L’alternative de l’été à Siófok

Ce week end, en marge de la 15ème édition du festival Volt à Sopron, en cours depuis mercredi soir, a lieu l’ouverture annuelle du Coke club sur la grande « plage » de  Siófok, au bord du lac Balaton. Situé au sud du lac, ce club à l’entrée gratuite représente bien souvent l’alternative aux festivals pour s’échapper de Budapest, sans pour autant sacrifier ses habitudes nocturnes du samedi soir. Pour sa première cet été, le Coke club propose la house du britannique Mark Knight et la dub jungle du suisse Michel Cleis. Pour le reste de la saison, il accueillera tour à tour les soirées réputées de la capitale, telles que Rewind et Casino Bangkok, entre autres.

L’été en Hongrie, c’est l’heure et le lieu de tous les festivals, qui se posent alors comme une réponse toute faite à la question : « où sortir ? ». Pour beaucoup d’entre eux, les jeunes hongrois doivent cependant sérieusement se serrer la ceinture pour pouvoir s’offrir un sésame dans l’un des trois événements majeurs de la machine à divertir Sziget. Sziget, Balaton Sound et Volt, en tête, sont devenus aussi incontournables qu’hors de prix, tant à l’entrée qu’en leur sein. Une solution un peu « cheap » donc, qu’est Coke club, mais certainement un bon compromis pour ne pas se ruiner, ni « s’enterrer » au fond de Gödör pour le sempiternel Balkan Beats, qui inaugure sa session d’été ce soir également.

Programme du Coke club : cokeclub.hu

Articles liés :

Sound / Volt : comment faire du vieux avec du neuf

Sziget, « peut mieux faire »

Stargarden, nouveau venu Sziget sous le signe de la nostalgie

Volt festival – Balaton Sound: une ébauche de programmes qui déçoit

Sziget vaut encore le voyage

Un nouveau né croate pour Sziget

Sziget J-1: la peur du fiasco commercial

Sziget, on t’aime quand même

les festivals ne seront pas pris en grippe

Ozora, la Mecque des rendez-vous goa

L’irrésistible ascension de « Sound »

Dumdum loves you

Quelques difficultés en amont du Sziget 2009

2 Commentaire

  1. Il y a quelquechose qui m’horripile au bord du lac Balaton. Ce sont les boîtes discos, que l’on entend comme si elles étaient près de soi.
    Il n’y en a encore pas trop, mais…un jour, il faudra choisir, les boîtes ou les vacanciers.

    La solution serait peut être de se mettre d’accord, sur une ou deux nuits par semaine, tout autour du lac.

    La surface d’un lac porte très loin les sons…

  2. :-D c est parfait pour profiter du frais quand il fait trop chaud a budapest :-D
    2h de trajet en train et un peu moins de 2500 HUF aller ou retour ca le fait bien pour le we :-D

    les consos sont cheres sur place, mais y a moyen de moyenner a l ancienne :-D

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 + = 9

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>