Jane Birkin vient chanter Gainsbourg à Budapest!

Article publié originalement le 2 décembre 2011

Le public budapestois aura la chance de pouvoir assister à un concert de Jane Birkin le 22 janvier sur le bateau A38. La célèbre chanteuse et actrice anglaise ravira nos oreilles avec des classiques du grand Serge Gainsbourg lors de cette étape de la tournée « Serge Gainsbourg et Jane via Japan ».

Le lecteur se demandera sans doute ce que Gainsbourg avait à voir avec le Japon… en fait, pas grand-chose, si ce n’est une popularité qui ne faiblit pas et qui a même donné lieu à un album de reprises en japonais (Gainsbourg made in Japan).

Mais Jane Birkin, fortement ébranlée par la tragédie qui a touché le pays du Soleil Levant en mars 2011 a décidé d’organiser un concert pour venir en aide au Japon. Elle va donc interpréter les plus grands classiques du chanteur retravaillés à la sauce nippone !

Ce concert est une occasion rêvée pour les amateurs du Grand Serge et également pour ceux qui auraient envie de se surprendre avec quelque chose d’orignal. Pour joindre l’utile à l’agréable il faut souligner que les fonds collectés par ce concert seront redistribués à Médecins du Monde.

Et pour encore mieux apprécier le concert, il sera possible de se remplir le ventre lors d’un repas français organisé avant, car comme le dit un proverbe japonais : « La beauté du Fuji est sans beauté pour l’homme affamé ».

http://youtu.be/ge5M_oHiIFE

Musiciens :
Nobuyuki Nakajima – direction, piano
Hiroshi Murayama – piano
Hoshiko Yamane – violon
Rina Odera – violon
Ichiro Onoe – percussions
Takuma Sakamoto – instruments à vent

Petite bio de « Gainsbarre » :

Fils d’immigrés juifs russes, Gainsbourg est né à Paris en 1928. Il tente tout d’abord de percer comme peintre et il vit de petits boulots mais abandonne pour devenir crooner dans un casino à l’âge de 30 ans. Il est repéré et sort en 1958 sont premier album. Sa carrière décolle vraiment lorsqu’il commence à écrire des textes pour Françoise Hardy et surtout France Galle.

En ’67 il rencontre Brigitte Bardot avec qui il a une courte aventure puis une année plus tard Jane Birkin avec qui il vivra une grande passion et avec qui il se mariera en 1969. C’est dans les années 70′ que Serge atteint son sommet mais malheureusement sa santé se dégrade et en 1973 il est victime d’une crise cardiaque dont il se remet. En 1976 il réalise sont premier film : Je t’aime moi non plus. Il en réalisera 3 autres.

Au début des années 80′ il boit de plus en plus et Jane finit par le quitter. Il provoque de plus en plus de scandales. Gainsbourg, qui avait déclaré : « Je bois et je fume. L’alcool conserve les fruits… la fumée la viande. » décède finalement en 1991 à l’âge de 62 ans d’une crise cardiaque après une vie remplis de succès, d’alcool, de tabac et de jolies femmes…

Infos utiles :

  • Le 22 janvier à l’A38
  • Prix : avec réservation 6.500 ft/ sur place 7.000 ft/ avec repas (seulement sur réservation jusqu’au 20 janvier) 12.500 ft.
  • Site internet de l’A38

4 Commentaire

  1. On pourrait faire des remix genre « Jane Birkin brule drapeau europeen a Budapest » et « Jobbik chante Gainsbourg a Budapest »

  2. Je sais bien que le bio n’est pas l’emblème de feu Gainsbourg, mais venant de France, voici une info qui devrait permettre à la Hongrie de se positionner plus rapidement sur ce créneau agricole, grâce à ses nombreux petits producteurs encore présents.

    « lettre d’information électronique de la fédération nationale d’agriculture biologique, n°6, janvier 2012

    « L’agriculture biologique n’atteindra vraisemblablement pas l’objectif de 6% de la surface agricole utile en 2012 (…) Ainsi, l’effet de la hausse de la hausse des crédits européens en matière d’agriculture biologique a été neutralisé par la réduction de l’effort national ». La Cour des Comptes vient de rendre public son rapport sur l’impact budgétaire et fiscal du Grenelle de l’environnement. Le constat est sans appel pour le volet agricole.

    La FNAB a tout fait pourtant pour alerter le ministère de l’agriculture sur la cohérence des politiques agricoles pour le développement de l’agriculture biologique (dispositif de soutien conversion et maintien, crédit d’impôt bio, ciblage des mesures agro-environnementales sur des territoires prioritaires etc.).

    Nous avions ainsi explicitement demandé que la marge de manœuvre budgétaire dégagée grâce au passage de l’aide conversion sur le premier pilier de la PAC puisse venir soutenir les besoins d’accompagnement des producteurs s’engageant en agriculture biologique. Où est passé le budget de l’Etat sur l’agriculture biologique entre 2010 et 2011 ?

    Cela pourrait n’être que bataille de chiffres, c’est, aujourd’hui avec l’expertise de la Cour des Comptes, le constat d’un soutien en demi-mesure de l’agriculture biologique ces dernières années qui pourtant ont été les plus dynamiques en termes de conversion. Après le rapport du Conseil d’analyse stratégique sur les aides publiques dommageables à la biodiversité, la Cour des Comptes apporte un éclairage complémentaire sur des politiques publiques qui, dans le domaine agricole, ne sont pas orientées vers plus de durabilité : « il est regrettable que la mise en œuvre du bilan de santé de la PAC et l’augmentation des financements européens ne se soldent pas par un accroissement des incitations financières à caractère environnemental (…) ».

    Si le bilan du Grenelle est maintenant connu, il nous faut continuer à proposer une autre vision portée avec la société civile, par les attentes des citoyens qui n’oppose pas environnement et agriculture. L’objectif de 20% d’agriculture bio en 2020 est l’expression justement d’un voeux citoyen pour une réelle transition écologique et sociale. Meilleurs voeux pour 2012.

    Dominique MARION, président de la FNAB »

  3. paulette trianon! a dit :

    Birking, a été en couple avec Gainsbourg pendant 12 ans…Gainsbourg est juif russe si je ne me trompe pas…elle ne va peut être pas apprécier le climat de Budapest, vu ce qu’il se passe en Hongrie en ce moment avec les actes antisémites récurants….

  4. Irgum.Burgum a dit :

    @paulette trianon!
    Gainsbourg juif russe… »si je ne me trompe pas ». J’aime bien votre prudence.
    Et alors? Vous croyez vraiment que sa vie, son oeuvre se résume à ses origines? Est-ce l’essentiel?
    Puisque nous sommes sur un forum de discussion francophone, permettez mois de vous dire, qu’en Hongrie, il n’y a ni plus, ni moins d’antisémitisme qu’en France. La France n’avait nullement besoin d’attendre Adolf Hitler, ou le maréchal Pétain, pour être antisémite. A cet égard, elle était bien en avance par rapport à la Hongrie. Souvenez vous de l’affaire Dreyfus. En même temps, la plus grande synagogue en Europe se trouve à Budapest.
    Et aujourd’hui, quant on voit les scores de Marine….. ça laisse perplexe.
    Pourquoi croyez vous, que Jane Birkin devrait être plus mal à l’aise en Hongrie qu’en France?
    Pendant des décennies, « je t’aime, moi non plus » était l’une des chansons préférés des jeunes hongrois de l’époque et reste toujours une référence dans la musique pop en Hongrie, comme dans le monde entier. S’agit il essentiellement d’une chanson de juif russe?
    N’importe quoi.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 + 9 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>