Double citoyenneté : les Hongrois de Slovaquie vont devoir attendre

Alors que le vote était prévu jeudi dernier, les députés slovaques de la coalition gouvernementale n’ont finalement pas trouvé d’accord pour mettre fin aux restrictions à la double citoyenneté adoptées sous le gouvernement Fico en mai 2010. Suite à cette décision, le parti de la minorité hongroise Most-Hid a décidé de ne plus voter les propositions de la coalition, qui entre de fait dans une période de crise.

Viktor Orban et Iveta Radičová, le 28 janvier 2011

Iveta Radičová, Premier ministre slovaque avait annoncé mercredi 26 janvier son intention de rétablir l’accès à la double citoyenneté, notamment pour les Slovaques d’origine hongroise. A l’heure du vote, le Parlement en a décidé autrement.

Les différents partis de la coalition gouvernementale n’ont en effet pas réussi à se mettre d’accord sur les amendements à apporter à la loi interdisant la double citoyenneté. Le vote a donc été reporté à une date ultérieure. Parmi les opposants à un assouplissement de la loi, on trouve notamment la figure d’Igor Matovic, député du parti de centre-droit SaS (Liberté et Solidarité) et fondateur du mouvement des « gens ordinaires », qui considère que la Slovaquie ne peut par fermer les yeux sur l’appétit hongrois de reconstituer une « Grande Hongrie ». Il propose de permettre un accès restreint à la double citoyenneté, à condition de respecter des critères précis (résidence, études, liens familiaux dans le pays étranger)..

Suite à ce refus des députés de la coalition gouvernementale de rétablir l’accès à la double citoyenneté, dont l’interdiction visait particulièrement les Slovaques d’origine hongroise, le parti hongrois modéré de Béla Bugár, le Most-Hid, également membre de la coalition, a décidé ne ne plus soutenir ses propositions.

Même si Iveta Radičová se refuse à parler ouvertement d’une crise gouvernementale, la prise de décisions au parlement par la coalition est désormais bloquée.

Source :

http://www.sme.sk/

Articles liés :

La Fidesz secoue la grande nation hongroise

Double citoyenneté : Radicova revient sur la loi slovaque

Pál Schmitt encourage les Hongrois de Slovaquie à déposer une demande de double-citoyenneté

Qui a peur de la Grande Hongrie?

Gros succès en perspective pour la double-citoyenneté

Un site web pour « décrocher » la citoyenneté hongroise

Le droit de vote aux Hongrois des pays voisins ?

Double citoyenneté : une loi plébiscitée dans le flou

Elections en Slovaquie sous le signe du nationalisme

La Slovaquie (contre) attaque !

6 Commentaire

  1. Mort de rire. L’europe centrale me fait toujours et encore mourir de rires.

    A l’Ouest, on panique pour nos niveaux de vie, nos emplois. A l’Est, ce sont encore des batailles de chiffonniers.

    Entre les hongrois, qui veulent reconstituer la Grande Hongrie, et tous les peuples qui sont heureux qu’elle ait disparue, et qui ne veulent plus rien savoir. Je propose de régler le problème comme dans l’ancienne Yougoslavie. Mais, de voir ces peuples s’entretuer, plutôt que de construire ensemble l’Europe Unie démocratique, cela me fera encore une fois mourir de rires.

  2. zsiga georges a dit :

    Entre la monarchie austro-hongroise (une petite Europe avant la lettre… et qui se serait améliorée) et les états nations qui lui ont succccédés: pratiquement tous nazis… Anschluss avec l’Autriche, Croatie oustachie, Slovaquie nazie de Tiso, ss bosniaques et autres Maréchal Antonescu, tous actifs dans les déportations locales, Juifs et Tziganes, j’en oublie sûrement, suivis de l’Ere stalinienne j’ai choisi…
    Un traité de Versailles et de Trianon, qui ont créés ces minorités et ont ouvert un autoroute à Hitler…voire sudétes et autres folkdeutsch ( lire F.Fejtö le plus pertinent)
    Créer la grande Hongrie? intox, l’Europe existe et heureusement, donc pas de retour à la situation « ante » mais respecter les droits politiques, culturels de ces minorités opprimées (plus ou moins selon les pays, mais opprimées…) en attendant la disparition totale des frontiéres! cela est possible dans la constitution européenne actuelle démocratique et nier ces problémes est faire le lit de l’extrême droite, hongroise et autres…
    Nudiword est « mort de rires », pas moi devant tant de cynisme . Ce genre d’arrogance (française?) et d’inculture me navre! avec ce genre de personnage les guerres ont de beaux jours devant elles…
    Zsiga.
    Ps: Panique à l’ouest pour le niveau de vie? le probléme des minorités existe aussi en Europe occidentale: Corse, Euskadi, Bretagne Alsace, etc… en France, Irlande, Espagne (Euskadi((Pays basque, Catalogne, Galice etc… en Espagne) Ecosse, Pays de Galles au Royaume uni… et j’en passe…

  3. Si la Grande Hongrie avait su respecter ses minorités, elle n’aurait jamais éclatée et il n’y aurait pas eu deux guerres mondiales.

