sem szenvedett el, mint a magyar. Én is üdvözlöm a határok majdani eltörlését, de ahhoz, hogy ez megvalósuljon, a lelkekben is kell egy kis változás. Ameddig ez a gyanakvás és frusztráció él irántunk a szomszédainkban , addig biztos , hogy nem.

  28. Je souhaiterais savoir une chose, une question que j’ai posé un peu plus, et sans vouloir vous provoquer je la redemande car j’aimerais vraiment connaitre votre point de vu.
    Dans l’opinion général des Hongrois actuellement : est-ce que les Hongrois reconnaissent que la Hongrie de 1914 aurait une part de responsabilité dans le déclenchement de la 1ere Guerre Mondiale?
    Et quel est ce degré de responsabilité?

  29. IrgumBurgum a dit :

    @Softy,
    Pour déclencher une guerre, il faut un motif. Quel était donc le motif de la Hongrie?
    Aucun, à ma connaissance. D’ailleurs, le premier ministre de l’époque, Tisza s’y est opposé.
    Colonies, territoires… Effectivement, la comparaison ne tient pas debout. Personnellement, je vous suggère une autre analogie: L’état d’esprit des hongrois après Trianon était très similaire à celui des français après la perte de l’Alsace Lorraine en 1870 à l’occasion de la guerre prussienne. La France était en deuil pendant presque 50 ans.
    Si l’Europe se construit aujourd’hui, c’est justement, pour se réconcilier et de trouver des solutions pacifiques aux conflits. Dans ce cadre, l’histoire ne peut plus être interprété dans un rapport de force de « vainqueurs-vaincus ».

  30. ok vous avez raison si ça vous fait plaisir! vous êtes têtus bornés et ne vous remettez jamais en question. Continuez à pleurnicher votre empire oublié et à espérer le revoir si c’est cela votre seul espoir et raison d’être. Vous n’y arriverez pas et l’Europe continuera à se foutre de vous et de votre quête.

  31. Softy, jó a kérdés. Nincs probléma egyáltalán. 1914 -ben a Habsbourgok miatt tört ki az első világháború egy szerb provokáció miatt. Azért, mert Osztrák – Magyar monarchiának hívták az akkori államalakulatot, az nem feltétlen tükrözte a magyarság véleményét! Mi Osztrák uralom alatt voltunk , ezt nem szabad elfelejteni. 1848 – ban próbáltunk megszabadulni az osztrákoktól, de csak egy gyenge kiegyezés lett a vége 1867 – ben. Szóval az első világháborúért nem a magyarok a felelősek.

  32. Delasopronipourtous a dit :

    Ne cherchez plus la solution a ete mise en ligne sur youtube: http://www.youtube.com/watch?v=9QC8-9dAaQ8

  33. Hungarian hater!

  34. Une petite mise au point.

    En adhérant à l’U.E., la Hongrie, comme tous les autres pays adhérents, s’est engagée à ne pas avoir de revendications territoriales. Elle s’est engagée aussi pour la démocratie.

    Si un jour, certains obtiennent le retour aux frontières de la Grande Hongrie, cela ne me dérange pas du tout. Mais qu’on ne me demande pas de participer à cette revendication, puisque pour moi, elle n’a aucune chance d’aboutir.

    Je ne suis pas contre, je n’y crois pas, tout simplement.

  35. Igen, a török is 150 évig volt Magyarországon. Ez az állapot sem fog a végtelenségig tartani, hogy hazánk jelentős része idegen uralom alatt van. 20 vagy 100 éven belül vissza fognak térni az elszakított területeink , remélem!

  36. Pour ou contre le traité du trianon n’est pas le débat lancé par l’article, je pense objectivement que les Etats voisins de la Hongrie tel que la Slovaquie n’ont en rien a s’offusquer dans la présentation historique et culturelle faite par une moquette. La carte que je vois sur cette photo est une carte historique qui représente une époque point barre. Pour présenter son histoire la Hongrie ne peut décemment pas se réinventer une carte afin de ménager les susceptibilités des uns et des autres. Est ce que la présentation d’une carte de l’Empire romain pour évoquer l’histoire de l’Italie aurait fait autant de remous ?

