Les Slovaques quittent le mondial avec les honneurs

La Slovaquie s’est faite sortir, cette après-midi, en huitième de finale de la coupe du monde de football après une défaite contre les Pays-Bas (2-1). Les Néerlandais affronteront le Brésil ou le Chili qui jouent leur match dans la soirée. Après le Ghana qui a battu les Etats-Unis (2-1), la Slovaquie n’est donc pas la seconde équipe surprise des quarts de finales de ce Mondial sud-africain, mais peut être tout de même très fière de sa prestation.

Les Slovaques n’ont pas réussi à réitérer l’exploit qu’ils ont réussi face aux champions du monde italiens. La faute à une bien belle équipe hollandaise et à ce « diable » d’Arjen Robben qui, dès la 18ème minute a ouvert le score d’une jolie frappe du gauche. Les Pays-Bas ont ensuite géré le match plus ou moins tranquillement, faisant parfois preuve d’excès de facilité face à des Slovaques souvent débordés en contre-attaque, mais étonnemment pas au milieu de terrain.

Dommage pour les Slovaques que leur véritable réveil offensif soit arrivé trop tardivement. En fin de rencontre, deux occasions très franches, signées Hamsik (67e) et Vittek (68e), furent magistralement repoussées par Stekelenburg. Le gardien néerlandais s’est toutefois incliné sur un penalty du même Vittek durant les arrêts de jeu (90e+2), qui a marqué là son troisième but dans ce mondial. Mais il était déjà trop tard. 8 minutes auparavant et après les deux sérieux assauts slovaques, Wesley Sneijder avait, d’un plat du pied servi sur un plateau par Kuyt (voir photo), ruiné les derniers espoirs de qualification de ses adversaires.

Malgré cette défaite, les supporters slovaques n’ont pas à rougir de leurs joueurs. Pour sa première participation en Coupe du monde, la Slovaquie, pays de 5 millions et demi d’habitants, est rentrée dans l’histoire en éliminant l’Italie, le champion du monde en titre, et en se qualifiant pour les phases finales. Elle est également la seule nation d’Europe Centrale, de l’Est et des Balkans ayant réussi à se qualifier.

Articles liés :

La Slovaquie se paie l’Italie sans son Hongrois

Les Serbes se sont sabordés tout seuls

Les Slovènes éjectés à la dernière seconde

Slovènes, Serbes et Slovaques toujours en course pour la qualif’

Les Slovaques calmés par les Kiwis

Les Slovènes bien placés, les Serbes mal barrés

Le Mondial vu de Budapest

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 × 8 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>