Présidence de l’UE : un bilan controversé

Le billet de Cécile Vrain, journaliste et docteur en Histoire des Relations Internationales de l’Université de Paris 1, spécialiste de la Hongrie.

http://www.hu-lala.org/wp-content/uploads/2011/06/billethulala220611.mp3

Ecouter la version audio de la chronique

source : eu2011.hu

Il est difficile de croire que Viktor Orban soit si indifférent sur ce que l’on dit de lui et de la Hongrie à l’étranger. Pourtant, à l’heure des bilans, la présidence hongroise de l’Union européenne qui peut se prévaloir d’un bilan assez positif, ne restera dans les mémoires des uns et des autres que comme une présidence controversée. Ne croyez pas que je sois hostile à la controverse, bien au contraire, mais lorsque celle-ci occulte les résultats d’un travail, c’est ennuyeux.

Un bilan assez positif, surtout si l’on regarde l’ultime succès de cette présidence avec sur la ligne d’arrivée, à l’arrachée, une date pour accueillir la Croatie au sein de l’Union. L’élargissement de l’Union était l’une des priorités de Viktor Orban. Faire jouer à nouveau à la Hongrie un rôle de premier plan dans la région est l’un des buts du Premier ministre. Désormais, il sera celui qui a travaillé à l’entrée de la Croatie dans l’Union, celui sur qui la Serbie, le Monténégro, la Macédoine et l’Albanie – pays qu’il a visité pendant son mandat européen – pourront compter, pour devenir membre de l’Union… un jour.

En politique étrangère, la grande rivale de la Hongrie dans la région  est la Pologne qui va justement lui succéder à la tête de l’Union. Et si la Hongrie a réussi à se positionner comme un partenaire indispensable entre les pays des Balkans et Bruxelles, Varsovie de son côté lui a, quant à elle, ravi l’organisation d’une conférence pour mettre sur pied un partenariat  oriental privilégié avec l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine. La Biélorussie en a été exclue suite aux événements de décembre et ses conséquences. Jusqu’au XXe siècle, la Hongrie – qui a toujours joué un rôle important au cœur du bassin des Carpates, et dont les Balkans en sont considérés comme les marches, le limes au Sud – se verrait bien à nouveau jouer les premiers rôles. Tout dans l’attitude et les décisions prises par Viktor Orban tend dans cette direction. L’Union européenne lui offre ses possibilités, et le Premier ministre hongrois le sait et n’a pas l’intention de ne pas en profiter.

C’est une vieille recette politicienne que de pratiquer une politique rigoureuse dans son pays et libérale à l’extérieur. Le problème c’est qu’aujourd’hui, avec la mondialisation, l’information se propage à une vitesse exponentielle. C’est l’erreur de Viktor Orban de ne pas avoir pris assez en compte les opinions publiques internationales qui ne garderont en mémoire que les différentes affaires qui ont éclatées pendant le mandat européen hongrois. Ainsi, alors que Budapest aura réussi à placer au cœur des débats européens, la question rom, l’opinion publique ne se souviendra que des milices d’extrême droite venues dans les villages des confins orientaux du pays, menacer et provoquer cette communauté. Et c’est sans parler de la loi sur les médias, de la mise en place d’une nouvelle Constitution dont la presse n’aura relevé que les aspects réactionnaires. Quel média a fait sa une sur l’interdiction des OGM, gravée dans cette même Constitution ? C’est une décision courageuse et moderne… mais dont on ne parle pas ou si peu.

Et il faudra conclure cette présidence européenne sur une ultime affaire : le financement d’une campagne anti-IVG par des fonds européens détournés de leur vocation première. La Hongrie se dépeuple et ses dirigeants croient inverser la courbe en provoquant et culpabilisant les femmes. Quelle maladresse ! Et en plus, avec de l’argent qui n’était pas destiné à cela. Décidément, cela fait beaucoup d’erreurs de communication. Ces messieurs du gouvernement, où aucune femme n’a rang de ministre rappelons-le, feraient mieux de s’interroger sur les raisons d’une telle dénatalité et financer des aides – crèches et autres moyens de garde, par exemple – plutôt que de choquer les Hongroises.

