Gay Pride : Les organisateurs obtiennent gain de cause

Le tribunal de Budapest a annulé la décision de la préfecture de police d’interdire la Gay Pride – ou seulement une extension de son parcours ? – prévue le 18 juin dans la capitale hongroise, ont annoncé les organisateurs.

La plainte déposée quelques jours auparavant par l’association organisatrice de l’évènement, « Szivárvány Misszió » (Mission arc-en-ciel), représentée par l’ONG TASZ et le comité Helsinki, a donc obtenue gain de cause et les manifestants pourront marcher jusqu’aux abords du parlement pour y dénoncer la loi sur les médias et la Constitution en préparation, comme souhaité.

En début de semaine précédente, les organisateurs de la Gay Pride avaient annoncé l’interdiction totale de l’évènement par la police de Budapest, qui avait démentie peu après et précisé n’avoir interdit qu’une partie du parcours. Amnesty International avait dénoncé « une violation des droits à la liberté d’expression, de réunion pacifique et à la non-discrimination, énoncés dans plusieurs conventions internationales des droits de l’homme signées par la Hongrie. »

Budapest Gay Pride 2008 (HU-lala)

Articles liés :

La police de Budapest dément avoir interdit la Gay Pride

La Gay Pride de Budapest n’aura pas lieu

Budapest serre la vis à ses noctambules

Gays : La Constitution est aussi la leur !

Constitution : « Retour en force de l’ordre moral »

La débandade de l’Hétéro Pride à Budapest

Budapest : une « hétéro pride » pour laisser la gay pride en paix ?

De Bratislava à Budapest, les extrémistes radicaux s’entendent sur les homos

Ce qu’il reste de la Budapest Pride

Jobbik ne marche pas si droit

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 + = 10

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>