  37. IrgumBurgum a dit :

    Mise à part une petite minorité marginale, personne ne pense à la restauration de la grande Hongrie. Cela n’a pas de sens, surtout au sein de l’Union Européenne. En revanche, probablement les Hongrois ont besoin d’une réparation morale, puisque tout le monde (à part les ex pays de la petite Entente) reconnait que le traité de Trianon était profondément injuste.
    (C’est peut être pour cela aussi, que la carte historique de la Hongrie a été « mis sur le tapis »…Pour attirer l’attention? Eh bien, c’est réussi.)
    Il existe aussi une importante enclave hongroise en Transylvanie. Un espèce de noyau dur. « Têtus et bornés » comme disait @Softy. Bornés? Je ne pense pas. Par contre, c’est vrai, ils sont « têtus de chez têtus ».
    http://www.sznt.ro/fr/index.php?option=com_content&view=article&id=189%3Ala-transylvanie-reve-dautonomie&catid=18%3Acikkek-tanulmanyok&Itemid=24&lang=fr
    Et si un jour ils demandent l’autonomie?

  38. Igen! Európának nem szabad elsiklani a dolog felett! Ha a koszovói albánoknak jár az önrendelkezés (sőt saját államuk is lett már Koszovó) , akkor az erdélyi magyaroknak miért nem jár? Mi ez a kettős mérce kedves európai « antant » nagyhatalmak?

  39. Bonjour le Hungrois du Roumanie ils ont beaucoup plus de avantages que les roumain du Hongrie et informez vous avant parler,la Hongrie c’est un peuple de barbares qui aime conquérir de territoires et l’histoire nous la montre depuis de siècles,Mais les empires ils sont crée pour disparaître an jour ex CESAR NAPOLEON HITLER ATTILA etc. aucun na survécu alors habitue vous avec c’est idée

  40. Mauravillat a dit :

    Il y a déjà plusieurs mois que je lis Hu-la-la, et une chose me consterne et m’attriste: la violence et la haine génerales qui se dégagent de plus en plus sur les postes ( celui-ci parmi tant d’autres ). Et, autre chose: pourquoi certains, visiblement hungarophobes, s’échinent-ils à venir ici, si ce n’est que par pur désir de provocation et d’étalage de haine?? Je n’aime pas les tripes de Caen, aussi ne vais-je jamais sur un site Internet dédié aux amateurs de la tripe de Caen !!!
    Blague à part, je suis vraiment attristé.
    PS: je suis français, amoureux passioné de la Hongrie, de sa langue, de sa grande culture et de sa riche histoire, mais cela ne m’empêche pas d’aimer AUSSI la France, la Roumanie, la Slovaquie, etc…
    Faîtes un éffort, pensez à Schuman!!!
    ( Et à tous ceux qui sont morts partout en Europe du seul fait de vouloir vivre librement; aujourd’hui que c’est anfin possible, de grâce, ne gâchez pas tout !! ).

  41. La voix du peuple hongrois francophone a dit :

    Mauravillat,

    C’est très gentil d’aimer la Hongrie, sa culture, sa langue etc. Mais aimer la Roumanie, La Slovaquie… en même temps c’est pas possible, un moment faut choisir on peut pas être US marines et taliban en même temps, c’est incompatible! Mets-toi une seconde à notre place… Ce que les français nous ont fais subir est une grande humiliation. Nous avons réfugié ces peuples (roumains, slaves) lors de l’invasion ottomane qui étaient très contant d’être sur le protectorat du Royaume de Hongrie, nous avons défendus de notre propre corps l’idéologie chrétienne contre la progression agressive de l’islam et voilà le remerciement que vous nous offrez? Nous avons même changer notre alphabet pour pouvoir intégrer pleinement le territoire européen! J’ai 22 ans et le traité de Trianon a eu lieu 70 années avant ma naissance, pourtant aujourd’hui je me sens humilié profondément par votre ingratitude alors que notre sang à couler pour défendre de la nation française…
    Aulieu de continuer ma vie normalement, je me sens interpellé afin de résoudre cette catastrophe du passé, je ne me sentirais libéré que lorsque l’honneur de mes frères d’outre frontière seras rétablis!

