Munitions de Kalashnikov dérobées à Ferencvaros

KalashnikovCe ne sont pas moins de 15 000 balles de Kalashnikov qui ont été dérobées jeudi matin à la gare de Ferencvaros.

Les munitions du fusil d’assault le plus apprécié au monde, manufacturées en Hongrie, étaient en partance pour les Etats-Unis.

Le stock volé, ironiquement, un jour de grève des cheminots, a une valeur estimée à 3 millions de forints (11 000 euros) et un poids de 350 kg.

György Károly, président de MFS (Manufacturier Hongrois de Munitions), a laissé entendre que son entreprise avait produit les munitions volées en refusant de confirmer ou démentir si c’était le cas, pour « ne pas entraver le travail de la police ».

Rappellons qu’il y a deux ans, des coups de feu de Kalashnikov avaient été tirés en direction du siège de la police hongroise et créé toute une polémique quant aux auteurs de ces tirs, sans qu’aucun coupable n’ait jamais été trouvé.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 2 = 12

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>