L’Etat affiche l’intention de se serrer la ceinture

La messe est dite pour le Conseil fiscal

Lors de sa session de lundi, le Parlement a adopté, sans surprise, la proposition du gouvernement FIDESz concernant la nouvelle composition du Conseil fiscal. Comme prévu, il ne sera composé que de 3 personnes. Seul changement par rapport à la réduction de l’effectif initiale, le troisième membre ne sera pas désigné par le Président de la République mais sera un chargé de mission nommé par le gouvernement. L’autorité de ce dernier sur l’organe « indépendant » qu’était le Conseil fiscal est d’autant plus claire comme cela. Les deux autres membres restent, comme l’a proposé le gouvernement, le président de la Banque Centrale et le président de la Cour des Comptes. Rappelons que le Conseil fiscal n’aura plus qu’un rôle consultatif et son budget sera anéanti (10 millions de HUF seulement).

Les chefs montrent l’exemple

A l’Assemblée hier, les députés ont également voté la fin du 13ème mois pour les hauts fonctionnaires tels que le premier ministre, le président de l’Assemblée, le président de la Cour constitutionnelle, le président de la Cour Suprême et le président de la République. Une mesure dite « de solidarité » officielle qui sera appliquée dès cette année. On ignore le montant que représente ce geste, mais il n’y a cependant pas de quoi douter que ces messieurs passeront tout de même de bonnes fêtes de fin d’année.

Parlement
: le dégraissage continue ?

Après la réduction prévue pour 2014 du nombre des députés annoncée par le gouvernement dès sa prise de pouvoir en avril dernier, le président du Parlement, Laszlo Kövér, a récemment émis son souhait de voir moins de sessions se tenir au à l’Assemblée. En effet, il voudrait faire débattre et voter les parlementaires seulement deux fois par mois alors qu’ils s’y réunissent plusieurs fois par semaine. Raison officielle : les députés pourront mieux s’occuper de leur circonscription… L’opposition a sans doute dû apprécier !

Articles liés :

L’Etat hongrois prend l’argent où il est !

Le budget « FIDESz » anéantit le Conseil fiscal

Moins de députés à partir de 2014

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 2 = 8

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>