Dans une semaine, cette présidence européenne se clôturera. Il faut espérer qu’avec le recul, le travail effectué sous la mandature hongroise sera mieux reconnu.

Les précédentes chroniques de Cécile Vrain :

L’Union européenne ouvre ses portes à la Croatie

Le dilemme politico-économique biélorusse et les enjeux électoraux en Lettonie et en Macédoine

Conjoncture favorable pour les politiques de voisinage de l’UE

Les conséquences de l’affaire DSK en Europe

Présidence de l’UE : bientôt le tour de la Pologne

24 Commentaire

  1. Bonjour Cécile,

    Je lis souvent vos billets avec grand plaisir, j’apprécie cette information francophone sur le pays ou je vis. Je ne peux m’empêcher de sourire devant votre réaction très féministe (dont je partage cependant le point de vue) sur la campagne anti-avortement.

    Cordialement

  2. on dira qu’en communication orban est aussi bon que son idole ^_^ mais heureusement orban semble avoir un bilan effectif de sa presidence europeenne plus positif que la meme idole ^_^ mais ca ce n’etait pas vraiment dur ^_^

  3. La Hongrie se « dépeuple », la France « résiste » (grâce aux populations immigrées musulmanes, notamment).

    Par ailleurs, on sent bien la fin de l’opulence énergétique. Plus il y aura de monde et plus il faudra partager. Je ne suis pas certain que c’est ce que veulent les européens, surtout les hongrois qui ne consomment pas encore tant que çà. Un jour ou l’autre, il faudra bien tenir compte de cette opposition.

    La Hongrie ferait bien de placer son argent dans le recyclage, qu’elle semble encore totalement ignorer… et savoir pour qui elle recyclera. Les autres pays européens feraient bien de savoir pour qui ils recyclent, une future « armée » d’esclaves ou de futures nations de citoyens…

  4. Francois a dit :

    Bonjour Nudiworld,

    La Hongrie n’est pas si mal en recyclage, (notament par rapport à la France), juste un exemple pertinent, les bouteilles qui sont consignées!
    Quand à l’oppulence énergétique elle n’est pas prête de s’arrêter, des fonds colossaux sont investis pour développer des technologies de substitution, et d’ici une vingtaine d’année ces technologies seront utilisées.

    Cordialement

  5. Chère Madame Vrain, sur le fond vous écrivez un article fort intéressant, comme bien souvent. Mais quand donc vous déciderez-vous à faire l’acquisition d’une grammaire et d’un dictionnaire?

  6. François a dit :

    @ Francois

    Avez vous des liens pour que je puisse me renseigner sur ces nouvelles technologies dont vous parlez? Je ne lis que des Cassandres qui annoncent la fin du monde…

  7. Jean d’écrire
     » Chère Madame Vrain, sur le fond vous écrivez un article fort intéressant, comme bien souvent. Mais quand donc vous déciderez-vous à faire l’acquisition d’une grammaire et d’un dictionnaire? »
    Le dico c’est assez facile, il suffit de le lire.
    La grammaire quant à elle demande bien plus que cela.
    J’apprécie beaucoup les articles de Dame Cécile.
    Zs.

  8. Pierre Waline a dit :

    Effectivement, un bilan de présidence gaché par une politique intérieure pour le moins contestée. Ceci dit, c’est bien de s’enfler les chevilles comme ils le font, mais les grands dossiers de la présidence ont aussi été en grande partie préparés par les précédentes présidences (notmment les Belges) et le précédent gouvernement… Ceci, sans vouloir minimiser…
    Quant a dire que le mauvais coté des mesures intérieures a été souligné par rapport aux « bons cotés », la, permettez-moi de sourire. Exemple: les OGN de la Constitution. Mais a coté de la masse des énormités dont nous sommes témoins depuis un an, le positif n’est qu’une gouttelette dans l’océan des mesures et textes outranciers. Car votre présentation laissrait croire a une balance plus équilibrée. Sans parler de ce déchainement de nationalisme et d’irrédentisme (Trianon, a Magyarság, stb) – qui prend ici assez bien – et ce double langage (le « diktat de Bruxelles » devant la foule et les sourires a Barroso a Bruxelles).
    Pour moi, il n’y a pas d’indulgence… Je dirai meme que l’opinon occidentale n’en sait pas assez…

  9. Vadaskerty a dit :

    D’accord avec Pierre Waline, surtout la derniere phrase.

