Un “Jamais sans ma fille” Franco-Russe

aeEn milieu de semaine dernière un Tribunal municipal de Budapest a décidé l’extradition d’Irina Belenkaya vers la France. Si la décision d’extradition sera confirmée par la Cour d’Appel, elle prendra effet 10 jours plus tard et la mère russe de la petite Elise, 3 ans, risque de ne se rendre en France que pour y voir la justice l’éloigner un peu plus de sa fille.

Irina Belenykaya est détenue depuis un mois à Budapest pour avoir enlevé sa fille à son père français et avoir tenté de la ramener dans son pays d’origine, la Russie. Elles furent arrêtées in-extremis en Hongrie, à la frontière ukrainienne. Depuis, Elise est retournée en Arles, et a subi dans un premier temps une exposition médiatique indécente pour son âge ; moyen brutal mais néanmoins efficace pour son père de créer le consensus autour du jugement en France, qui lui octroyait la garde de l’enfant. Prise en faute, la mère ne peut bénéficier, elle, d’un tel appui pour le moment.

Un autre jugement, confiant la garde d’Elise à sa mère, avait pourtant été prononcé au préalable en Russie, pays de naissance de l’enfant. Mais les journaux télévisés français, ainsi que les autorités hongroises, ont ignoré la complexité de l’affaire traitée par deux justices différentes. Selon le point de vue russe d’ailleurs, c’est le père qui est accusé en premier lieu de kidnapping, pour avoir emmené Elise en France sans l’accord de sa mère.

Il semble que le parti pris des autorités hongroises dans cette affaire résulte d’une coopération politico-judiciaire entre Etats membres de l’Union Européenne. La Cour de Budapest s’est donc mis au diapason de la justice française en prenant cette décision d’extradition vers la France. Belenkaya a cependant fait appel de ce jugement. En attendant, les autorités russes, elles, sont prudentes. Le Ministère des Affaires Etrangères russe attend le jugement final de la Cour d’Appel avant de faire des commentaires, au bas mot.

Lire aussi :  “Elise retrouvée en Hongrie

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 + = 11

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>