Platini reçu par Orbán

Le président de l’UEFA Michel Platini était en visite en Hongrie, mardi et mercredi. Il a rencontré le premier ministre hongrois, Viktor Orbán, afin d’évoquer les « défis posés par le football européen ».

C’est en raison de la présidence hongroise de l’Union Européenne (à partir du 1er janvier) que « Platoche » a tenu à rencontrer Viktor Orbán, et le patron du foot européen  n’en a pas fait mystère. « Puisque la Hongrie est amenée à présider l’Union Européenne, nous avons discuté de la manière pour l’UEFA d’atteindre ses objectifs. […] Les principaux problèmes sont le racisme et la violence ainsi que les délits liés aux paris, particulièrement dangereux. » Partant du constat que la résolution des problèmes du football repose sur le concours de l’Union, Platini a estimé que l’UEFA doit pouvoir compter sur son soutien.

« Je suis heureux de pouvoir dire que les discussions ont été fructueuses« , a déclaré Michel Platini, sans préciser toutefois le contenu exact des éventuelles avancées réalisées. De même, il n’a pas communiqué sur d’éventuelles discussion portant sur les scandales de corruption qui ont récemment émaillé le championnat hongrois, la Soproni Liga. « Le Premier ministre connaît bien le football et il sait quelles questions font débat aujourd’hui« , a-t-il conclu.

La fédé hongroise en embuscade

Les dirigeants de la fédération hongroise de football (MLSZ) ont saisi l’occasion de rencontrer le Président Platini pour évoquer le soutien de l’UEFA au football hongrois. « Dans les trois ans à venir, nous projetons d’inaugurer 500 terrains de football dans le cadre du programme OLLÉ« , a annoncé le président de la fédé hongroise Sándor Csányi, qui a salué le concours financier de l’UEFA.

Devant l’ancien attaquant mythique de la Juventus, M. Csányi a vanté les mérites et les récents progrès de la sélection nationale. « La sélection nationale est remontée de 21 places au dernier classement FIFA. C’est un signe que la décision de nommer Sándor Egervári au poste d’entraîneur et de rajeunir l’équipe était la bonne.« , s’est-il félicité.

Articles liés :

Eliminatoires Euro 2012 : La montée en puissance de la Hongrie

Une victoire pour faire plaisir à Orban

Euro 2012 : débuts ratés pour la Hongrie

Football : Debrecen soupçonné de corruption

Platini obtient des garanties

Football : Paris truqués en Hongrie ?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 3 = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>