La Hongrie rejoint la Croatie contre les OGM

La semaine dernière (13 octobre), le ministère du développement rural a indiqué que le Parlement hongrois a approuvé une résolution pour rejoindre « l’axe Alpes – Adriatique sans OGM ». La Hongrie confirme donc sa volonté d’être un pays sans OGM, qu’elle a d’ailleurs fait inscrire dans sa nouvelle Constitution.

Cette résolution appelle les collectivités locales à interdire la dissémination d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans leurs agricultures régionales. Cette proposition faite par la commission au développement durable a été approuvée à l’unanimité, avec 346 voix en sa faveur.

Une initiative croate

Les collectivités locales croates appliquent déjà l’interdiction depuis la fin de l’année dernière. Ainsi, les politiques agricoles de la Croatie et de la Hongrie vont dans le même sens concernant les OGM, puisque le principe de non dissémination d’OGM est déjà inscrit dans la nouvelle version de la loi fondamentale hongroise. Au début du mois de juillet cette année, le ministère du développement rural hongrois avait fait détruire 950 hectares de maïs contaminé. Selon les estimations du ministère, il restait alors quelques 2500 hectares de cultures touchées par des semences OGM à détruire.

La commission hongroise au développement durable a également indiqué que rejoindre l’axe initié par la Croatie permettra à la Hongrie d’améliorer  l’exportation de ses graines et de ses produits agricoles et agro-alimentaires.

source : MTI

crédit photo : France Nature Environnement

Articles liés :

La Hongrie sans OGM ?

L’inexorable envolée des prix agricoles

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 − = 0

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>