Orbán, un homme au discours « fort » et « résolu »

Dans son « discours à la nation » de lundi, le premier ministre Orbán a fait forte impression sur ses concitoyens, à en croire les résultats d’une enquête d’opinion réalisée par l’institut d’études Századvég.

Les trois quarts des répondants ont jugé son discours « fort et résolu » et deux tiers d’entre eux l’ont trouvé « digne d’un homme d’État. »

Si seulement un cinquième des personnes interrogées ont pu suivre l’allocution en direct, la moitié d’entre elles (46%) a pris connaissance des grandes lignes de son contenu lors des journaux télévisés du soir.

De manière évidente – et dénuée de tout intérêt pratique -, on apprend par cette étude que 97% des sondés se sont dit en accord avec leur premier ministre quand il a estimé que  «Toute personne apte au travail doit travailler ». « Le travail plutôt que les allocations », étant le message qu’il a voulu faire passer, avant de détailler quelques mesures d’incitation au retour à l’emploi (quand il y a effectivement de l’emploi), la réduction/suppression des allocations notamment.

92% se sont aussi dit en accord avec l’objectif affiché en grande pompe de « renouveler la Hongrie ». Si tant est que l’échantillon, un peu faiblard, de 500 personnes est effectivement représentatif de l’ensemble de la population hongroise, alors on peut-être tenté d’interpréter cette expression très vague et galvaudée comme un blanc-seing donné par l’opinion publique au gouvernement pour  réécrire la nouvelle Constitution du pays, comme cela est prévue pour ce printemps.

Beaucoup d’analystes politiques cités dans la presse hongroise au lendemain de son discours avaient, au contraire, trouvé l’intervention du premier ministre pauvre et relativement vide de sens, en comparaison des prestations dont est capable Viktor Orbán dans ce type d’exercice. Il faut croire que ces experts ne sont pas à l’unisson du reste de la population…

Source : Századvég

Articles liés :

Gyurcsany s’entête à vouloir réincarner l’opposition

Le 1er février en Hongrie, c’est le « No Orbán Day »

La commission électorale rejète le référendum proposé par les socialistes

La gauche se rebiffe en «Orbanie» !

M. Gyurcsany appelle à un référendum contre la future Constitution

« L’unité, l’ordre et la sécurité » : « V » comme Viktor

Un commentaire

  1. « Les trois quarts des répondants ont jugé son discours « fort et résolu » et deux tiers d’entre eux l’ont trouvé « digne d’un homme d’État. »…..
    ca fait un peu Amerique du Sud des années ’70 avec des relents de Tunisie/Egypte avant 2011….je me demande qui est le proprio de ‘Századvég’….

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 + 4 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>