L’économie hongroise a mauvaise presse

Dans un article publié jeudi sur son blog, le Wall Street Journal a estimé que la Hongrie pourrait être le prochain pays européen à voir son économie s’effondrer. Le forint n’a jamais été aussi bas face à l’euro. La presse hongroise et internationale publie des articles chaque jour plus alarmistes sur la situation hongroise. Voici une petite revue de presse des principaux titres.

L’hebdomadaire HVG rapportait samedi sur son site internet que la plus grande agence de notation américaine, Standard & Poor’s, serait prête à abaisser la note de la Hongrie pour sa dette à long et à court terme – BBB et A-3 – en raison des politiques économiques hasardeuses entreprises par le gouvernement hongrois. S&P n’a pas encore abaissé cette note mais a placé le pays sous « observation négative« . L’agence Fitch Ratings prévoirait d’en faire autant.

« Les performances économiques, la politique économique du gouvernement ainsi que le budget adopté montrent clairement qu’il n’y a pas de raisons au déclassement de la Hongrie », a réagi Péter Szijjártó, le porte-parole du premier ministre, dans une réponse parue sur HVG.hu. Selon lui la Hongrie a été incapable d’atteindre un déficit budgétaire de moins de 3% jusqu’à maintenant mais « grâce à la solidarité des Hongrois et aux résultats économiques, nous avons réussi. L’année prochaine la Hongrie va continuer à réduire la dette publique accumulée durant l’ère Gyurcsány, et plusieurs centaines de milliers de personnes vont trouver un emploi […]« .

Le portail d’actualités Origo.hu se demande quant à lui pourquoi le forint est à l’heure actuelle l’une des pires devises de la région. Malgré une amélioration de l’économie hongroise par rapport au début de 2009, le forint continue de baisser de façon dramatique. Alors que les cours des devises des autres PECO se sont améliorés en octobre, le forint dégringole.

Index.hu considère que la Hongrie est « au centre de toutes les peurs ». Les déclarations des agences de notation arrivent à un très mauvais moment pour le pays car, en plaçant ses problèmes internes et sa vulnérabilité économique sur la place mondiale, elles vont accroître le manque de confiance des marchés.

Articles liés :

En Hongrie, des pauvres se chauffent au Forint !

La Hongrie fait payer les banques quand l’Europe essaie de les sauver

16 Commentaire

  1. C’est bizarre. On conseille aux Grecs de sortir de l’Euro pour pouvoir dévaluer fortement, et payer ainsi les dettes par de l’inflation. Et, en Hongrie, une petite dévaluation du forint, provoque des avis exactement opposés. Je dis « petite dévaluation », parce qu’on est loin des 50 % préconisés pour la Grèce.

    Quant aux problèmes économiques, il y a de très nombreux emplois possibles, dans le tourisme, l’exploitation forestière, l’agriculture biologique, le recyclage etc… Ce sont les capitaux qui manquent… mais si les hongrois donnent la priorité aux voitures de luxe importées…

    C’est curieux, mais je vois beaucoup de petites Suzuki circuler en région parisienne, et peu en Hongrie. Alors, évidemment, si les hongrois se détournent des voitures fabriquées chez eux…
    Sans compter ces longues files d’attente de voitures immatriculées en Hongrie devant les stations services autrichiennes, par exemple… L’argent des touristes sert à alimenter l’Etat Autrichien, par les fortes taxes sur les carburants. Moi, quand je vais en Hongrie, je quitte la France en faisant le plein avant de passer en Allemagne, et à nouveau, au retour, en revenant en France. De plus, en Hongrie, je fais la promotion de Renault, puisque j’ai une Renault.

    Petit pays de surcroit, La Hongrie ferait bien d’être plus patriote dans le domaine économique… ce serait au moins, un nombrilisme « intelligent ».

  2. tu dis n’importe quoi par rapport a la hongrie.
    tes commentaires sont a chaque fois plein de prejuges suffisants a propos de la hongrie.

    tout le monde a une suzuki ici, c’est la voiture de base des gens qui n’ont pas trop d’argent.
    je pense qu’il faudrait arreter de venir en hongrie comme un touriste mais plutot vivre pour voir la realite ici. ce n’est pas en venant regulierement en vacances ici que tu connais vraiment le pays. j’ai vecu les deux et je vois vraiment la difference.

    de plus les hongrois sont plutot patriotiques dans leur achat. mais quand tu n’as pas le sou, forcement tu cherche pas a etre patriotique mais a manger.
    un patriotique mort ne sert a rien, un hongrois vivant c’est economiquement bien plus interressant.

    pour l’instant la france et les francais n’ont de lecon a donner a personne. j’en ai un peu marre de cette attitude « faites ce que je dis pas ce que je fais ».
    je vais etre le premier impacté mais aussi le premier a rigoler quand la france va perdre son AAA artificiel ! ^_^

