Médias : le quotidien gratuit Metropol racheté par une société hongroise

Chaque matin dans le métro de Budapest, les voyageurs lisent les journaux en allant travailler. La plupart d’entre eux ont dans leurs mains le quotidien gratuit, le Metropol. Tiré à plus de 300.000 exemplaires, il est naturellement un des favoris des annonceurs publicitaires en Hongrie. Pourtant, ce journal qui appartient initialement au célèbre groupe de presse suédois Metro a récemment changé de propriétaire. Il se trouve désormais sous la direction d’une société hongroise.

Depuis le 6 juin, le quotidien gratuit Metropol appartient à Megapolis Media Inc. Le directeur de cette société, Károly Fonyó, dirige aussi la société Mahir Citypost. D’après le rapport de presse de Metro International S. A., la société a conclu un accord avec le nouveau propriétaire selon lequel le quotidien continuera d’apparaître sous le nom de « Metropol ».

Le directeur du quotidien Péter Hivatal a expliqué ce changement à Hu-lala : « Le nouveau propriétaire voit une grande opportunité dans le développement progressif du quotidien. Étant hongrois, il connaît mieux le marché et avec ses contacts, il peut/veut amener de nouveaux partenaires, et ainsi faire progresser nos tirages. Mis à part cela, le format et le contenu ne changeront pas. »

Contacté par notre rédaction, le président et chef de la direction de Metro International Per Mikael Jensen estime que « le détachement de la Hongrie fait partie des transactions que Metro est en train d’accomplir pour pouvoir se concentrer sur les marchés émergents. Metropol, dans le système de franchise, restera membre du portfolio de Metro, et aura les bénéfices d’un système global qu’il peut fortifier. »

Le quotidien a vu le jour en Hongrie en 1998 sous le nom de « Metro », qui a été changé en « Metropol » dix ans plus tard. Crée en 1995 en Suède, le journal est actuellement présent dans 18 pays, écrit en 15 langues différentes et a un lectorat de 17 millions de personnes. Metropol est le troisième plus important produit médiatique en Hongrie, avec un tirage à  300.000 exemplaires.

Articles liés :

La presse européenne a également besoin d’un soutien public

Rendez-vous les 3 et 4 mai pour débattre de la liberté de la presse en Europe

Un commentaire

  1. « Mis à part cela, le format et le contenu ne changeront pas. »
    Le format igen, mais le contenu, sous tutelle hongroise…
    Zs.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 × = 2

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>