    Donc, quand il s’agit des minorités hongroises, certains hongrois justifient la défense des minorités, mais quand ce sont les hongrois qui devaient respecter les autres, il n’y avait pas grand monde, apparemment.

    De plus, ma présentation cherche à ouvrir les yeux, pas à entrainer les uns et les autres dans des conflits armés. Mais, si l’un des deux camps ne veut pas ouvrir les yeux, cela se terminera ainsi, d’une manière ou d’une autre…et c’est plus que triste…c’est même désespérant pour l’espèce humaine.

    A mon avis, avec ce genre de démarche à sens unique, les hongrois vont s’handicaper longtemps sur la scène internationale. Mais si cela leur plaît de se retrouver au ban des Nations, après tout, c’est leur problème.

  4. La Hongrie responsable de 2 guerres mondiales? Gloup!

    C’est un Serbe (Princip) qui a assassiné François Ferdinand (à noter que ce dernier philo-tchéque, pro-anglais et pro-français voulait transformer la mosaïque austro-hongroise en une Fédération danubienne plus libérale …)

    Et c’est un certain Hitler (élu democratiquement en 33) qui est responsable du carnage de WW2. D’aprés vous il aurait des origines hongroises? Munich (Sudétes) et Dantzig sont légérement plus au nord… Et ce n’est pas un magyarophone qui a écrit « mein Kampf »

    WW1 était une guerre civile européenne fomentée par les complexes militaro-industriels (usines d’armement et relations troubles avec les castes militaires locales françaises et allemandes en priorité … de Vendel, Krupp etc… l’assassinat précité, n’étant qu’un prétexte pour re-activer des alliances stratégiques désastreuses. Quant à Clemenceau qui a refusé un armistice secret en 1917 (Charles et Zita de Habsbourg) avec les Turco- germano-austo-hongrois, ouf! celà a coûté la vie à prés 700000 jeunes français, classe 17,18 en majorité (des mômes de 18 ans!) je ne compte pas les autres victimes sûrement trop excentrées selon vous… sans compter Staline et Hitler en résultant. Clemenceau, le pére de la victoire? un des péres du massacre, oui… comme les autres dirigeants.

    Svp, essayer de lire (et de comprendre…) Requiem pour un Empire défunt de François Fejtö + quelques livres de Claudio Magris (dont Danube) +Etc… et vous comprendrez la nostalgie pour l’Autriche-Hongrie, idéalisée c’est sûr, comme tous les souvenirs, mais non dénuée de réalité. Et pensez les génies artistiques et scientifiques engendrés par cette période Liszt, Freud, Klimt, Szilard,Lubitsch, Von Neuman Kafka, Teller et tant d’autres souvent Juifs: slovaques, Croates etc… qui à la chute de l’Empire et les faschismes en résultant ont créés Hollywood (entre autres) et enrichi le patrimoine mondiale de l’humanité..

    Si la politique assimilationiste » hongroise de l’époque dualiste était contestable et maladroite, il n’y a jamais eu de « Srebenica et autre Vukovar » les ordres se donnaient en 16 langues dans son armée, et les régiments s’exprimaient en leurs langues propres (croate, slovaque, allemand ,ruthénes, magyar etc…). Ils ont combattu jusqu’en18.
    En France, les mutineries de 1917 étaient le faît que ces malheureux, pour la plupart issus de « régions du sud » (Corses,Catalans,Auvergnats etc + Bretons ne parlant pas français) ne voulaient pas monter, à raison, vers un carnage imbécile (pléonasme).

    Avec vos arguments faschisants et méprisants pour (tous) les peuples d’Europe Centrale (qu’ils crévent, c’est bien fait pour leurs gueules! ces abrutis… en gros vos termes…) vous renvoyez un probléme résolvable dans le cadre juridique et démocratique (la charte européenne des Minorités… que la France n’a pas signée) aux solutions prônées par les extrêmes droites du Centre-Europe. Je note aussi que l’extrême droite française culminait prés de 25% lors de certaine présidentielle et que la « boutique » Le Pen est en pleine expansion) alors pour les leçons… et l’handicap imagiére de la Hongrie…
    vous repasserez!
    Zsiga

    Ps: une malheureuse erreur de frappe a dérangé l’ordre des paragraphes, mais vous êtes si intelligent, vous vous y retrouverez (apprenez le hongrois)

  5. Vous devriez relire mes messages, plutôt que de vous laisser emporter par vos fantasmes…

  6. Ce monsieur Nudiworld, arrogant et donneur de leçons, donne une triste image des Français. Heureusement ils ne sont pas tous comme ce monsieur.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 + 9 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>