  3. Plutot d’accord avec toi le Butch, je me demande dans quelle partie de la Hongrie Nudiworld va pour ne voir aucune Suzuki. Il suffit de faire un tour sur des sites comme Haznaltauto.com pour voir le nombre de Suzuki d’occasion, et sortir peut etre un peu de Buda ou d’Andrasy ut…
    La Hongrie a depuis quelques temps son logo Magyar termek sur les produits fait en Hongrie.
    Le probleme de la Hongrie, c’est en partie le populisme du gouvernement actuel qui essaye d’utiliser le nationalisme et le traditionalisme pour masquer le manque de reformes de fond pour sortir le pays de l’orniere… Le Forint etait egalement a son plus bas lors de la crise de 2008, et il est surement bon pour l’industrie Hongroise de laisser un peu plus filer l’inflation plutot qu’etre totalement pris a la gorge comme les Grecs et peut etre bientot les Italiens (et pourquoi pas les francais..).

  4. encageviktor a dit :

    Désolé pour l’image, mais il semble que les Hongrois aient le nez dans la merde et qu’ils ne se rendent pas encore compte. Et dire que les Français (d’après France24) se plaignent déjà et sont inquiets, alors que la situation de la France est encore loin d’être celle de la Hongrie.
    Une chose de sûr, je suis bien contant d’être payer en Euro et pas en HUF. Et je vais être égoïste mais pour ça (et seulement pour ça) je dis « Merci Viktor »

  5. Je vois que certains se réjouissent plus des difficultés des autres, la France par exemple, qu’à trouver des solutions pour la Hongrie. Bon, moi, si cela vous convient ainsi, il n’y a aucun problème de mon côté.

    …Et si la france rejoindra les pays à dettes critiques, ce que je pense aussi, je passerais alors mes vacances en France…

  6. Et puis nous revient le délit d’initié, suivant que vous soyez très copain avec tortor…
    Profitant d’une « inspection » du FMI qui devait montré du doigt les négligences du système et tancer la pauvre gouvernance de la situation.
    Ce jeudi 17 novembre 2011, ces gens annoncent contre toutes attentes qu’ils sont prêts à renégocier avec les créanciers de la planète…
    Bonne nouvelle le forint reprend des couleurs et c’est ici que le délit d’initié sert à nouveau les proches du pouvoir populiste.
    Zsák

  7. @encage Viktor
    Ca n’est en aucun cas la responsabilite de Viktor Orban si la Hongrie n’est pas dans la zone Euro, c’est plutot du au fait que la situation des finances et de l’economie hongroise qui n’ont pas ete assez bonnes pour avoir l’euro. Apres, l’euro aurait-il ete un bien pour la Hongrie? pas sur, car au moins la Hongrie peut se permettre de devaluer et de gagner en competitivite…chose que la Grece ne peut pas se permettre sauf en abaissant terriblement les salaires. Les problemes de la crise de 2008 ne sont toujours pas resolu, avec les problemes de prets en Francs suisse et je pense que ca reste une bombe a retardement (avec des faillites personnelles en devenir et des banques qui ne recupereront pas leur mise). Ces prets ont ete l’equivalent de pret a taux variable, car il y avait toujours un risque de hausse des taux. Ces prets en francs suisse ont permis a des hongrois de s’endetter alors qu’avec des prets en HUF ils ne l’auraient pas pu…

  8. encageviktor a dit :

    Ce n’est pas de la faute d’Orban si la Hongrie n’a pas l’Euro, je sais bien, mais c’est de sa faute si le HUF est redevenu si faible, et c’est de sa faute s’il fait pire que son prédécesseur.
    Mais grâce à son incapacité à gérer l’économie du pays qui rend le Forint si faible. Etant payer en Euro, mon pouvoir d’achat à augmenter depuis quelques mois : voila pourquoi je le remercie.
    C’est égoïste mais tant pi pour les Hongrois payés en HUF, il fallait y penser au moment de voter l’année dernière.

