Football: la Hongrie s’incline sans broncher

DSC_6825

En s’inclinant hier soir à domicile contre la Roumanie (0-1), l’équipe de foot de Hongrie n’a pas préparé au mieux ses deux prochains matches qualificatifs pour la phase finale de la coupe du monde 2010. Ces rencontres auront lieu respectivement les 5 et 9 septembre contre la Suède et le Portugal. Deuxième de leur groupe, les Hongrois ont leur destin en main pour se qualifier en coupe du monde. Ce qu’ils n’ont pas réalisé depuis 1986. Ils devront toutefois hisser leur niveau de jeu s’ils veulent réaliser leur rêve.

Dans le stade Ferenc Puskas, bruyant bien qu’à moitié vide, l’équipe de Hongrie débuta le match tambour battant en espérant ouvrir le score rapidement. Mais après deux ou trois situations chaudes devant le but de Babos, le portier roumain, la partie s’équilibra et la Roumanie, pourtant privée de son meilleur élément Adrian Mutu, commença à monopoliser le ballon. Après 10 premières minutes encourageantes, la machine hongroise s’était déréglée : les passes n’arrivèrent plus à bon port, les transversales se firent hasardeuses, les occasions de but devinrent inexistantes. Quand, à la 42ème minute, ce que tout le stade craignait arriva. Sur leur première action franche, les Roumains ouvrirent le score par l’intermédiaire du milieu de terrain Ghioane d’une jolie frappe du droit en lucarne.

Après la pause, les Hongrois, déterminés à ne pas perdre le derby, se jetèrent à l’assaut du but roumain. Ils échouèrent d’une part par manque de réalisme de leurs attaquants et d’autre part à cause de l’organisation tactique de la Roumanie et de sa défense regroupée autour du capitaine Christian Chivu. Le score n’évolua plus mais la deuxième période hongroise fut prometteuse au niveau du jeu. Sans la maladresse de ses attaquants, la Hongrie serait revenue au score.

Ce derby fut, en tout cas, une satisfaction pour les organisateurs. Après les incidents d’Ujpest-Bucarest, le mois dernier, tout le monde craignait des débordements et des incidents dans les tribunes. Mais il n’en fut rien. La quarantaine de supporters roumains présents au stade lança bien quelques fumigènes en début de seconde période, mais tout rentra très vite dans l’ordre. L’équipe de Hongrie a perdu hier soir mais ses supporters se sont bien tenus. On se satisfait de ce qu’on peut.

Articles liés :

Hongrie-Roumanie, un match tout juste amical

Mondial 2010: le Portugal let ma Hongrie sous pression

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 4 = 8

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>