Le MSzP promet le haut débit pour tous les Hongrois

Formé par le parti socialiste, le comité sur l’innovation et l’informatique a proposé, lors d’une conférence de presse samedi, que l’Internet haut-débit soit disponible à un prix abordable partout en Hongrie. Pendant ce temps, le 5ème arrondissement de Budapest, coeur économique et politique du pays, est déja pourvu d’une zone Internet à très haut-débit, et celà ne fait que commencer.

L’annonce, qui tombe deux mois avant les élections, a sans doute pour but de faire campagne ailleurs qu’à Budapest. Le président du comité, Ferenc Baja, a déclaré que d’ici avril et les élections, sa commission ferait en sorte qu’un débit d’au moins un mégabit par seconde soit accessible sur tout le territoire pour un coût ne dépassant pas les 3% du salaire minimum, soit 2.500 forints (9,2 euros) par mois. Selon lui, cet investissement créera tout un tas d’opportunités et une exploitation multiple et très profitable, à terme, d’un service public.

Une fracture numérique entre Budapest et la Hongrie?

Il y a un peu plus d’une semaine, Vodafone et le Maire du 5ème arrondissement annonçaient qu’une nouvelle zone du centre de la capitale allait être fournie en Internet à très haut-débit à partir de ce printemps. Les clients de Vodafone seront alors en mesure de télécharger des informations avec leurs PC et téléphone mobiles à une vitesse dix fois supérieure à la moyenne (21MB, soit 1000 pages par seconde), le long de la nouvelle rue piétonne, longue de 3,3kms, de Kalvin tér à Szabadsag tér.

Ce service, qui fournit la plus grande vitesse de transmission de données numériques en europe centrale, est d’ailleurs déja disponible tout au long de la promenade sur les berges du Danube, côté Pest. Il a coûté des dizaines de millions de forints, mais selon Vodafone et Antal Rogan (le maire du 5ème), il a une grande plus-value. Son but est de mettre les hommes d’affaires et les touristes dans les meilleures conditions.

Le centre économique de Budapest, à l’intérieur du Kis Körut, deviendra de toute façon un des principaux centres européens où se croiseront délégations étrangères, invités officiels et lobbyistes, lorsque la Hongrie présidera l’Union européenne de janvier à juin 2011. Il est donc normal que le service high-tech soit au rendez-vous.

Articles liés:

La Hongrie prépare le terrain pour présider l’Europe en 2011

Un gouvernement high-tech

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 + 8 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>