Des indignés à Budapest ?

Un petit rassemblement est prévu ce vendredi 11 novembre, pour une version hongroise du mouvement des indignés. Il a déjà un nom : « Occupy Budapest ».

Occupy BudapestA Paris, quelques dizaines de personnes s’apprêtent à passer leur sixième nuit d’affilée sur le parvis de la Défense pour dénoncer les dérives de la finance et les politiques d’austérité mises en place un peu partout dans les pays développés.

Comme les « Indignados » espagnols qui ont marché vers Bruxelles l’été dernier, des manifestants de diverses nationalités se sont lancés ce mercredi à pied dans une longue marche qui doit les conduire de Nice à Athènes, via Rome.

Au même moment, les Américains du mouvement «Occupy Wall Street», à New York, sont partis à l’assaut de la capitale fédérale Washington où ils prévoient de contester la reconduction de baisses d’impôts par le Congrès.

Pendant ce temps à Budapest

Le rassemblement aura lieu devant le Bankcenter, sur Szabadság tér 7, à 11h11 (le 11/11/2011 à 11H11). Les organisateurs n’attendent pas de mouvement de masse mais espèrent ouvrir des débats sur des thèmes tels que : démocratie et rôle de l’Etat, réforme des conditions économiques et sociales, droits fondamentaux et droits sociaux, etc.

Ils entendent « protester contre l’injustice sociale, l’augmentation de la pauvreté et le chômage, contre la politique d’austérité des gouvernements représentant les intérêts du capital ».

Il y a fort à parier que le mouvement ne prendra pas d’ampleur. Pourtant, ici plus qu’en France, l’austérité est ravageuse.

Groupe Facebook Occupy Budapest

4 Commentaire

  1. Il faudrait pourtant que le succès soit au rendez-vous, non pas contre les banques et la finance, un peu quand même, mais contre tous ces politiciens qui ont endettés sans vergogne nos pays.

    Quand Nicolas Sarkozy dit qu’il faudrait une règle d’or, pour contraindre les gouvernements à équilibrer leurs budgets, il a bien raison.
    Néanmoins, lui a rajouté 500 milliards de dettes françaises en 5 ans, et ce sont les gouvernements de droite qui ont endettés le pays.

    Sans compter qu’après les dettes, on aura les clashs écologiques, qui risquent de coûter encore plus cher aux pauvres… et là, tous les politiciens sont responsables des dégradations observées et à venir.

  2. ha ha ce sont LES gouvernements qui ont endettés les pays, pas de combat entre la droite et la gauche, ils sont aussi mauvais les uns que les autres…

  3. Dans le domaine de l’écologie, oui !

  4. Un article, à l’instant, à 20 h 17, dans « Le monde », sur la dette écologique:

    http://ecologie.blog.lemonde.fr/2011/11/10/dette-ecologique-qui-est-vraiment-le-creancier-de-lautre/

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 + = 10

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>