    Juste une remarque pour les OGM, dont la place n’est ni dans les champs, ni dans une constitution.

    Attendons patiemment jusqu’en 2014 le billet de Madame Vrain qui parlera peut-etre du « bilan globalement positif© » de cette joyeuse bande de lascars…

  10. A nudiworld,

    Bonjour, a mes yeux la plus importante, celle de la fusion nucléaire :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fusion_nucléaire

    Déjà réalisée en laboratoire elle est encore non applicable industriellement, mais fait à coup sur partie des très gros investissements d’AREVA.

    Et il y a toutes ces énergies renouvelables dont on nous parle tous les jours, les panneaux solaires ont un rendement inferieurs à 20%, la technologie progressant très vite, bientôt avec la même surface on pourra tripler la production.

    Mon humble avis est que les solutions alternatives existent et seront bientôt prêtes pour l’industrialisation, mais elle devra concorder avec un niveau bas des réserves mondiales de pétrole.

    Cordialement

  11. Bonjour,

    Concernant le recyclage, j’entends souvent dire (par des hongrois) que le tri est en suite remélangé et broyé, faute d’infrastructures permettant un vrai recyclage des déchets. Le tri jaune et bleu proviendrait en fait d’une directive européenne, mais serait vain. Je ne sais plus qui croire, quelqu’un a des infos viables sur ce sujet? Par ailleurs existe t-il un site internet hongrois de sensibilisation sur le sujet?

    Enfin: concernant la consignation des bouteilles, quelle est la règle, car mes bouteilles en verre sont toujours refusées par mon épicier? Est-ce que cela ne fonctionne que pour la bière?

  12. Pierre Waline a dit :

    Kedves Vadáskerty! Köszi, hogy támogatott !
    Tényleg, annyira « énorme », hihetetlen, elképesztő ami mostanában itt folyik, hogy egyszerűen nem értem, hogy lehet ezt támogatni, vagy megvédeni…
    Cher Vadaskerty! Merci pour votre soutien!
    Effectivement, ce qui se passe ici (en Hongrie) est si « énorme » que je ne comprends pas que l’on soutienne cette politique ou tente de la défendre un tant soit peu…

  13. Réponse à Coralie/
    Dans le conté de Zala, depuis deux ans, chaque commune possède une mini déchetterie.
    Trois ou quatre petits conteneurs alignés et toujours étrangement vide.
    L’ancien maire du village qui est un voisin proche continue de remplir ses énormes poubelles que la collecte emporte sans poser problème.
    Les poubelles débordent et il ne faut pas être curieux pour constater que rien ni est trié.
    L’Europe impose le tri, un semblant de système est mis en place et puis…
    Par contre pas de vrai centre de tri du déchet. s’il faut éliminer des déchets toxiques, rien.
    Ah oui! Dans les contés faisant frontière avec la très écologique Autriche de vraies déchetteries sont mises en places.
    Zs.

  14. Pierre Waline a dit :

    Pour Zsák et Coralie. Tri sélectif ? Tu parles… J’habite en plein centre de Budapest, rue Nagymező, l’un des plus fréquentées (Terézváros). Rien, mais vraiment rien en matiere de tri sélectif, a 1km a la ronde. Et pourtant, les trottoirs sont parsemés de bouteilles vides tous les lendemains de WE et fete… Seul semblant de tri sélectif: l’entrée du magasin Kaiser a Nyugati. Cette mise au point pour répondre a une propagande de la mairie qui laisserait croire le contraire. Idem aussi pour le nettoyage: contrairement aux belles déclarations de la mairie, je n’ai vu passer une machine nettoyeuse que deux fois en six ans (ne serait-ce que parce que les trottoirs, envahis de voitures en stationnement, sont inaccessibles). Je veux bien, mais que l’on aille pas nous faire croire le contraire. Orban vient a nouveau de déclarer tres modestement (comme toujours…) la Hongrie comme un pays a la pointe de l’Europe… Prend-il, par ex., le train? Moi, oui, trois fois par semaine: 60km/h plus 20 minutes de retard sur 120 km. Bon, je ne fais aucun reproche et me jette pas la pierre, mais que l’on aille pas se faire passer pour un modele de modernité a la pointe de l’Europe !

