La semaine de Debrecen

Logo Debreceni VSC

Le Debreceni VSC s’est beaucoup fait remarquer cette semaine en Hongrie, pour le meilleur et pour le pire. Après sa qualification héroïque de mardi soir face au Levski Sofia pour les phases de poule en Ligue des Champions, son tirage au sort jeudi soir a, lui aussi, beaucoup fait parler. Vendredi soir, c’est cette fois-ci dans la rubrique fait divers qu’un joueur du DVSC s’est tristement illustré.

Laszlo Bodnar, international hongrois et défenseur titulaire de Debrecen, a heurté un cycliste avec sa voiture sur une route du nord-est du pays, en se rendant chez ses parents. La victime, qui a succombé à ses blessures, était pourtant vêtue d’un gilet fluorescent. Une enquête a été ouverte.

La compétition des « gros sous »

Le premier club hongrois à atteindre les poules de la Champions League depuis 1996-1997 peut d’ores et déja s’assurer d’obtenir 7,1 millions d’euros, l’équivalent de plusieurs années de budget. A l’image du CFR Cluj, le club roumain non loin de Debrecen, qui avait surpris l’AS Roma à l’extérieur et Chelsea à domicile l’an passé, chaque match de poule gagné (800000€) ou nul (400000€) rapportera gros pour le petit club hongrois. Dernier au classement des 32 clubs en lice, cela ne sera cependant pas du gâteau, surtout compte tenu de son tirage au sein du groupe E (avec Liverpool, Lyon et la Fiorentina).

Un calendrier presque trop spectaculaire

Loin de se faire des illusions, Gabor Szima, à la tête de la direction du DVSC, aurait préféré un tirage plus clément que spectaculaire. La quatrième place à prendre dans le groupe H (avec Arsenal, AZ Alkmaar et Olympiakos) aurait en effet été plus confortable pour gagner sportivement et financièrement. Dans le groupe de Debrecen, les buts s’annoncent nombreux, mais pas forcément du côté hongrois. Le 16 septembre prochain, le déplacement à Liverpool pourrait être l’entrée en matière la plus violente pour les magyars face à ce trio de clubs expérimentés en coupes d’Europe. La visite de l’Olympique Lyonnais, le 29, ravira à coup sûr les supporters français de Budapest. Le match face à la Fiorentina est prévu pour le 04 novembre, mais le lieu de la rencontre n’est pas encore connu. La venue du capitaine des Reds, Steven Gerrard, le 24 novembre, promet, elle, au stade Ferenc Puskas d’afficher complet ce jour-là.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 − 3 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>