Le retour du champion par la case prison

La Hongrie a obtenu l’extradition de Péter Farkas cette semaine par la Principauté d’Andorre. L’ex champion olympique de lutte gréco-romaine à Barcelone reviendra donc de force au pays pour purger sa peine de 7 ans de prison ferme, à laquelle il a été condamné en novembre 2008, puis par contumace en décembre dernier.

Les deux frères Farkas avaient été arrêtés par la police en 2004, parce qu’ils cultivaient des milliers de pieds de cannabis chez leur mère, dans le 18ème arrondissement de Budapest. Ensemble, ils s’étaient enfuis pendant les délibérations du tribunal lors de leur premier jugement.

Arrêté le 26 décembre en Andorre, le retour de l’ancien lutteur devra se faire dans un délai légal de 30 jours. En attendant, beaucoup soulignent que l’affaire a été particulièrement montée en épingle du fait de l’accumulation des éléments médiatiques. Un ancien champion olympique, reconverti en botaniste en herbe trafiquant, qui se fait la belle pendant son jugement et entame une cavale de deux ans… Il est vrai que le scénario inspire et peut faire vendre du papier. Cependant, la couverture médiatique et la lourde peine, exemplaire, dont les péripéties de Péter Farkas ont fait l’objet, ne démontrent t-elles pas, au contraire, une certaine immaturité en Hongrie dans l’appréhension de ce type de phénomène?

Si l’intérêt des médias n’est pas surprenant, on a toutefois du mal à imaginer que dans l’Ouest de l’Europe par exemple, un sportif de haut niveau ayant basculé dans le « star system » se fasse pincer et juger à 7 ans de prison ferme pour traffic de cocaïne à son premier essai. L’affaire Farkas semble alors être, en Hongrie, un bon moyen de communiquer sur la lutte anti-drogues. Dommage pour le champion qui en fait les frais, et pour ses futurs co détenus qui devront certainement le laisser tranquille, sous peine de faire l’expérience douloureuse d’une ceinture arrière.

Articles liés:

Péter Farkas, bouc-émissaire de la lutte anti-drogue?

Fin de cavale pour Farkas le lutteur

Cavale d’un botaniste olympique

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 8 = 11

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>