Les Hongrois seraient-ils les fainéants de l’UE ?

L’office des statistiques allemand (Destatis), a comparé le nombre d’années que passent les habitants des 27 pays membre de l’UE à travailler. Ce sont les Suédois qui passent le plus de temps à bosser, avec une moyenne de 40,1 d’années de travail. Les Hongrois, pour leur part, ne travaillent en moyenne que 29,3 ans au cours de leur vie.

Que peut-on déduire de cette statistique ? Les Hongrois ne seraient-ils rien d’autre qu’une bande de flemmards ? Que nenni ! Bien que les Hongrois soient ceux qui travaillent le moins, sur le papier,  n’oublions pas que le travail au noir est très développé ici. Ce genre de statistiques ne reflètent pas la réalité. Alors qu’en Suède il est possible de s’en sortir avec sa retraite, de nombreux retraités hongrois sont contraints d’aligner les petits boulots ingrats afin de pouvoir gagner de quoi survivre dans la dignité.

Une autre explication avancée de cette différence entre la Hongrie et la Suède est l’espérance de vie. En Suède, l’espérance de vie est de 83.5 pour la femme et de 78.7 pour l’homme alors qu’en Hongrie l’espérance de vie est de 78.7 et 71 ans. Les experts de Destatis ont noté que le nombre d’années passées à travailler a augmenté de 1.6 ans entre 2000 et 2010, principalement suite à l’augmentation de l’espérance de vie et à l’augmentation de l’âge de la retraite.

Le Suédois passe en moyenne 49.6% de sa vie à travailler. Sans surprises se sont les Danois qui occupent la deuxième place avec 39.5 années de travaillent et les Norvégiens la troisième avec 39.4 années.

Sources : Index, MTI, Destatis

Articles liés :

Cinq syndicats d’enseignants menacent d’entrer en greve

« La prochaine étape, les grèves »

Gros succès de l’euro-manifestation syndicale à Budapest

Une « Euro-manifestation » syndicale versus une « Euro-politique » d’austérité

Quelques trous de plus dans la ceinture hongroise…

Le programme complet des réformes économiques diffusé en anglais

Qui a dit « austérité » ?

9 Commentaire

  1. « n’oublions pas que le travail au noir est très développé ici. Ce genre de statistiques ne reflètent pas la réalité. »

    je n’aurais pas dit mieux.
    la plupart des gens ont 2 boulots, un officiel et un au noir…
    et souvent pour le boulot officiel, ils ont 2 salaires, un officiel et un au noir…

    alors pour les statistiques c’est plutot difficile ^_^

  2. une petite correction le butch

    a’ mon avis la plupart des gens en Hongrie ont meme 3 boulots, un officiel et 2 au noir…voila’ une des raisons pour lequelles l`etat hongrois se retrouve en deroute financiere :-(

  3. Mais surtout le salaire officiel (dans un emploi enregistré donc) est payé une partie au noir, en cash. Je l’ai vu dans une société, la petite enveloppe au milieu du mois. Un vrai rituel. Je ne sais pas comment ca se passe ailleurs, mais plusieurs personne m’ont affirmé que c’etait comme ca partout sauf dans les multinationales.

    Quand au travail des hongrois… sans commentaires. Pas les plus grands bosseurs du monde ces magyars, il faut avouer. La prise d’initiative connait pas… a ce prix, normal.

  4. encageviktor a dit :

    Ok pour l’excuse du travail non déclaré, mais dans l’ensemble je rejoins Cora, les Hongrois ne sont pas des bosseurs assidus. Cela n’est pas forcement dû à la fainéantise évoquée dans le titre, mais plus à l’absence d’initiative et au manque de professionnalisme.
    Les exemples sont très fréquents et ressembles à du management de stagiaires de 14 ans. Voici quelques exemples pour le fun, dans un customer service de 6 personnes (adultes) d’une multinationale.
    – le téléphone sonne depuis quelques secondes à 16:55, « tu réponds? », « je ne répond pas car si l’appelle dure quelques minutes je risque de partir en retard… le client rappellera surement demain »
    – le téléphone sonne, « tu réponds pas? » « beh non tu sais bien que c’est l’heure de ma pause… et ne me dérange plus s’il te plait je dois me concentrer! » pour planter des arbres sur facebook…
    – Le téléphone du collègue parti aux toilettes sonne, « quelqu’un peut répondre? » « beh non ce n’est pas mon travail puisque ce n’est pas mon téléphone qui sonne… »
    – Au téléphone avec un client anglophone « Je dois vous laisser, mes collègues veulent aller fumer… mais vous pouvez me rappeler plus tard? »
    – « tu ne devais pas m’envoyer un fichier? » « Oui mais tu n’es pas mon chef. Et mon chef ne me l’a pas demandé… »
    « Pourquoi tu ne réponds pas à cette plainte? » « parceque le client n’a pas écrit ni ‘s’il vous plait’ et ni ‘cordialement’…  »
    Et des comme ça on peut en raconter pendant des heures… toutes les excuses sont bonnes pour remettre à plus tard une tâche. Je doute qu’on trouve ce genre de comportement dans les pays nordiques. Mais bon, on les aime bien quand même nos amis Hongrois, ils coutent moins chers que des Suédois c’est sur. Tant qu’ils ne se plaignent pas …

