Hongrie-Espagne et l’affaire Laszlo Nagy

Le tour préliminaire de l’Euro de handball se poursuit ce soir, avec notamment dans le groupe D, Hongrie-Espagne. Après son très bon match nul que la France a dû lui arracher hier (29-29), la Hongrie se doit de reproduire la même qualité de jeu tout en maîtrisant davantage ses émotions. Peu avant la compétition, le capitaine hongrois, Laszlo Nagy, s’est volontairement retiré de la sélection nationale pour pouvoir intégrer la sélection espagnole dans quelques années. Après ce qu’il a vu hier, il sera dans ses petits souliers ce soir à 20h15.

Dans un entretien sur l’avant France-Hongrie avant-hier, Attila Borsos, ancien international hongrois et ancien joueur du championnat de France, apporte un peu de lumière sur l’actualité des joueurs hongrois. Aujourd’hui commentateur pour la télé hongroise, il révèle que le récent choix de LA star Laszlo Nagy (photo), a durement destabilisé l’équipe magyare avant l’Euro.

Nagy, Puskas du handball?

Le joueur de 29 ans, depuis l’âge de 18 ans au FC Barcelone, a décidé de se retirer de la sélection, d’attendre trois ans pour pouvoir se faire naturaliser espagnol et avoir, selon lui, plus de chances de gagner des titres, notamment les JO de Londres en 2012. Il y a beaucoup de Nagy en Hongrie, mais celui-ci porte très bien son nom. Mesurant 2m09 et pesant 116 kg, ce handballeur est gigantesque.

Quelque part, Laszlo Nagy souhaite être le Ferenc Puskas du handball, mais il n’a pas de contexte politique qui puisse jouer en sa faveur pour justifier son choix très personnel. De plus, cette filiation prestigieuse pourrait être de mauvaise augure sur le plan sportif. Si Puskas a eu une belle fin de carrière et des titres avec le Real, il n’a été sélectionné que 4 fois avec l’Espagne et n’y a marqué aucun but.

Fière, c’est donc sans Nagy que la sélection hongroise s’est montrée sous son meilleur jour hier. Ce match nul qu’elle a concédé face à la France, pourtant ultra-favorite de la compétition, doit d’autant plus la motiver pour vaincre ce soir et donner des regrets à son ancien joueur vedette.

Article lié:

La Hongrie a failli s’offrir la France

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 − = 7

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>