Football : « Fradi » recherche président désespérément

A quelques jours de la reprise du championnat hongrois de football, le club de Ferencváros connaît d’importants remous en interne. Le président Miklós Kovács a rendu sa démission la semaine dernière. C’est la troisième fois depuis cet été que celui que ses supporters surnomment affectueusement Fradi, voit son président se retirer de ses fonctions.

La situation interne du club mythique du IXème arrondissement de Budapest  rappelle celle du Paris Saint-Germain au début des années 2000. Mais elle est encore plus rocambolesque. Miklós Kovács, qui a repris le club le 17 août dernier après la démission de György Rieb, avait déjà renoncé à son poste le 24 septembre dernier… avant de le retrouver le 2 novembre suivant.

Evoquant des raisons professionnelles, Kovács semble cette fois-ci s’être retiré pour de bon de la présidence. Il devrait toutefois demeurer au sein de la direction du club qui se réunira exceptionnellement ce jeudi. Le vice-président, Máté Kocsis, qui est également le maire Fidesz du VIIIème arrondissement de la capitale hongroise, pourrait reprendre le club aux couleurs blanches et vertes.

Si, en coulisse, la situation de Ferencváros est préoccupante, elle le demeure beaucoup moins sur le terrain. Cinquièmes à un point du second Zalaegerzseg en Soproni Liga, les hommes Laszlo Prukner sont toujours dans les temps pour accrocher une place qualificative pour la Coupe d’Europe. Ils joueront leur prochain match contre Kecskeméti à domicile le 25 février prochain.

Source : MTI

Articles liés :

La FIFA met 3 arbitres hongrois sur la touche

Dzsudzsák, footballeur hongrois de l’année

Football : le bilan du championnat hongrois à la mi-saison

L’OM lorgne sur le championnat hongrois

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 4 = 12

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>