Fiorentina-DVSC : reproduire du beau jeu

Adrain Mutu, attaquant roumain de la Viola, auteur de deux buts a Ferenc Puskas le 20 octobreCe soir, le Debreceni VSC, petit poucet de la Ligue des Champions de football, se rendra au stade Artemio Franchi de Florence pour prendre sa revanche sur la Fiorentina. La dernière rencontre entre les deux clubs à Budapest le 20 octobre (3-4), fut prometteuse pour les hongrois face à l’actuel 5ème de la Serie A du Calcio. Ce match n’aura qu’une valeur « honorifique » et pécunière pour les Hongrois, qui ont tout de même prouvé pouvoir répondre aux exigences du plus haut niveau, du moins offensivement…

Avec neuf buts encaissés en trois matchs, et pas le moindre point au compteur dans son groupe E, il est clair que le DVSC n’est pas au mieux sur la scène européenne. Cela dit, au vu de leur dernière prestation à domicile, les joueurs Hongrois de Debrecen, avec un budget minimum, n’ont pas grand chose à envier aux « Italiens » de la Viola. Rappelons que ceux-ci se sont fait très peur en fin de match à Budapest. Selon les pronostics annoncés, la rencontre de ce soir reste cependant 3 points jugés « faciles » à obtenir devant son public pour la « Fio ».

Le DVSC, qui n’a (sauf exploits répétés) plus aucune chance de se qualifier pour les 8èmes, est aujourd’hui en concurrence directe pour la qualification en Europa League avec… le Liverpool FC. Bien que la contre-performance de Gerrard et des siens à Anfield face à Lyon dernièrement ait sérieusement terni leurs chances de se qualifier pour les phases finales, il apparaît logique que les Anglais occuperont au moins la troisième place du groupe, synonyme de qualification pour l’ancienne coupe de l’UEFA.

Le seul bénéfice à espérer désormais pour Debrecen est donc financier. Si les Hongrois réussissent à remporter une victoire, ils empocheront 800 000€. S’ils obtiennent un match nul, ils en recevront 400 000. Cette tâche s’annonce encore difficile, puisque mis à part la réception d’une équipe de Liverpool remontée à la maison, il ne restera que Gerland pour le DVSC, contre une formation lyonnaise qui lui a déja infligé une véritable correction (0-4) au stade Ferenc Puskas.

Articles liés:

Le match couperet pour Debrecen

Quand L’Equipe confond Roumanie et Hongrie

La semaine de Debrecen

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 6 = 24

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>