Prévisions de croissance revues à la baisse dans le programme budgétaire 2012

En début de semaine, le gouvernement hongrois a largement révisé ses prévisions économiques, à la baisse par rapport à celles indiquées dans le programme de convergence présenté à Bruxelles en avril dernier. Toutefois, la prévision de croissance pour 2012 annoncée par le gouverneur de la Banque centrale hongroise (MNB) Andras Simor se révèle encore plus basse que celle du gouvernement.

Le plan de convergence, basé sur le plan de restructuration Szell Kalman, prévoyait une croissance du PIB hongrois de 3,1% en 2011, 3,0% en 2012, 3,2% en 2013, 3,4% en 2014 et 3,5% en 2015.

Aujourd’hui, le programme budgétaire du gouvernement s’appuie sur une croissance du PIB à 1,9% cette année, 1,5% l’an prochain, 2,9% en 2013, 3,1% en 2014 et 3,0% en 2015. Quant à la Banque centrale hongroise (MNB), elle fait un pronostic de croissance du PIB de seulement 0,6% en 2012, prévision jugée plus réaliste que celle du gouvernement selon certains économistes.

Le plan actuel prévoit une croissance de la consommation des ménages de 0,7% cette année, une stagnation en 2012, puis une reprise de 1,4% en 2013, de 1,7% en 2014 et de 1,4% en 2015. Là aussi, les prévisions du plan de convergence étaient plus optimistes : 3,1% cette année, 2,2% l’an prochain, 2,4% en 2013, 2,5% en 2014 et 2,7% en 2015.

En ce qui concerne les investissements, le gouvernement annonce également des prévisions plus ternes qu’en avril : une contraction à 2% cette année, puis une croissance à 3,2% en 2012, 5,4% en 2013 et 5,2% en 2014 et 2015. Dans son plan de convergence, l’augmentation des investissements avait été fixée pour atteindre 5,7% cette année, 5,3% en 2012, 6,0% en 2013, 5,7% en 2014 et 5,8% en 2015.

Articles liés :

Le sytème d’impôt proportionnel sur le revenu bientôt gravé dans le marbre de la loi ?

Le PIB hongrois en hausse de 0,7% sur les quatre premiers mois de l’année

Chronique fiscale : Baisse à 16% de l’impôt sur le revenu

Les Hongrois majoritairement mécontents du bilan du gouvernement Orbán

La croissance s’est établie à 1,2% en 2010

Un commentaire

  1. grosse malgérance des banques étrangere en hongrie avec de faux pret au hongrois … etc …. .
    donc rejet logique de ces banques par le gouvernement ce qui prevoit effectivement une légere baisse de la croissance en début 2012….

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 + = 17

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>