  5. normal ils se reposent pour leur autre travail non declaré ^_^

    pour les immobilistes, cf mon commentaire sur http://www.hu-lala.org/2012/02/14/la-hongrie-laboratoire-du-pire-mais-pourquoi-pas-du-meilleur/

    je tiens a signaler que je connais de nombreux hongrois bosseurs, capables et assidus. le probleme est que personne ne croient en eux et tout le monde les decourage. c’est un poids tellement lourd que seuls ceux qui ont un tres fort caractere arrivent a avancer. c’est dommage car le potentiel est la.

    peut etre aussi que si tout le monde, et c’est largement valable au niveau europeen, arretait de faire des bac+5 pour etre doctor es masturbation et faisait plutot des etudes moins longues et plus orientée travail dans la vie reel, tout irait mieux ^_^

  6. Je ne pense pas que c’est un probleme de « hongritude » (merci Ségolene pour l’inspiration). C’est plutot une culture de la relation manager/employé peu ouverte, ou le premier réflexe d’un employé est la victimisation (« c’est pas de ma faute, c’est parce que X ou Y… »), le second le manque de communication (« je ne dit pas ce qui va/ce qui ne va pas »), le dernier le manque d’interprétation des données (« je fais ce qui est écrit sur le papier, et pas plus, je ne peux pas interpréter un probleme »). Je ne suis pas sociologue, c’est ce que j’ai observé. Je pense que c’est la culture du salaire tres bas et un retard en matiere de culture managériale-

    Je suis peu d’accord avec butch concernant la capacité d’interprétation car a mon sens c’est l’esprit de synthese et la tete bien faite qu’on te fait entre bac+2 et bac+5 qui te permet de faire du « think outside of the box ». Apres tout dépend du secteur, de la formation de la personne, de sa capacité intellectuelle de base… Tu as cependant raison dans le sens ou les formations universitaires en Europe sont trop éloignées des applications concretes. C’est en train de changer-

    Quant aux magyars les plus talentueux ils vont offrir leurs services ailleurs qu’en Hongrie, c’est normal vu le respect accordé au travailleur hongrois non?

  7. En Hongrie lorsque l’on parle travail, le mot « azonnal » (tout de suite) est soit un vilain mot soit un mot que personne ne veut ou ne peut comprendre !
    La procrastination dans l’entreprise d’une tâche est bien encrée dans les mœurs.
    Aujourd’hui peut-être… Ou alors demain…
    Bizarrement, lorsque la machine est lancée, le courage des magyars n’est pas à mettre en doute.
    A mes débuts en terre hongroise, dès qu’il s’agissait de boulot j’appelais les autochtones les « holnap » (demain), mais bien vite, il a fallut me résoudre à les nommer les « holnapután » (après-demain).
    Bien sûr, j’exagère !
    Deux mois pour qu’un entrepreneur vienne débarrasser les déchets de son chantier en me disant chaque semaine que pour samedi tout serait en ordre…
    Ce doit être ce côté méditerranéen qui me dépayse tant et me séduit encore plus.
    Zs.

  8. @encageviktor…je bosse dans ce milieu et je dois dire que tes exemples correspondent parfaitement…
    @butch.. Absolument d`accord avec toi…Malheureusement ici en Hongrie ceux qui veulent faire un travail de qualite’ sans vite mit a’ l`ecart…surtout de la part des managers mefiants, cad la majorite’…:-(

  9. je voulais dire qu ils sont vite mis a’ l`ecart….

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 9 = 10

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>