La crise touche aussi les langues

Depuis un an et demi, le chiffre d’affaires des écoles de langues a baissé de 20%, rapporte lundi le quotidien économique Napi Gazdaság.

Pour réagir à cette crise, les écoles de langues ont ont le plus souvent cherché à réduire leurs coûts. Peu d’entre elles ont fermé leurs portes, 90 à 95% ont pu s’adapter à la situation.
En septembre 2009, une étude d’Eurostat avait montré que 3 Hongrois sur 4 ne se sentaient pas cables de communiquer dans une langue étrangère. Ce constat ne les a visiblement pas incités à fréquenter plus de cours de langue.

Article lié :

Le Hongrois ne parlerait que le hongrois

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 + 3 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>