  15. La voix du peuple hongrois francophone a dit :

    Moi, Je remercie mon premier ministre Viktor Orban, pour tout ce qu’il a fait pour mon pays. Cela fait longtemps que j’attends un chef d’état à son image et nombreux d’ hongrois, je pense aussi! Qu’il puisse perdurer le plus longtemps possible je l’espère!

  16. Olivier Moulon a dit :

    Au delà du débat sur une inversion des courbes de décroissance démogaphique de la Hongrie du fait d’une campagne anti IVG , l’avortement n’est pas un acte anodain puisqu’il met fin à une Vie commencée.
    Ou est la maltraitance à l’égard des femmes ? Ne serait-elle pas dans le recours trop facile à l’IVG , pratique aux lourdes conséquences psychologiques: combien de femmes sont détruites intérieurement après avoir avorté? Je suis désolé MMe VRAIN, mais une nouvelles fois les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Merci M.ORBAN pour ce courage politique.
    Un texte constitutionnel qui interdit les OGM très bien … encore mieux ce texte rappelle le caractère unique du mariage entre 2 personnes de sexe différent…enfin un texte écologique qui respecte tout simplement l’Homme. Cette brise fraiche fait beaucoup de bien.
    Bon courage M. ORBAN , et ayez le même discernement en économie …et pour l’amélioration de la condition des populations tsiganes.

  17. M. Moulon,

    Comme beaucoup de personnes, plutot que de traiter le mal à la racine (maltraitance et soumission des femmes), vous voulez mettre un contrôle sur ce problème.

    Au prochain accident de voiture, vous interdirez les voitures, vous êtes terriblement français, vous ne voyez pas au dela de votre champ.

    Qu’en est-il des suites psychologiques des femmes qui abandonnent leur enfant à la naissance, ou bien de la psychologie des enfants non désirés et qui le ressentent?

    Cordialement

  18. Olivier Moulon a dit :

    M. François.

    Francia lennèk ? Nem bisztos!

    Merci de ne pas m’attribuer des intentions que je n’ai pas concernant les femmes soumises ou maltraitées ou bien les accidents de la route…
    Et d’ouvrir, si vous me permettez,un peu plus votre esprit, pour ne pas dire votre champ de vision. Votre raccourci sur « la psychologie des enfants non désirés » est saisissant. (merci malgré tout de nous avoir épargné l’exemple de la femme violée et enceinte suite à ce crime).

    Une piste de réflexion: le poids de la soumission à la socièté contemporaine chez la femme qui avorte…

    Une seconde (piste):plus de 40 ans après 1968 soit 34 ans après 1977, la France se tient dans le haut du tableau des pays consommateurs de psychotropes.

    Permettez moi (encore une fois) de ne pas dévellopper d’avantage

    Cordialement

  19. Vadaskerty a dit :

    @ Moulon:

    De, biZtos… átlagos jobbos csigazabáló…

  20. Olivier Moulon a dit :

    @ Vadaskerti

    àtlagos? biSZtosan… és ön ?
    jobbos ? pourquoi insulter ?
    en plus je n’aime pas les ecargots
    nem baj, de elég gyenge
    merci de pouvoir supporter ou tout du moins envisager que tout le monde ne pense pas comme vous

