Debrecen et Győr rêvent encore d’Europe

Pál Schmitt, le nouveau président de la République de Hongrie, mais aussi double champion olympique d’escrime à l’épée, entre autres, n’a pu se reposer que sur les siens, la semaine dernière au dernier championnat d’Europe d’escrime, à Leipzig en Allemagne. Ce sont encore les épéistes qui ont une nouvelle fois sauvé l’équipe de Hongrie d’un fiasco total, la semaine dernière.

Győri ETO sur tapis vert, poursuit son aventure dans le Midi

En Europa league, les troisièmes du championnat 2009-2010 l’ont emporté au retour (2-0) face à Atyrau, après avoir gagné le match aller… à deux reprises ! Une première fois sur le terrain en bonne et due forme (2-0), une seconde fois en coulisse : le club kazakh, ayant aligné sur la fiche de match un joueur non qualifié, a officiellement perdu la rencontre sur tapis vert (3-0). Györ rencontrera donc Montpellier et son président emblématique (photo de L’équipe) au prochain tour.

Videoton passe à la trappe

Toujours en Europa League, le FC Videoton, défait 2 à 0 à Maribor, n’a jamais été dans le coup pour une éventuelle qualification. Les joueurs de Székesfehérvár devront se concentrer cette année sur un unique objectif : la Soproni Liga qu’ils n’ont pas su gagner l’an dernier alors que le titre leur tendait les bras.

DVSC peut-il récidiver ?

Debrecen peut toujours rêver à une deuxième qualification consécutive pour les phases de poules de la prestigieuse et très lucrative Ligue des Champions. Pour arriver à leur fin, les doubles champions de Hongrie devront passer le cap du troisième tour préliminaire face à de sérieux adversaires, le FC Bâle. Les champions de Suisse ont participé à des phases finales de compétitions européennes chaque saison depuis 1999-2000. En 2001-02 ils ont perdu la finale de la Coupe UEFA Intertoto face à Aston Villa, en 2002-03 ils se sont qualifiés pour le deuxième tour de l’UEFA Champions League et en 2005-06 il ont atteint les quarts- Finale de la Coupe de l’UEFA.

Au second tour des préliminaires la semaine dernière, Debrecen avait beaucoup souffert face au Levadia Tallinn, mais l’a finalement emporté au finish (3-2) après avoir fait match nul à l’aller (1-1). Le français Adamo Coulibaly s’est une nouvelle fois illustré en inscrivant le premier but de Debrecen. Le franco-sénégalais de 29 ans passait encore ses nuits dans une usine Peugeot et s’entraînait le jour avec Poissy il y a quatre ans. Après un passage en Belgique (Saint-Trond et Anvers), où il a tapé dans l’oeil des recruteurs de Debrecen, il a signé la veille du premier match des Préliminaires de la Ligue des Champions l’an dernier. Il est le titulaire incontestable à la pointe de l’attaque du club hongrois depuis.

Coupes d’Europe et argent : entre carottes et pots de vins

Outre les millions d’euros que cette performance apporterait au club, les joueurs sont parfois personnellement  récompensés par leurs supporters, dans le meilleur des cas…

On se souvient qu’en octobre dernier, deux jours avant leur match contre la Fiorentina – alors que le DVSC n’avait pas marqué le moindre but et portait encore la « valise » infligée par l’OL trois semaines plus tôt – les joueurs de Debrecen apprenaient que le premier d’entre eux qui marquerait un but en Ligue des Champions gagnerait 1 million de forints (3800 euros).

C’est le quotidien sportif hongrois Nemzeti Sport qui eût l’idée de cette récompense pour motiver ses compatriotes, et c’a n’a pas manqué : au bout de deux minutes de jeu seulement, Peter Czvitkovics (photo de Nemzeti Sport) mettait le ballon au fond des filets. Pour la réputation du club et du foot hongrois, une petite carotte anecdotique comme celle-ci vaudra toujours mieux que la corruption à laquelle deux autres joueurs du DVSC s’étaient abandonnés lors de la même rencontre, où la Fio s’était imposée 3 buts à 4.

Articles liés :

Les hongrois trop timides en Coupes d’Europe ?

Le doublé pour Debrecen!

Debrecen conserve le titre, sans tambour ni trompette

Deux joueurs de Debrecen suspendus par l’UEFA

Györ recrute fort en Belgique

4-0, tarif syndical!

Gerland, fin du voyage pour Debrecen

Bouquet final au stade Puskas

Debrecen encaisse les buts

DVSC-OL (0-4): une leçon de football

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 × = 36

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>