    Merci Clémenceau, ta haines anti-hongroise à bien gachée le début de ma vie…

  42. Roman defrance a dit :

    @ Softy, entierement d accord je suis aussi un 80 et je trouve abherent d etre rester coince a cette epoque la, …

    @Sancika, tu as de sacres phantasmes quand meme, je te rappel que l hongrie est isolee au point de vue internationnal, c est toi qui ira dire ca aux serbes? qui je le rappelle ont un grand frere possedant une grande armee, Vladimir, .. les slovaques seraient aides par les tcheques et polonais, entraide slave, un peu comme les arabes, et si vous attaquez les roumains les autres sauront etre les prochains et se defenderont, tu n aimes pas la libertee veux tu etre sous tutel? deja que vous etes sous perfusion du FMI, ..

    @La voix du peuple hongrois francophone
    Et toi as-tu deja pense a remercier le peuple russe de vous avoir libere du joug de l allemagne nazi? Car c est sympa d avoir empeche les ottomans de passer mais vous avez failli chanter deutschland Uberalles comme les autres, …

    Pour ton information, je bosse avec l industrie et je sais que plusieurs societes francaises veulent cesser leurs investissements en Hongrie au vues de la montee de tes potes du Jobbik, sans parler des banques etrangeres qui partent,
     Donc + il y aura de Jobbik, + la situation se degradera, et plus le jobbik se placera en tant que protecteur de la nation plus ca ira mal, mais le jobbik ne sera la solution qu en apparence car vous les Jobbikeux ne serez que la cause du probleme ..

    Je tiens a te rappeller quelques faits et non pas d elucubrations…
     Si tous ces territoires perdu etait strictement hongrois et Hongrophones, comment expliquer qu en serbie en Vojvodine il existe une communautee Slovaque parlant slovaque et idem au nord ouest de la roumanie? Ils sont la depuis <1920
     Vu l enthousiasme de la demande de passeports Hongrois chez les slovaques ( 60personnes de memoire… ) Bon, hein,
     De ce que je sais la hongrie etait sous domination autrichienne non? et les pays alentours et territoires reclames sous domination Hongroise non? Les territoires ne vous ont pas été retires juste comme ca pour rigoler quand meme ?
     La haine, la rancoeur je la ressens du cote Hongrois, de grace ne me parlez pas de Slota, c est un rigolo qui s est pris une branlee au elections,< 2% je crois,( AUCUN siege au parlement ) c est bien moins que les scores honteux du Jobbik …

    Je suis francais d origine slovaque ( et merde double mauvaise combinaison !! ) je suis venu vivre en Slovaquie et ensuite en Hongrie sans savoir les problemes que les nationalistes ont avec leur voisins ,, TOUS leurs voisins ..
    Je precise que je venais en Slovaquie ( Quel affreux mot … ) depuis mon enfance et je jure que je n etais pas au courant des tensions, pardon de vos tensions …

    Je suis content de vivre ici et je n ai pas aucun probleme avec le voisinage, ( je ne suis pas tsigane, je ne vole pas et suis respectueux de mes voisins et toujours prêt a aider )

    Je te cite on ne peut etre taliban et US marines et taliban en meme temps, c est vrai les uns sont chretien et les autres musulman, ..et puis 15 000km les separe, compare s il te plait ce qui peut l etre …

    Les hongrois et les slovaques ont une culture commune ( palenka / palinka // klobazs / klobasa etc etc )et sont tous 2 chretiens, ..

    Je suis desole que Clemenceau t ai gache ta jeunesse, il te reste encore au moins 50ans a vivre, tu t en remettras j en suis sur, du moins je l espere pour le bien de ton pays, et pour le bien de tous les personnes aimant ton pays sans en etre, car je m y sens bien personellement mais pour combien de temps encore?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 − = 4

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>