  21. Én is francia vagyok, és egy dolog egészen biZtos számomra: teljesen egyet értek Vadaskert-tel… És még egy dolog, cher Monsieur Olivier – ..nem jobbos, nem is escargophile…: Bravo, Viktor, pour ton COURAGEUX szabadságharc. Ugye ?
    Francais vivant a Budapest, vous connaissez bien sur la Hongrie profonde (celle du hetes busz éjfél után, celle de Bosnyák tér, celle du Monori vonat minden reggel 6-kor, amely állandóan 20 percet késik) avez-vous fait un stage de caissier chez CBA pour 75 000 Ft par mois?
    Avez-vous lu dans le texte le génial préambule (pardon .. »profession de foi nationale ») de la constitution?
    Avez-vous entendu parler des loi a effet rétroactif, du egykulcsos adó, du licenciement sans motif, de la mise au panier de la Cour constitutionnelle, du probleme des médecins de lAssistance publique, de la non consultation des partenaires sociaux dans la prise décisions centralisées absolument loufoques, de la réduction de l’indmnisation du chomage a trois mois, de l’introduction des travaux (forcés) d’utilité collective (par pour la construction d’un stade qui ne servira a rien et coutera une fortune dans une municipalité Fidesz..) etc. Si on vous faisait ca en France, je crois que ca ferait du bruit…
    Quant a l’IVG, vous etes donc partisan de voir les hommes (députés) décider seuls a la place des femmes a qui on ne laisserait plus le choix de décider de leur corps. Car il ne s’agit pas de leur imposer l’IVG, mis de leur laisser le choix.
    Je suis aussi rassuré par Mme Vrain qui nous explique que la Constitution traite COURAGEUSEMENT de la question des OGM (ce que je n’avais pas remarqué). Ah, pour le coup, nous sommes sauvés ! Merci, notre courageux Viktor (de penser et de décider a leur place… et de nous défendre conte le diktat de Bruxelles… sauf que… « par ici, tes petits sousous! »..)

  22. Olivier Moulon a dit :

    Monsieur WALINE,
    Merci pour l’intérêt que vous portez à l’égard de mon propos.Je comprends vos réactions, elles sont fidèles à vos idées si j’en crois vos commentaires.Néanmoins la Vie reste la vie et elle est sacrée…
    Plusieurs remarques (dans le désordre): les femmes ont le droit de vote aux législatives, elles peuvent donc choisir « leur » député (pas de mandat impératif cependant). Votre liste de défaillances en tout genre pourrait trouver une équivallence en France. Etre stagiaire chez les escargovores (la chasse commence le 1er juillet…) n’est pas vraiment reconnu: regardez voir les revendications des « indignés » bardés de diplômes.
    La Hongrie profonde: elle ne se résume pas à BP: je la vois aussi du côté du département de Borsod-Abauj-Zemplén, chez les tsiganes, dans les rues de la friche industrielle de Miskolc où les poubelles sont régulièrement visitées car les gens ont faim. Le travail qui m’ a été proposé dans cette Hongrie profonde que j’aime me ferait compter régulièrement sur la providence pour vivre malgré la bonne volonté de mon employeur.
    Recherche- déséspérément ?- POLITIQUE compétant et désintéréssé (par les sousous…)

  23. Pierre Waline a dit :

    Juste un tout petit détail: quand je parlais de « stage » chez CBA, je ne parlais pas des « stagiaires » a proprement parler, mais des vrais employé(e)s permanent(e)s qui gagnent effectivement ca, pour des semaines de plus de 40 heures… Mais, puisque vous vivez ici, vous le savez fort bien. (Et l’on gagne meme souvent moins en province..surtout dans votre région). Quant a la France, je ne prends absolument pas parti, sachant que tout n’y est pas rose, loin de la. Je ne parle ici que de la Hongrie ou la situation est dramatique…(comme vous le constatez vous-meme). Pour les « sousous », je ne me serais pas permis de vous viser, bien au contraire, mais je faisais allusion a l’hypocrisie des politiques (Orban) qui crient tres fort contre le diktat de Bruxelles, mais en acceptent a voix basse ses financements (sans quoi rien ne se ferait ici) . Il y a la un double langage que je trouve insupportable (flatteries, sourires et esprit européen a l’extérieur, diatribes nationalistes, irrédentisme et déploiement outrancier de drapeaux a l’intérieur). Un papier de Cécile Vrain la-dessus serait le bienvenu…

  24. Réponse à Zsák:
    Très justement, j’apprécie moi aussi la thématique des billets de Mme Vrain, cependant ceux-ci sont rendus totalement indigestes par un style, une orthographe et une grammaire qu’une journaliste et titulaire d’un doctorat devrait maîtriser.
    Or vous dites à juste titre qu’un dictionnaire, il suffit de l’ouvrir et de le lire. Je constate, hélas, que Mme Vrain ne s’en donne pas la peine, ses textes étant truffés de fautes d’orthographe. Et vous ajoutez que la grammaire demande bien plus que cela — c’est aussi ce que je regrette, à savoir que l’auteur ne soit pas du tout à la hauteur quant à la grammaire et au style.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 1 = 4

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>