  9. Pour ma part, je suis certain que le premier a à coeur l’intérêt de la nation.
    De l’autre côté, Moody vient de donner sa note de qualification à l’environnement économique en Hongrie – Ba1 junk. Ceci aura pour conséquence d’imposer des taux d’intérêt très élevés à tous les emprunts d’argent auprès des institutions internationales, car il s’agit d’une note (Országkockázat) qui qualifie le risque de défaut souverain et implicitement d’investissement dans un pays donné. On a appris aujourd’hui que la décision de Moody fait suite à différentes mesures gouvernementales récentes, dont la nationalisation des fonds de pension, entre autres.
    En deuxième lieu, il est vrai aussi que le taux d’échange du HUF s’est détérioré très rapidement cette année La dépréciation du HUF est de 16,3% depuis le 1er juillet. Cependant les monnaies des autres pays d’Europe centrale ont vu leurs cours corrigés : de 12,6% pour le zloty polonais et de juste 6,7% pour la couronne CZ. Miraculeusement, le RON roumain est la monnaie qui y a laissé le moins de plumes : juste 3.19% de dépréciation dans la même période.
    De plus, ces autres pays de la région ont un rating d’investissement Moody supérieur, pour des PIB (taille de l’économie par chiffre absolu) supérieurs, dans tous les trois cas, au PIB hongrois.
    Puisque l’enfer est pavé de bonnes intentions, il faut bien se rendre à l’évidence: la capacité décisionnaire et de gestion de l’équipe gouvernementale fait du mal à l’intérieur et bien piètre figure à l’étranger.

  10. encageviktor a dit :

    Junk!! Plutôt inconfortable de voire son économie ainsi qualifiée, surtout pour un gouvernement qui se voulait être un exemple d’ordre et de morale.

  11. Ouais… s’il y a bien une chose dont je suis sur depuis les quatre dernières années de crise, c’est que les avis économiques mainstream sont toujours a coté de la plaque. Ca s’est vérifié quasiment a tous les niveaux.

    Donc faire des comparaisons entre la France et la Hongrie en ce moment me parait vraiment douteux avec les données officielles. Et ceci pour au moins trois raisons :
    1) Une partie non négligeable de l’économie hongroise est au noir. Une activité qui paie des salaires, des fournisseurs échappe donc à toute comptabilité nationale. N’importe qui ayant fait un peu de business dans ce pays l’évaluera au moins à 15% (évaluation basse). Le PIB de la Hongrie est donc fortement sous-estimé.
    2) La France a un ratio dette sur PIB de 84% quand en Hongrie ce ratio est de 81% donc la Hongrie n’a aucune leçon à recevoir de la France en terme de déficit budgétaires (d’autant plus que si l’on ajoute les déficits de la sécu française accumulés ces 20 dernières années ce ratio monte largement au dessus de 100% pour la France)
    3) La seule raison pour laquelle la France paie encore ses fonctionnaires est sa capacité d’emprunt grâce à l’Euro et a super Mario qui fait tourner la planche a billet a la BCE, monnaie qui pourrait disparaitre dans les 6 mois.

    Et enfin, enfin, peut être le plus important : une population ethniquement homogène, dont le noyau est la famille et qui a déjà vécu l’écrasement d’un système économique dans les 20 dernières années.
    Je pense donc que malgré l’incurie générale des élites de ce pays, la Hongrie est bien mieux préparée a la crise systémique qui s’annonce que ne l’est la France.

  12. encageviktor a dit :

    @ François
    « la Hongrie est bien mieux préparée à la crise systémique qui s’annonce que ne l’est la France » LOL!!
    François, je n’aime pas me moquer, mais 20 lignes de blabla pour en arriver et cette conclusion, tu me fais bien rire.
    Et ton histoire de « population ethniquement homogène » je me marre, « dont le noyau est la famille » je me marre encore, « et qui a déjà vécu l’écrasement d’un système économique dans les 20 dernières années » et bien regarde le résultat.
    Si les « économiques mainstream sont toujours a coté de la plaque », je crois que toi tu ne sais même pas où est cette plaque.

  13. On en tient un bon la! Si tu t’es pas encore rendu compte que la population hongroise est 100 fois plus homogene que la population francaise en te baladant dans les rues de Budapest, tu as clairement un probleme de vue… Va faire un tour gare du Nord a Paris, tu devrais comprendre la difference assez rapidement!
    Quand au fait que les hongrois se sont rabattus sur la cellule familiale pour se proteger du regime communiste, c’est une evidence historique…

  14. Et si le calme revenait?
    Ne jamais comparer un pays à un autre!
    Après la Hongrie, la Belgique, demain la France va aussi se faire remonter les bretelles par les agences de notation.
    La différence entre un pays et un autre se situe dans la faculté qu’a la population d’avoir pu thésauriser et de pouvoir acheter la dette de son pays.
    Depuis cinq jours l’état belge en souffrance de gouvernement permet au belges qui le souhaitent de souscrire dans des bons d’état. Ces 2 milliard d’euros récolter à bon taux en une semaine à peine tentent à prouver que la confiance est le nerf de toutes les guerres.
    Zs

  15. encageviktor a dit :

    On n’a pas les même yeux Remi et je suis bien content de ne pas avoir ton état d’esprit.

  16. Pour encageviktor,

    Je pense mon cher que tu n’as pas les capacités d’analyse pour comprendre ce que veulent dire certaines personnes de ce site.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 8 = 15

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>